Bataille de Kamino

Les conflits de Kamino secouèrent les débuts de la guerre des clones... Beaucoup comprirent que la guerre des clones serait une réalité des années durant... Afficher le sommaire

Quelques temp après leur baroude d'honneur décisif lors de la Bataille de Geonosis, les Soldats Clones de la Grande Armée de la République commencèrent leur entraînement sous la direction de leurs Généraux Jedi sur Kamino. Pourtant, ce n'était pas sur leur monde natal que les clones de Jango Fett allaient trouver le repos.

Le Nano-Virus

Après une session d'entrainement, le Général Jedi Kit Fisto entra dans un complexe pour se retrouver face au Général Aayla Secura, un Kaminoen et un groupe de soldats clones morts. Le Kaminoen, un spécialiste sur le sujet, informa le Nautolan que les clones auraient été infectés par un nano-virus mortel, lequel semblait avoir une faculté d'adaptation et de propagation incroyables. D'après le responsable, ce virus aurait été créé dans le but de provoquer des réactions désastreuses dans l'esprit des clones. Il expliqua également que, selon ses études, ce virus avait cet effet uniquement chez les clones. Pour agir sur d'autres personnes, il faudrait l'injecter directement par intraveineuse. Les soldats clones, génétiquement identiques, favorisaient malgré eux la vitesse de propagation du virus dans leurs propres rangs. Secura demanda au spécialiste Kaminoen ce qui était capable de produire un tel effet. Il lui répondit que la technologie des nano-virus était assez récente et, jusqu'à alors, cantonnée à un aspect théorique. La seule vraie conclusion que les généraux Jedi purent en tirer était que le responsable de cette horreur génétique était très habile et en avance sur son temps. Le Kaminoen lui suggéra néanmoins d'aller en parler au maître cloneur, Sayn Ta. Kit Fisto, un peu décontenancé face à tout cet aspect technique, ordonna purement et simplement que l'on ferme le complexe d'entraînement et que l'on mette les corps des défunts en quarantaine.

En se rendant au bureau de Sayn Ta, Kit Fisto confia son inquiétude à sa collègue Jedi : le constat était simple, s'ils ne stoppaient pas cette épidémie, la République Galactique se retrouverait bientôt sans soldats, et donc sans défense face à la Confédération des Systèmes Indépendants. Dans le laboratoire central de clonage, Sayn Ta fut dévastée par ces nouvelles; elle s'empressa d'aller consulter les données obtenues à partir des corps. Elle expliqua ensuite aux Jedi qu'il lui serait possible de produire une forme synthétique du virus, et par conséquent un antidote pour sauver les clones. Elle se mit au travail sur le champ. Kit et Aayla décidèrent de la laisser travailler et entreprirent d'aller gérer le processus de mise en quarantaine. Alors qu'ils venaient tout juste de quitter le laboratoire, un cri retentit. Guidés par la Force, ils retournèrent aussitôt au laboratoire pour découvrir le corps sans vie de Sayn Ta, à qui l'on avait injecté le virus... Troublé d'abord par ce coup de théâtre, Kit Fisto commençait à comprendre...

Pendant ce temps, sur une plate-forme extérieure, une Kaminoenne, à savoir Kuma Nai, guidait des nouveaux modèles de Super Droïde de Combat B2 vers un Delta-7 Aethersprite. Suivant les flux de la Force, Kit Fisto et Aayla Secura retrouvèrent la traitresse. Kit Fisto décida de l'interroger et lui demanda les raisons de sa trahison. Elle lui répondit qu'elle avait travaillé des années durant pour Sayn Ta, la finançant même au besoin. Cependant, elle n'eut jamais la reconnaissance à laquelle elle aspirait... Avec les crédits donnés par les Séparatistes, elle pourrait finalement se faire un nom, même s'il fallait trahir pour cela. Elle donna ensuite l'ordre aux Supers Droïdes de Combat d'attaquer : un affrontement féroce s'ensuivit. Alors que la traitresse Kaminoenne embarquait à bord du chasseur, Aayla Secura fut projetée de la plate-forme par l'un des droïdes, et tomba dans la mer.

Technique de respiration Technique de respiration

Dans sa chute, elle appela Fisto, qui venait de lancer son Sabrelaser afin de mettre hors-service le vaisseau. Le vaisseau immobilisé, Kit plongea et sauva la Twi'lek en lui faisant du bouche à bouche. Remontant sur la plate-forme elle tomba nez-à-nez avec la Kaminoenne qui la menaçait avec un pistolet à fléchettes, bien-entendu empoisonnées par le nano-virus. Au moment critique où elle appuyait sur la gâchette, Secura utilisa ses capacités d'esquive rapide. Troublée par les capacités de la Jedi, la Kaminoenne s'injecta accidentellement le virus. Tout comme Sayn Ta, sa mort fut instantanée. Aayla ramassa une des fléchettes et fit remarquer que maintenant ils avaient un échantillon pur du virus et qu'ils pourraient ainsi sauver les clones. Elle remercia Kit de l'avoir sauvée ; Fisto lui répondit par l'un des ses habituels sourires en lui disant que ce fut un plaisir pour lui...

