Complot contre Ackbar

Fomenté par le Grand Amiral Thrawn, le complot contre Ackbar visait tout simplement à diviser au maximum le camp néo-républicain en utilisant Borsk Fey'lya.

Si nous avions accumulé un faisceau de preuves contre lui, il aurait été désavoué trop rapidement. Notre attaque plus subtile va le neutraliser, tout en créant des vagues d'incertitude et de trouble dans tout le système politique de la Rébellion. [...] Au mieux, toute l'Alliance pourrait être brisée. Ackbar lui-même est tout à fait remplaçable, capitaine. Mais pas le fragile équilibre politique que la Rébellion a établi.
__Thrawn à Gilad Pellaeon

L'ennemi est un Grand Amiral !

Entretien avec le Conseil

A peine eût-il posé le Faucon Millenium sur l'une des plate-formes du Palais Impérial de Coruscant que Han Solo fut accueilli par sa femme, Leia Organa Solo, laquelle lui indiqua que le Conseil souhaitait s'entretenir avec lui des récents évènements, en particulier la Bataille de Sluis Van. Elle ajouta que l'Amiral Ackbar, Mon Calamari et Suprême Commandeur, avait été assigné à résidence suite à des soupçons de trahison sur sa personne, après la découverte par les Renseignements de la Nouvelle République - ceinturés en partie par la Faction anti-Ackbar dirigée par le Conseiller Bothan Borsk Fey'lya - de mouvements d'argent envoyés depuis la planète Palanhi, dans le Secteur Fakir. Le Corellien fut reçu immédiatement et procéda, comme convenu, à son rapport. Mais le Bothan ne put s'empêcher de l'interrompre en lui demandant davantage de précisions. Enervé, Solo répondit :

Il y avait également deux droïdes. Vous désirez leurs numéros de série ?

Solo interrogé par Borsk Fey'lya Solo interrogé par Borsk Fey'lya Et l'échange commença à s'envenimer. Aux arguments visant à défendre Ackbar, Fey'lya répondit que chaque erreur était la preuve que l'Empire avait le dessus, que le Mon Calamari n'était plus à sa place ou que les instructions de sécurité récentes démontraient bien l'incapacité du Suprême Commandeur à assumer son commandement. Han Solo espérait remporter la joute verbale en annonçant qu'il avait pu voir, via des macrojumelles, que leur ennemi n'était autre qu'un Grand Amiral en costume blanc de la Marine Impériale ; grade confirmé par Zakarisz Ghent, le pirate informatique au service de Talon Karrde, que le Corellien avait cherché à engager pour crypter les ordres envoyés par la Nouvelle République afin d'éviter de nouvelles fuites. La Présidente en exercice Mon Mothma ne cacha pas son scepticisme quant aux informations fournies par Solo, en particulier sur le fait qu'il s'agissait d'un non-humain - un Chiss - et que l'Alliance Rebelle connaissait bien la politique de la Haute Culture Humaine infligée aux aliens par le pouvoir impérial.

Visite à Ackbar

Après la séance, la Princesse d'Alderaan se rendit chez Ackbar avec son mari. Le Mon Calamari n'eut aucun mal à croire qu'il s'agissait d'un Grand Amiral : cela expliquait les tactiques militaires solides visant à diviser les forces néo-républicaines par des escarmouches de faible importance. Néanmoins, il ajouta que, dès la Conquête de Coruscant, il s'était mis à travailler sur les archives impériales mais n'avait pu obtenir que la liste des Grands Amiraux.

Si les Grands Amiraux n'étaient pas totalement intégrés militairement et politiquement, il n'y avait aucune raison de publier leur identité. Il fallait même la dissimuler.
__Ackbar

D'autre part, les éléments de Han quant au début de la bataille en orbite de Sluis Van venaient confirmer les rumeurs qui, depuis quelques années, faisaient état de la réussite de l'Empire à créer un manteau-bouclier. Ackbar, avant que ses deux visiteurs ne se retirent, supplia la Princesse de le laver de ces soupçons de trahison.

Une fois sortis, Han et Leia retrouvèrent Luke Skywalker, à la demande de sa sœur, par l'intérim de Winter. Elle expliqua la situation à son frère et ce dernier demanda ce qu'on savait vraiment de Borsk Fey'lya. Elle exposa grosso modo les actes auxquels il avait participé avec ses Bothans dans ses missions de reconnaissance. Ce fut à ce moment-là que Han eut une idée : si Fey'lya était un traître, depuis quel endroit aurait-il pu effectuer un virement de crédits ? Pour cela, il demanda à Leia dans quel évènement les Bothans intervinrent seuls. La réponse fut : un seul. Au large de la planète New Cov, dans le Secteur Churba. Les Bothans avaient attaqué un Star Destroyer Victory I en patrouille. La conclusion de Han ne se fit pas attendre : les Bothans protégeaient des informations vitales sur cette planète. Luke suivait son cheminement intellectuel, ajoutant que cela renforçait les soupçons sur Fey'lya. Han proposa à son beau-frère de l'accompagner sur New Cov pour enquêter. Leia, quant à elle et malgré l'opposition de son mari, se rendrait sur Honoghr pour rencontrer les Noghris, accompagnée de Khabarakh, de Chewbacca et C-3PO.

