Président de la Nouvelle République

Président de la Nouvelle République

Président de la Nouvelle République
Informations générales
Type de culture
  • Grades, titres et rangs
Apparition
  • +5 ap. BY
Disparition
  • +27 ap. BY
Culture & SociétéTitre donné au Chef d'Etat de la Nouvelle République et conférant également à son possesseur le poste de Président du Sénat et de Commandant en Chef des Armées.

Incarnant le retour de la démocratie après deux décennies de tyrannie impériale, le Président de la Nouvelle République, également appelé Président du Sénat, était à la fois le leader politique de tout le gouvernement et un acteur clé dans les relations entre le gouvernement de la Nouvelle République et les planètes membres.

Description du poste de Président

Rôle et prérogatives

La personne qui était élue Président de la Nouvelle République parmi les Sénateurs des planètes membres se voyait confier le contrôle quasi total du gouvernement de la Nouvelle République et de ses forces militaires. Le Président élu cumulait à la fois le titre de Président du Sénat, qui lui permettait de diriger les débats au Sénat de Coruscant, et le titre de Commandant en Chef des Armées lui permettant de contrôler la branche militaire de la République.

Mon Mothma

Mon Mothma

Dans son rôle politique, le Président de la Nouvelle République était essentiel dans l'établissement et le maintien des bonnes relations entre le gouvernement et les mondes qui adhéraient à la République. Disposant d'un rôle diplomatique sans précédent, le Président pouvait se rendre sur un monde pour tenter de désamorcer une crise bien que la plupart du temps il était trop occupé pour se déplacer en personne et envoyait des émissaires du gouvernement. Au sein de l'organe politique de la République, le Chef d'Etat de la Nouvelle République officiait en temps que Président du Sénat ce qui lui permettait d'organiser, de diriger voire même de mettre un terme aux débats entre les différents sénateurs. Le Président gardait également un contrôle sur l'application de ses décisions politiques en donnant ses ordres au Premier Administrateur. Ce dernier était le dirigeant du Ministère Général et pouvait répercuter les décisions de la présidence jusque dans chaque ministère avec efficacité .

Dans son rôle militaire, le Chef d'Etat contrôlait le Suprême Commandeur des Forces de Défense de la Nouvelle République. En temps que Commandant en Chef des Armées, le Président avait tout pouvoir sur les mouvements et les implications des flottes et des armées de la Nouvelle République.

Les nombreux pouvoirs du Président lui conféreraient une place importante mais également dangereuse dans l'administration de la Nouvelle République. C'est pourquoi les actes du Président étaient fermement encadrés par le Cercle Intérieur, un organe de contrôle capable de le destituer, jouant ainsi le rôle de régulateur.

Élection, contrôle et remplacement du Président

L'élection du Président de la Nouvelle République était organisée au sein du Sénat et un candidat ne pouvait être élu qu'au trois cinquième de la majorité des Sénateurs. Cependant, le nouveau président devait recevoir l'aval du Conseil Intérieur qui pouvait décider de manière unanime de refuser l'élection du candidat pour généralement proposer leur propre candidat qui convenait mieux à la situation. La durée du mandat du Président n'était pas fixée et il restait en place jusqu'à ce qu'il décide de rendre son poste, qu'il soit destitué de son office ou qu'un évènement grave ne vienne interrompre sa présidence. Il n'était pas interdit de cumuler des mandats ce qui permit à plusieurs Présidents de demeurer jusqu'à plus d'une dizaine d'année à la tête du gouvernement comme Mon Mothma ou Leia Organa Solo.

Borsk Fey'lya

Borsk Fey'lya

En cas de nécessité, le Conseil Dirigeant de la Nouvelle République composé des dirigeants des conseils internes du Sénat, pouvait décider de destituer le Président. Pour ce faire, le Conseil devait voter au trois cinquième la présentation d'une motion de censure au Sénat, et cette dernière devait être adoptée à la majorité qualifiée.

Lorsque le Président quittait ses fonctions, volontairement, après destitution ou à cause d'une maladie ou d'un décès, le Conseil Dirigeant était chargé de désigner un remplaçant temporaire jusqu'à l'organisation de nouvelles élections. Le choix du remplaçant pouvait varier mais il s'agissait généralement du Président du Conseil des Ministres ou d'un Ministre d'Etat issu du Ministère Général.

Les différentes appellations

Selon les mandats et les présidents, le titre porté par chaque candidat élu pouvait varier selon le contexte politique ou les préférences du candidat. Il avait été décidé que le terme de Chancelier Suprême serait définitivement aboli en raison de la consonance négative et de la référence à Palpatine qu'il impliquait. Certains candidats élus choisissaient de se faire appeler Chef d'Etat comme ce fut notamment le cas avec Mon Mothma ou Borsk Fey'lya, tandis que d'autres comme Leia Organa ou Ponc Gavrisom, avaient décidé d'adopter le terme exact de Président. Cependant, la Présidente Organa dut faire face à quelques tensions en raison de la connotation négative que le titre pouvait représenter. Le terme Président suggérait un contrôle total du gouvernement ce qui rappelait à la population les sombres heures de la tyrannie impériale. L'amalgame finit cependant par disparaitre et les Présidents suivants ne furent plus la cible de ces incompréhensions.

Liste des Présidents de la Nouvelle République

Ponc Gavrisom

Ponc Gavrisom

Les différents Sénateurs s'étant succédés au poste de Président de la République furent les suivants :

Les plus consultés ensuite...