Tusken

Homme des Sables, Peuple des Sables.

Les Tuskens était un peuple de pillards originaires de Tatooine... Afficher le sommaire

Les Hommes des Sables - ou Pillards Tusken- étaient une race de guerriers primitifs vivant dans le Désert du Jundland sur Tatooine. La planète ayant souvent eu un rôle à jouer dans le destin de la Galaxie, ce peuple de nomades fut donc souvent amené à être rencontré...

Les Origines du Peuple Tusken

Les Pillards Tusken étaient particulièrement attachés à leur culture et à leur mode de vie aussi rude qu'ancestral ; ils se battaient continuellement pour perpétrer leurs traditions. Ces brutes nomades étaient la principale espèce pensante sur Tatooine, avant que des colons ne viennent s'installer dans les plaines du Jundland, à l'époque de l'Ancienne République. Le peuple Jawa, l'autre espèce indigène pensante, bien que plus intelligent que les Tuskens, n'avait ni la férocité, ni la capacité physique de lutter contre leurs prédateurs de voisins. Ainsi, alors que les Jawas firent leur possible pour vivre en symbiose avec les nouveaux arrivants, les Tuskens les attaquaient à vue, sans autre forme de procès...

Tusken lors de la Course de la Boonta Eve Tusken lors de la Course de la Boonta Eve

Que les Tuskens soient effectivement originaires de Tatooine ou non, cela restait un grand mystère... D'ailleurs, les Hommes des Sables avaient eux-mêmes depuis longtemps oublié leurs origines, ne gardant que de vagues traditions... Pourtant, jamais un Tusken n'avait été découvert hors de Tatooine, ce qui tendait à valider l'hypothèse de leur naissance sur la planète aux deux soleils. Certains académistes pensaient qu'il était plus probable que les Tuskens aient évolué à partir d'une peuplade de colons venue d'une planète inconnue. D'autres justifiaient qu'ils avaient évolué uniquement sur Tatooine. A ce jour le mystère reste encore entier. Même si beaucoup de scientifiques en rêvaient en silence, aucun Homme des Sables n'avait pu être capturé pour être analysé.

Les Pillards Tusken avaient gagné leur nom après avoir détruit et mis à sac une petite colonie d'Humains postés au Fort Tusken. Malgré la violence et l'ampleur du massacre sur le moral des autres colons, cet acte de barbarie ne suffit pas à les faire quitter Tatooine. Ainsi, les Tusken continuèrent d'attaquer des avant-postes Humains ; l'incident au Fort Tusken était resté dans les mémoires comme un exemple de la soif de sang des Hommes des Sables. La haine mutuelle que les deux peuples se vouaient avait mené à un génocide chez les Tusken dans les années qui suivirent. Les colons, effrayés par ces nomades sans foi ni loi étaient souvent amenés à lancer des 'raids préventifs' contre ces derniers ; ces raids - une étrange forme de réponse à la barbarie - avaient décimé une bonne part de la population Tusken. Des tribus entières furent vaporisées et les rares indigènes survivants furent graduellement repoussés dans le désert profond... La plupart des colons ne comprenaient pas pourquoi les Tuskens les haïssaient : pour eux, les Hommes des Sables n'étaient qu'une bande de sauvages qui attaquaient tout ce qu'ils ne reconnaissaient pas, y compris ceux d'autres clans. Ainsi, les Tuskens se contentaient d'un statut de marginaux. Les anciens Tuskens étaient simplement des marginaux plus importants.

Tusken et Gaderffi Tusken et Gaderffi Durant des millénaires, la guerre froide entre les colons et les Hommes des sables se réchauffait à l'occasion. Les Tuskens tuaient chaque année un nombre constant de fermiers et attaquaient parfois la Station Anchorhead. Bien entendu, les pillards n'attaquaient que lorsqu'ils étaient sûrs de ne pas perdre d'hommes. Leurs cibles de prédilection étaient les fermes hydroponiques isolées, les petits groupes de voyageurs ou les Jawas, surtout lorsqu'ils étaient occupés à ramasser des restes de vaisseaux, de véhicules ou autres. Ils restaient à l'écart des gigantesques Sandcrawlers Jawa et des fermes férocement gardées. Ils ne s'approchaient jamais des villes ou des villages ou des tanières des mortels Dragons Krayt. Lorsque leurs attaques se faisaient trop régulières, les fermiers lançaient des raids contre les nomades, espérant ainsi calmer leurs exactions. Régulièrement, ce cycle se répétait... Avec le temps, alors que de plus en plus de colons venaient s'installer sur Tatooine, les Tuskens restaient à l'écart dans les plaines isolées du désert. Ils semblaient volontairement éviter de se frotter à ces colons, toujours plus nombreux ; il était logique qu'un raid massif de ces derniers aurait mené à la fin rapide des clans Tuskens. Ainsi, ce manque de contact avait créé une sorte de paix instable entre les deux camps. Cette situation réveillait bien souvent des sentiments de paranoïa chez les colons.

