Kir Kanos

Kir Kanos fut sans l'ombre d'un doute le plus célèbre membre de la Garde Royale Impériale. Afficher le sommaire

Redd Wessel : Je doute qu'aucun homme puisse représenter une telle menace...
Carnor Jax : Vous n'imaginez pas de quoi est capable celui-là.

La Garde Royale Impériale était réputée pour sa loyauté indéfectible : rien ne pouvait passer avant l'Empereur pour elle. Ce fanatisme, Kir Kanos en fut très certainement la meilleure incarnation possible. C'était de là qu'il tirait sa force, plus encore que de ses capacités aiguisées. Sa vie passait d'ailleurs au second plan pour lui ; protéger Palpatine - puis le venger - : voilà l'unique sens ou presque qu'il sut lui donner.

I - Origines et Formation

Je n'ai entendu que des éloges de vos entraînements, de vos sacrifices... de votre loyauté. Vous m'honorez.
_L'Empereur à Kir Kanos et Lemmet Tauk

Comme c'était le cas pour tant d'autres Gardes Impériaux - dont Myn Kyneugh, l'un de ses premiers instructeurs dit-on -, la vie de Kir Kanos avant qu'il ne rejoigne la garde d'élite de Palpatine n'était pas connue ; il aurait sans doute fallu pouvoir accéder aux archives privées du Centre Impérial pour en découvrir les détails, privilège qui n'était accordé qu'à l'Empereur lui-même ainsi qu'à Sate Pestage.

Ancien Stormtrooper ayant amassé bien assez d'honneurs tout au long de sa carrière, il fut choisi pour intégrer le Centre d'Entraînement de la Garde Royale sur Yinchorr, en compagnie des meilleurs éléments d'une douzaine d'escadrons parmi les plus élitistes dont disposait l'Empire Galactique ; sa sensibilité latente à la Force fut un facteur clé de cette décision.
Formé à l'Art Echani par le Maître Instructeur Ved Kennede - dont les leçons s'avèreraient utiles plus d'une fois lors de ses pérégrinations ultérieures -, Kanos s'entraînait durement au cours de combats qui l'opposaient aux autres recrues de l'Académie. Excellant dans l'arène de La Tornade, il y en avait pourtant qui lui étaient supérieurs : ainsi, Carnor Jax avait toujours le dessus sur lui chaque fois qu'ils s'affrontaient ; et, c'était un autre de leurs camarades, Burr Danid, qui était considéré comme étant le plus capable de leurs classes. Dommage pour ce dernier puisqu'à ce titre il fut celui qui dut affronter Darth Vader lorsqu'il accompagna son maître, lors d'une visite surprise ; le Seigneur Noir l'humilia, le mutila puis le tua : une preuve brutale que les autres aspirants n'avaient pas encore atteint le niveau qu'on attendait d'eux vu que leur champion avait été si facilement défait. La leçon fut bien retenue, mais elle avait laissé une trace indélébile dans l'esprit effrayé de Kanos.
Toujours en vie à la fin de cette éprouvante année, celui-ci eut alors à affronter une ultime et terrible épreuve pour devenir Garde Royal : terrasser son partenaire Lemmet Tauk - presque un frère pour lui - sur ordre de son Empereur. Alors qu'aux pieds des deux camarades le sang perdu par Alum Frost en mourant avait laissé une tâche sur le sol, tous deux débutèrent leur combat à la Vibrolame. Kir Kanos en sortit vainqueur, et Palpatine prit le temps de le féliciter avant de s'en aller. Mais le nouveau Garde Impérial ne put s'empêcher d'aller pleurer sur le corps de son ami, regrettant ce qu'il lui avait fait. Observant la scène, Darth Vader décida de le remettre à sa place en le défiant et en lui entaillant le visage avec son Sabrelaser. Cela n'empêcha pas Kanos de sortir premier de sa promotion pour autant.

