Darth Nihl

Darth Nihl était l'une des Mains de Krayt dans le Nouvel Ordre Sith

L'esprit de vengeance n'est pas un trait de caractère Jedi, mon garçon.
_Darth Nihl à Cade Skywalker

Une vie passée dans la violence ; c'était tout ce qu'il connaissait. Darth Nihl avait été autrefois un Seigneur de Guerre, sévissant dans les Régions Inconnues. Pour ce qu'on savait de son peuple : les Nagai, qui s'étaient fait connaître de la jeune Alliance des Planètes Libres pour avoir tenté de conquérir la Galaxie, aux côtés de Lumiya - entre la Bataille d'Endor et l'invasion des Tof -, une telle activité apparaissait comme « normale », du moins dans le monde où l'humanoïde évoluait.

Lorsqu'il se mit à la recherche de membres pour son Nouvel Ordre Sith, Darth Krayt fit sa connaissance, et lui proposa de se joindre à lui. La Règle de l'Unité ayant supplanté la Règle des Deux, il n'était plus question de limiter le nombre de Sith ; Nihl devint l'un des lieutenants de Krayt, et il obtint le fameux titre de « Darth ». Son nouveau nom lui était inspiré du mot nihiliste. Renonçant à ses ambitions personnelles au profit des intérêts de la communauté tout entière, il se tatoua le corps - comme bon nombre de ses semblables. Ceci s'ajoutant à la pâleur extrême de sa peau, on l'aurait cru incarner la Mort elle-même ; cette impression était encore plus accentuée par son Sabrelaser, dont la longueur inhabituelle rappelait par certains côtés la faux. A titre anecdotique, rajoutons que cette arme pouvait également envoyer des tirs de Blaster.

Darth Nihl était une Main de Darth Krayt. A ce titre, il était constamment sous ses ordres, prêt à accomplir sa volonté. Mais, à la base, il n'était censé être que le Poing de Darth Krayt, c'est à dire son chef militaire ; il n'avait dû cette nomination qu'à la mort prématurée de son prédécesseur. Redoutable Adepte du Côté Obscur, il participa à la fin de la Sith-Imperial War au fameux Massacre du Grand Temple Jedi d'Ossus. Au cours de l'affrontement, il réussit même l'exploit de terrasser Kol Skywalker à l'aide de ses Éclairs de Force. Du tranchant de son sabre, il arracha également à Wolf Sazen son bras droit. Enfin, de retour sur Coruscant, il participa au Renversement de l'Empire par Darth Krayt, en compagnie de Darth Wyyrlok III et de Darth Maladi.

Sept ans plus tard environ, Darth Nihl fut envoyé sur Vendaxa, à la tête d'un contingent de Sith destiné à porter assistance à Darth Talon. Confronté de nouveau à Wolf Sazen, il fut toutefois vaincu par les efforts combinés de Cade Skywalker et de Jariah Syn ; vaincu mais pas tué. La mission échoua et Nihl en fit assumer l'entière responsabilité à Talon car, après tout, c'était elle qui avait été placée aux commandes. Ce faisant, il pensait pouvoir se débarrasser de la Twi'lek, et redevenir l'unique Main de Krayt. Pour lui qui avait été initié aux anciennes coutumes de l'Ordre, la trahison demeurait la voie des Sith...

Combat entre Darth Nihl et Cade Skywalker Combat entre Darth Nihl et Cade Skywalker

Mais Krayt épargna sa rivale. Et il lui ordonna de capturer Cade Skywalker pour lui. Nihl l'y aida, alors que ce dernier s'était infiltré dans le Temple de la Sith, pour secourir Hosk Trey'lis. Le Nagai était très intéressé par le jeune homme, mais son Maître Sith le voulait pour lui seul. Alors qu'il lui amenait le fils de Kol Skywalker en compagnie de Darth Talon, Nihl se vit interdire l'accès des quartiers de Darth Krayt par Darth Wyyrlok III. Darth Maladi lui expliqua que c'était parce qu'il avait été recruté par le Nouvel Ordre Sith et non pas élevé sur Korriban ; en conséquence, certains secrets devaient lui être dissimulés. Comme par exemple la véritable identité de son Seigneur, qui n'était autre qu'A'Sharad Hett.

