Alpha-17

A-17.

Né sur Kamino, A-17 était à l'instar du Capitaine Maze ou du Lieutenant Sull l'un des 100 Commandos de Reconnaissance Avancée de classe Alpha de la Grande Armée de la République. Afficher le sommaire

Né sur Kamino, A-17 était à l'instar du Capitaine Maze ou du Lieutenant Sull l'un des 100 Commandos de Reconnaissance Avancée de classe Alpha de la Grande Armée de la République. Il fut notamment entraîné, avec ses frères d'armes, par le Chasseur de Primes Jango Fett pour les missions les plus critiques au complexe de Tipoca City. Même si leurs talents uniques en faisaient des troupes spéciales idéales pour des opérations en solitaire derrière les lignes de la Confédération des Systèmes Indépendants, les ARC se révélèrent très difficiles à commander et à contrôler, et les Kaminiens en avaient parfaitement conscience. Lorsque les cloneurs apprirent la mort de l'instructeur Mandalorien sur Geonosis, ils décidèrent de plonger immédiatement Alpha-17 et ses camarades dans un profond sommeil dans des tubes de stase afin d'éviter des pertes de contrôle et des problèmes de comportement.

L'héritage de Jango Fett

Je n'avais jamais travaillé avec des Jedi, mais je m'attendais à... Mieux. Les droïdes ne passent pas leur temps à parler. Nous ne devrions pas le faire non plus. Suivez-moi si vous voulez servir à quelque chose.
_Alpha-17 aux Jedi Kenobi, Skywalker et Ti.

Alpha-17 Alpha-17 Quelques mois après la Bataille de Geonosis, les complexes de clonage de Kamino furent attaqués par les forces de la Confédération des Systèmes Indépendants. Malgré la présence des Jedi, les soldats de l'infanterie furent rapidement débordés. Ne voyant aucune autre alternative pour défendre les précieuses installations, le Premier Ministre Kaminien Lama Su et Maître Shaak Ti décidèrent de « réveiller » les ARC. Lorsqu'il fut tiré de son animation suspendue, Alpha-17 revêtit rapidement son armure et se dirigea, avec deux autres soldats de sa classe, vers les laboratoires intérieurs pour aller porter secours à des enfants clones survivants de la deuxième génération. Une fois sur place, les ARC parvinrent sans le moindre problème à anéantir en quelques secondes les Droïdes de Combat B1 présents. L'un des jeunes soldats le remercia de les avoir sauvés, mais le Commando de Reconnaissance Avancée lui répondit qu'ils auraient pu se sauver eux-mêmes en faisant tout simplement appel à leur entraînement de base. Cependant, la situation tourna au cauchemar avec la soudaine apparition d'assaillants de types Droïdeka au détour d'une coursive. Incapables de rivaliser avec cette impressionnante force de destruction, les clones se réfugièrent derrière des pupitres. Toutefois, les événements prirent une nouvelle tournure grâce à l'arrivée inattendue du Maître Shaak Ti. Une fois le secteur sous contrôle, A-17 constata, sans la moindre trace de sentimentalisme, que ses deux frères étaient tombés. Afin de terminer sa tâche, il ordonna à Lama Su de faire évacuer en urgence les enfants vers le niveau inférieur, puis il l'informa qu'il partait immédiatement protéger la troisième génération en gestation avant qu'elle ne tombe entre les mains des Séparatistes. La Togruta décida de le suivre pour lui venir en aide.