Le combat contre Lemmet Tauk Le combat contre Lemmet Tauk

II - Dans l'Ombre de l'Empereur

A partir de cet instant, vous appartenez à l'Empereur... obéissant à tous ses désirs.
_Darth Vader à Kir Kanos

Vigoureusement attaché aux principes de l'Ordre Nouveau, Kir Kanos commença sa vie de servitude - une existence entièrement vouée à la protection rapprochée de Palpatine. Courageux autant qu'implacable, il servit la personne Impériale durant plusieurs années - faisant preuve de détachement, de mutisme et se montrant sans pitié, comme seul un Garde Royal en était capable.
La Bataille d'Endor fut un coup dur pour le jeune homme. Certes, il y survécut parce qu'il n'était pas présent à bord de l'Etoile Noire II lorsqu'elle explosa, mais elle lui enleva tout de même son Empereur. Kanos semblait néanmoins savoir que Darth Sidious n'était pas mort : après tout, ses pouvoirs étaient tellement grands qu'il trouverait sûrement un moyen de s'extraire des griffes de la mort, pensait-il. Palpatine avait pris soin de révéler à chaque Adepte du Côté Obscur de son Ordre Secret tout ce qu'il jugeait nécessaire qu'ils apprennent pour se préparer à sa future Résurrection ; apparemment, la ferveur incommensurable des Gardes Impériaux lui était apparu comme un moyen suffisant pour s'assurer de leur loyauté à son retour. Préférant suivre son propre chemin plutôt que se mettre au service d'Ysanne Isard et des autres chacals trop ambitieux qui dévoraient à présent les miettes de l'Empire, Kir Kanos entretint seul et tant bien que mal les idéaux de son souverain.
La fuite La fuite

Quand son maître fit de nouveau parler de lui depuis Byss, il revint le servir en tant que Garde Royal. Malheureusement, la Mort de l'Empereur ne tarda pas. Kanos fut des quelques survivants qui rejoignirent Yinchorr pour s'y recueillir, endeuillés. Ce fut ainsi qu'il apprit comment Jax - le membre le plus éminent de la confrérie - avait trahi Palpatine pour prendre sa place, la nouvelle lui ayant été transmise par l'un de ses frères miraculeusement échappé d'Onderon. Unique survivant du Massacre de la Garde Royale - et ce grâce au sacrifice de Kile Hannad -, Kir Kanos jura qu'il vengerait les morts de l'Empereur et de ses camarades.

III - Fugitif

Mettez la Galaxie en pièces... secteur par secteur s'il le faut... mais trouvez-le.
_Carnor Jax à propos de Kir Kanos