Premier Affrontement sur Kamino

Frères d'armes

Quelque temps plus tard, alors que la Guerre des Clones faisait rage aux quatre coins de la Galaxie, Kamino - et plus particulièrement Tipoca City - allait être le théâtre d'épiques batailles pour la suprématie galactique. Quinlan Vos était parvenu à mettre la main sur des plans de bataille séparatistes qui prouvaient que les laboratoires de création de clones seraient la prochaine cible de la Confédération des Systèmes Indépendants. En orbite autour de la planète avec la flotte, Anakin Skywalker eut une vision d'Obi-Wan Kenobi se faisant abattre dans son Starfighter Jedi lors de la bataille. Lorsqu'il expliqua à son maître ses craintes liées à cette vision, Obi-Wan lui répondit de ne pas se fier à d'hypothétiques visions de l'avenir, et qu'il devait garder son esprit concentré sur ce qui se passait "ici et maintenant" comme Qui-Gon lui avait dit bien longtemps auparavant.

Obi-Wan, au briefing Obi-Wan, au briefing Obi-Wan se rendit ensuite à une salle de briefing avec les autres Jedi présent, Shaak Ti et Aayla Secura. Il expliqua qu'il avait été désigné pour diriger cette mission car il connaissait parfaitement bien Kamino, de part sa 'visite' sur la planète juste avant la guerre. Par voie holographique, Quinlan Vos et Oppo Rancisis assistaient eux aussi à la réunion. Rancisis détailla la partie stratégique : il fallait attendre que la CSI ait lancé toutes ses troupes dans la bataille avant qu'elle ne réalise que la République était présente en force. Le gros des forces restait donc positionné à un saut hyperspatial de Kamino en attendant le signal. Il fut aussi expliqué que les boucliers d'énergie pouvaient protéger la ville des armes énergétiques mais qu'ils ne pouvaient repousser les attaques au sol.

Au vu de son importance stratégique, les Séparatistes devaient s'attendre à ce que Kamino soit bien défendue, c'est pourquoi les Jedi furent envoyés sur la planète. Obi-Wan expliqua que Ryath Sienar et ses chantiers navals avaient préparé un nouveau type de chasseurs pour les clones mais qu'il n'était pas encore au point. La République Galactique devait donc s'appuyer sur les Jedi et leurs chasseurs. Maître Tsui Choi et Aayla Secura seraient chargés de diriger le vol devant intercepter les chasseurs ; Obi-Wan, quant à lui, dirigerait un second escadron affecté à la défense des installations. Un dernier groupe de Jedi resterait sur Kamino afin de superviser les défenses au sol. Après avoir assigné les rôles de chacun, Obi-Wan demanda à Anakin de rester, le trouvant trop distant et en retrait pour mener la mission à bien. Il lui demanda malgré tout s'il y avait quelque chose dont Anakin voulait lui parler. Alors qu'il lui répondit par la négative, le protagoniste de la Prophétie de l'Elu fut assailli d'images de Qui-Gon Jinn, de sa mère, du massacre des Tusken, de Dooku et de son mariage secret.

Plus tard, Vos et Kenobi discutèrent des problèmes auxquels Obi-Wan était confronté avec Anakin. Il confia que depuis Geonosis, une fissure s'était créée entre eux ; dans un sens Kenobi avait le sentiment de ne pas être à la hauteur. Il expliqua qu'il avait prêté serment à Qui-Gon qu'il ferait d'Anakin un chevalier, sans avoir réellement choisi d'avoir Anakin comme Padawan. Quinlan lui dit que c'était peut être le moment de le faire. Entre-temps, alors qu'Anakin luttait pour réparer un petit droïde, Aayla Secura vint à ses côtés. Il lui expliqua qu'il essayait de réparer le droïde, prétendant qu'il réfléchissait mieux les mains occupées. la Twi'lek lui confia qu'elle aussi avait recours à ce genre de pratique, qu'elle nommait méditation en mouvement.

