Libération de Coruscant

Opération menée par le Nouvel Ordre Jedi pour libérer Coruscant de l'emprise d'Abeloth et de la Tribu Perdue des Sith et qui ravagea une grande partie de la planète capitale. Afficher le sommaire

En +44 ap. BY, le Nouvel Ordre Jedi avait décidé de déserter Coruscant pour officiellement éloigner les Jedi des affaires politiques qui secouaient l'Alliance Galactique. En réalité, le Grand Maître Luke Skywalker avait programmé ce déménagement pour laisser la capitale sans défense face à la Tribu Perdue des Sith, dont il soupçonnait l'infiltration dans les hautes sphères du gouvernement. Il comptait ainsi les forcer à se révéler.

L'infiltration dans une capitale sous contrôle Sith

Une fois de plus, la clairvoyance du Grand Maître de l'Ordre s'était vérifiée. Aussitôt les Jedi partis, les Sith passèrent à l'action et furent effectivement identifiés, essentiellement par leur comportement, à des postes clés du Sénat, de la justice et des médias. Les membres de la Tribu Sith, qui étaient plus d'un millier sur place, conservaient secrète leur véritable identité et utilisaient la Force pour manipuler la population dans leur intérêt. Ce fut notamment le cas de la chaîne de média BAMR News, qui diffusait à longueur de journée une propagande anti-Jedi orchestrée par la Sith infiltrée Kayala Fei. La Tribu avait de plus profité de la prise de pouvoir d'Abeloth pour asseoir un peu plus son contrôle planétaire. La Porteuse de Chaos avait en effet prit la tête du Sénat Galactique en utilisant son avatar de la sénatrice Rokari Kem, s'arrangeant pour être élue Chef d'Etat de l'Alliance Galactique après avoir provoqué la mort de Padnel Ovin, le précédent dirigeant.

Dans ces conditions, et avec ses ennemis clairement identifiés, le Nouvel Ordre Jedi décida d'infiltrer à son tour la capitale en envoyant sur place des dizaines de petits groupes de Jedi sous couvert de fausses identités. Pour ne pas éveiller les soupçons, l'opération fut menée pendant plusieurs semaines et fut un succès dans sa discrétion.

La reconquête de Coruscant

Ultimatums coordonnés

Lorsque chaque groupe d'intervention eut rejoint son objectif, l'ensemble des cibles Sith reçurent en même temps un message d'ultimatum signé par le Nouvel Ordre Jedi : "Rendez-vous ou mourez. C'est le moment de choisir.". Il s'agissait cependant d'un vœu pieux puisqu'aucune des cible ne s'y contraignit. Les Jedi passèrent ainsi à l'attaque et éliminèrent simultanément des dizaines et des dizaines de Sith infiltrés, le plus souvent en camouflant les exécutions par des accidents, et en prenant bien soin de ne faire aucune victime civile.

Assaut des bureaux du Sénateur Suldar

Pendant que les centaines d'opérations Jedi étaient déclenchées un peu partout sur Coruscant, un assaut à la dimension plus importante se préparait dans les bureaux du sénateur Kameron Suldar. Ce dernier était en effet le Haut-Seigneur Sith Ivaar Workan, et représentait la pierre angulaire de la stratégie d'infiltration politique de la Tribu au sein du Sénat. Cette opération fut menée par le Grand Maître Luke Skywalker en personne, accompagné de son fils Ben Skywalker, de l'apprentie Jedi et ex-Sith Vestara Khai et des Chevaliers Jedi Seha Dorvald et Doran Sarkin-Tainer.

Ben et Vestara furent envoyés en éclaireur afin de distraire et d'occuper Workan en attendant l'intervention des trois autres membres du groupe. Leur identité fut cependant révélée au grand jour, ce qui n'empêcha pas la stratégie de fonctionner puisque Workan et ses gardes Sith tentèrent d'en apprendre plus sur l'assaut en cours des Jedi sur Coruscant. Ce délais permis à Luke, Seha et Doran d'intervenir à leur tour, déclenchant les hostilités à l'intérieur du bureau sénatorial. Pendant que Ben et Vestara éliminaient les protecteurs Sith, Luke engagea le Haut-Seigneur Sith dans un duel au Sabre-Laser. Malgré l'objectif initial de capturer Workan, le faux-sénateur Sith fut éliminé par un tir de blaster de Ben Skywalker lorsqu'il fut suspecté de vouloir déclencher une bombe sous son bureau.

