Cal Omas

Sénateur et fondateur de l'Alliance Galactique, Cal Omas devint ensuite Chef d'Etat et dirigea l'Alliance pendant plus de dix ans, au cours de la crise du Nid Obscur puis de la Seconde Insurrection Corellienne. Afficher le sommaire

Natif de la planète Alderaan et secrétaire particulier de Bail Organa, l'un des créateurs de l'Alliance Rebelle, Cal Omas rejoignit rapidement la résistance. Fort heureusement, Omas n'était pas présent sur Alderaan lorsque cette dernière fut détruite par l'Etoile Noire I en l'an 0. Après la libération de Coruscant, il entra au Sénat de la Nouvelle République. Il devint un sénateur au service des habitants de New Alderaan, planète ressemblant trait pour trait au joyau détruit et accueillant les survivants de la catastrophe.

L'Invasion Yuuzhan Vong

Favorable à la cause de Luke Skywalker et des Jedi, il soutenait ces derniers uniquement pour qu'ils tiennent en laisse le jeune Kyp Durron, grâce à la création d'un nouveau Conseil des Jedi. Le sénateur était aussi membre du Conseil Consultatif de la Nouvelle République, dont un bon nombre de ses membres furent tués lors de la Chute de Coruscant. Malgré le blocus des Yuuzhan Vong autour de la planète, Omas réussit à s'enfuir en compagnie du sénateur Wookiee Triebakk. Il parvint à rallier la planète Mon Calamari et devint finalement le leader des vestiges de la Nouvelle République, après que le Chef d'Etat Pwoe, qui avait pris le pouvoir sans élection démocratique après la Chute de Coruscant, n'ait pas rejoint le gouvernement sur Calamari. Le programme d'Omas était simple : construire un nouveau partenariat avec les planètes autrefois ralliées, créant ainsi l'Alliance Galactique, une union de toute la galaxie (Consortium de Hapes, Vestiges de l'Empire, Chiss, etc.) afin de contrer la menace Yuuzhan Vong et ramener la paix dans la galaxie.

Présidence de l'Alliance Galactique

En tant que Président, il aida aussi Luke Skywalker à créer le Haut Conseil, une instance se rapprochant du Conseil des Jedi du défunt Ordre Jedi. Il était composé de six Maîtres Jedi et six non-Jedi, notamment des membres des plus hautes instances de l'Alliance Galactique. Pour éviter de se mettre les Jedi à dos, il supprima notamment le projet Alpha Rouge créé par le Chef des Renseignements Dif Scaur afin d'empoisonner et anéantir les Yuuzhan Vong.

Peu après la Bataille d'Ebaq 9, qui marquait la première victoire réelle de l'Alliance Galactique grâce au retour inopiné d'Ackbar, Cal Omas décida d'éliminer les ennemis du gouvernement, notamment ceux réunis sur Ylesia et qui conspiraient à reprendre le pouvoir : Pwoe et Thrackan Sal-Solo. Il envoya donc un contingent de Jedi capturer les dissidents qui furent par la suite emprisonnés. A la fin de la guerre contre les Yuuzhan Vong, il ordonna tout de même qu'un échantillon du virus Alpha Rouge soit testé sur les forces ennemies stationnées sur la planète Caluula. Après que Leia Organa Solo lui ait transmis le rapport sur les effets du nano-virus, il décida de licencier Dif Scaur et d'éliminer totalement le projet.

La crise du Nid Obcur

Cinq années après la fin de la guerre, en l'an 35, Cal Omas fut de nouveau confronté à une nouvelle menace, celle des Killiks. Ses relations avec les Jedi n'étaient plus les mêmes : de cordiales au départ, elles commençaient à se tendre notamment à cause d'une vision différente des choses. Cal Omas pensait qu'en créant le Haut Conseil, les Jedi l'aideraient à faire de l'Alliance Galactique le meilleur des gouvernements au monde pour la galaxie. Les Jedi voulaient un Haut Conseil uniquement pour servir leurs propres intérêts et ceux de la Force, qui étaient loin d'être les préoccupations du gouvernement. Pour autant, le Chef d'Etat comprenait tout à fait que les Jedi n'aient pas la même vision que celle de l'Alliance Galactique.
Cependant, il s'avéra que les Jedi ne voyaient pas la menace qu'étaient devenus les Killiks. Au sein des Jedi, le gouvernement n'avait que peu d'alliés pour faire entendre sa voix, dont par Kenth Hamner et Corran Horn, contre la plupart des autres Jedi notamment Mara Jade Skywalker et Kyp Durron qui prétextaient que les Jedi ne devaient pas servir l'Alliance dans cette guerre contre une espèce apparemment inoffensive. C'est pour cette raison qu'Omas profita du fait que Luke Skywalker fut prisonnier sur la planète Woteba pour demander au Haut Conseil d'élire un nouveau leader pour les Jedi, qui ne fut autre que le célèbre Corran Horn.

