Robonino

Originaire de la planète Patrolia, Robonino était à la fois un redoutable chasseur de primes et un expert en informatique qui fut notamment recruté à l'époque de la sanglante Guerre des Clones par Cad Bane pour libérer Ziro le Hutt sur Coruscant. Afficher le sommaire

Mission sur Coruscant

Originaire de la planète Patrolia, Robonino était à la fois un redoutable chasseur de primes et un expert en informatique et en explosifs qui fut recruté à l'époque de la sanglante Guerre des Clones par Cad Bane pour une mission très spéciale après un test d'aptitude. L'objectif principal de cette opération consistait à capturer des Sénateurs et forcer le Chancelier Suprême Palpatine à remettre un document à la Garde de Coruscant ayant pour objet la libération du Vigo du Soleil Noir. Ziro le Hutt, emprisonné pour l'enlèvement du fils du Seigneur du Crime de Tatooine Jabba Desilijic Tiure, Rotta. Ainsi, le Patrolian collaborerait également avec des Commandos BX, des Sentinelles IG-86, Aurra Sing et Shahan Alama. Lorsqu'ils arrivèrent sur Coruscant, le Weequay et le Duros partirent dans un Airspeeder vers l'aile est du Sénat Galactique et le reste du groupe s'installa en hauteur sur un bâtiment qui lui faisait face. Malgré un avertissement vocal, le véhicule termina sa manœuvre d'approche. Le Capitaine Jayfon des Commandos du Sénat en faction ordonna sèchement à Bane, qui venait de mettre pied à terre, de placer ses mains sur sa tête. Les soldats se mirent en position pour pallier à une éventuelle attaque. Alors qu'un homme s'approchait pour menotter l'intrus, un tir de blaster l'atteignit en pleine poitrine. L'ancienne Padawan d'An'ya Kuro réitéra son exploit plusieurs fois. La menace neutralisée, Robonino et ses collègues rejoignirent le duo à bord d'un second appareil.

Peu après, ils pénétrèrent dans le bâtiment administratif en direction de la salle de contrôle. Robonino s'installa devant un écran et commença à chercher le moyen d'activer le système de sécurité afin de sceller la structure de l'intérieur. Pendant ce temps, les criminels éliminèrent les gardes présents et finirent par localiser des politiciens en réunion. En l'occurrence Padmé Amidala, Bail Organa, Riyo Chuchi, Onaconda Farr, Zinn Paulness, Jakker-Sun, Dantum et Philo. Comme prévu, Bane contacta l'Office du Chancelier Suprême. Il exposa à Palpatine et à Orn Free Taa la situation actuelle et ses exigences. Ses propos furent appuyés, au bon moment mais par le plus grand des hasards, par une coupure générale de l'électricité et le verrouillage automatique des entrées principales et secondaire. Sa tâche terminée, le Patrolian se mit en route pour rejoindre ses compagnons. Malheureusement, il se retrouva face à Anakin Skywalker dans les couloirs. Il retourna sur ses pas et s'enferma à nouveau dans la pièce qu'il venait de quitter. Par chance, Sing et Alama avaient été envoyés par leur employeur à la poursuite du Chevalier. Robonino profita de la diversion pour sortir de son refuge et sauter sur le Jedi avant de saisir sa tête entre ses mains et libérer une puissante décharge électrique. Le trio ramena le prisonnier assommé avec les autres otages.


Satisfait, le Duros entra en relation avec Palpatine pour lui demander d'enregistrer une grâce pour le Vigo. Le Twi'lek corpulent accompagnerait HELIOS-3D au centre de détention. Avant de quitter les lieux, les chasseurs de primes activèrent des explosifs, transportés par l'informaticien, qui diffusèrent des rayons laser. Le moindre contact avec l'un d'eux déclencherait une magnifique explosion. Après avoir fait ses adieux aux captifs, le groupe retourna à l'aire d'atterrissage. Bien évidemment, il se retrouva face à des soldats clones. Le Chancelier Suprême apparut sur l'holoprojecteur de poche de Cad pour lui annoncer victorieusement son échec. Ce dernier lui dévoila alors son dernier atout : les bombes précédemment installées. Le Commandant Fox et ses subordonnés reçurent l'ordre de baisser leurs armes et de libérer le passage. Le Patrolian et ses confrères embarquèrent finalement à bord d'un Airspeeder qui venait de se poser avec le Hutt et le Droïde Sentinelle IG-86 aux commandes. L'opération était un véritable succès.

Refuge sur Rodia

Par la suite, Bane effectua un premier virement partiel sur les comptes de ses associés. Il expliqua à ses interlocuteurs qu'ils toucheraient le reste des Crédits s'ils consentaient tous à se cacher pendant un certain temps afin d'éviter que la République Galactique ne puisse les arrêter. Robonino partit se réfugier sur Rodia. Dès son arrivée, il aménagea une base sous-marine dans les marécages et modifia par la même occasion des Droïdes de Combat précédemment abandonnés par la Confédération des Systèmes Indépendants lors d'un affrontement sur la planète qui s'était soldé par la capture du Vice-roi Neimoidien de la Fédération du Commerce Nute Gunray. De manière à dissimuler sa présence, il installa des canons laser et un générateur pour contrôler ses troupes. Toutefois, ce dispositif eut un impact considérable sur la faune qui se trouvait aux alentours, en raison des ondes néfastes qu'il dégageait. Un effet secondaire qui alerta les Rodiens.

