Jocasta Nu

Jocasta Nu fut archiviste en chef au Temple Jedi pendant plus de trente années, après avoir servi le Conseil des Jedi pendant dix ans. Afficher le sommaire

Bibliothécaire en Chef

Originaire de la planète Coruscant, Jocasta fut amenée dès son plus jeune âge au Temple Jedi pour y étudier les courants subtils de la Force. Ses aptitudes lui permirent de réussir ses épreuves et d'accéder finalement au titre de Chevalier. Avide de connaissances, elle prit la décision de rejoindre l'ExplorCorps, l'un des Corps de Services Jedi, comme archéologue. Un excellent moyen pour accroître davantage ses acquis et rapporter des données supplémentaires pour les Archives. Les membres de cette organisation entreprenaient en effet de grands voyages à la découverte des nombreux mondes et de la diversité des espèces de la Galaxie. Lors d'une opération, Nu découvrit un être particulièrement réceptif et prometteur, le jeune Jerec. Avec l'accord de ses pairs, ce dernier devint apparemment son premier Padawan. Malheureusement, elle ignorait que le Miraluka succomberait au Côté Obscur et deviendrait un agent de l'Inquisitorius après la Proclamation de l'Ordre Nouveau du Seigneur Sith Darth Sidious. Quelques années plus tard, elle rejoignit, en tant que Maître, le Conseil des Jedi. Après dix ans à guider l'Ordre, elle décida de céder sa place pour endosser le rôle de responsable de la bibliothèque dans la lignée de Barra-Rona-Ban.

Pour cette nouvelle responsabilité, elle choisit de revêtir une longue robe, sur laquelle était inscrit un dessin traditionnel du peuple Ansata, symbolisant à la fois le savoir et l'apprentissage. Son Sabrelaser à lame verte accroché à sa ceinture près d'une bourse témoignait de son passé actif. Le travail de Jocasta consistait généralement à collecter des informations vitales pour les équipes de Jedi qui s'apprêtaient à partir en mission. Les étudiants qui venaient sur place pour travailler trouvaient initialement Nu amicale et prête à les aider malgré son visage et son chignon sévère. Toutefois, elle préférait dans un premier temps inciter les visiteurs à faire leurs recherches par eux-mêmes et n'hésitait pas à venir les aider si la situation l'exigeait. D'ailleurs son étonnante mémoire, qu'elle considérait comme un outil, rivalisait souvent avec les documents réunis.

D'un simple geste de la main, elle pouvait immédiatement localiser les sources utiles dans les innombrables rangées, croiser des références avec des faits et des rapports sur un poste informatique et ainsi élaborer une réponse cohérente concernant la requête. Ses conseils avisés étaient notamment très appréciés par Kai Justiss, Ur-Sema Du, Qui-Gon Jinn, Foul Moudama et Zett Jukassa.

Excès de confiance

Les archives sont aussi complètes et aussi fiables que possible, mon jeune Jedi. Il y a bien quelque chose dont vous pouvez avoir la certitude : si un élément n'apparaît pas dans nos archives, c'est qu'il n'existe pas.
_Jocasta à Obi-Wan.

Cependant, des questions plus profondes mettaient à jour un défaut important de son approche de la connaissance. Elle passait tellement de temps au sein des archives qu'elle ne pouvait pas envisager par excès de fierté qu'une question pouvait rester sans réponse. Face à un tel problème, elle concluait que la demande était forcément mal formulée. Parfois, lorsqu'elle repérait un individu qui s'intéressait à l'un des bustes qui ornaient l'allée centrale, elle se dirigeait vers lui et livrait un commentaire sur le Jedi qu'il représentait. Elle aimait particulièrement narrer les exploits de Dooku, l'un des Vingt Egarés. Environ dix ans après le Blocus de Naboo, une Crise Séparatiste commença à prendre de plus en plus d'ampleur. Des systèmes entiers sous l'influence de l'ancien Jedi menaçaient de quitter une République Galactique impuissante et corrompue. Jocasta avait bien connu le Maître dans sa jeunesse avant qu'il ne décide de quitter volontairement l'Ordre. Elle le considérait comme l'un des meilleurs utilisateurs de la Force qu'elle n'ait jamais rencontré. Elle alla jusqu'à accepter d'aider le reporter de l'HoloNet News Harris Sanseon à rédiger un article intitulé « Qui est le Comte Dooku ? » pour le grand public.