Une forme de méditation en mouvement, cela m'arrive souvent...
_Aayla Secura

Anakin lui confia que les choses étaient parfois très compliquées, contrairement aux moments où il pilotait un chasseur ou un pod-racer, où tout lui paraît plus clair. Pour seule réponse, Aayla donna une petite tape sur le droïde qui se réactiva, lui disant que c'était un "vieux truc de mécanicien" que de savoir quand quelque chose était réparé. L'alerte retentit soudain et Obi-Wan vint lui même chercher les pilotes, Anakin y compris. Ce dernier fut surpris du changement d'avis de son Maitre. Alors que des hordes de Chasseurs Vautours Droïdes et de vaisseaux de troupes quittèrent les croiseurs de la confédération pour se diriger vers la planète, les Chasseurs Jedi se mirent en formation. L'escadron Rouge était chargé d'engager les chasseurs, et l'escadron Bleu d'Obi-Wan Kenobi devait s'occuper des transports.

Dans le flou de la bataille, le Weequay Kossex abattit un appareil qui poursuivait Skywalker ; malheureusement il se fit abattre par un Chasseur Vautour. Quand Obi-Wan se mit à la poursuite de l'un des transports, Anakin vit sa vision se réaliser : un droïde toucha le chasseur de Kenobi qui alla s'écraser dans l'eau. Le Jedi s'en sortit pourtant rapidement et dévia les tirs de deux autres chasseurs à l'aide de son Sabrelaser, en équilibre sur son chasseur flottant à la surface. Anakin se lança aux trousses de ces derniers, les détruisit, mais se fit attaquer en retour par un proche cousin du Colo à griffes... Skywalker s'éjecta et se réceptionna sur l'épave du chasseur de son maître où ils se firent attaquer par des poissons particulièrement voraces. Anakin, en paix, repoussa avec son maître l'attaque des prédateurs. La Force l'avertit néanmoins : un Kaminoen chevauchant une baleine volante, leur expliqua que les transports de la République arrivaient, mais que la ville était en danger. Ils furent donc conduits à Tipoca City.

L'héritage de Jango Fett

La situation est tragique La situation est tragique
En effet, à Tipoca City, la situation était critique : les Séparatistes avaient pris le contrôle de l'aire de cargaison C-22 (du secteur de sécurité 6) et l'armurerie centrale fut envahie par des Droidekas. Une situation similaire se déroulait au niveau 9, où un peu partout, des soldats clones gisaient sur le sol. Lama Su, premier ministre de Kamino, fit part de ces informations au Général Shaak Ti, lui expliquant que la dernière génération de clones serait détruite si les droïdes atteignaient les laboratoires. La Togruta lui promit que tant que les Jedi seraient là, ils n'abandonneraient pas Kamino. Lama Su lui révéla alors l'existence d'une dernière ligne de défense : les Soldats ARC, entraînés par Jango Fett en personne pour les missions critiques. Cependant, ils étaient gardés dans des tubes de stase à cause de leur caractère jugé imprévisible et trop indépendant. Ils entreprirent néanmoins d'en 'réveiller' quelques uns pour protéger le complexe et la dernière génération de clones, encore des enfants, qui y vivaient. Engagés dans la bataille, une troupe de trois Commandos de Reconnaissance Avancée de classe Alpha abattit la majeure partie des droïdes. Cependant, la nature imprévisible de leur caractère se fit claire lorsqu'un des enfants clones s'écria : 'Vous nous avez sauvés !'. Pour seule réponse, l'un des soldats rétorqua : 'Vous auriez pu vous sauvez mêmes, vous n'êtes pas sans défense'. L'arrivée soudaine de droidekas causa la mort de deux ARC. Shaak Ti arriva à la rescousse et les mit hors d'état de nuire.

De son côté, Lama Su informa le soldat ARC survivant, Alpha-17, que le clone initial, celui servant de base à la chaîne de production, était mort et que l'installation était compromise. Le clone lui conseilla de faire évacuer les enfants pendant qu'il protégerait la dernière génération de ses frères. Alors que Lama Su s'exécutait, un groupe de droïdes de dressa en travers de leur chemin. A l'aide de la Force, Shaak Ti les projeta hors de la passerelle. Le soldat ARC lança une grenade pulsée à polarité inversé (ayant pour but de perturber les systèmes électroniques), qui endommagea en partie son casque. D'autres droïdes firent leur apparition, suivis par Anakin et Obi-Wan. Les deux Jedi se frayèrent un chemin jusqu'au laboratoire, des troupes de droïdes affluant de tous sens pour les abattre. Une fois parvenu au laboratoire, Alpha enclencha son autodestruction. Il ne suivait qu'un ordre spécial de Jango Fett, qui stipulait qu'il valait mieux tuer les clones que de les laisser tomber aux mains des Séparatistes. La seule solution que le clone et les Jedi trouvèrent afin d'empêcher la destruction (et le massacre des jeunes clones) fut d'utiliser la Force pour détruire les murs entre les Séparatistes et le laboratoire, puis de retenir l'océan pendant qu'ils refermèrent la brèche. Cette alternative fonctionna et le clone désactiva l'autodestruction du laboratoire. L'attaque séparatiste fut finalement repoussée.

