Faction anti-Ackbar

Clan politique réuni autour du Conseiller de l'Espace Bothan Borsk Fey'lya, la faction anti-Ackbar demandait la démission du Suprême Commandeur des Forces de Défense de la Nouvelle République, l'Amiral Ackbar.

Loin d'être un parti politique de ce nom, la faction anti-Ackbar était davantage un groupe réunissant toute personne opposée au pouvoir du Mon Calamari et Suprême Commandeur des Forces de Défense de la Nouvelle République, l'Amiral Ackbar, héros de l'Alliance Rebelle et ancien esclave du théoricien de la Haute Culture Humaine - le Grand Moff Wilhuff Tarkin. La faction était dirigée par le Conseiller et sénateur de l'Espace Bothan, Borsk Fey'lya, aidé de ses amis Bothans et de toutes les espèces appréciant ces derniers - ou ayant été aidés par le Réseau d'Espionnage Bothan au cours des premières années de la Guerre Civile Galactique et jusqu'à la Bataille d'Endor. Lorsqu'Ackbar fut la victime d'une cabale destinée à le renverser et à créer une scission au sein du camp néo-républicain - orchestrée savamment par le Grand Amiral Thrawn -, suite à des versements de fonds en provenance de la planète Palanhi, dans le Secteur Fakir, et découverts peu après la demi-défaite de la Bataille de Sluis Van, Fey'lya se précipita sur le militaire affaibli pour organiser un "coup d'Etat bureaucratique".

Après son torrent d'accusations, il a apparemment été décidé de l'autoriser à assumer certains postes de sécurité interne qui dépendaient d'Ackbar, mais il se comporte plutôt en croque-mort qu'en administrateur. Il a également insisté lourdement sur ses capacités à assumer le Commandement Suprême, mais, jusqu'à présent, il ne s'est pas réengagé dans cette voie.
_Leia Organa Solo à son mari, Han Solo

En effet, le Bothan avait déjà commencé à avancer ses pions peu de temps avant la Campagne du Grand Amiral Thrawn, notamment en cherchant à ceinturer les Renseignements de la Nouvelle République et en nommant les principaux Amiraux de la Flotte de Défense. Au-delà de cela, Fey'lya estimait que Mon Mothma souhaitait tout simplement trop de pouvoirs, malgré son charisme incontestable et la soupçonnait de vouloir jouer les Palpatine bis. Ce fut d'ailleurs pour cela qu'il entama des pourparlers, par le biais de son assistant sénatorial Tav Breil'lya, avec Garm Bel Iblis car lui seul pouvait être une garantie contre la soif inextinguible de pouvoir de l'ancienne sénatrice de Chandrila. Toutefois, Sena Leikvold Midanyl, l'assistante du sénateur, fit part de ses doutes à Lando Calrissian et Han Solo sur la possibilité que le Bothan ait manigancé le complot contre Ackbar. Elle en voulait pour preuves - assez maigres, selon les deux héros - qu'elle connaissait bien les Bothans et qu'ils respectaient certaines limites à affronter politiquement leurs adversaires ; et la falsification n'en faisait pas partie.

Toutefois, la cabale de Thrawn fut éventée par Lando, aidé de Han. De plus, Fey'lya s'était mis à dos une partie de l'establishment militaire - notamment Sarin Virgilio - après que son comportement lors de la Bataille de la Flotte Katana eût été révélé au grand jour. La faction n'eut plus qu'à se dissoudre, lorsque Borsk Fey'lya fit taire ses prétentions, après la mort de Thrawn lors de la Bataille de Bilbringi. Lors de la Crise de Caamas, les Mon Calamari ne tinrent pas rigueur des manœuvres politiciennes de Fey'lya et furent même le fer de lance de la faction pro-Bothan, défendant avec leurs vaisseaux le monde de Bothawui, contre la faction des antis, constituée notamment des Ishori.

Articles en rapport

Ackbar
Ackbar
Personnages
Borsk Fey'lya
Borsk Fey'lya
Personnages
Bothan
Bothan
Espèces
Thrawn
Thrawn
Personnages