Alors qu'ils progressaient rapidement dans le complexe, ils empruntèrent une passerelle pour rejoindre la zone principale d'incubation. Malheureusement, ils furent arrêtés par une escouade ennemie. La Jedi fit immédiatement appel à la Force et les droïdes furent envoyés en contrebas. Particulièrement époustouflé par la performance de la Togruta, A-17 saisit une Grenade Pulsée à Polarité Inversée et il l'envoya sur ses cibles. La puissante impulsion parvint parfaitement à décharger leurs systèmes. Cependant, l'émission de la décharge avait un inconvenant majeur, un retour de flamme en quelque sorte. Les capteurs du casque du soldat furent momentanément perturbés. Un problème qui arriva en même temps qu'une nouvelle vague de B1. Mais les arrivants furent rapidement neutralisés lorsqu'un Sabrelaser fendit l'air pour les couper en deux. Le Général Obi-Wan Kenobi et son Padawan, le Commandant Anakin Skywalker, venaient de faire une entrée fracassante. Kenobi fut notamment très heureux de constater que Shaak Ti était encore en vie malgré l'invasion massive. A-17 lui fit remarquer qu'elle ne serait bientôt plus longtemps debout si ils ne se décidaient pas à quitter les lieux. Anakin fut particulièrement outré par ses propos déplacés. Le soldat rétorqua qu'il le trouvait plutôt suffisant pour quelqu'un qui s'apprêtait probablement à perdre la Bataille de Kamino. L'ARC coupa court à la discutions en insistant sur le fait de se remettre immédiatement en marche. Quelques minutes plus tard, ils empruntèrent l'unique passage, de surcroît sous-marin, pour atteindre la dernière génération en développement. Mais ils furent rapidement rattrapés par des nouveaux droïdes.

Les inconvénients d'une Grenade Pulsée à Polarité Inversée.. Les inconvénients d'une Grenade Pulsée à Polarité Inversée..
Sabrelaser au poing, les Jedi se placèrent devant l'entrée pour repousser les tirs ennemis, Alpha-17 en profita pour saisir un code secret sur un panneau de contrôle. Dans un premier temps, Obi-Wan pensa qu'il s'efforçait d'activer un bouclier mais Shaak Ti fut stupéfiante d'apprendre que l'autodestruction venait d'être activée. En effet, lorsque Jango s'occupait encore de la formation de ses hommes d'élite, il avait expliqué que les clones ne devaient absolument pas tomber entre de mauvaises mains : ils servaient la République Galactique ou ils ne servaient personne. Le soldat ARC appliquait juste les directives de son instructeur. Cependant, il proposa tout de même une alternative à l'explosion en demandant aux utilisateurs de la Force de créer une brèche dans le transparacier pour engloutir les droïdes et de sceller ensuite la porte de l'installation avant que l'eau ne s'y engouffre. Les Jedi acceptèrent de suivre ses directives. La solution fonctionna à merveille et le clone inversa le processus de destruction dans la minute. La Togruta le remercia pour son geste mais il lui rétorqua, sans la moindre émotion dans la voix, qu'il suivait uniquement les ordres de Jango.

Mission sur Ohma-D'un

Quelques semaines après la sanglante Bataille de Kamino, la Reine Jamillia de Naboo contacta en urgence les instances républicaines lorsqu'elle perdit tout contact avec la petite lune d'Ohma-D'un. Une colonie fondée par Boss Nass peu après le blocus de la Fédération du Commerce. Afin de résoudre ce mystère, A-17 fut convié à rejoindre, avec une escouade, l'un des nouveaux vaisseaux de type Croiseur Acclamator pour y retrouver un groupe d'intervention Jedi. Ce dernier était composé des Maîtres Glaive, Kenobi et des Padawans Skywalker et Zule Xiss. Selon les informations du Droïde de Protocole 3PO C-3PO, la souveraine craignait que les amphibiens n'aient été victimes d'un soulèvement de mineurs d'épices en colère. Zule fut très amusée, selon elle, les Gungans avaient enfin trouvé des adversaires à leur mesure. Le clone ARC, qui avait étudié les Gungans et leurs tactiques militaires avec attention, lui répondit que les colons humains étaient une moindre menace pour eux. Cependant, Anakin décida de reprendre le soldat sur un point : il avait utilisé le titre de « Maître » pour s'adresser à la jeune fille alors qu'elle n'était encore qu'une élève, comme lui. Le soldat s'excusa pour son excès de langage et il ajouta que le Comte Dooku et la Confédération des Systèmes Indépendants se trouvaient probablement derrière cette énigme. Sarcastique, Xiss trouva seulement à répondre qu'elle était surprise de constater que les clones de la Grande Armée de la République pouvaient penser par eux-mêmes. Skywalker fut particulièrement énervé par cette remarque désobligeante et blessante. Il lui expliqua avec amertume qu'elle faisait face à un Commando de Reconnaisse Avancée, un prototype très proche de Jango Fett. Kenobi coupa court à la joute verbale et il demanda à A-17 comment il pensait procéder pour mener à bien la mission. L'ARC lui expliqua qu'ils allaient simplement emprunter une Canonnière d'Assaut Républicaine TIO/BA, avec son Padawan aux commandes, pour une approche rapide et discrète de la colonie.

