Sate Pestage

Sate Pestage fut le Grand Vizir de l'Empereur Palpatine et son plus proche conseiller alors qu'il était sénateur de Naboo puis Chancelier.

Vous guidez l'Empire, je le protège.
_Ysanne Isard à Sate Pestage

Ses origines demeuraient un profond mystère. Certaines rumeurs laissaient à penser qu'il aurait été l'un des premiers clones que l'Empereur ait ordonné de produire, ceci n'étant de toute façon pas dénué de fondements puisqu'on sait en tout cas que lui-même fut bel et bien cloné. D'autres assuraient qu'il était un fils de Palpatine issu d'un ancien mariage de convention oublié, une telle chose étant plausible si l'on considère que le Maître Sith avait engendré au moins un autre héritier aux origines toutes aussi nébuleuses en la personne du mutant "Triclope". Sate Pestage était le Grand Vizir de l'Empire Galactique, Empire dont on pouvait d'ailleurs considérer en quelque sorte qu'il en était le "numéro 2" juste après l'Empereur lui-même, et ce plus que n'aurait pu prétendre Darth Vader. Conseiller Personnel de Sa Majesté Palpatine et membre du Cercle Intérieur Impérial, il était de facto - avec Ars Dangor - le véritable dirigeant au jour le jour du régime impérial.

Clone Présumé du Grand Vizir Clone Présumé du Grand Vizir Tout comme ce dernier, Pestage débuta très tôt sa carrière au service du futur Empereur, alors même qu'il travaillait encore sur Naboo. Il était décrit à cette époque comme un homme élégant et soigné, son visage empreint d'une certaine cruauté qu'assombrissait davantage encore une chevelure sombre et fine, elle-même ne détonnant pas d'avec sa garde-robe aux couleurs assez funèbres qui, si elles correspondaient plutôt bien aux standards en vigueur chez les hommes d'affaire sur Coruscant, contrastaient fortement avec les avenues colorées parsemant Theed. Déjà à cette époque, Sate Pestage avait le privilège de pouvoir s'exprimer au nom du Sénateur Palpatine lui-même. Ce fut lui qui recruta les assassins Maladiens pour éliminer le sénateur Vidar Kim, et lui encore qui avertit Palpatine que le sénateur Gran Pax Teem avait recruté une autre faction de Maladiens pour éliminer Darth Plagueis au cours de la cérémonie d'intronisation de Larsh Hill au sein de l'Ordre du Cercle Oblique. Une fois Palpatine élu au poste de Chancelier Suprême de la République Galactique, il continua à l'assister d'une loyauté indéfectible dans ses divers plans et desseins. Anecdote intéressante, notons que lorsque l'Ordre Jedi se lança vers la fin de la Guerre des Clones A la recherche de Darth Sidious, Mace Windu suspecta Sate Pestage d'être en réalité ledit Seigneur Noir, lui-même ayant bien sûr été mis dans la confidence par son maître quant à la véritable identité de celui-ci.

Survint ensuite la Proclamation de l'Ordre Nouveau qui allait marquer l'ascension politique du Conseiller. Dans un premier temps, il incomba alors à Pestage de faire accepter ce nouveau régime à l'opinion populaire. Il eut à démentir les rumeurs selon lesquelles la santé de l'Empereur s'était détériorée au point qu'il ne soit plus capable de gouverner son Empire, par exemple. Il collabora aussi avec Mas Amedda auprès du Seigneur Sidious quant à la résolution du problème posé par les derniers vestiges de la Confédération des Systèmes Indépendants encore sur pied, envoyant entre autres la 501ème Légion de Darth Vader sur New Plympto afin de se débarrasser des Nosaurians. De même, il se chargea également de faire disparaître des rangs des forces impériales nouvellement constituées les « traîtres » suspectés, faisant part de la réussite présumée de l'Amiral Mulleen d'avoir énucléé hors du système les officiers soupçonnés de velléités à l'encontre du nouveau gouvernement, gouvernement dont il formait d'ailleurs - avec le reste du collège de Conseillers dont s'était entouré Palpatine lors de son accession au pouvoir - la véritable branche exécutrice. N'oublions pas non plus que Pestage joua un rôle actif dans la propagande anti-Jedi instaurée suite à l'Etablissement du Nouvel Ordre Impérial, notamment en incriminant les victimes de l'Ordre 66 de nombreux méfaits. Enfin, précisons également qu'il joua un rôle dans la lutte contre l'Underground puisqu'on le sait avoir reçu un rapport traitant du sujet et qui émanait du Commandant de l'Imperial Security Bureau Max Seerdon. Ce furent toutes ses actions louables envers l'Empire et, plus particulièrement, envers son dirigeant, qui lui valurent d'accéder au titre prestigieux de Grand Vizir. Cette position enviée faisait officiellement de lui l'un des hommes les plus puissants de la galaxie - ce qu'il avait plus ou moins toujours été en fait, mais sans être reconnu de la sorte par ses pairs car toujours dans l'ombre de Palpatine. On murmure qu'aux alentours de la Bataille de Hoth, Sate Pestage aurait cherché à contacter Darth Vader en personne afin de lui faire part du mécontentement de son Empereur, celui-ci s'en étant finalement personnellement chargé au bout du compte (1).