La première cible que Kir Kanos se promit d'abattre fut Carnor Jax, parce qu'il avait été à l'origine du complot fomenté pour détrôner l'Empereur - ce qui n'était pas tout à fait vrai : c'était Lumiya qui en était en fait la véritable instigatrice ; mais il semble que Kanos ne fût jamais au courant de cela.
Quand bien même il aurait voulu éviter le combat avec Jax de toute façon, celui-ci avait lancé l'ensemble de ses troupes à sa recherche - et pour s'occuper d'un témoin trop gênant, et pour tenter d'en faire son Apprenti Sith. Le Garde Impérial réussit dans un premier temps à tendre un piège sur Zaddja à ses poursuivants.
Atterrissant sur Phaeda à bord de son vaisseau - qui derrière son apparence de Chasseur Tramp dissimulait en fait les commandes d'une vedette Skipray, soit ni plus ni moins la puissance d'un Star Destroyer ! -, il passa facilement les contrôles de la milice impériale de la planète grâce à un pot de vin, se présentant comme un simple marchand itinérant et prenant grand soin de masquer son visage. S'arrêtant dans une cantina fréquentée par la garnison locale, il entendit la conversation de quatre officiers Impériaux au sujet de la politique que devaient mener les Vestiges à présent que "le vieux Palpatine" n'était plus aux commandes. Il ne put s'empêcher de réagir lorsqu'il entendit l'un d'eux louer Carnor Jax et dire qu'il savait comment s'occuper des traîtres - alors que lui même en était un ! - ; une réaction discrète, certes, mais pas assez puisqu'elle fut tout de même surprise par l'un des gradés. Cela finit par aboutir au massacre des quatre officiers, puis des deux escadrons de Stormtroopers venus en renfort, tous tués par Kir Kanos après qu'il ait été interpellé et qu'il ait prévenu ses futures victimes de ne pas le déranger si elles escomptaient rester en vie. Cet exploit peu subtil attira l'attention du commandement central, et bientôt Carnor Jax fut en route pour Phaeda.
Pendant ce temps, Kanos faisait la connaissance de Tem Merkon, ce dernier lui ayant proposé de le cacher dans sa planque avant que d'autres soldats n'arrivent. L'ancien Garde Impérial accepta de le suivre et de lui faire confiance. En chemin, Merkon lui posa quelques questions ; il hésitait encore : Kanos était-il affilié à l'Ordre Jedi ou bien à la Garde Royale Impériale ? C'était pour lui les deux seules possibilités, compte tenu de la maîtrise dont il avait fait montre au cours de son combat à la cantina. Mais il n'eut pas la moindre réponse de la part de son interlocuteur et ne put donc pas découvrir la vérité à ce moment-là. Finalement, le vieil homme lui révéla l'entrée de sa cachette et l'y laissa seul le temps pour lui d'aller chercher des amis.
Sombrant dans un sommeil qui lui fit revivre quelques-uns de ses souvenirs, Kir Kanos fut ramené à la réalité par le retour de Merkon en compagnie de Mirith Sinn et de Sish Sadeet, respectivement chef et commandant en second des Forces de la Nouvelle République dans le secteur. Sadeet ne cacha pas la méfiance qu'il éprouvait pour Kanos, contrairement à Sinn qui semblait plus encline à lui faire confiance. Cette dernière proposa à l'ancien Garde Royal de se réfugier dans leur base, offre qu'il accepta mais non sans avoir d'abord précisé qu'ils n'étaient pas alliés mais avaient seulement un ennemi commun. Pavoisant devant son hôte alors qu'elle l'emmenait jusqu'au bastion rebelle, Sinn fut réduite au silence par Kanos pour qui les défenses de la base manquaient de discrétion - un camouflage banal ne pouvant tromper son œil entraîné de toute façon.
L'asile qui lui avait été offert par la maîtresse des lieux déplut à plusieurs des soldats de la Nouvelle République, dont le Lieutenant Massimo. Comme d'aucuns n'osèrent prétendre remettre en cause l'autorité de leur chef, il n'y eut rien de plus que des récriminations, et Kanos fut emmené au mess où on lui offrit un bon repas. Entre-temps, il s'était décidé à ne plus cacher son visage, avait divulgué le fait que sa tête était mise à prix, et avait même révélé son nom. La cicatrice que lui avait laissé Vader intrigua Mirith Sinn, qui pensait bien voir là une blessure au Sabrelaser. Mais l'ancien garde d'élite de feu l'Empereur préféra ne pas trop lui en dire, et il se contenta d'avouer son antipathie à l'égard du Conseil Dirigeant Intérimaire Impérial. Massimo revint alors pour révéler à son commandant qu'il avait découvert que Kanos était recherché par Carnor Jax en personne, ce qui l'alarmait au plus au point. Une bagarre au couteau aurait pu s'ensuivre si la base n'avait pas été attaquée à ce moment là. Grâce à Kanos, la bataille fut remportée par l'Alliance Rebelle, le Garde Royal - drapé dans ses robes rouges - terminant son assaut dévastateur en détruisant un Intercepteur TIE. La confrontation terminée, il raconta ensuite son histoire à Sinn et à ses hommes. Celle-ci lui proposa de l'aider, mais il refusa. Il accepta toutefois le Bombardier TIE qu'elle lui avait offert et partit avec pour Yinchorr en se fondant dans les patrouilles impériales.
Là-bas, il tua un à un chaque Stormtrooper de Blackhole qui chercha à le débusquer, avant de livrer un Dernier Combat dans La Tornade contre Carnor Jax. Tuant Sadeet - venu en renfort avec Mirith Sinn - parce qu'il avait tenté de l'empêcher de venger ses frères en assassinant leur meurtrier, le Garde Impérial fut dès lors déclaré ennemi de la Nouvelle République.

IV - Intermède à Baramorra

Boss Banjeer : N-Non... C'est impossible... Tous ces hommes... Comment ont-ils pu échouer ?
Kir Kanos : Comment aurait-il pu en être autrement ? Leur seule motivation était l'argent. La mienne est pure. La vengeance.