Enquête sur New Cov

Suivre la piste des Bothans

Luke Skywalker, à bord de son X-Wing et aidé de R2-D2, fut envoyé en éclaireur pour prévenir de tout guet-apens. Han Solo et Lando Calrissian se hâtèrent de le rejoindre avec le Lady Luck. Ils ne tardèrent pas à retrouver la personne qu'ils étaient venus chercher : l'aide du Conseiller Bothan Fey'lya, Tav Breil'lya de Kothlis, arpentant les couloirs vers ce qui semblait un rendez-vous. Han chargea Lando de retrouver Luke, qui devait attendre dans une taverne locale et, pendant ce temps, s'occuperait de suivre Breil'lya. Malheureusement pour lui, le Corellien ne se montra pas assez soupçonneux et fut intercepté par une femme, elle aussi Corellienne, Irenez en réalité, pointant sur lui son Pistolet Blaster DL-18. Au même moment, Luke et Lando étaient empêtrés dans le règlement d'une querelle entre un Rodien et un Barabel. Niles Ferrier, qu'ils avaient rencontré sur Sluis Van, était intervenu dans la dispute pour proposer des taux de change entre crédits républicains et impériaux. Le Barabel, victime lésée, fut content du règlement. En sortant de la taverne, Luke conseilla à l'ancien Baron-Administrateur de la Cité des Nuages de Bespin de rejoindre le spatioport et de retrouver R2 afin qu'ils effacent les traces de leurs venues.

Solo et Calrissian aperçoivent Breil'lya Solo et Calrissian aperçoivent Breil'lya

Lorsque Breil'lya entra et vit Solo, il l'accusa d'être un imposteur et un espion à la solde de l'Empire Galactique :

Sena, il faut l'exécuter avant qu'il appelle nos ennemis à son secours.
__Demande de Breil'lya à Sena

De nouvelles rencontres

Han fit par là même la connaissance de l'ancienne assistante du sénateur du Secteur Corellien Garm Bel Iblis, Sena Leikvold Midanyl, qui calma les ardeurs du Bothan. Luke fut à ce moment-là abordé par un des hommes chargés de la surveillance et rejoignit la discussion. Tous deux entendirent Sena annoncer que Breil'lya et le "Commandeur" allaient bientôt se rencontrer ; et les deux héros de s'enquérir de sa mystérieuse identité. L'assistante répondit qu'elle ne pouvait rien dire pour le moment mais, regardant son Datapad, ajouta rapidement que le "Commandeur" avait donné expressément l'ordre d'aider leurs nouveaux invités. Sena demanda à Irenez de conduire Han et Luke, bientôt rejoints par Lando, jusqu'à leur vaisseau et d'embarquer avec eux. La mission était désormais d'accéder aux vaisseaux, tandis que des Stormtroopers montaient la garde dans le hangar. L'aile X de Luke se trouvait derrière une Barge W-23 et Han demanda à Lando d'activer le circuit esclave du Lady Luck, détournant l'attention des Impériaux, qui firent feu dessus. Ceci laissa le temps à Luke de monter dans son chasseur et de décoller. Han, Lando et Irenez parvinrent à monter à bord du yacht et à le suivre peu après. Cependant, une fois dans l'atmosphère, ils furent attaqués par des Chasseurs TIE. Luke, avec célérité, parvint à en détruire plusieurs, tandis qu'un Star Destroyer Imperial I venait à leur rencontre. Irenez conseilla à Han de suivre le cap que suivait l'autre vaisseau, piloté par Sena.

C'est notre force d'appui. On va se placer au milieu du triangle et ils nous couvriront.
__Irenez à Solo

Intervention du Peregrine Intervention du Peregrine

Faisant ce qu'elle disait, il put apercevoir une sortie d'hyperespace d'impressionnants vaisseaux : trois Cuirassé Lourd Dreadnaught du mystérieux "Commandeur" venaient d'apparaître et firent feu à la fois sur le destroyer et sur les chasseurs. Le Peregrine, visiblement le vaisseau-amiral du détachement, accueillit en son bord le Lady Luck. Han annonça à Luke qu'ils mèneraient désormais la mission seuls et le Maître Jedi les salua, visiblement soulagé de pouvoir se rendre en Entraînement sur Jomark, après ses recherches infructueuses sur Jorus C'baoth.