Alpha-17 lors du briefing de la mission d'Ohma-D'un. Alpha-17 lors du briefing de la mission d'Ohma-D'un.
Après un vol sans problème, l'ARC ordonna à ses hommes de se déployer le plus rapidement possible pour sécuriser la zone d'atterrissage. A-17 décida de partir en reconnaissance, et il appela la force de frappe restreinte à le rejoindre pour lui montrer un paysage cauchemardesque. Les Gungans, ainsi que la flore et la faune de la planète, avaient été entièrement décimés par une arme biologique véhiculée par des droïdes. Fou de rage, Anakin lança seul une attaque particulièrement violente. Sachant qu'il n'avait pas fait un repérage suffisant pour une telle attaque, A-17 s'en remit à Kenobi pour prendre la tête de l'équipe. En raison de l'immaturité de son Padawan, le Jedi fut dans l'obligation d'ordonner à ses troupes d'abattre les droïdes avant qu'ils ne puissent contacter des renforts. Alors que le clone abattait l'un de ses adversaires, il vit trois des membres de son escouade tomber sous le feu d'un mystérieux individu doté d'une propulsion dorsale. L'architecte des crimes d'Ohma-D'un venait de faire une entrée fracassante. Il plongea vers les républicains et fit tomber Obi-Wan dans la boue. L'inconnu repoussa sans le moindre effort les attaques foudroyantes de Glaive, Zule et Anakin. A-17 épaula alors son Fusil Blaster Westar M5 et il tira une salve dévastatrice dans la partie droite de la tête de son adversaire. Se voyant dans l'obligation de se replier, le Séparatiste, prénommé Durge, appela des renforts et ordonna par la même occasion le déploiement de l'arme biologique. Face à cette situation, le soldat ARC conseilla à Kenobi de se retirer à cause du manque de renseignement sur le poison et de la perte de l'effet de surprise. Le Maître refusa de battre en retraite et il lui ordonna de partir sur le champ avec Skywalker pour sauver des potentiels survivants de l'attaque chimique. Le soldat accepta mal l'idée de devoir disperser les rangs mais il finit par se mettre en route.

Alpha-17 entouré par les Maîtres Glaive et Obi-Wan Kenobi. Alpha-17 entouré par les Maîtres Glaive et Obi-Wan Kenobi. Alors qu'ils progressaient difficilement dans les marais, Anakin et A-17 affrontèrent de nombreux assaillants de type Super Droïde de Combat B2. Ils finirent tout de même par retrouver et libérer des mineurs d'épices indemnes qui les avertirent que la Confédération des Systèmes Indépendants chargeait actuellement leurs propres transporteurs de gaz mortel pour les expédier sur la capitale de Naboo, Theed. Ainsi ils seraient accusés à tord de terrorisme. Alors qu'ils accéléraient le pas pour trouver l'installation, Skywalker décida d'engager la conversation avec son compagnon en lui demandant s'il était agacé d'entendre les officiers l'appeler le « clone ». L'ARC lui répondit par la négative puisqu'il en était tout simplement un. Perturbé par sa réponse, le Jedi affirma qu'il avait besoin d'un nom. Le soldat lui apprit qu'il en possédait déjà un, ou plutôt un matricule, Alpha-17. Anakin décida alors de le baptiser « Alpha ». Une fois sur place, le Jedi décida de servir de cible pour laisser le temps à son partenaire d'appliquer une puissante charge explosive sur le centre d'approvisionnement. Quelques secondes plus tard, le complexe et les vaisseaux disparurent dans une magnifique explosion. Alors qu'il récupérait son souffle, le clone fut attaqué sournoisement par Durge. Le Gen'Dai envoya son adversaire s'écrouler à terre. Sabrelaser au poing, Skywalker réussit à faire reculer le Séparatiste. Le Padawan proposa au soldat de le poursuivre, mais ce dernier préféra plutôt quitter les lieux pour porter secours à Obi-Wan.