La retraite des Sith au Temple Jedi

Les nombreux assassinats de membres de la Tribu Perdue des Sith ne passèrent pas inaperçu auprès de leurs pairs. Ceux qui avaient survécu à ces tentatives ou n'avaient pas encore eu le temps d'être ciblés avaient décidé de se regrouper dans un endroit conçu pour être imprenable, le Nouveau Temple Jedi laissé vacant depuis le départ des Jedi quelques mois plus tôt. Les Sith transformèrent ainsi le bâtiment en un véritable bastion, activant l'ensemble des sécurités qui avaient été conçues à l'origine pour la protection du Nouvel Ordre Jedi. Les Jedi avaient cependant pour eux le bénéfice de connaître parfaitement les lieux, et même certains passages secrets qui leur permettraient de mener l'assaut de leur ancien quartier-général.

Détruire les générateurs

La Maître Jedi Jaina Solo La Maître Jedi Jaina Solo Une nouvelle fois, la première étape de l'intervention Jedi fut d'infiltrer le bâtiment au cours d'une opération qui dura plusieurs jours. L'objectif était d'accéder aux systèmes centraux pour désactiver les boucliers et permettre l'assaut de l'unité de troupes aériennes Void Jumpers. Ces soldats d'élites, fidèles à l'Amiral Nek Bwua'tu, lui-même fidèle au Nouvel Ordre Jedi devaient ainsi épauler les Jedi au cours de l'assaut. Une équipe composée de Luke Skywalker, du Maître Jedi Corran Horn et du Chevalier Jaina Solo eut ainsi pour objectif de détruire les générateurs alimentant les protections du Temple. Bien qu'ils atteignirent leur objectif, ce ne fut finalement pas suffisant pour baisser les boucliers. Au cours de l'opération, l'équipe fut en revanche sévèrement blessée, et aurait même pu ne pas s'en sortir si Jaina n'avait pas, au mépris d'une utilisation un peu trop intensive de la Force, assuré seule la défense du groupe affaibli. Pour cet acte héroïque, celle qui portait déjà le titre de "Sabre des Jedi" fut élevée au rang de Maître Jedi par Skywalker.

Au secours des Barabels

Pendant que les Jedi s'efforçaient de baisser les défenses du Temple, Han Solo, Leia Organa Solo et leur nièce Allana Djo avaient réussi de leur côté à s'infiltrer dans le temple via un hangar de service abandonné. Quelques mois avant la chute de Coruscant aux mains des Sith, des Barabels Jedi avaient secrètement établi leur nid au niveau désaffecté des fondations du Temple. Allana Djo les avait alors découvert par surprise et avait tissé des liens puissants avec eux. Au moment de la préparation de la libération de Coruscant, Allana avait eu une Vision de Force où elle avait vu le nid ravagé par les Sith. Le couple Solo était donc venu alerter les Barabels Jedi de l'imminence du danger. Cependant, les Solo ne se doutaient pas qu'au même niveau, une patrouille Sith s'apprêtait à les découvrir et que Vestara Khai les avait rejoint. Pour sauver sa peau, la traîtresse Sith avait révélé à la patrouille qu'Allana représentait la future "Reine Jedi" que la Tribu, qui avait perçu son avènement dans la Force, cherchait à tout prix à éliminer. Lorsque la patrouille tomba sur le hangar abritant le Faucon Millenium, la bataille s'engagea aussitôt. Les Solo découvrirent avec stupeur le revirement de Vestara en faveur des Sith et tentèrent aussitôt de prendre la fuite en faisant décoller le cargo corellien. Les Sith étaient cependant trop nombreux et le Jedi Bazel Warv qui accompagnait les Solo dût se sacrifier pour sauver la vie de la jeune Allana.

Dévastation planétaire

Pendant que le combat entre Jedi et Sith faisait rage, Abeloth ne pouvait que constater que son emprise sur la capitale allait bientôt disparaître. Elle décida donc de préparer son départ dans un véritable déluge de catastrophes. La Porteuse de Chaos utilisa ses pouvoirs pour provoquer de puissants séismes, son objectif étant au final de briser la croûte de la planète et de la noyer dans un déluge de lave. Rapidement, les premiers gratte-ciels commencèrent à s'effondrer, faisant des milliers de victimes civiles, tandis que des bâtiments entiers furent engloutis par des geysers de roche en fusion. Une fois ces événements mis en route, et dans le chaos général, Abeloth captura Ben Skywalker et Vestara Khai et décida de les ramener sur sa planète pour refonder la Famille. Lorsque Luke apprit la nouvelle, il partit immédiatement à leur poursuite avec l'aide de Jaina laissant aux Maîtres Jedi restant le soin de continuer le combat sur Coruscant.