Alors, maintenant, c'est aussi ma mission, hein ? J'en étais sûr.
__Remarque de Lando à l'attention de son ami Han

Le "Commandeur" se présente

Dans la base du Nid du Faucon Pèlerin

Quelques heures plus tard, Sena informa les passagers du Lady Luck qu'ils étaient bientôt arrivés au Nid du Faucon Pèlerin, la base du "Commandeur", et peu après leur atterrissage, elle les conduisit jusqu'à ce qui semblait être le quartier général. Han fut conduit seul jusqu'à la salle de commandement. Là, au milieu des outils tactiques, il reconnut son hôte :

-- Sénateur Bel Iblis !
-- Bienvenue au Nid du Faucon Pèlerin, capitaine Solo. Je suis flatté de constater que vous vous souvenez encore de moi.
-- Les Corelliens ne risquent pas de vous oublier, sénateur. Mais vous...
-- Je suis censé être mort, n'est-ce pas ?
-- Eh bien... oui. Je veux dire : tout le monde croit que vous avez trouvé la mort sur Anchoron.
-- Au strict sens du terme, oui. L'Empereur n'a pas pu me tuer à Anchoron, mais il aurait très bien pu le faire. Il a pris tout ce qui comptait dans ma vie : ma famille, ma profession et toutes mes relations avec la société corellienne. Il m'a rejeté de cette loi que j'avais eu tant de mal à établir et à maintenir. Il m'a forcé à devenir un rebelle. J'imagine que vous comprenez ce que j'ai pu éprouver.

Han Solo retrouve le sénateur Garm Bel Iblis Han Solo retrouve le sénateur Garm Bel Iblis

Bel Iblis lui raconta qu'ils s'étaient rencontrés alors que Han devait avoir onze ans, à l'école. Il avait posé deux questions irrévérencieuses au sénateur : l'une sur la politique de la Haute Culture Humaine infligée par le Diktat aux non-humains de Corellia, et l'autre sur la corruption de ses collègues au Sénat Galactique. Il confia au Corellien qu'il n'avait jamais quitté sa carrière du regard : tantôt déçu qu'il ait été renvoyé de l'Académie Navale , tantôt fier de ce qu'il avait accompli contre l'Empire Galactique. Han finit par introduire Lando Calrissian auprès de l'ancien sénateur. Après les présentations d'usage, Han avança ses pions et insista sur le fait que le Corellien se trouvait très à l'aise avec le représentant de Borsk Fey'lya. L'ancien sénateur confia que ce dernier avait rendu quelques services à son mouvement de résistance, notamment en organisant la défense de la ligne de ravitaillement qui passait par New Cov - soit l'évènement rapporté par Leia au début de l'affaire. Bel Iblis, quant à lui, se montra plus pressant : il souhaitait savoir quelles étaient les visées de Mon Mothma, la Présidente en exercice. Fey'lya estimait que Mothma avait une soif de pouvoir trop importante. Lando, au grand étonnement de Han, prit la défense de la leader de l'Alliance Rebelle, estimant que les Bothans se vantaient d'avoir été des alliés du camp victorieux et qu'on ne pouvait, à ce titre, leur faire véritablement confiance.

Bel Iblis insista sur le fait que la Nouvelle République avait des fuites de tous les côtés, en particulier depuis le Palais Impérial, où cette fameuse Source Delta était en connexion directe avec le Grand Amiral Thrawn. Mais le sénateur se retira, laissant l'opportunité à Calrissian de faire part de ses doutes à Han : la présence de telles troupes surarmées ne permettait d'aboutir qu'à la seule conclusion que le sénateur corellien avait passé un accord avec Fey'lya. Calrissian alla même jusqu'à accuser Bel Iblis d'être à la solde de l'Empire ! Et que cette armée privée n'avait pas d'autre but que d'affaiblir la Nouvelle République ! Han reprocha à son ami d'être trop inventif, mais Lando répliqua qu'il faisait trop confiance à un sénateur disparu depuis des lustres.

Soudain, face au fauteuil du salon de leurs quartiers, Lando se retourna vers son ami et lui dit :

-- Le capitonnage de ce fauteuil n'est pas gris, mais bleu et or. [...] La Flotte n'a jamais tapissé l'intérieur de ses vaisseaux de guerre en bleu et or. Jamais. Même sous l'Empire, la Nouvelle République, ni même sous l'Ancienne République. A une exception près.
-- Et qui était ?...
-- La Flotte Katana.
-- Tu dois te tromper, Lando.
-- Non. J'ai passé deux mois complets à rechercher la Force Sombre. La voilà.

