Retour de Darth Krayt

De retour d'entre les morts, le Seigneur Noir de la Sith Darth Krayt jugea que le moment étant enfin venu de reprendre le contrôle de son Empire et de punir le Régent de l'Ordre Sith Darth Wyyrlok III.

J'amènerai le chaos. L'heure de la guerre a sonné.
__Darth Krayt.

Renaissance

Le « nouveau » Darth Krayt. Le « nouveau » Darth Krayt. A la fin de la Bataille d'Had Abbadon, Darth Wyyrlok III avait estimé que Darth Krayt était devenu trop faible pour gouverner et mener à bien ses rêves. Appliquant à la lettre l'ancestrale Règle du Fort, il avait déversé de puissants Eclairs de Force sur l'ancien Jedi puis maquillé sa disparition aux membres du Nouvel Ordre Sith en plaçant son corps inanimé en stase dans le Temple de XoXaan de manière à maintenir la Règle de l'Unité et à leur faire croire qu'il récupérait simplement de ses graves blessures infligées par la défunte Ombre Jedi millénaire Celeste Morne. Le non-humain endossa ensuite le rôle de Régent de l'Ordre Sith pour agir selon sa propre volonté sans que ses semblables ne s'opposent à ses décisions. Seulement, son plan comportait une énorme faille : le « dragon » était toujours en vie. Il était en effet parvenu à s'envelopper dans la Force et à enfouir tout au fond de lui sa conscience pour survivre. Ainsi, à l'insu du traître retourné sur Coruscant, il fit appel à ses pouvoirs pour commencer à se guérir.

Quand le processus porta ses fruits, il projeta ses pensées vers la Dame Sith Darth Talon qui le libéra et l'aida à se réfugier dans les tombeaux de la Vallée des Seigneurs Noirs où il avait créé avant la Guerre Sitho-Impériale une armée de Soldats Sith prête à le servir sans la moindre faille. Le Nagai Darth Nihl les rejoignit aussi par la suite. Quoi qu'il en soit, lorsque le Jen'ari estima que le moment était enfin venu de reprendre le contrôle de son Empire, il puisa dans le Côté Obscur afin de projeter des ondes à travers la Force à tous ceux qui le servaient pour les prévenir de son retour imminent. Sentant le vent tourner, Wyyrlok III jugea préférable de prendre les devants en révélant la vérité aux Sith et surtout les raisons qui l'avaient poussé à agir. Ils devaient désormais considérer Krayt comme un individu indigne de les diriger. D'ailleurs, il en profita pour s'attribuer au passage les pleins pouvoirs. En outre, il ajouta que si l'« usurpateur » osait venir à la capitale la mort serait sa seule récompense.

Duel

Finalement, la flotte personnelle du Seigneur Noir destitué, constituée de Vaisseaux Dragons, apparut dans les cieux de la planète défigurée depuis l'Invasion Yuuzhan Vong. Malgré quelques escarmouches au sol avec des adversaires aveuglés par les paroles du Maître de la Tradition Sith, l'Empereur Sith et ses deux lieutenants réussirent à se frayer un chemin jusqu'au Temple de la Sith. Refusant d'accepter les explications de son rival, Krayt l'invita à commencer le duel sous les yeux de la Directrice des Renseignements Impériaux Nyna Calixte, du Régent Morlish Veed et de Darth Stryfe. S'ensuit un véritable déluge de foudre et de jets de pierre. Certainement grâce aux connaissances acquises lors de ses longues études des Manuscrits Sith, le Chagrien réussit subitement à prendre le dessus en lui faisant revivre les souvenirs les plus horribles enfuis dans sa mémoire. Il revit notamment Aurra Sing tuer son père, Sharad Hett, la disparition douloureuse de la Twi'lek Xiaan Amersu au cours du Siège de Saleucami et son passage chez les Yuuzhan Vong. Contre toute attente, Darth Krayt se releva et transperça son tourmenteur avec ses Sabrelasers. Le bref règne de Darth Wyyrlok III s'acheva à cet instant précis. La Galaxie allait maintenant connaître le véritable sens du mot chaos...

Le prix de la trahison. Le prix de la trahison.