En raison de ce profond bouleversement, Padmé Amidala, ouvertement opposée à la constitution d'une force armée unie qui pourrait épauler l'Ordre dans le maintien de la paix, se rendit sur Coruscant pour participer aux débats houleux de la Loi sur la Création Militaire. Le Conseil des Jedi et le Chancelier Suprême Palpatine chargèrent Obi-Wan Kenobi et Anakin Skywalker de veiller sur la politicienne après une tentative d'assassinat avortée dès son arrivée. Le duo parvint à appréhender la Clawdite Zam Wesell mais un mystérieux individu doté d'une armure Mandalorienne élimina l'unique témoin avec un Saberdard. Selon le restaurateur Dexter Jettster, il s'agissait d'un projectile fabriqué uniquement sur la planète océanique Kamino. Grâce à cette information en sa possession, Kenobi gagna les archives pour obtenir les coordonnées exactes de sa prochaine destination. Malheureusement, ses recherches furent vaines. Nu tenta à son tour de localiser la planète dans le Dédale de Rishi avec les scanners gravitationnels sans plus de succès. Pour elle, cela signifiait tout simplement que ce monde n'existait pas. Il était inconcevable pour Jocasta d'imaginer une potentielle falsification des dossiers.

Obi-Wan Kenobi et Jocasta Nu. Obi-Wan Kenobi et Jocasta Nu.
Poussé par Yoda, le Jedi partit avec R4-P17 à bord de son Delta-7 Aethersprite mener l'enquête. Ses investigations lui permirent de localiser sa cible à l'endroit indiqué par son ami Besalisk. Une découverte qui dut profondément troubler Jocasta. Pour ne pas arranger les choses les Kaminiens procédaient à la fabrication de la future Grande Armée de la République. Des milliers de clones créés à partir du modèle génétique de Jango Fett, selon le Premier Ministre Lama Su, commandés par Maître Sifo-Dyas. Cette force d'intervention surentraînée fut déployée pour la première lors de la Bataille de Geonosis pour affronter les Droïdes de Combat de la Confédération des Systèmes Indépendants incarnée par le Comte Dooku en personne.

Guerre des Clones

Suite à ce premier conflit qui marqua le début de la sanglante Guerre des Clones, Jocasta fut obligée de confier sa seconde Padawan Olee Starstone à Bol Chatak pour compléter sa formation de Jedi Archiviste dans le domaine du Combat au Sabrelaser mais aussi parce que le Conseil avait ordonné que tous les apprentis en âge de combattre soient prêts à assurer le commandement des diverses unités de soldats déployées sur le terrain. Alors que les affrontements faisaient rage dans la Galaxie, elle reçut la visite du Général Anakin Skywalker. Ce dernier était accompagné par sa Padawan Ahsoka Tano. Quelques jours plus tôt, et plus précisément lors de la Débâcle de Felucia, la jeune Togruta avait refusé d'obéir à un ordre direct de son Maître qui lui demandait expressément d'évacuer. En réponse, le Conseil des Jedi avait décidé de l'affecter à la sécurité des archives pour une durée indéterminée afin de l'obliger à méditer sur ses actes irréfléchis. Après les salutations d'usage, Nu proposa à l'apprentie de lui faire visiter les lieux. Elle commença par lui montrer l'entrée de la salle des Holocrons réservée uniquement aux membres du Conseil et qui était protégée par un système de détection d'empreinte digitale. De ce fait, elle insista sur l'importance de veiller sur les trésors inestimables de la chambre forte.