Comme pour le vérifier, ils se rendirent au bar, où Lando en fin connaisseur commanda une bière de garde Vistulo, de '46. Le barman, peu assuré, demanda quelques minutes pour aller chercher. Han, l'accompagnant, ne trouva que du '48, au moment même où Irenez entrait dans le bar. Celle-ci fit sortir les deux hommes et les conduisit jusqu'à un speeder où Sena attendait. Cette dernière demanda un service à Han et Lando : convaincre Mon Mothma d'inviter Garm Bel Iblis à rejoindre la Nouvelle République pour qu'ils se battent côte à côte. L'ancienne assistante expliqua que les deux fondateurs de l'Alliance Rebelle ne s'étaient pas quittés en bons termes après la mort de Bail Organa, lors de la destruction d'Alderaan par l'Etoile Noire I. Sena admit volontiers que l'ancien sénateur du Secteur Corellien ne s'était pas présenté à la Présidente en exercice par orgueil personnel.

Lando enchaîna alors en promettant qu'ils parleraient à Mothma en échange d'informations sur la Flotte Katana. Sena nia en bloc, de même que la théorie selon laquelle Bel Iblis s'était allié avec Fey'lya pour retourner au pouvoir. Elle confia aux deux hommes qu'elle doutait que le Bothan fût derrière la transaction bancaire vers les comptes d'Ackbar. Sena confia alors l'information ultime : les éléments de la Flotte Katana qui leur avaient été livrés le furent par le biais d'un certain Hoffner, avec lequel l'équipe des résistants corelliens étaient entrés en contact sur le Coral Vanda, un casino sous-marin de Pantolomin.

Solo apprend à Bel Iblis qu'ils sont au courant pour la Flotte Katana Solo apprend à Bel Iblis qu'ils sont au courant pour la Flotte Katana

Lorsqu'ils arrivèrent au pied du Lady Luck, Sena confia à son chef qu'elle leur avait tout révélé sur la flotte et leur contact. Bel Iblis s'emporta contre les deux hommes que jamais il ne reviendrait comme un "mendiant" aux pieds de Mon Mothma.

-- Je ne me présenterai pas devant Mon Mothma comme un mendiant.
-- Vous êtes parti pour de bonnes raisons. Et vous pouvez revenir de la même façon.
-- Non. Trop de gens savent ce qui s'est passé entre nous. Je passerais pour un vieil idiot. Je n'ai rien à apporter, Solo. Autrefois, j'ai rêvé de posséder une flotte qui rivaliserait avec les meilleures de la Nouvelle République. Et aussi de remporter des victoires décisives sur l'Empire. Ainsi, peut-être, j'aurais pu revenir dans la dignité et le respect. Mais ce que nous avons ici n'a rien d'une force d'attaque.
-- Peut-être, mais nul ne saurait mépriser six cuirassés lourds. Ni vos états de service. Oubliez un instant Mon Mothma : n'importe qui, dans la Nouvelle République, serait heureux de vous avoir à ses côtés.
-- Peut-être. Je pense que cela mérite réflexion.
__Bel Iblis à Calrissian et Solo

Epilogue

Peu de temps avant la Bataille pour la Flotte Katana, Han Solo tenta de convaincre le Conseiller Bothan Borsk Fey'lya que de s'attaquer à l'Amiral Ackbar ne lui servirait à rien et que la stratégie qu'il avait adoptée l'obligeait désormais "à se mouiller", selon ses termes, plus loin qu'il ne l'avait imaginé. Fey'lya avait d'abord nié, puis avait balayé ces accusations d'un revers de main, arguant que l'époux de la Princesse d'Alderaan n'était rien d'autre qu'un contrebandier.

Je n'ai pas l'intention de chuter. Mes partisans militaires au sein de la Nouvelle République y veilleront. Ackbar tombera, et j'occuperai son poste.
__Fey'lya à l'attention de Solo

Le Bothan s'en retira ainsi pour aller voir l'amiral Hiram Drayson.

Pour finir, Thrawn et Pellaeon tentèrent de créer un nouveau chef d'accusation contre Ackbar lors de la Bataille de Bilbringi. En effet, ils souhaitaient que seul le Home One, vaisseau-amiral du Mon Calamari et légendaire étendard de la Flotte de Défense de la Nouvelle République, fusse le seul à échapper à ce que le militaire Chiss pensait être l'annihilation de la "Rébellion". Malheureusement pour lui, ses plans n'aboutirent jamais car il fut assassiné par son garde du corps, le Noghri Rukh. Le Commandeur Suprême fut, une fois de plus, innocenter des charges qui pesaient contre lui, mais ses ennemis politiques savaient que, tôt ou tard, cet ancien esclave de l'Empire et vétéran de l'Alliance Rebelle finirait par tomber...