Kenix Kil Kenix Kil Les « exploits » de Kir Kanos avaient fait de lui l'homme le plus recherché de toute la Galaxie. Aussi, lorsqu'il fit escale sur Baramorra, il décida de brouiller les pistes en endossant l'identité du Chasseur de Primes Kenix Kil. Pour ce faire, il acheta une nouvelle armure - qui, aux dires du marchand, n'avait pas été d'un très grand secours à son ancien propriétaire -, mais non sans conserver précieusement à l'abri sa tenue de Garde Impérial. Les filtres de son casque empêchaient que l'on reconnaisse le timbre de sa voix, et il avait fait effacer ses empreintes digitales afin de garantir encore un peu plus son anonymat. Ajouté à cela son nouveau nom, Kir Kanos n'avait plus tellement à craindre qu'on voit en lui la menace si avidement poursuivie par le Conseil Dirigeant Intérimaire Impérial. En fait, il n'avait même plus à craindre qu'on voit en lui qui que ce soit, les dispositions qu'il avait prises ayant presque fait de lui un parfait inconnu. Pourtant, Macus Kayniph révéla que le Soleil Noir avait tout de même réussi à « décoder » l'identité secrète de Kenix Kil - qui n'était en fait qu'un simple anagramme du véritable nom du Garde Royal dans le langage secret des protecteurs d'élite de Palpatine ; mais ceci est une autre histoire...

Touché par le récit d'un autochtone, Kanos fut horrifié d'apprendre que Boss Banjeer profitait de ses liens familiaux avec l'Amiral Banjeer - membre du Conseil Régnant - pour faire la loi dans le secteur avec sa bande de Chasseur de Primes. Cela le décida à rendre justice par lui-même.
Il ne fallut pas longtemps pour qu'il soit interpellé une fois qu'il se fût déclaré comme étant un Chasseur de Primes. Mais ce fut sans difficulté qu'il répondit à son premier interlocuteur - l'agressif Jahnar-Kooda - en l'envoyant au tapis. Banjeer vint ensuite se présenter à lui pour le prévenir que s'il escomptait pratiquer son métier dans le coin, il faudrait d'abord qu'il passe par lui. Séduit par les talents de celui qui se faisait appeler Kenix Kil, il décida de lui faire passer un test. Cela consistait à faire sauter de ses mains la tasse que tenait un jeune garçon au Spatioport - situé à bonne distance de l'endroit où ils se trouvaient - à l'aide d'un Blaster. Pour être sûr de ne blesser personne s'il échouait, Kanos tira sur une réserve d'eau juste au-dessus de sa cible afin de la déstabiliser, et accomplit de cette manière détournée sa mission. Banjeer, impressionné, l'intégra donc à son groupe et proposa de le faire entrer en relation avec Grappa le Hutt. Néanmoins, avant toute autre chose, il désirait savoir qui « Kenix Kil » était venu pourchasser ici sur Baramorra. La réponse qu'il donna allécha tous ses comparses : il se prétendit à la poursuite de Kir Kanos ! Et, en simulant savoir où était la planque du Garde Impérial - ce qui était vrai... d'un certain point de vue -, il réussit à attirer les autres Chasseurs de Primes dans un piège dans le but de tous les tuer l'un après l'autre. Ceci accompli, il alla terminer le travail en ôtant la vie à Boss Banjeer... Il rejoignit finalement Tav Kennede - qu'il avait contacté préalablement - et obtint de ce dernier le X-Wing ainsi que le Droïde astromech R2 qu'il lui avait demandé dans le but de mieux connaître son ennemi : Luke Skywalker - lui aussi sur sa liste des hommes à abattre pour venger Palpatine.

V - Chasseur de Primes

C'est insensé ! Les troupes ne peuvent-elles nous protéger contre un seul homme ?
_Prince Za

