Ebon Hawk

Il y a des milliers d'années, l'Ebon Hawk devint une légende dans les cercles de la contrebande.

Il y a des milliers d'années, l'Ebon Hawk devint une légende dans les cercles de la contrebande. Il passa la plupart de son temps à être utilisé par son propriétaire, Davik Kang, en tant que navette du patron du secteur informel de la planète Taris, durant la Guerre des Mandaloriens. Grâce à un pilotage prudent et un système de commandes aisément contrôlable, le vaisseau était capable de coiffer au poteau toutes les patrouilles Républicaines et Sith, permettant ainsi de délivrer en temps et en heure les cargaisons à de nombreux contrebandiers de la Bordure. Davik plaisantait souvent en disant que c'était la meilleure chose qu'il ait volée de toute sa vie, et pour le nombre de fois où ce vaisseau lui avait sauvé la vie, il pouvait se permettre de le clamer. Mais le moment où Davik fit l'acquisition de l'Ebon Hawk n'est pas vraiment clair. Les systèmes primaires furent modifiés un certain nombre de fois par rapport au modèle original et la compagnie qui l'avait construit n'était pas connue. Il est toutefois possible que ce vaisseau fut un prototype de démonstration, ou bien qu'il ait été bricolé avec plusieurs modèles différents. Les composants essentiels du vaisseau proviennent d'horizons différents, de l'ordinateur de navigation jusqu'au générateur d'hyperdrive, très puissant. Un nombre incalculable d'ajouts de contrebande avaient été faits, mais seul Davik pouvait y accéder.

L'intérieur de l'Ebon Hawk était séparé en plusieurs sections, incluant le cockpit, les quartiers de l'équipage, l'infirmerie, le centre tactique, les baies pour les cargaisons, et un garage proche de la rampe pour des modules de courses ou des motos-jet, ainsi que pour l'équipement et les pièces de rechange. Son armement se réduisait à un simple turbolaser double, situé sur la surface du vaisseau. Après que Davik ait été tué lors du blocus de Taris par le vaisseau amiral de Darth Malak, Revan et Carth Onasi s'emparèrent du vaisseau afin d'aller sauver la Jedi Bastila Shan. Peu après leur évasion de Taris en compagnie d'un ancien Mandalorien, la planète fut ravagée par Malak et aucun survivant ne fut retrouvé. Revan et son équipe utilisèrent l'Ebon Hawk pour voyager de monde en monde afin de retrouver les pièces manquantes de la Carte Stellaire.

Lorsque Revan partit dans les Régions Inconnues affronter les vrais Sith, il décida de laisser ses amis et l'Ebon Hawk à la République. Quatre ans après cela, le cargo se trouvait à bord du Harbinger, vaisseau de la République qui fut attaqué par Darth Sion et ses soldats Sith, qui étaient à la recherche de l'Exilée, dernière menace vivante pour les Sith. C'est T3-M4 qui sauva l'Exilée en pilotant l'Ebon Hawk, l'amenant jusqu'à Peragus, destination la plus proche puisque le vaisseau était trop endommagé pour faire un long voyage. Après les réparations et un affrontement avec les Sith, l'Ebon Hawk se rendit sur Telos où il fut volé par Atris, puis récupéré par l'Exilée et ses compagnons. Ils allèrent donc sur Korriban, Dantooine, Nar Shaddaa, Dxun, Onderon afin de retrouver les Maîtres Jedi vivant, pour affronter les Sith. La dernière destination de l'Ebon Hawk avec l'Exilée fut Malachor V, où il fut mis en sale état, mais put cependant repartir de justesse avant la destruction de la planète et après le triomphe de l'Exilée sur les Sith.

Articles en rapport

Ebon Hawk
Ebon Hawk
Vaisseaux
Ordre Jedi
Ordre Jedi
Organisations
Revan
Revan
Personnages
Sith
Sith
Organisations
Taris
Taris
Planètes