Commandant Thire

Lieutenant Thire.

Le Commandant Thire commandait les troupes de choc de la Grande Armée de la République sur Coruscant.

Le commandant clone qui répond au nom de Thire, matricule 4477, fut l'un des membres des fameux Shock Troopers de la Grande Armée de la République. Ces troupes d'élite se reconnaissaient à leurs casques marqués de rouge (ne pas confondre avec les Gardes Rouges de Palpatine) et ils furent entraînés sur Coruscant au lieu de Kamino, peu après la Bataille de Jabiim. Le rôle des Shock Troopers fut exposé devant le Sénat Galactique par Palpatine en personne : à l'instar de la 501ème Légion, elle devait garantir au peuple Coruscanti sa sécurité. Thire fut nommé commandant des troupes d'élite des Shock Troopers.

Avant cette affectation, Thire avait également servi aux côtés de maître Yoda lors de la Bataille de Rugosa. Il avait réussi à s'échapper aux côtés du maître Jedi alors que leur Croiseur Consulaire Modifié essuyait les attaques séparatistes. Il lui restait sous ses ordres encore deux hommes, Rys et Jek. Lors de la bataille, Thire fut blessé à la jambe. Yoda et les deux soldats restants prirent soin de lui. Entre deux combats, Yoda lui fit même l'honneur de lui confectionner une béquille à partir de fusils blaster. Pourtant, le plus beau cadeau que Yoda lui fit ce jour fut de lui apprendre à rester patient. Il comprit ainsi que se jeter tête baissée dans la bataille pouvait être fatal, à lui et ses hommes. Il mit en pratique ces conseils en venant à bout par la ruse de droïdekas lancés contre Yoda. Son rôle fut ainsi très important dans la victoire finale.

Durant l'attaque de Coruscant par les Séparatistes, on oublie trop souvent de parler de l'attaque au sol. Thire fut nommé pour repousser les droïdes, et les annihiler totalement. Mais le nombre était trop important pour qu'il puisse les balayer d'un revers de manche. Avec ses troupes d'assaut, il se posta à proximité du Sénat et du Temple Jedi : c'était là la ligne de défense. Il fit monter des barricades avec les anciens monuments de Coruscant, les faisant parfois s'écrouler sur les droïdes Séparatistes eux-mêmes.

Le Commandant Thire. Le Commandant Thire. Mais cet aspect de l'histoire passa inaperçu quand on se rendit compte que le commandant Thire avait assuré en partie la victoire des troupes clones sur leurs ennemis. La paix désormais revenue dans la capitale galactique, Thire pouvait continuer les patrouilles de ses gardes sur la planète pour assurer la sécurité. Mais les évènements s'accélérèrent, notamment après l'Ordre 66 donné par Palpatine aux commandants clones. On ignore si Thire fit l'objet de cet ordre, mais il est clair qu'il obéissait aveuglément à tous les ordres de Palpatine (comme tous les clones d'ailleurs...).

Lorsque le Maître Jedi Yoda chercha à arrêter Palpatine dans ses bureaux du Sénat, puis qu'il dut battre en retraite, le nouvel Empereur de l'Empire Galactique ordonna au brave soldat de traquer le Maître Jedi dans les niveaux inférieurs du bâtiment du Sénat. Mais Thire et ses acolytes ne trouvèrent aucune trace du Jedi et le commandant alla l'annoncer à Palpatine, qui lui ordonna de doubler les patrouilles. Avec l'avènement de l'Empire, Palpatine avait besoin de s'assurer une certaine sécurité à l'intérieur même de ce qui allait devenir le Palais Impérial et le Centre Impérial. Le commandant Thire fut chargé d'entraîner de nouvelles recrues qu'on allait bientôt connaître sous le nom de Gardes de Coruscant, qui n'étaient plus désormais des clones, mais bien des êtres humains. Thire dut mourir peu après, car les capacités physiques des clones ne permettaient pas la longévité de ces derniers.

Articles en rapport

Palpatine
Palpatine
Personnages
Yoda
Yoda
Personnages
Coruscant
Coruscant
Planètes
Rys
Rys
Personnages
Ordre Jedi
Ordre Jedi
Organisations