Tout en n'omettant pas de charger Kennede de garder un œil sur Mirith Sinn - celle-ci ayant prétendument rejoint l'organisation criminelle basée sur Genon, dans le but de mieux pouvoir la faire tomber -, Kir Kanos décida d'offrir ses services à Grappa le Hutt en tant que Kenix Kil. Son plan consistait à consolider sa réputation au maximum afin d'être engagé par le Conseil Régnant pour mettre la main... sur lui-même - la prime sur sa tête courant évidemment toujours, un dixième de cette dernière allant même jusqu'à valoir la rançon de toute une planète ! Grappa était intrigué par ce Chasseur de Primes si mystérieux, mais Kanos eut le bon réflexe d'avoir recours à un brouilleur universel pour éviter qu'on l'espionne quand il était dans sa chambre.
« Kenix Kil » se rendit peu de temps après sur la planète G'wenee, à Lay Pa-Sidian - un carrefour commercial important. Là-bas, il captura le douanier Tarrant Snil, qui avait quelques comptes à régler avec son nouvel employeur. Confiant parce qu'aucun des laquais de Grappa n'était parvenu à mener cette tâche à bien jusqu'à présent, Snil se retrouva rapidement en pleine déconfiture une fois que Kanos eût éliminé chacun de ses hommes ; et il n'eut d'autre choix que de suivre son vainqueur jusqu'à Genon, où il fut remis aux Zanibar. Très satisfait, Grappa le Hutt octroya une généreuse prime à Kanos et organisa une petite fête pour célébrer son succès - fête qui tourna exceptionnellement court suite à l'appelle d'un énigmatique « sans-visage »...
Au cours d'un entraînement au tir, le Garde Impérial écouta Kennede lui faire le rapport de sa filature. Il lui demanda de continuer ses activités d'espionnage et lui assura qu'il le recontacterait prochainement.
Pendant ce temps, le Conseil Dirigeant Intérimaire Impérial voyait tous ses membres tomber les uns après les autres. Ce fut d'abord Burr Nolyds qui trépassa, suivi de l'Amiral Banjeer - et plus tard, du Général Immodet. En outre, des indices laissés délibérément sur les lieux du crime - en fait l'armoirie découverte sur les objets qu'avait utilisés le meurtrier pour arriver à ses fins - avaient amené le Lieutenant Ganner à imputer ces assassinats à Kir Kanos. Cette révélation intensifia davantage encore la chasse à l'homme perpétrée par le Conseil pour retrouver sa trace.

Quelque temps plus tard, Mirith Sinn fut trahie par Massimo, et emmenée avec lui sur Xo, le monde natal des Zanibar. Le Garde Impérial se sentant redevable envers elle, il lui emprunta son A-Wing - son vaisseau étant surveillé - et alla la libérer. A cette occasion, elle lui fit ouvrir les yeux sur la véritable nature de l'Empire, en lui montrant comment Darth Vader avait « réglé » le problème posé par les récriminations des habitants de Nez Peron - les fermiers demandant juste qu'on leur laissât une part de leur production suffisante pour ne pas mourir de faim - en tuant le porte-parole des collectifs locaux - qui n'était autre que l'ancien mari de la jeune femme. Le lendemain, la belle Rebelle put quitter la planète grâce à Tav Kennede, mais Kanos fut capturé par les Zanibar. Puis, Zzzanmxl le livra à Grappa pour qu'il serve d'intermédiaire entre son peuple et les Impériaux afin de négocier l'énorme prime sur la tête de leur prisonnier. Toutefois, Mirith Sinn et les forces de la Nouvelle République prirent d'assaut la forteresse du Hutt sur Genon, et libérèrent le Garde Royal.
Lorsqu'il réaccompagna l'originale - libérée avec lui sur Genon - auprès de son père, Kir Kanos accepta de ne pas tuer la clone de Feena D'Asta, à la demande de Sinn. Le baron Ragez D'Asta lui servit de couverture avec Kennede et Mirith pour s'infiltrer jusqu'à la salle du trône où siégeait le nouvel « Empereur ». Même la Garde Privée de Xandel Carivus - ce dernier ayant tué ou emprisonné tous les autres membres du Conseil Dirigeant Intérimaire Impérial pour régner seul sur les Vestiges - ne sut pas empêcher le protecteur d'élite de feu Palpatine d'accomplir sa vengeance en assassinant celui qu'elle était chargée de protéger. Ce nouveau meurtre perpétré, la soif de sang qui animait Kanos fut épanchée... mais ce n'était que provisoire.
Ce qu'il ignorerait toujours, c'est qu'il n'avait été en fait qu'un pion habilement manipulé dans les coulisses par Nom Anor pour décapiter définitivement l'Empire et ainsi ouvrir la voie à l'invasion Yuuzhan Vong...
Toujours fidèle à l'Empereur, l'homme qui l'avait vengé fit après cela ses adieux à Mirith Sinn - dont il était amoureux - ainsi qu'à Tav Kennede, puis il repartit seul à bord de son X-Wing.

