Armand Isard

Armand Isard était le Directeur du Bureau des Renseignements du Sénat sous la République Galactique lors de la Crise Séparatiste et de la Guerre des Clones. Il devint Directeur des Renseignements Impériaux mais fut exécuté par sa fille, Ysanne Isard.

Lorsque Palpatine grimpa les échelons de la hiérarchie sénatoriale, il savait qu'il pouvait compter sur des hommes de confiance. Armand Isard en faisait partie. Lorsque le sénateur de Naboo devint Chancelier Suprême de la République Galactique, Armand Isard, déjà agent du Bureau des Renseignements du Sénat Galactique, finit par être nommé Directeur du Bureau alors qu'éclata la Crise Séparatiste, peu de temps avant la Guerre des Clones. Ses positions controversées quant à son loyalisme envers la République l'avait amené à mettre sous ses ordres de nombreuses personnes, notamment son fidèle ami Vyn Narcassan, nommé Sous-Directeur du Bureau et qui l'aidait dans ses missions. De même, son statut lui permettait de récupérer les gardes du Sénat pour les attacher à la protection de Coruscant.

Lorsque furent créés les Clones de choc du Commandant Thire, Armand Isard les utilisa à bon escient pour à la fois continuer à faire croire à une pression terroriste Séparatiste sur la planète et pour la réprimer. L'ambiance houleuse de la planète devait porter Palpatine au pouvoir. Isard savait-il que le Chancelier était un Sith ? Assurément, puisque ce dernier était dans les secrets du Seigneur Noir tout comme Sly Moore et Darth Vader, un peu plus tard. Lorsque l'Empire Galactique fut créé, Isard fut nommé de facto Directeur des Renseignements Impériaux.

Réutilisant les anciens moyens de la République pour continuer à espionner, il lança une grande campagne de recrutement pour de nouveaux agents exclusivement humains. Lorsque le Temple Jedi fut sur le point d'être détruit, Armand Isard installa ses quartiers dans l'antre de l'Ordre afin de pirater toutes les archives et tirer au clair les noms des Jedi qui auraient pu échapper à l'Ordre 66. De même, il accompagna Vader dans le saint des saints des Archives afin de reprendre des Holocrons Sith enfermés depuis des millénaires. Au cours d'une des séances de piratage, Isard et ses techniciens tombèrent sur une tentative d'infiltration dans les Archives au travers d'un ancien transpondeur Jedi en provenance de la lune de Jaguada. Il envoya avertir le Seigneur Noir des Sith qui arriva peu de temps après et ordonna que la garnison impériale de la lune soit envoyée dans le centre de communication afin de capturer les Jedi Roan Shryne et Olee Starstone, ainsi que leur petite bande de terroristes. Malheureusement, la garnison fut massacrée par les droïdes de la Fédération du Commerce réactivés au même moment. Pourtant, le Directeur ne fut pas tenu pour responsable de cet échec.

En vérité, sa chute ne vint pas d'un possible échec envers les Rebelles ou toute autre menace contre l'Empire, mais de sa fille, Ysanne Isard. Cette dernière, entrée comme simple agent des Renseignements, avait été envoyée par son père pour une mission suicide sur la planète Darkknell afin de récupérer les plans de l'Etoile Noire I volés sur Toprawa et Danuta. Normalement, elle était censée y mourir mais elle parvint à survivre aux agents de Garm Bel Iblis. Lorsqu'elle revint sur Coruscant, elle se présenta devant l'Empereur Palpatine et mit au grand jour la soi-disante incapacité de son père dans l'affaire des plans : ce dernier était accusé d'être un agent rebelle et d'avoir volontairement laissé échapper les plans, de même qu'il était responsable de la mort de la famille du sénateur de Corellia, Garm Bel Iblis, dans l'explosion du Centre Politique de Treitamma. Isard fut exécuté pour trahison et sa fille prit sa place à la tête des Renseignements Impériaux.

Articles en rapport

Armand Isard
Armand Isard
Personnages
Bel
Bel
Personnages
Ordre Jedi
Ordre Jedi
Organisations
Palpatine
Palpatine
Personnages
Sith
Sith
Organisations