La reprise du Temple

Pendant ce temps, les Jedi et les troupes de l'Alliance avaient réussi à percer les défenses du Temple Jedi et à y débuter les affrontements, malgré une importante fuite des Sith hors les murs. Une équipe de sauvetage fut envoyée en toute urgence au Temple pour secourir les Solo et les Barabels survivants, tandis que la Maître Jedi Saba Sebatyne et l'ex-Jedi Tahiri Veila avaient de leur côté leur propre objectif. En effet, elles avaient précédemment appris qu'Abeloth avait transféré l'essence de son avatar de Rokari Kem dans l'ordinateur central du Temple, utilisant ainsi la même technique que Callista Ming, un de ses anciens avatars. Sebatyne, Veila et les commandos de l'Alliance se frayèrent donc un chemin jusqu'au cœur des installations du Temple. L'affrontement face à la Porteuse de Chaos fut extrêmement difficile mais Saba Sebatyne parvint finalement à tuer l'avatar dématérialisé, au prix cependant de nombreuses blessures. Cet affrontement coïncida avec les batailles menées ailleurs contre les deux derniers avatars de la Porteuse de Chaos, qui menèrent finalement à la Neutralisation d'Abeloth.

De lourdes conséquences

Si la disparition d'Abeloth avait stoppé le déchaînement des catastrophes géologiques, les Jedi et l'Alliance Galactique demeuraient mobilisés pour traquer et éliminer les Sith survivants. Ces derniers se comportaient comme des terroristes, ajoutant à la panique civile déclenchée par les séismes et les effusions de lave. Des milliers de forces de sécurité de l'Alliance et des dizaines de Jedi trouvèrent la mort en tentant d'appréhender les derniers Sith en liberté sur la capitale.

Il fallut attendre plusieurs semaines pour que les conséquences humaines du désastre puissent être esquissées. Les effondrements de bâtiments et les vagues de lave avaient provoqué la mort de près d'un milliard de civils et avaient laissé des zones entières de la capitale galactiques totalement en ruines. Les bas-fonds en particulier étaient devenus de véritables zones mortelles, envahies par les nuages de fumées et de gaz toxiques issus des éruptions volcaniques.

La population civile et le Sénat Galactique ne tardèrent pas à blâmer les Jedi pour leur rôle dans cette catastrophe. La propagande anti-Jedi menée par les Sith avait largement marqué les esprits et dans un contexte où la population ne parvenait pas à fondamentalement différencier les Jedi et les Sith, l'amalgame semblait inévitable. Malgré la récente élection de Wynn Dorvan au poste de Chef d'Etat, qui savait parfaitement le rôle que les Jedi avaient joué pour protéger la capitale, il ne put empêcher le Sénat de voter l'obligation du Nouvel Ordre Jedi de quitter définitivement la capitale galactique. Des décisions furent également prises visant à rendre illégal l'intervention de Jedi ou de Sith dans les affaires de l'Alliance Galactique.

Pour respecter la décision du Sénat, le Grand Maître Luke Skywalker décida de déménager le Nouvel Ordre Jedi sur Shedu Maad, au sein de l'académie qui y avait été créée quelques années auparavant. Luke espérait que l'éloignement des Jedi protège Coruscant des convoitises et permette à son ordre de se concentrer sur ses désormais deux objectifs : traquer les Sith sur leur monde natal encore inconnu et trouver la Dague de Mortis pour empêcher Abeloth de renaître un jour et de déchaîner à nouveau son chaos sur la Galaxie.

A propos de cet article

Benson800
Version Légendes, par Benson800.
Dernière mise à jour le 15 juillet 2016.
378 lectures.
Pas encore corrigé par nos correcteurs.
Signaler une erreur

Articles en rapport

Coruscant
Coruscant
Planètes
Sith
Sith
Organisations
Ordre Jedi
Ordre Jedi
Organisations
Allana Djo
Allana Djo
Personnages
Abeloth
Abeloth
Personnages