Sachant que le temps était compté, Alpha et Anakin se dépêchèrent de rejoindre le reste du groupe. Lorsqu'ils arrivèrent près de la zone d'atterrissage, ils s'aperçurent avec horreur que Maître Glaive était à terre, décapité. Pendant ce temps, Kenobi et Zule tentaient de repousser les assauts meurtriers d'une mystérieuse Adepte du Côté Obscur, Asajj Ventress. A-17 tira plusieurs rafales et la Dark Acolyte fut dans l'obligation de se replier. Elle exécuta un impressionnant Saut de Force et fut récupérée par Durge. En dépit de ces réussites, l'équipe était durement touchée. L'ARC porta jusqu'au vaisseau le corps de Glaive et ils quittèrent la lune empoisonnée. Il est important de noter qu'à la suite de cette mission Skywalker et Alpha développèrent un respect mutuel. La détermination du Padawan à le traiter comme un véritable individu, alors que les autres persistaient à l'appeler simplement le « le clone », y était probablement pour quelque chose. Le courage et les dons de guerrier du Jedi y contribuèrent également.

Accident sur Jabiim


- Si seulement vous m'écoutiez, nous pourrions rapidement mettre un terme à tout ceci.
- Nous n'assassinerons pas tous les mineurs politiques survivants de cette planète.
- Vous finirez quand même par les tuer au bout du compte...
- Si c'est là toute votre aide, je vous envoie servir avec les Padawans.
- Un sort pire que la mort...
_Alpha-17 au Général Obi-Wan Kenobi.

Située dans la Bordure Extérieure, Jabiim était dans le giron de la République Galactique depuis plus de trois mille ans. Cependant, elle finit par rejoindre le mouvement Séparatiste après un coup d'état habilement orchestré par le protestataire Alto Stratus. Le révolutionnaire utilisa notamment le mécontentement des Jabiimites envers la politique de Coruscant. En effet, la planète fut jadis le théâtre de nombreux exemples de négligence : effroyable épidémie de gangrène du cerveau et invasions diverses. Le Sénat Galactique décida de reconsidérer l'importance stratégique de ce monde lorsque d'énormes filons de minerai furent découverts. Afin de reprendre rapidement possession de Jabiim, A-17 fut envoyé sur place avec de nombreux Jedi. Lorsque la Grande Armée de la République arriva sur place, elle rencontra un important mouvement de résistance. Alpha décida bien évidemment de combattre aux cotés de Skywalker et Kenobi. Environ une semaine après le début des hostilités, le soldat participa à un affrontement particulièrement violent pour reprendre une position avancée ennemie. Lors du combat, Anakin rappela au clone qu'il était inutile de tuer des adversaires blessés déjà à terre. On ne mettait pas fin à une guerre civile simplement en décimant la moitié de la population locale. Obi-Wan approuva les paroles moralistes de son Padawan, mais le clone ne partageait absolument pas cette philosophie. Il pensait simplement que l'instauration d'un climat de crainte et de peur serait davantage bénéfique. Une fois l'emplacement principal occupé, l'ARC conseilla à son Général d'envoyer des forces pour couvrir les flancs et empêcher les Jabiimites de battre en retraite. Sachant que le soldat avait davantage d'expérience que lui sur le terrain, le Jedi décida de lui envoyer des Padawans. Sarcastique, A-17 lui répondit qu'il était très heureux que les apprentis viennent à son secours. L'un d'eux, Kass Tod, lui fit remarquer qu'il émettait toujours sur le canal principal ! Bien évidemment, il en avait parfaitement conscience.

