Dal Konur

Dal Konur était un des premiers disciples du Nouvel Ordre Jedi de Luke Skywalker et choisit de se lancer dans une croisade vengeresse contre le Conseil des Moffs.

Vous avez la vision de la vie « noir-et-blanc » de Luke. Vous pensez que la Force ne devrait jamais être utilisée agressivement. Eh bien, cela peut être vrai en période de paix, mais pas durant une guerre. Vous faites ce que vous devez faire, si cela peut empêcher plus de bains de sang inutiles. Mais je me demande si vous n'avez pas perdu de vue la vérité.
__Dal Konur
( 1, Rebel Jedi )

Le Lieutenant Dal Konur servit pendant des années avec distinction parmi les SpecForces Rebelles. Surentraîné et à la motivation sans limite, il était un maître combattant et un spécialiste de l'infiltration. 

Lorsque son potentiel latent dans la Force se manifesta, Dal suivit les conseils de Borsk Fey'lya et rejoignit le Praxeum de Luke Skywalker sur Yavin IV pour recevoir les enseignements des Jedi. Malheureusement sa vision de la Force le rapprocha trop de son Côté Obscur : en effet, le jeune homme ne comprenait pas pourquoi l'on n'utilisait pas cette source d'énergie mystique et les pouvoirs qu'elle conférait à ses élus pour mettre un terme au régime oppresseur de l'Empire, dont plusieurs Vestiges subsistaient encore et - rassemblés sous la houlette du Conseil des Moffs - continuaient la lutte contre la jeune Nouvelle République. Son approche de la situation jugée un peu trop brutale découlait peut-être de l'influence néfaste d'un ancien esprit Sith puisque ses notes personnelles suggéraient qu'il avait visité plusieurs des Temples Massassis de Yavin IV. Dégoûté par cette philosophie Jedi qu'il jugeait trop passive au point d'en être lâche, Dal quitta l'Académie aux alentours de l'an + 12, à bord du vaisseau d'un dénommé Peckhum - dont il avait préalablement manipulé l'esprit, art dans lequel il excellait - et ce pour une destination inconnue. Même s'il n'avait appris que trop peu pour se vanter de maîtriser complètement ses capacités - il n'avait même pas encore conçu son propre Sabrelaser - il était bien décidé à agir comme il l'entendait pour mettre enfin un terme à la Guerre Civile Galactique. Alarmé par son départ, Skywalker dépêcha plusieurs « héros » d'horizons et de milieux différents afin qu'ils remettent la main sur lui avant qu'il n'ait pu faire quelque chose qu'il puisse regretter. Pour les moins altruistes d'entre eux, la Chef D'État Leia Organa Solo promit une prime de 15 000 crédits à tous ceux qui accepteraient de venir en aide à l'Académie Jedi.  Le Maître Jedi mit les héros en garde avant qu'ils ne partent à la recherche de son disciple égaré : Dal était dangereux et il y avait fort à parier qu'il avait rejoint les territoires hostiles des impériaux...

L'ancien SpecForce trooper nourrissait le désir un peu fou d'assassiner les membres du Conseil des Moffs ; une fois qu'il aurait décapité l'Empire et qu'il l'aurait mis à ses pieds, il pourrait enfin mettre fin une bonne fois pour toutes à ce conflit destructeur qui ravageait la Galaxie depuis de trop nombreuses années, et cela naturellement en faveur de la Rébellion. Ce fut le refus de Luke Skywalker d'appliquer ce plan qui motiva son départ de l'Académie pour les franges de la Nouvelle République. 
Sa première destination fut Ord Mantell, techniquement un monde sous le giron des néo-républicains mais dont la proximité avec l'espace impérial était telle que de nombreux contrebandiers s'y livraient à certains trafics à des fins non militaires.  Dans la cantina Mud Puddle, Dal Konur se servit de ses pouvoirs de persuasion pour que l'un des habitués du lieu, un dénommé Arthen Brutt, lui révèle où il avait entreposé des artefacts datant de l'époque de l'Ancienne République qu'il avait découverts sur Wayland avant que ne s'y installent les forces de la Nouvelle République. Sitôt l'information acquise, il quitta l'endroit et se rendit sur Wayland pour aller récupérer les précieux objets dans l'entrepôt qui lui avait été indiqué par l'ancien contrebandier. Néanmoins, avant de quitter Ord Mantell, il prit le temps d'utiliser l'une de ses ruses Jedi pour faire croire au chef des chasseurs de Savrip (2) locaux que tout étranger qui viendrait discuter avec Brutt était un agent de la Nouvelle République, venu pour interférer dans ses affaires ; dans le même temps, il chargea le barman de la cantina de lui envoyer une annonce personnelle par le biais du service de presse de Bilbringi (3) pour l'informer au cas où un ou plusieurs étrangers se retrouveraient confrontés aux chasseurs après son départ. Dal tenait ainsi à savoir si quelqu'un était lancé à sa recherche pour pouvoir l'en dissuader. 