On ne peut pas laisser les clones tomber entre de mauvaise mains, ils servent la république ou ils ne servent personne
_Jango Fett

Pas de fin en vue

Dans l'espace Dans l'espace Loin de Kamino, sur Mon Calamari, Merai, un commandant Calamarien, fut contacté par Passel Argente de la Confédération des Systèmes Indépendants. Ayant rejoint les Séparatistes après la Bataille de Mon Calamari, Merai reçut l'ordre de tout risquer dans une bataille imminente contre les forces de la République Galactique. Argente ne voulut pas divulguer ses sources, mais il lui confia tout de même qu'une frappe sur le réacteur des complexes de Kamino pourrait permettre une invasion, arrêtant du même coup la production de clones et la guerre. Merai accepta et s'envola avec plusieurs hommes et escadrons droïdes pour Kamino.

Alors que les conflits hors de l'atmosphère de Kamino faisaient rage, Merai ordonna l'envoi deux escadrons de droïdes sur les navettes d'assaut. Et, afin que les Jedi soient détruits, il alerta les escadrons amphibies, qu'il voulait juste au-dessus de l'installation de clonage quand le bouclier s'abaisserait... Au sol, La situation était critique pour les Mon Calamari. Malgré leur supériorité numérique, Merai décida d'envoyer cinq chasseurs amphibies, escortés de dix chasseurs droïdes de chaque coté afin d'augmenter la force de frappe sur les chasseurs Jedi. Ce stratagème avait pour but de feindre qu'ils étaient leur vraie cible. Finalement, les chasseurs amphibies se firent tous abattre par les Jedi. Merai comprit alors que les Jedi avaient vu clair dans son stratagème. Il demanda à ce que l'on lui fournisse les coordonnées du bouclier au Requin, un submersible qu'il piloterait lui-même. Il parvint sans trop de mal à traverser les défenses, et quand il arriva à l'endroit précis où devait se trouver le bouclier, il ne trouva rien... Le commandant voulut lui-même tenter de traverser le bouclier, refusant l'aide de ses officiers. Les chasseurs Jedi le prirent en chasse et le touchèrent. Il ordonna d'abord à ses hommes de battre en retraite, avant de se raviser et leur demander finalement de remorquer le submersible jusqu'au vaisseau. Il ordonna aussi la retraite des droïdes, en assurant aux Séparatistes qu'ils ne seraient pas suivis... Alors que les Séparatistes se préparèrent pour passer en hyperespace, Merai enclencha l'autodestruction de son vaisseau et fonça sur les anneaux d'hyperpropulsion des chasseurs Jedi. Cet ultime acte de bravoure permit aux Séparatistes de passer en hyperespace devant des Républicains impuissants, et une Adi Gallia médusée...

Plus tard Mace Windu s'entretint avec Yoda par voie holographique. Mace révéla au Grand Maître de l'Ordre qu'Adi Gallia était trop dure avec elle-même : elle pensait qu'elle aurait du prévoir ce qui allait se passer. Le natif d'Haruun Kal lui avait conseillé de trouver du réconfort dans la victoire sur Kamino. Yoda remarqua toutefois que Mace semblait lui aussi troublé. Ce dernier expliqua qu'il ne parvenait pas à comprendre comment un aussi bon stratège que Merai ait pu se risquer dans une attaque aussi mal préparée...

Loin d'eux, le Comte Dooku avait un entretien holographique avec Darth Sidious... Il lui fit part de ce qui s'était passé sur Kamino : l'opération fut un désastre alors que Merai avait beaucoup de talent. Le Seigneur Sith lui expliqua qu'ils jouaient à un jeu subtil. La situation tenait en équilibre précaire. Cet équilibre avait était restauré, le léger avantage de la CSI gisant au fond des eaux. Il finit la conversation par ces mots : 'Avec la mort de Merai et Kamino toujours opérationnelle, la guerre des clones n'est pas prête de finir'. Et elle ne l'était pas...

Le vrai but de la bataille Le vrai but de la bataille

Articles en rapport

Aayla Secura
Aayla Secura
Personnages
Kamino
Kamino
Planètes
Kit Fisto
Kit Fisto
Personnages
Merai
Merai
Personnages
Ordre Jedi
Ordre Jedi
Organisations
Sayn Ta
Sayn Ta
Personnages