Ne décevez pas votre Empereur, Capitaine. Vous connaissez la récompense pour la victoire... et le prix de l'échec.
_Sate Pestage au Capitaine Kenit, lors de sa traque du Far Orbit

Le capitaine Kenit, genou à terre, devant l'hologramme de Sate Pestage Le capitaine Kenit, genou à terre, devant l'hologramme de Sate Pestage

La Bataille d'Endor, comme tout un chacun sait, laissa malheureusement le trône impérial vacant. Un Consel Dirigeant Impérial fut mis en place, et de facto, Sate Pestage devint le nouvel Empereur. Cependant sa situation était plus précaire qu'il n'y paraissait au premier abord : les ennemis ne lui manquaient pas. Ce fut Ysanne Isard - pourtant son alliée - qui allait finalement précipiter sa chute. Passant outre sa juridiction à plus d'une occasion, la Directrice des Renseignements Impériaux ne voyait dans le Grand Vizir qu'un moyen d'acquérir des informations tenues secrètes du vivant de l'Empereur et, qu'une fois en sa possession, elle pourrait utiliser à bon escient afin de nourrir son ambitieux projet de monter sur le trône. C'est en tout cas ainsi qu'il avait l'air d'en être lors de la capture de la célèbre Main de l'Empereur Mara Jade par exemple. En semant la discorde entre Pestage et la Cabal d'Ars Dangor grâce aux événements survenus sur Brentaal IV en raison de l'incompétence de l'Amiral Lon Isoto, « Coeur de Glace » parvint à discréditer ses rivaux, ce qui contraignit le Grand Vizir Sate Pestage à contacter Leia Organa Solo dans le but avoué de trouver un refuge sûr chez ses anciens ennemis en trahissant son camp. Cet odieux bafouage de sa loyauté au régime impérial dans une vaine tentative de sauver sa vie fut révélé au Tribunal dirigeant temporairement l'Empire par Ysanne Isard, laquelle l'avait appris par le biais de Leonia Tavira. Pestage fut dès lors considéré comme un ennemi de l'Empire et s'enfuit jusque dans l'Hégémonie Ciutric.

Être arrivé si loin, avoir survécu si longtemps, juste pour tout perdre à cause d'elle et de sa dévotion à un homme mort.
_Sate Pestage maudissant Ysanne Isard alors qu'il prend la fuite

L'Amiral Krennel fut envoyé sur place afin de le tuer, ce qu'il accomplit, mais non sans mal, car le Grand Vizir eut la chance de recevoir le soutien du célèbre Escadron Rogue. Ses propos xénophobes envers les non-humains, sa haute considération de lui-même et sa façon de percevoir l'Empire comme une finalité naturellement inévitable déplurent bien sûr énormément à Wedge Antilles et à ses compagnons de vol. Même les propos du Baron Fel, Impérial repenti, ne firent pas déroger à ses principes le vieil homme. Celui-ci alla même jusqu'à prédire que, bien assez tôt, la Nouvelle République elle aussi s'effondrerait pour laisser la place à un Nouvel Empire. Se doutait-il combien il était proche de la vérité ? Mais, finalement, même l'équipe de sauvetage envoyée par Leia Organa Solo s'avéra insuffisante puisque le Grand Vizir échut entre les mains des Impériaux lancés à sa recherche, et que Delak Krennel l'étrangla de sa main cybernétique plutôt que d'accepter son offre de se joindre à lui. Sate Pestage trouva la mort, et les nombreux autres membres de sa mystérieuse famille également. L'histoire aurait pu s'arrêter là...

