Davik Kang

Aux débuts de l'Ancienne République, les empires criminels étaient aussi des empires politiques. Xim le Despote, par exemple, avait réussi à rassembler des mondes pour en faire un empire sous sa coupe tyrannique. Les Hutt s'emparèrent de son empire après

Aux débuts de l'Ancienne République, les empires criminels étaient aussi des empires politiques. Xim le Despote, par exemple, avait réussi à rassembler des mondes pour en faire un empire sous sa coupe tyrannique. Les Hutt s'emparèrent de son empire après l'avoir défait. Des milliers d'années de guerre entre les différents syndicats du crime eurent lieu pour s'emparer des empires des uns et des autres. L'Echange fut l'une de ces organisations criminelles du même acabit que le Soleil Noir, qui opérait dans la Bordure Extérieure aux temps de l'Ancienne République et de la Guerre Civile des Jedi. Ce groupe mystérieux, dont les experts n'avaient pas fini d'entendre parler, était dirigé par un mystérieux individu qui se faisait appeler le Compère, qui contrôlait chaque seigneur du crime sur un monde particulièrement profitable.

L'un des membres de l'organisation s'appelait Davik Kang et était seigneur du crime pour l'Echange sur Taris. Il s'était spécialisé au fur et à mesure des années dans la contrebande de biens et de produits stupéfiants, dans l'esclavage et l'extorsion de fonds aux commerçants de la planète. Selon la rumeur, Davik Kang avait laissé la vie sauve à un technicien doué pour les matériaux seulement s'il lui fabriquait une armure qui lui permettrait d'être à l'épreuve de toutes sortes d'armes, et plus particulièrement les blasters, trop fréquemment utilisés au goût de Kang. Cette armure était extrêmement légère et flexible. Le technicien représentait une menace, que Davik élimina personnellement malgré sa "promesse".

Un jour, pendant la Guerre Civile des Jedi, une bataille eut lieu en orbite de Taris, opposant les Sith et un vaisseau de la République. Certains occupants du vaisseau de la République durent atterrir sur Taris afin de récupérer l'une des leurs. Davik avait des yeux et des oreilles partout sur la planète, dans chaque recoin de chaque cantina. Il savait donc tout. Sauf que son bras droit, un Mandalorien du nom de Canderous Ordo, le trahirait. Ce dernier aida les rescapés (Revan, Carth Onasi, Bastila Shan, Mission Vao, Zaalbar et T3-M4) à s'emparer de l'Ebon Hawk, un vaisseau que Davik avait acheté à l'un de ses anciens associés (on raconte qu'il l'a plutôt extorqué puis assassiné son propriétaire). Davik, pour qui l'Ebon Hawk comptait plus que tout, défendit son bien mais fut tué dans son hangar personnel. Les vainqueurs s'emparèrent de son armure et de son vaisseau, laissant derrière eux le corps de Davik se faire carboniser par le bombardement planétaire de Darth Malak.

Articles en rapport

Civil
Civil
Organisations
Ebon Hawk
Ebon Hawk
Vaisseaux
Echange
Echange
Organisations
Taris
Taris
Planètes