Tuskens pillants le Landspeeder de Luke Tuskens pillants le Landspeeder de Luke

Apparence et Mode de Vie

Vêtements typiques Tusken Vêtements typiques Tusken Les Tuskens étaient couverts de la tête aux pieds de bandelettes sous leurs robes poussiéreuses attachées par du cuir de Dewback. Certains scientifiques argumentaient que c'était leur façon de se protéger des soleils jumeaux. Ce qui était sûr, c'était que cette particularité faisait partie des restes d'une pratique ancestrale. En plus de cette tenue, ils portaient des lentilles protubérantes devant leurs yeux ainsi que des masques filtrants devant la bouche. En somme, rares étaient ceux qui avaient vu la peau d'un Tusken. Dans les clans, celui qui perdait son masque se faisait bannir de sa tribu et devenait un paria. Il y avait une forte différence entre les tenues des mâles et des femelles : les femmes portaient une sorte de poncho surplombé d'un masque de fer lui cachant le visage. Les enfants portaient une tenue semblable à celle des femelles, tout en restant plus simple. D'environ deux mètres de haut, leur apparence de momie poussiéreuse renforcée par ces lunettes protectrices et leurs masques filtrant effrayait les locaux.

Les Tuskens vivaient dans des clans, souvent ennemis, en nombre limités. De part leur statut de nomade, leurs clans étaient fait de huttes en peau ou en terre, facilement démontables. Les Tuskens n'avaient que peu de possessions... Rares étaient ceux qui aient pu savoir comment les clans fonctionnaient sans appartenir au peuple Tusken. Néanmoins, comme chez les Mandaloriens, on attendait des deux sexes la même volonté de donner le meilleur de soi ; pourtant, les femmes restaient le plus souvent au camp, loin des guerriers. Les clans Tuskens étaient le plus souvent ennemis. Lors de conflits entre deux clans, les Tuskens se battaient jusqu'au dernier, massacraient tous les adultes du clan ennemi et adoptaient les enfants dans leur propre tribu. L'adoption d'enfants et d'adultes était fréquente chez les Tuskens, à condition que les personnes en question soient prouvées digne de devenir Tusken. Quand Luke Skywalker et Han Solo se firent passer pour des Tuskens juste avant la crise du Sabre Noir, Luke expliqua à Han le rôle du Conteur Tusken. Ainsi, les Hommes des Sables vouaient un culte à leurs propres récits, qui devaient rester inchangés à jamais. En tant que base historique du clan nomade, l'oral était primordial chez les Tuskens. Ce conteur devait préserver les textes inchangés. Il se choisissait un apprenti à qui il récitait les histoires du clan. Cet apprenti ne pouvait s'entrainer à voix haute, car les mots ne devaient jamais être dits avec des erreurs. Si cet apprenti se trompait à voix haute, il était exécuté sur le champ pour son blasphème. Quand l'apprenti avait appris tous les textes de la tribu, il devenait le nouveau conteur, l'ancien s'en allant mourir dans le désert. C'était d'ailleurs paradoxal avec leur nomadisme qu'ils soient si peu enclins à changer leurs traditions. Leur langage était tout simplement le 'Tusken', une langue limitée à des grognements, des cris et des sons impossibles à reproduire pour le non initié. De plus, du fait que colons et Hommes des Sables évitaient de se croiser, et ainsi d'échanger, seuls les Tuskens, ou les rares humanoïdes adoptés par les tribus, savaient parler cette langue étrange et décrypter les mystères de sa prononciation.

De part cette vie complexe, l'arrivée à un âge mature était célébrée en grande pompe. Les enfants étaient protégés par les adultes mais ne gagnait leur statut de personne qu'après avoir enduré les épreuves et cérémonies en faisant des adultes. Les bébés mouraient souvent de par la vie dans le désert. Les Tuskens vouaient un véritable culte à l'idée que seuls les plus forts avaient le privilège de survivre. Ainsi, pour prouver qu'ils avaient le droit de devenir des hommes, les jeunes devaient accomplir quelque chose de grandiose. Plus son action était remarquable, plus son statut était élevé au sein du clan. En effet, comme pour marquer leur statut de non-personne, tous les enfants étaient appelés Uli-ah. On ne savait que peu de choses concernant leurs cultures et traditions. Ce que les habitants de Tatooine savaient, c'était que les Hommes des Sables étaient de puissants et dangereux guerriers. Les colons croyaient que les Tuskens avaient développé cette culture de la destruction et du pillage de par leur vie dans un désert aride brulé par deux soleils. Il y avait une large part de vérité dans cette affirmation. Les nomades en étaient venus à ne montrer aucune pitié envers aucune espèce que ce soit. Même dans les clans Tuskens, les meurtres étaient fréquents. Pourtant la raison de la haine des Tusken envers les colons était simple : pour les nomades, ces derniers venaient piller leurs territoires de leur nourriture et d'eau. Les attaques des Tuskens n'étaient donc que des formes d'intimidation.