La Seconde Insurrection Corellienne

En +40, Cal Omas était toujours à la tête de l'Alliance Galactique lorsque la Seconde Insurrection Corellienne éclata avec les désirs d'indépendance de Corellia. Omas tenta de mettre un terme au conflit de manière diplomatique mais sans succès. La crise semblait sombrer inéluctablement vers une guerre ouverte entre l'Alliance et les séparatistes. Lorsque la sécurité des citoyens de Coruscant fut remise en cause à la suite d'actes terroristes, Cal Omas accepta la création d'une police secrète chargée d'assurer la sécurité et de préserver les intérêts du gouvernement, la Garde de l'Alliance Galactique. Avec l'aide de Jacen Solo, qui avait pris la tête de cette nouvelle police, et de l'Amiral Cha Niathal, Suprême Commandeur des Armées suite à la démission de Gilad Pellaeon, Omas orchestra les opérations militaires et politiques pour tenter d'enrayer la crise. Sur proposition de Solo et de Niathal, il accepta la mise en place du Blocus de Corellia, qui n'eut pour effet que de faire piétiner le conflit et d'attiser les tensions entre les deux camps.

Démuni, Cal Omas accepta une aide de la dernière chance en acceptant de rencontrer secrètement le leader de l'opposition, Dur Gejjen, sur Vulpter. La discussion devait porter sur un moyen de sortir pacifiquement de la crise mais les dés étaient pipés, et la réunion secrètement surveillée par les membres de la GAG. Lorsque Gejjen proposa à Omas de cesser le conflit s'il acceptait de faire assassiner Jacen Solo et Niathal, le Chef de l'Alliance accepta à contrecœur, certain qu'il s'agissait là d'un mal pour un bien. Quelques minutes plus tard, Gejjen était assassiné par Ben Skywalker pour le compte de la police secrète de l'Alliance.

Lorsque Omas revint sur Coruscant et que la GAG transmit son rapport à Jacen Solo, ce dernier décida avec Niathal de supprimer définitivement Cal Omas. Solo fit voter un amendement permettant à la GAG de placer en état d'arrestation toute personne représentant un danger pour l'Alliance, y compris le Chef d'Etat. Ainsi, Omas reçut la visite de Jacen Solo en pleine nuit dans ses appartements situés à Maison Republica. Solo le plaça en état d'arrestation et le transféra dans une prison sécurisée. Jacen et Niathal profitèrent de cette occasion pour prendre la tête de l'Alliance avec un coup d'état militaire.

Quelques jours plus tard, Jacen Solo fit croire à son cousin Ben Skywalker que Omas avait commandité le meurtre de sa mère Mara Jade Skywalker. Le jeune Jedi décida tête baissée de faire payer Omas pour son crime et força la prison où il était détenu. Lorsque Ben fit écouter l'enregistrement de sa propre voix à Omas et qu'il vit sa mine horrifiée, il comprit que Omas n'était pas responsable et que l'enregistrement était un faux comme il s'en doutait déjà. Il décida alors de prendre la fuite mais Omas l'intercepta en lui expliquant que s'il ne le tuait pas, Jacen Solo s'en chargerait de toute manière. Il n'offrit pas le choix à Ben puisque le Chef d'Etat déchu se jeta sur sa lame de Sabrelaser allumée. La profonde entaille provoquée par l'arme à énergie lui fut fatale.

Articles en rapport

Coruscant
Coruscant
Planètes
Jacen Solo
Jacen Solo
Personnages
Cal Omas
Cal Omas
Personnages
Ordre Jedi
Ordre Jedi
Organisations
Haut Conseil
Haut Conseil
Organisations