Diktat

Le Diktat était le dirigeant du Secteur Corellien, siégeant en son palais de Coronet et assumant son pouvoir en étroite collaboration avec le Conseil Corellien et l'Empire Galactique après la Guerre des Clones. Ce titre fut repris par Thrackan Sal-Solo.

La monarchie corellienne ayant été réorganisée et, par conséquence, supprimée, Corellia et son peuple optèrent pour un régime apparenté à une république, avec un Diktat à sa tête. "S'apparentait" car seul le Conseil Corellien, où siégeaient les grands notables de la planète, avait le pouvoir de le nommer. Son pouvoir s'étendait jusqu'aux frontières du Secteur Corellien et couvrait de facto un grand nombre de planètes, lesquelles étaient toutes différentes et pas exclusivement peuplées d'Humains. Or, le Diktat - même si les exemples viennent à manquer, ceux connus sont tous Humains - n'a jamais été vraiment représentatif de la grande diversité culturelle dont les nombreux visiteurs du secteur pouvaient faire état. Il ou elle était exclusivement un natif de Corellia. En cas d'incapacité du Diktat à assumer son pouvoir (maladie, blessure, désordre mental, etc.), le Conseil nommait un remplaçant temporaire - du moins jusqu'à la mort du leader corellien - nommé Protat.

Aussi loin que l'on puisse remonter, le nom du premier Diktat connu est Shyla Merricope, une Humaine de Corellia, qui œuvra pour que son secteur ne tombe pas entre les mains de la Confédération des Systèmes Indépendants ; elle travailla pour ce faire en étroite collaboration avec le sénateur Garm Bel Iblis, lequel obtint la parole au Sénat Galactique... et déclara que le secteur fermait ses frontières pour des raisons de sécurité. La Diktat Merricope insista d'ailleurs sur le fait que les agents de la CorSec ne travailleraient en aucun cas en dehors du Secteur Corellien, pas plus que la flotte sectorielle, conformément à un principe de subsidiarité connu d'elle seule.

Vint ensuite le Diktat Dupas Thomree, qui accéda au pouvoir probablement à la fin de la Guerre des Clones et passa un accord avec l'Empereur Palpatine, désormais à la tête de l'Empire Galactique. Celui-ci accepta la soumission partielle du secteur en échange de taxes, de fournitures de matériels militaires et aussi une étroite collaboration de la CorSec dans la traque des agents "terroristes" de l'Alliance Rebelle. Un agent de liaison, Kirtan Loor, fut dépêché à cette date auprès des agents de sécurité et travailla avec Gil Bastra, Iella Wessiri, Hal Horn et son fils Corran Horn. Pourtant, ce Diktat fut assassiné et remplacé par Daclif Gallamby, qui orchestra probablement cet assassinat.

Le Diktat Gallamby nomma Thrackan Sal-Solo, cousin de Han Solo, comme assistant personnel et un règne de terreur s'ensuivit, particulièrement accru par la mise en place des célèbres thèses du Grand Moff Wilhuff Tarkin, la Haute Culture Humaine. Des ghettos - "enclaves" selon les autorités - naquirent au sein des grandes villes - et particulièrement à Coronet - et une politique de visas inter-cités et inter-planétaires fut mise en place pour limiter les déplacements des "terroristes" et de leurs alliés les aliens. Alors que l'Alliance Rebelle venait de remporter une victoire décisive lors de la Bataille d'Endor, le Diktat Gallamby continua de soutenir l'Empire jusqu'en l'an 12 après la Bataille de Yavin. A cette date, sans que l'on sache vraiment pourquoi, il s'éclipsa avec une grande partie du trésor gouvernemental. Corellia adhéra à la Nouvelle République et le Diktat ne devint plus qu'un titre lu dans les livres d'histoire.

Pourtant, secrètement, Thrackan Sal-Solo complotait avec l'aide de la Triade Sacorrienne, à faire revivre ce titre chargé d'un lourd passé. A la tête de la Ligue Humaine, une organisation xénophobe, il complota contre le Gouverneur-Général Micamberlecto alors que devait être organisé le Sommet Commercial de Corellia qui devait trouver une solution à la récession économique qui frappait le secteur. Prenant en otage son propre cousin, la femme de celui-ci, Leia Organa Solo, ses enfants et Chewbacca, il s'auto-proclama Diktat et tenta d'utiliser les répulseurs planétaires contre la flotte venue de Bakura et dirigée par Hortel Ossilege, Gaeriel Captison, Lando Calrissian et Luke Skywalker. Ses plans furent mis en échec, mais cela ne l'arrêta pourtant pas.

En pleine Guerre contre les Yuuzhan Vong, alors qu'il venait d'être relâché de prison quelques mois plus tôt, Sal-Solo fut élu Diktat de Corellia après avoir été Gouverneur-Général. Il poussa son neveu Anakin Solo - qu'il avait retenu en otage alors qu'il n'était qu'un enfant ! - à détruire les Yuuzhan Vong en orbite de Fondor en utilisant la puissance de la Station Centerpoint. Cet épisode eut pour conséquence néfaste d'anéantir une grande partie de la Flotte Royale du Consortium de Hapes. Comprenant qu'il ne pourrait rien tirer des Néo-Républicains pour protéger le Secteur Corellien, il se tourna alors vers les envahisseurs Yuuzhan Vong pour tenter de négocier la neutralité du secteur. Ce fut un échec car il fut emprisonné et obligé de leur faire allégeance... ce qui revenait à accepter la direction des Brigades de la Paix, cet organisme collaborateur responsable de milliards de morts. Il fut arrêté par sa propre nièce, Jaina Solo, sur Ylesia et eut à comparaître devant la justice de l'Alliance Galactique pour trahison. Emprisonné, il ne fut libéré qu'une dizaine d'années plus tard et fut, encore une fois, élu Chef d'Etat du Secteur Corellien : le titre de Diktat sombrait définitivement, cette fois-ci, dans l'oubli...

Articles en rapport

Alliance Rebelle
Alliance Rebelle
Organisations
Corellia
Corellia
Planètes
CorSec
CorSec
Organisations
Humain
Humain
Espèces