Alpha-17 sur Jabiim. Alpha-17 sur Jabiim.
Une fois la situation sous contrôle, Alpha décida d'étudier la carte des positions ennemies connues. Après une rapide analyse de la situation, il en arriva à une conclusion troublante. Stratus et ses Commandos Nimbus cherchaient à disperser les forces de la République en abandonnant volontairement du terrain pour faciliter une attaque massive sur la Base Refuge. Lorsque le soldat expliqua sa découverte à Obi-Wan, la GAR était déjà à un jour de marche du centre névralgique et la pluie abondante compliquerait un déploiement rapide des troupes. Malheureusement, les craintes de l'ARC s'avérèrent fondées lorsque le Général reçut un message de détresse de Dalnus Cam. Les Séparatistes attaquaient le site avec des effectifs importants. N'ayant aucune autre solution, Kenobi, A-17 et Skywalker réquisitionnèrent des Speeders et ils arrivèrent sur place quelques heures plus tard avec des renforts .Alpha ordonna immédiatement à ses hommes de défendre les Quadripodes et Obi-Wan l'informa que les ennemis possédaient des bottes répulsives. Le clone profita de cette information et il réussit à toucher les dispositifs de l'un des Jabiimites. Une tactique efficace qui décima plusieurs adversaires dans une magnifique explosion. Cependant les républicains furent rapidement débordés. Des Commandos Nimbus réussirent à placer discrètement une charge explosive sur l'une des pattes d'un AT-AT. Le véhicule s'écroula sur le sol avec son équipage coincé à l'intérieur. Kenobi et Alpha se précipitèrent près de l'écoutille principale pour évacuer les blessés. Alors que Anakin et une autre Padawan, Aubrie Wyn, arrivaient pour les aider, l'engin disparut dans les flammes. L'apprenti venait de perdre son Maître et son compagnon ARC.

Captifs d'Asajj Ventress

Présumés morts sur Jabiim, Alpha et Obi-Wan survécurent à l'explosion du Transport Blindé Tout Terrain. Malheureusement, ils tombèrent entre les mains des Séparatistes et furent confiés à une connaissance commune, le Commandant Asajj Ventress, et non au Comte Dooku. Le Seigneur Sith ignorait d'ailleurs que son Adepte du Côté Obscur emprisonnait les deux hommes dans une forteresse sur Rattatak.

Les Evadés de Rattatak


- Je suis le Commando de Reconnaissance Avancée 17, Armée de la République, sous le commandement du Général Obi-Wan Kenobi. C'est tout ce que je suis habilité à révéler.
- Où se trouvent les fonderies de la République ?
- Je suis le Commando de Reconnaissance Avancée 17...
- Tu t'es condamné à une mort douloureuse clone. Je reviendrai demain... Pour t'étriper.
_Alpha17 subissant un interrogatoire d'Asajj Ventress.