Finalement, le « Jedi Rebelle » se rendit sur Wayland et s'infiltra dans l'entrepôt où l'attendait son trésor en évitant les gardes. Parmi l'amas d'items en tout genre qu'il trouva dans le butin d'Arthen Brutt, il découvrit rien de moins qu'un Sabrelaser, l'arme d'un Chevalier Jedi mort depuis longtemps. Tout ce qu'il ne réussit pas à emporter avec lui, Dal le déplaça dans un autre entrepôt et revint pendant les heures d'ouvertures pour simuler l'avoir acheté « légalement ». Après quoi il prit la décision de faire le voyage jusqu'aux chantiers navals de Bilbringi. La raison en était que même si la planète avait été cédée à la Nouvelle République suite à la bataille qui avait vu la défaite des forces du Grand Amiral Thrawn - et sa mort -, de nombreux vaisseaux de commerce qui y faisaient étape - légaux comme illégaux - étaient encore affiliés aux impériaux.
Une fois en possession d'un vaisseau enregistré par l'Empire, Dal pensait qu'il serait alors en mesure d'infiltrer l'espace Impérial et de mettre son plan à exécution. Mais, jouant de malchance, il ne fut pas en mesure de s'approprier l'appareil adéquat avant l'arrivée de ses poursuivants dans le système. Il utilisa cependant ses pouvoirs sans vergogne pour effacer toute trace de sa personne dans l'esprit de ceux qui l'avaient croisé afin que l'on ne retrouve pas sa trace. Se doutait-il que ce trop plein de zèle de sa part allait produire l'effet inverse de celui qu'il avait escompté ? En traquant ceux qui souffraient de troubles soudains de la mémoire, les héros qu'avait lancés Luke Skywalker à sa recherche  découvrirent qu'il avait acheté un Firespray-31 au Capitaine Jest Lar-Quain et qu'il l'avait stationné au Hangar 631-D. Le dit hangar avait par ailleurs été « préparé » par Konur : au cas où des intrus viendraient à s'y présenter, des vieux Droïdekas de la Guerre des Clones, des détonateurs thermiques et des Blasters E-Web réglés sur automatique avaient été mis en place pour les y accueillir. Le Jedi Déchu ne voulait souffrir d'aucune mauvaise surprise : il avait aussi « persuadé » le Centre de Contrôle de lui obéir sans question, il avait piégé les turbolifts et avait chargé  un humain appelé Tomer de se faire passer pour lui si quelqu'un s'approchait malgré tout de son Firespray, quoique ce n'ait été là qu'une grossière diversion car il ne pensait aucunement que quelqu'un puisse véritablement prendre cet homme qui ne lui ressemblait en rien pour lui. Néanmoins l'affrontement entre lui et les héros était inévitable. Il tenta d'en rallier certains à sa cause. Pour les autres, il dégaina son sabre à la lame bleu nuit, si foncée qu'on l'aurait cru noire, et il engagea le combat. Finalement dans la situation confuse qui s'ensuivit, il réussit à s'échapper à bord de son vaisseau et partit accomplir son plan inconcevable. On ne peut d'ailleurs s'empêcher de faire le parallèle entre cette croisade meurtrière du « Jedi Rebelle » et la vendetta personnelle qu'avait perpétrée Kir Kanos à l'encontre du Conseil Dirigeant Intérimaire Impérial qui avait trahi et succédé au clone de Palpatine, les camps respectifs des deux protagonistes et leurs buts en agissant de la sorte n'étant néanmoins pas les mêmes bien entendu. 

Sur le trajet menant à sa prochaine destination - connue de lui seul d'ailleurs - Dal Konur eut l'infortune de tomber sur une force de frappe impériale entre Garqi et Agamar qui le força à faire un détour. Comme son générateur d'hyperdrive avait littéralement grillé au cours de l'affrontement, il lui fallut se résoudre à atteindre la plus proche planète capable de subvenir à ses besoins. Ce fut Dathomir. Or la planète avait été choisie par les Impériaux pour mettre en œuvre le Projet Nightsaber en partenariat avec les Sœurs de la Nuit, sorte de précurseur à la future Académie des Ombres. Pour garder cette ambitieuse opération secrète, Sigit Ranth, responsable du projet,  avait déclaré l'état de quarantaine sous prétexte qu'un dangereux virus fatal pour tous les êtres sensibles à la Force avait été découvert. Aussi, tous les arrivants sur Dathomir étaient immédiatement incarcérés pour être l'objet de procédures de « décontamination ». Dal Konur ne fit pas exception à la règle, mais notre Rebelle Jedi n'entendait pas si facilement être retardé dans ses projets et il prit la fuite avant d'être finalement rattrapé et capturé. Dal s'en sortit en révélant aux Impériaux qu'il s'était enfui de chez les Jedi et il leur promit son aide en échange de l'asile politique. Il avait trouvé une occasion de s'infiltrer dans l'Empire.
Ce que l'ancien Lieutenant néo-républicain ne savait pas - mais qu'il découvrit à ses dépens - c'était que les héros envoyés par Luke Skywalker à sa poursuite le suivaient de très près. Déjà présents sur Dathomir, ils cherchaient à appréhender l'apprenti Jedi fourvoyé avant qu'il n'ait pu s'enfuir de la planète et escomptaient s'échapper avec lui grâce à la complicité de l'ancien membre de la Garde Royale Impériale Kir Kanos - tous les vaisseaux ayant été démantelés pour dissuader quiconque de rompre l'état de quarantaine. Lorsque ces derniers se manifestèrent, Konur se retrouva dans une situation un peu précaire dont il ne se sortit que par un subtil jeu de trahison. Il ne voulait pas laisser sa chance d'infiltrer l'espace impérial lui passer sous le nez. Au bout du compte, le Jedi Déchu persuada le Général Vit - responsable du Projet Nightsaber aux côtés de Sigit Ranth - de lui remettre une arme et de le laisser lui-même s'occuper de ces héros. Il échoua et, capturé, il fut ramené auprès de Luke Skywalker à l'Académie Jedi. Ce qu'il advint de lui ensuite n'est pas connu. 

Notes :

(1) « You've got Luke's 'black-and-white' view of life. You think that the Force should never be used aggressively. Well, that might be true in peacetime, but not in wartime. You do what you have to do, if it will stop more unnecessary bloodshed. But I guess the truth is lost on you. »
(2) savrip hunters
(3) Bilbringi news service