Cependant, l'intérêt que portait Darth Krayt au dernier des Skywalker commençait à déranger Nihl, qui ne manqua pas d'en faire part à Darth Maladi. Il lui fit part également de sa crainte que Cade Skywalker serait pressenti, une fois passé Sith, pour devenir l'héritier de Darth Krayt - même si cela ressemblait plus à une rumeur qu'autre chose... Peu de temps plus tard, ce fameux Skywalker fut amené devant un Darth Krayt énervé, qui voulut le faire passer, une bonne fois pour toutes, du Côté Obscur de la Force. Un duel féroce s'ensuivit, pendant lequel Darth Nihl perdit un bras, sous le Sabrelaser de Cade. Ironiquement, nous pouvons dire qu'il fut sauvé par le mauvais esprit de Cade, car Darth Krayt lui ordonna d'achever Nihl, inconscient, mais Skywalker refusa sous prétexte que c'était parce qu'il le lui avait ordonné. Il fut guéri quelques jours plus tard par Darth Maladi qui lui posa une prothèse organique, destinée à remplacer son membre perdu.

Sa défaite lui avait fait perdre les faveurs du Seigneur Noir. Nihl n'était plus son exécutant, désormais... Il fut écarté des opérations de premier plan postérieures à sa défaite, ne prenant pas même part à la Bataille d'Had Abbadon. Au lendemain de ce dernier affrontement, Darth Wyyrlok III prétendit que le Seigneur Krayt était trop faible pour régner ; il assuma ses responsabilités en tant que Régent de l'Ordre Sith, sans que personne n'y trouvât trop à redire. Mais pour Nihl et Darth Maladi, cela ressemblait plus à un coup d'état, et ils se mirent alors à craindre pour leur place parmi les hautes sphères du Sith Unique... Les deux convinrent, lors d'une réunion tenue secrète sur Wayland, que le Nagai devrait se rendre sur Korriban pour découvrir ce qu'il s'y tramait. Sur place, le Seigneur Sith insista pour se rendre dans la chambre de stase du Seigneur Krayt. Et il eut la surprise... de n'y découvrir qu'une armure vide !

En l'apprenant, Darth Wyyrlok III avait été sans doute aussi surpris que lui. Mais le Chagrien essaya de retourner la situation à son avantage. Il insinua qu'un membre du Nouvel Ordre Sith avait tué le Seigneur Noir ; et comme les absents ont toujours tort, il fit porter ses soupçons sur Darth Talon, laquelle avait récemment disparu. Wyyrlok s'allia avec le Nagai, à qui il confia la tâche de retrouver la Twi'lek. Nihl la poursuivit jusque dans la Vallée des Seigneurs Noirs, et il la retrouva là-bas en compagnie de Darth Krayt, à présent guéri du mal qui le rongeait. Le Maître Sith, plus fort qu'auparavant, accepta Darth Nihl à ses côtés après qu'il lui ait réaffirmé son allégeance. Et il lui révéla son plan : une armée secrète de Soldats Sith, dévoués et surarmés, allait prendre le contrôle de la Galaxie en son nom. Une guerre totale couvait... Et le commandement de la nouvelle armée Sith échut à nul autre que Nihl. Il lui fut intimé par le Seigneur Noir, de retour sur son trône, de ne pas révéler l'existence de sa force de frappe aux Moffs et, plus généralement, à l'administration non Sith de l'Empire Sith de Darth Krayt. Puis, sur ordre de son maître, il lâcha les Soldats Sith sur le Temple Caché, ce qui permit aux Sith de remporter la Bataille de Taivas.

Nihl officiait toujours comme Poing de Darth Krayt, lorsque les forces coalisées du Nouvel Ordre Jedi, de l'Amiral Gar Stazi, ainsi que de l'Empereur en exil Roan Fel attaquèrent Coruscant. Mais la mort de Darth Krayt, tué par Cade Skywalker, rendit ses hommes complètement fous. Darth Nihl ordonna prestement l'élimination de tous les Soldats Sith, et le retrait total des membres du Sith Unique de Coruscant. Il ramena les Sith sur Korriban, dont il ordonna l'évacuation générale. Le Nagai était à présent Seigneur Noir des Sith. Comme son prédécesseur, il pensait que les gouvernements planétaires ne suffiraient pas à imposer la Loi des Sith. En conséquence, sa décision fut de les infiltrer de l'intérieur par de vrais Sith ! Le nombre titanesque de membres du Sith Unique rendait la tâche possible, même si cela prendrait du temps...

Articles en rapport

Darth Krayt
Darth Krayt
Personnages
Darth Nihl
Darth Nihl
Personnages
Sith
Sith
Organisations
Darth
Darth
Cultures
Darth Maladi
Darth Maladi
Personnages