Lorsqu'ils arrivèrent sur la planète, A-17 et Kenobi furent immédiatement séparés. Pieds et mains liés, le clone subit de nombreux interrogatoires douloureux. Dès qu'il refusait de répondre à une question sur la localisation des bases secrètes de la GAR, sa tortionnaire lui faisait, avec une certaine délectation, une entaille sur le corps. Cependant, sa résistance à la torture lui permit de tenir pendant trois semaines. Asajj essaya de le soudoyer en lui promettant une nouvelle vie et une véritable considération. Le soldat endurait la douleur grâce son conditionnement et il prenait juste la parole, avec un plaisir non dissimulé, pour lui dire qu'il était juste habilité à lui révéler qu'il était le Commando Reconnaissance Avancée A-17 de la Grande Armée de la République. Ventress finit par perdre patience, elle décida finalement de mettre un terme aux interrogatoires et de conduire Alpha dans la même cellule que son Général en prévision de son exécution imminente. Le Jedi, qui portait un masque de torture Sith, fut heureux de constater que son compagnon était encore vivant malgré la sauvagerie dont faisait preuve la Sœur de la Nuit. Mais Kenobi n'était pas du genre à se laisser abattre, pendant plus de vingt-six jours il avait mobilisé ses dernières forces pour tordre les conduites d'eau de sa geôle. Avec un dernier effort, il réussit à les briser et la prison se retrouva inondée. L'ARC court-circuita ses menottes et libéra Kenobi. Retrouvant l'usage de la Force, le Jedi envoya la porte du cachot percuter les gardes postés à l'extérieur. Afin de créer une diversion, les deux hommes décidèrent de libérer tous les prisonniers du secteur.

Le duo neutralisa très facilement des sentinelles et récupéra des blasters lourds. Alpha recommanda à Kenobi de profiter de la situation pour quitter les lieux rapidement avant de se faire déborder par l'armée privée de Ventress. Le Jedi décida d'écouter les conseils de l'ARC, mais ils se perdirent rapidement dans les dédales de la forteresse. Au détour d'un couloir, ils finirent par se retrouver dans une morgue. Après une rapide inspection, les deux compagnons remarquèrent qu'un détenu identifiait des corps. Il se présenta comme étant Osika Kirske, ancien seigneur de la guerre de Rattatak. Obi-Wan constata que l'individu était dangereux et violent, mais il accepta son aide. Quelques minutes plus tard, ils entrèrent dans une salle des trophées. Kenobi y retrouva facilement son Sabrelaser ainsi que celui de l'ancien mentor de Asajj, Maître Ky Narec. Le trio commença à presser le pas et finit par localiser l'aire d'atterrissage. Au même moment, l'Adepte du Côté Obscur fit son apparition avec ses hommes. Le prisonnier politique fut le premier à être neutralisé, et Kenobi se prépara à l'inévitable duel. Pendant ce temps, Alpha se précipita vers un Chasseur Ginivex. Une fois le fonctionnement des commandes assimilées, il positionna l'engin juste au dessus du Jedi pour lui permettre de faire un Saut de Force. Lorsqu'il réussit à monter à bord, le clone se dirigea vers l'espace.

Retrouvailles sur Riflor


Ça a été instructif... De vous servir, Général Kenobi.
Pour moi aussi Alpha. Que la Force soit avec toi.
_Alpha-17 à Obi-Wan Kenobi.

Alpha-17, combattant expérimenté. Alpha-17, combattant expérimenté. Alors que le vaisseau quittait Rattatak, Ventress envoya immédiatement des assaillants de type Chasseur Droïde pour en finir une bonne fois pour toutes avec les fuyards. Le clone essaya de distancer ses adversaires mais son appareil commença à perdre progressivement ses boucliers et son hyperdrive était malheureusement hors service. N'ayant aucune autre solution, le duo décida de se réfugier sur la planète Riflor, dans l'espace Séparatiste. Lorsqu'ils se posèrent sur ce monde inhospitalier, les républicains affrontèrent des soldats de Asajj et par la même occasion des Chasseurs de Primes qui souhaitaient toucher la récompense pour la mort du Jedi. Après un combat éprouvant, Alpha et Obi-Wan finirent par être encerclés. L'un des criminels expliqua au clone qu'il pouvait partir seulement s'il concédait à abandonner son compagnon. A-17 essaya de profiter de la situation, et il jeta son arme à terre. Ne se doutant absolument de rien, ses adversaires se détournèrent de lui pour s'occuper de Kenobi. Vif comme l'éclair, l'ARC fit une impressionnante roulade et saisit deux blasters pour prendre à revers ses ennemis. Soudain, Anakin Skywalker et Ki-Adi-Mundi apparurent pour se joindre à l'affrontement. Le jeune Padawan avait quelques heures plus tôt ressenti un puissant appel de détresse, grâce la Force, alors qu'il combattait des pirates en orbite de la planète Varonat. L'arrivée inattendue des renforts renversa la situation et les Chasseurs de Primes et les forces de Ventress furent dans l'obligation de battre en retraite.