Repas indigeste. Repas indigeste. Inquiet, Onaconda Farr demanda à Kit Fisto de mener l'enquête. Le Nautolan explora la zone avec des Clones SCUBA. Incapable de rivaliser avec cette force de frappe, le Patrolian préféra prendre la fuite en tirant sur le Jedi et en lui envoyant des détonateurs thermiques. Armé de son Sabrelaser, le Maître repoussa l'ensemble de ses attaques mais fut contraint de retourner à la surface. Se croyant enfin en sécurité, le chasseur de primes ne vit pas la gueule d un impressionnant Kwazel Maw s'ouvrir sur son passage. La créature regagna à son tour le rivage et envoya Robonino s'écraser sur la terre ferme. Une chute qui le mena directement devant Fisto... Il fut probablement jugé sur Coruscant pour ses crimes.

Chantage

Quelques mois plus tard, le non-humain retrouva visiblement la liberté dans des circonstances inconnues. Postérieurement aux événements liés à la Déréglementation du Système Bancaire, il fut engagé par le Comte Dooku, aux côtés de Chata Hyoki, pour « convaincre » des Sénateurs récalcitrants de voter en faveur d'un projet de loi de la Kaminienne Halle Burtoni concernant la production de cinq millions de soldats supplémentaires destinés à combler les pertes de la Grande Armée de la République. Le noble de Serenno désirait seulement que le conflit perdure de manière à permettre au Maître Sith Darth Sidious de parachever son plan de domination. Quoi qu'il en soit, le duo commença à brutaliser au moins vingt membres de l'assemblée, dont le Tarnab Mot Not Rab. Cette vague de pression finit par porter ses fruits. Toutefois, il restait quelques téméraires, comme Padmé Amidala et Bail Organa d'Alderaan, qui refusaient de céder au chantage.

Décidé à éliminer la Naboo au plus vite, le Seigneur Noir de la Sith Darth Tyranus contacta une nouvelle fois le Patrolian et son partenaire pour leur demander de l'assassiner. Les criminels profitèrent d'une visite de la jeune femme au Quarren Christo pour passer à l'action. Dans un premier temps, ils neutralisèrent Hogan Tinmar, un Garde du Palais de Theed affecté à la sécurité de leur cible, qui attendait son retour dehors à bord d'un Airspeeder RGC-16. Dès que la pacifiste sortit de l'immeuble, ils l'attaquèrent par surprise dans un coin sombre. Alors que Chata allait l'égorger, deux Droïdes Policiers en patrouille alertés par les bruits de l'altercation vinrent à son secours. Les amphibiens durent momentanément délaisser la politicienne pour se débarrasser des automates. L'épouse d'Anakin Skywalker profita de l'inattention de ses assaillants pour s'échapper. Constatant que son chauffeur était absent, elle s'empara de la Moto-Jet BARC d'un Twi'lek.

Course-poursuite. Course-poursuite.
Loin d'être sans ressource, Hyoki attacha un filin à l'arrière de l'engin monoplace. Quand l'ancienne Reine s'aperçut qu'elle tractait un passager indésirable, elle exécuta plusieurs manœuvres audacieuses, sans se soucier des règles de conduite, qui le ballottèrent. Une douloureuse rencontre avec un panneau lumineux eut raison de la ténacité du criminel. Par chance, Robonino, qui avait suivi la folle course aux commandes d'une autre Moto-Jet, récupéra son acolyte en mauvaise posture au passage et reprit la poursuite. Ils durent néanmoins se résoudre à abandonner la traque lorsque Padmé fut encerclée par des Speeders de la Police de Coruscant. Il ne fallait pas oublier qu'elle avait délibérément volé un véhicule pour s'enfuir. Le lendemain, les malfaiteurs attaquèrent Organa qui s'apprêtait à gagner le Sénat Galactique pour essayer de convaincre ses pairs de rejeter en masse la proposition de Burtoni. Malheureusement, ce dernier réussit à appeler des renforts, via son Comlink. Le malandrin fut percuté de plein fouet par un appareil de la FSC du Secteur 417. Chata parvint quant à lui à blesser Bail en tirant sur son Airspeeder XJ-2 avant de se faire arrêter par des Gardes Alderaaniens. On ignore encore à ce jour si Robonino rejoignit l'une des chaleureuses cellules du Centre de Détention Judiciaire avec son collègue Selkath...

Articles en rapport

Palpatine
Palpatine
Personnages
Coruscant
Coruscant
Planètes
Robonino
Robonino
Personnages
Patrolian
Patrolian
Espèces