Ysanne Isard dans l'ombre de l'Empereur Pestage Ysanne Isard dans l'ombre de l'Empereur Pestage

Mais le Pestage assassiné sous les ordres d'Isard avait en fait été un clone du véritable Grand Vizir ! Guidé par l'influence sépulcrale de son Empereur défunt - certains disent en fait qu'il fut la victime d'une coalition d'autres Conseillers Impériaux qui le dépouillèrent de ses titres et que, privé de ses privilèges, il n'eut d'autre recours que la fuite - l'original vint seconder son maître sur Byss, là où son sombre esprit s'était réincarné dans un clone et préparait son retour. Auparavant, ledit esprit s'était réfugié dans le corps de l'une de ses Mains, Jeng Droga, et ce fut Pestage qui retrouva sa trace sur Kaal et permit le transfert de l'essence de Palpatine vers une autre enveloppe.
Notons qu'étrangement, il y en eut pour prétendre que ç'avait été en fait le véritable Pestage que Delak Krennel avait tué, et que ç'avait été son clone qui avait réellement rejoint Byss... La vérité reste ici délicate à cerner.

Qu'il ne soit en tout cas surprenant pour personne que Pestage ait su que Darth Sidious escomptait ressusciter : en tant que responsable des Archives Impériales les plus privées - y compris des enregistrements et holo-communications les plus secrets -, il ne pouvait qu'en être parfaitement informé. Ceci pourrait d'ailleurs expliquer pourquoi le Grand Vizir refusa de révéler l'existence d'un héritier potentiel à Palpatine qui puisse lui succéder sur le trône. Ce pourrait être aussi pour une tout autre raison, plus obscure. Le fait est qu'il refusa de s'exprimer sur le sujet. Beaucoup le soupçonnaient de vouloir faire main basse sur le trône impérial, dont il avait par ailleurs en quelque sorte usurpé l'autorité afin de laisser Palpatine se consacrer pleinement à la préparation de sa Théocratie du Côté Obscur de la Force. La vérité quant à tout ceci reste nimbée de mystères. Quoi qu'il en soit, lorsque Palpatine refit son apparition depuis le Noyau Sombre, Sate Pestage demeura fidèlement à ses côtés, délivrant la volonté de son Empereur à qui devait la recevoir. Plusieurs officiers parmi les plus haut gradés dont disposait l'Empire en étaient venus à le haïr, essentiellement par jalousie. Le Grand Vizir ne faisait que peu d'apparitions publiques, néanmoins son influence était énorme : c'était lui en vérité qui tirait par derrière toutes les ficelles du régime impérial. Régisseur zélé de la Cour, il allait même jusqu'à jouer le rôle de goûteur auprès de son Empereur afin de prévenir toute tentative d'empoisonnement. Et c'était également Pestage qui faisait porter le regard de Palpatine sur les personnes qu'il jugeait dignes d'attirer son attention ; aussi mieux valait s'assurer ses faveurs plutôt que ses foudres. On ne sait ce qu'il advint véritablement de lui, mais sans doute trouva-t-il la mort comme tant d'autres lors de la destruction de Byss par le Canon Galactique. La Mort de l'Empereur aurait aussi précipité la sienne, comme s'il n'avait jamais vécu que pour lui, sans aucune autre utilité...

Un Pestage dépouillé de tout... même de sa coiffe ! Un Pestage dépouillé de tout... même de sa coiffe !

Dédicace spéciale à Tarkin-Sienar, le plus impérial d'entre nous !

(1) Cet événement faisant partie des scènes coupées lors du montage final de l'Episode V, et n'ayant été utilisé que par la gamme de jouets Kenner, sa canonicité est on ne peut plus ambiguë.

Articles en rapport

Darth Vader
Darth Vader
Personnages
Palpatine
Palpatine
Personnages
Ysanne Isard
Ysanne Isard
Personnages
Byss
Byss
Planètes
Sate Pestage
Sate Pestage
Personnages
Maladiens
Maladiens
Organisations