Peu après de brèves retrouvailles chargées d'émotions, le petit groupe partit se mettre en sécurité sur un Croiseur Acclamator. Après quelques soins, Alpha retrouva son Général pour lui annoncer qu'il rentrait sur Kamino pour former les futurs Commandants ARC.

Instructeur

J'ai une nouvelle affectation sur Kamino. Il y a un nouveau contingent de commandants clones qui arrive, et on me demande de les entraîner.
_Alpha-17.

Alpha-17 et Taun We. Alpha-17 et Taun We. Seize mois après la Bataille de Geonosis et après quelques rapports élogieux sur les capacités de Alpha-17, le Haut Commandement de la Grande Armée de la République décida - vraisemblablement sur une proposition du Chancelier Suprême Palpatine - de mettre sur pied un nouvel enseignement, pour les commandants des différentes unités d'infanterie, tourné sur les compétences des soldats ARC sur Kamino. Ce programme visait essentiellement à encourager l'audace et l'indépendance sur le terrain. En outre, les élèves sélectionnés seraient également formés pour pallier aux insuffisances et lacunes entre les Généraux Jedi et les clones au niveau du commandement. Malgré la réticence des cloneurs Kaminiens face aux méthodes d'Alpha, ce dernier se souvint d'une idée judicieuse du Général Anakin Skywalker peu après l'affaire des Evadés de Rattatak : A-17 donna corps à cette idée en décidant de donner des noms à ses hommes pour renforcer l'effet d'individualisme. Cependant, les futurs Commandants ARC s'appelaient entre eux par les deux premiers numéros de leur matricule au cours de leur entraînement. Il s'avéra qu'ils utilisèrent le système des noms sur le champ de bataille pour faciliter les échanges. Les soldats qui participèrent avec succès à cette formation éprouvante et intensive reçurent en récompense le titre de Commandant ARC. Lorsqu'ils retournèrent dans leurs unités respectives, ils firent profiter leurs officiers de leurs nouvelles expériences.

En plus de sa mission de formation, Alpha créa une nouvelle unité, l'Escouade Sept, pour accompagner les Généraux Jedi dans n'importe quel type de mission. Cette escouade était composée des meilleurs commandants ARC, marines, pilotes, tireurs d'élite ou bien encore spécialistes en démolition. Elle accompagna notamment les Jedi Anakin Skywalker et Obi-Wan Kenobi dans de nombreuses missions. Le Commandant Odd Ball prenait souvent la tête des vaisseaux de type Chasseur V-Wing, Chasseur V19 Torrent et Chasseur RCO-170, le Commandant Cody s'occupait de l'infanterie et le Major Jorir des opérations de marine.