Peu après, elles assistèrent à l'arrivée de Maître Ord Enisence. Ahsoka se dirigea dans sa direction pour lui proposer ses services mais son interlocuteur rejeta bizarrement froidement son offre. Une attitude suspecte qui attira l'attention de Jocasta. Une fois la Padawan éloignée, elle interrompit le Skrilling dans ses recherches pour l'informer que le Temple Jedi était en alerte maximale. Yoda venait de ressentir une perturbation dans la Force qui l'incitait à croire que des intrus venaient de pénétrer dans le sanctuaire. Soudain, le non-humain se précipita vers elle et l'assomma. Il se pencha ensuite sur son corps pour prendre son apparence ... En effet, le Maître Sith Darth Sidious avait engagé le légendaire Chasseur de Primes Cad Bane pour dérober un Holocron. Le Duros avait à son tour contacté la Clawdite Cato Parasitti pour l'aider à mener à bien cette nouvelle mission délicate. Son travail consistait à neutraliser les défenses des conduits de ventilation pour permettre à son employeur de pénétrer dans la pièce sous haute sécurité.

Jocasta Nu et Ahsoka Tano. Jocasta Nu et Ahsoka Tano.
Lorsqu'elle retrouva finalement ses esprits, Nu découvrit que la changeante venait d'être appréhendée par Tano et qu'un Holocron venait d'être dérobé. Mace Windu, Yoda, Obi-Wan Kenobi et Skywalker les rejoignirent. La prisonnière consentit à leur révéler la prochaine cible de Bane : Bolla Ropal. Le Rodien était le gardien du Cristal Kyber qui renfermait la liste de tous les enfants sensibles à la Force dans la Galaxie. Seul un Holocron pouvait activer ces données. En conclusion, la future génération de l'Ordre Jedi courait un grand danger. Face à cette situation, Ahsoka et Anakin se préparèrent alors à se lancer à la poursuite du criminel.

Après cet événement, la Togruta revint solliciter l'aide de la Bibliothécaire. Au cours d'une mission dans les bas-fonds pour capturer le Weequay Car Affa, un pickpocket s'était emparé de son Sabrelaser. Elle souhaitait absolument retrouver son arme avant que son mentor ne s'aperçoive de sa disparition. Nu la présenta à un expert de la criminalité de la capitale, à savoir Maître Tera Sinube.

Ordre 66

Quelques années plus tard, environ dix-neuf ans avant la Bataille de Yavin, le Chancelier Suprême Palpatine, ou plutôt le Maître Sith Darth Sidious, décréta l'Ordre 66. Les clones comprirent immédiatement que les Jedi avaient trahi la République Galactique et qu'ils devaient désormais être considérés comme de dangereux criminels à éliminer. A la tête de la 501ème Légion, Darth Vader mena l'Opération Knightfall. En l'occurrence l'assaut du Temple Jedi. L'Exécuteur du Côté Obscur élimina sans le moindre problème ses opposants, dont Whie Malreaux et Cin Drallig, et se dirigea vers les archives. Nu se prépara à l'inévitable duel pour l'empêcher d'accéder au signal d'urgence. Le Seigneur Sith l'amena jusqu'à lui et la fit s'empaler sur son Sabrelaser, mettant fin ainsi à la vie à l'une des plus grandes érudites de son époque. Toutefois avant d'affronter son adversaire, elle était parvenue à transmettre une carte de données des niveaux inférieurs de Coruscant à son élève actuel, Jin-Lo Rayce, pour l'aider à fuir. Ce geste symbolique permit au jeune homme de survivre et de fonder par la suite le mouvement des Agents d'Ossus.

La propagande impériale, utilisée par Sate Pestage pour faire croire au complot des Jedi, déclara que Jocasta Nu avait été exécutée pour détention d'informations nuisibles à l'Empire Galactique et à ses citoyens.

Articles en rapport

Coruscant
Coruscant
Planètes
Force
Force
Cultures
Ordre Jedi
Ordre Jedi
Organisations
Holocron
Holocron
Technologies