Insurrection Klatooinienne

Soulèvement massif du peuple Klatooinien à l'encontre de leurs maîtres, les Seigneur du crime Hutt, à la suite de la profanation de la fontaine sacrée de Klatooine par des membres de la Tribu Perdue des Sith et de l'annulation du Traité de Vontor.

Alors que la République Galactique faisait ses premiers pas, 25 millénaires avant Yavin, Les Hutts signaient le Traité de Vontor avec les Klatooiniens, échangeant leur servitude éternelle contre la protection de la Fontaine des Anciens, une formation naturelle de Klatooine vénérée par ses habitants. Mais après des millénaires d'esclavage, le peuple Klatooinien se révolta contre ses maîtres qu'il accusait de ne pas avoir rempli leur part du marché.

La profanation de la Fontaine des Anciens

En +44, Klatooine fut l'escale d'une étrange expédition commune entre deux ennemis de toujours : les Jedi et les Sith. Luke Skywalker et son fils Ben Skywalker faisaient route vers l'Amas de la Gueule aux côtés de la Tribu Perdue des Sith avec pour objectif de défaire un ennemi commun, une mystérieuse entité connue sous le nom d'Abeloth. Le groupe ne s'éternisa pas longtemps sur Klatooine et ils reprirent rapidement leur route vers leur objectif. Cependant, Luke avait fait appel à son ami Lando Calrissian afin qu'il les escorte dans un remorqueur d'astéroïdes en sa possession lors de leur périlleux voyage entre les trous noirs de la Gueule. Ce dernier n'étant pas encore arrivé, le Haut Seigneur Sith Sarasu Taalon proposa de laisser sur place deux Frégates ChaseMaster, le Starstalker du capitaine Vyn Holpur et le Winged Dagger de la capitaine Leeha Faal, pour l'accueillir.

Il ne s'agissait bien évidemment pas d'un élan de sympathie de la part des Sith. Dès que la flotte fut partie, et sous les ordres de Taalon, Leeha Faal ordonna au capitaine Vyn Holpur de détacher un groupe d'assaut pour récupérer des échantillons de Wintrium, le matériaux extrêmement rare et précieux qui constituait la Fontaine des Anciens. Les Sith envoyés sur place forcèrent la zone d'exclusion technologique autour de la fontaine et commencèrent à la profaner, découpant des morceaux de wintrium à l'aide de leur Sabre-laser. Les Klatooiniens tentèrent de riposter mais, ne pouvant utiliser que des armes primitives à proximité de la fontaine sacrée, ils furent facilement éliminés par les Sith. Prévenus dès le début de la profanation, les Hutts arrivèrent rapidement dans l'espace de Klatooine et firent cesser les actes hérétiques des Sith. Mais le mal était fait : malgré leur intervention très rapide, les Klatooiniens fustigèrent leurs maîtres, les accusant de ne pas avoir respecté leur part du Traité de Vontor, et des révoltes éclatèrent un peu partout sur la planète.

Lando Calrissian débarqua sur ces entrefaites à bord de son remorqueur, le Rockhound. Il avait été rejoint entre-temps par Jaina Solo, qui avait réussi à fuir Coruscant juste avant que le Siège du Temple Jedi ne soit décrété par l'Alliance Galactique. Ils furent rapidement contactés par Darima Kedari, un Klatooinien membre du Conseil des Anciens, afin qu'ils aident à trouver une issue pacifique à l'insurrection qui grandissait d'heures en heures.

Le procès entre les Hutts et les Sith

Calrissian et Solo furent ainsi invités à être le jury du procès devant établir les responsabilités de chacun dans cette affaire. Ils devaient notamment déterminer quels Sith étaient réellement coupables de profanation sur la Fontaine des Anciens mais également indiquer si les Hutts avaient ou non respecté les termes du Traité de Vontor. Tous deux mesurèrent avec gravité l'importance de leur jugement. S'ils reconnaissaient que les Hutts avaient failli à leurs obligations, cela signifierait la libération complète et totale du peuple Klatooinien. Cependant, ils devaient également rendre une décision juste. Et leur jugement fut difficile mais sans appel : les Hutts avaient bien fait tout leur possible pour défendre la Fontaine, intervenant dans les plus brefs délais et dans la mesure de leurs capacités laissées très amoindries depuis l'Invasion Yuuzhan Vong. Ils avaient donc respecté les termes du Traité.

Concernant les Sith, la capitaine Leeha Faal, présente car étant la Sith la plus gradée demeurant sur Klatooine, indiqua à l'assemblée que Vyn Holpur avait agi de son propre chef. L'accusé ne révéla rien de la trahison de sa semblable mais Jaina sentit sa surprise et sa colère dans la Force, découvrant ainsi la vérité. Cependant, elle n'avait aucun moyen d'accuser Faal, et elle décida avec Lando de ne reconnaître que la culpabilité d'Holpur et de son équipage.

Les Sith reconnus coupable demeurèrent sur Klatooine où ils furent condamnés à mort, tandis que Jaina, Lando et l'équipage du Winged Dagger reprirent leur route en direction de la Gueule.

Conséquences de l'insurrection

Malgré le jugement rendu sur Klatooine et reconnaissant la bonne volonté des Hutts, la révolte des Klatooiniens ne s'apaisa pas, bien au contraire. Le peuple Klatooinien décréta le Traité de Vontor caduc et les Hutts vivant sur la planète furent pris pour cibles et assassinés. La révolte fut telle qu'elle remonta aux oreilles de Natasi Daala, la Chef d'Etat de l'Alliance Galactique sur Coruscant. L'insurrection des Klatooiniens lança ainsi toute une série de révoltes dans la Galaxie au sein des peuples victimes de l'esclavage.