VI - Une Destinée Incertaine

Eh bien, tu l'as dit toi-même, Massimo... "Ce n'est pas une question d'argent". C'est une question d'honneur.
_Kir Kanos
La mort de Massimo La mort de Massimo
Le serment qu'il avait fait avec ses frères avant leur mort ayant été tenu, Kir Kanos pouvait aller de l'avant. Dans un premier temps, il décida tout de même de conserver son avatar de Kenix Kil, Chasseur de Primes, en vue de complètement achever son sinistre travail.
Au retour d'une mission, on lui demanda s'il était d'accord pour s'occuper d'un pirate cyborg dont la tête était mise à prix. Il accepta, et s'introduisit dans la forteresse où sa cible se trouvait, malgré la horde de droïdes perfectionnés qui courait après lui. Cet obstacle « contourné», il découvrit que tout ceci n'avait été qu'une mise en scène destinée à le piéger, et qu'elle avait été orchestrée par un Massimo miraculeusement - mais difficilement - réchappé des Zanibar. Kanos ne fit pas de quartier et, passant outre ses pathétiques plaintes, il tua le traître qui avait dénoncé Mirith Sinn, en représailles de cet acte déshonorant.

S'il vient un jour où je pourrai soumettre Luke Skywalker à la justice et que vous vous mettez en travers de mon chemin, je n'aurai aucun remord à vous abattre.
_Kir Kanos aux héros à la poursuite de Dal Konur

Alors que Gilad Pellaeon donnait le coup d'envoi de sa campagne Orinda, le Garde Impérial décida de s'infiltrer parmi les hommes sous le commandement du Général Vit - en utilisant le nom de son vieux camarade Burr Danid -, et ce dans un but bien précis : tuer Sigit Ranth, l'un des responsables de la Mort de l'Empereur - et qui avait échappé jusqu'alors à sa vendetta. Hélas, le scientifique repartit de Dathomir - où il était venu tenter de réparer les dégâts causés il y a si longtemps par Quinlan Vos aux Temple des Portes de l'Infini - et Kanos ne put pas le suivre à cause de la quarantaine ordonnée par l'Empire pour ne pas attirer l'attention sur son occupation de la planète.
La chance lui sourit néanmoins lorsque Dal Konur fut emprisonné par les hommes de Vit - juste avant qu'il ne passe un marché avec ce dernier pour lancer le Projet Nightsaber. En effet, les héros lancés à la poursuite de ce Jedi Rebelle eurent tôt fait d'arriver eux aussi, et de se faire capturer à leur tour ; et, le Garde Royal se dit que s'ils les aidaient, il pourrait quitter ce monde et reprendre sa chasse grâce à leur aide. Par conséquent, il abandonna sa couverture d'officier junior pilote de navette et les aida à s'échapper de leurs cellules. Après quoi, il se présenta à eux comme étant un Chasseur de Primes, mais ne leur révéla pas pour autant sa véritable identité. Il admit cependant que sa cicatrice au visage était bien l'œuvre d'un Sabrelaser, leur avoua même qu'elle avait été faite par Darth Vader pour lui donner une leçon, mais mit à fin la discussion en disant à ses interlocuteurs qu'il n'aimait pas beaucoup en parler.
Une fois qu'il eut mis au courant les héros de la situation que traversait actuellement la planète - sous le joug de l'alliance passée entre les Impériaux et les Sœurs de la Nuit récemment reformées -, « Burr Danid » tenta de les mettre en relation avec les leaders des clans locaux ; mais toutes les Sorcières ou presque avaient été placées en détention. L'ancien garde d'élite de Palpatine n'avait pas d'autre choix qu'aider à la libération de Dathomir s'il voulait servir au mieux ses propres intérêts en repartant à la poursuite de Ranth le plus vite possible. Il fut d'une grande aide au cours de la bataille qui s'ensuivit pour chasser les Impériaux du système, mais refusa de rejoindre la Nouvelle République quand elle fut terminée. Dévoilant à ses alliés temporaires qu'il était en fait Kir Kanos, il renouvela devant eux son vœu de tuer Luke Skywalker, avant de s'en retourner à sa traque des meurtriers de l'Empereur.

L'existence d'un clone du Major Grodin Tierce et, pire encore, le rétablissement de la Garde Royale Impériale par Daala, plongèrent Kir Kanos dans une fureur noire. Dans l'ombre, il fit tout son possible pour orchestrer la chute de ces imposteurs. Quant à savoir ce qu'il advint de lui en dehors de cela, nul n'est en mesure de le raconter...

Articles en rapport

Darth Vader
Darth Vader
Personnages
Palpatine
Palpatine
Personnages
Kir Kanos
Kir Kanos
Personnages
Carnor Jax
Carnor Jax
Personnages
Hutt
Hutt
Espèces