Dernière mission sur Boz Pity

Peu après la réussite du projet d'instruction des Commandants ARC, Alpha fut chargé d'assurer la sécurité de Bail Organa. Le Sénateur d'Alderaan souhaitait organiser une mission d'inspection dans la Bordure Extérieure. Le soldat embarqua avec les pilotes de l'Escouade Sept et ceux de l'Escadron Gold à bord du Star Destroyer Venator Intervention pour assurer la protection du politicien. Alors qu'il inspectait les différents systèmes, le vaisseau fit un détour dans le Secteur Karthakk pour une opération de sauvetage urgente. Les Généraux Kenobi et Skywalker avaient pénétré à bord d'un Yacht Spatial pour mener une enquête sur la disparition soudaine d'Asajj Ventress. Cependant, les Jedi se heurtèrent à Durge. Grâce à sa parfaite maîtrise de la Force, Anakin enferma le Gen'dai dans une capsule et l'envoya se consumer dans un soleil voisin. Mais alors qu'ils fuyaient la zone, ils furent immédiatement poursuivis par de nombreux Chasseurs Droïdes. Seule l'intervention du bâtiment républicain renversa la situation. Aux commandes d'un Chasseur RCO-170, Alpha escorta ses amis au hangar principal. D'après les informations découvertes par Anakin et Obi-Wan, le défunt Chasseur de Primes avait déposé sur Boz Pity un mystérieux agent Séparatiste De plus, le Général Grievous se trouvait probablement au même endroit. Afin de mener l'enquête, Mace Windu décida de réunir en urgence Adi Gallia, Soon Bayts, A'Sharad Hett, Kit Fisto, Plo Koon, Ki-Adi-Mundi et le Zabrak Agen Kolar. Cependant, la mission risquait d'être périlleuse puisque la planète était soumise à un impressionnant blocus. Afin d'éviter un affrontement direct, Skywalker fut chargé de piloter le bâtiment républicain, avec le Commandant Odd Ball, et d'effectuer un micro-saut hyperspatial de haute précision pour réintégrer l'espace réel entre la planète et la flotte ennemie. Malheureusement, le Venator fit son apparition beaucoup trop près de Boz Pity et il fut attiré par son champ de gravité. Face à cette situation, Maître Windu ordonna à Tiin de protéger les navettes d'évacuation avec l'Escadron Gold. Grâce à l'intervention des clones, le groupe de Jedi réussit à se poser sur la planète.

Alpha-17 sur Boz Pity. Alpha-17 sur Boz Pity.
Alpha déploya ses troupes et informa les Maîtres Windu et Kenobi que les éclaireurs partis en nacelle de sauvetage avaient déjà repéré une base Séparatiste. Malheureusement, les clones avaient déjà engagé le combat, mettant ainsi fin à l'effet de surprise. L'ARC et ses compagnons Jedi se précipitèrent sur place et le cauchemar d'un terrible affrontement se propagea à l'horizon. Surtout lorsque le Général Grievous fit son apparition sur le champ de bataille. Probablement trop confiant, Alpha eut la mauvaise idée de se mettre en travers de son chemin. Le cyborg l'envoya à terre sans le moindre problème. Avec un plaisir non dissimulé, il lu planta l'un de ses Sabrelasers dans l'abdomen. Anakin et Kit Fisto se précipitèrent auprès de l'ARC et ils constatèrent que sa blessure était très étendue et que la colonne vertébrale était sévèrement endommagée. Le soldat fut évacué en urgence sur une civière en attendant l'arrivée des navettes médicales. Pendant ce temps, Obi-Wan réussit à localiser Asajj Ventress plongée dans une cuve à Bacta, pour soigner ses blessures dues à un affrontement avec Skywalker sur Coruscant quelques mois plus tôt. Le Jedi se saisit de la jeune femme et la sauva d'un assassinat commandité par le Comte Dooku. La Sœur de la Nuit commença, alors seulement, à comprendre la véritable nature des Sith, et elle décida de renoncer à l'obscurité avant de sombrer dans un profond coma.

Avant son départ, les amis d'Alpha lui souhaitèrent un bon rétablissement et il fut placé dans le même engin d'évacuation que l'Adepte du Côté Obscur. Une fois en orbite, Asajj se réveilla et se rendit dans le poste de pilotage pour ordonner aux pilotes de la conduire loin, très loin des conflits. On ignore encore actuellement le destin du Commando de Reconnaissance Alpha-17. Mais on a certainement pas fini d'entendre parler de lui. Comment pourrait-on oublier l'un des plus célèbres soldats de la Guerre des Clones et de la Grande Armée de la République ?

Articles en rapport

Kamino
Kamino
Planètes
Force
Force
Cultures
Ordre Jedi
Ordre Jedi
Organisations
Alpha
Alpha
Personnages