Les Tuskens utilisaient surtout le Bantha, une imposante bête de somme originaire de Tatooine, qu'ils avaient l'habitude de monter lors des expéditions d'éclaireurs ou des parties de chasse. La relation entre le Tusken et son Bantha était symbiotique. Pourtant, personne ne savait si les Banthas avaient été à l'origine volés aux colons ou si - comme ils étaient présents sur d'autres mondes - les Banthas étaient une espèce originaire de Tatooine. A dos de Banthas, les Tuskens se déplaçaient les uns à la suite des autres pour masquer leur nombre. De plus, certains clans possédaient aussi des Massiff domestiqués qu'ils utilisaient comme animaux de garde dans les camps. Les Pillards Tuskens avaient une peur chronique des machines. Pour eux, le son d'un Speeder ou d'un Swoop correspondait à l'arrivée imminente de colons meurtriers ; même un féroce Tusken y réfléchissait à deux fois avant d'engager le combat contre les responsables de leur déclin. En fait, les Tusken préféraient attaquer en nombre ; pourtant, même avec un nombre plus que conséquent, leurs cibles n'étaient guère plus importantes qu'une Ferme Hydroponique ou un Sandcrawler Jawa sans défense. De plus, les Hommes des Sables n'étaient pas courageux ; ils étaient souvent repoussés par la seule preuve d'une force supérieure à la leur. Cependant, ils avaient tendance à revenir à la charge, bien plus nombreux, marchant à la suite les uns des autres afin de masquer leur nombre (généralement avoisinant une vingtaine ou une trentaine hommes).

Bien que considérés technologiquement primitifs selon les standards Galactiques, les Hommes des Sables faisaient bon usage de tout objet avancé qu'ils pouvaient trouver ça et là après avoir attaqué des colons ou des Jawas. Ainsi, ils étaient à peine considérés comme une espèce pensante (bien qu'ils aient des vêtements et une apparente série de traditions), du fait que toute leur technologie était obtenue par le vol, comme le prouvait la possession de leurs fusils 'lance-limaces'. Ils pouvaient aussi voler d'autres armes ou objet tels Blasters ou Datapads (qu'ils se contentaient de revendre, incapables de s'en servir). Pour se défendre, les Tuskens utilisaient un Bâton Gaffi - ou encore Gaderffii - ou de longs Fusil à Projectiles Tusken, loin d'être aussi efficaces que le Fusil Blaster DC-15. C'était avec ces longs fusils qu'ils tentaient d'abattre les Podracers, dans les canyons. Le but de ces attaques était de récupérer des pièces et métaux sur la carcasse des engins de course, une fois ceux-ci détruits. Seul le Gaderffi était une arme proprement Tusken. C'était une sorte de hache de guerre à double tranchant créée à partir de chutes de métaux ramassées sur des carcasses de véhicules abandonnés. Les Tuskens pensaient que tuer un homme avec ses armes basiques apportait plus de satisfaction qu'avec d'autres armes faisant tout le travail à leur place.

Les Tuskens dans l'Histoire Galactique

La famille Hett et la guerre Tusken

A'Sharad Hett, Jedi Tusken A'Sharad Hett, Jedi Tusken De part leur culture triblale, peu de Tuskens s'étaient forgés un nom à l'échelle de la Galaxie. On n'en retiendrait que deux : Sharad Hett et son fils A'Sharad Hett. En réalité, Sharad Hett n'était pas né Tusken, il avait, par un concours de circonstances, été amené à renier son passé de Jedi pour devenir Tusken. Hett fut si influent qu'il devint le leader de tous les clans lors de la Guerre des Tuskens, en l'an -32.5. Cette Guerre des Tuskens était simplement le fruit des manipulations de Jabba le Hutt et de Gardulla la Hutt. Les Hutt voulaient chacun prouver leur suprématie sur Tatooine en éradiquant les Tuskens. Gardulla lança ainsi son armée contre eux. Les Hommes des Sables avaient l'avantage de par les pouvoirs de Sharad qui détruisit la barge de la Hutt. Mais Jabba, ayant engagé Aurra Sing pour tuer Hett et anticiper les actions de Gardulla, arriva juste à temps pour repousser les Tuskens. Les tribus partiellement détruites furent contraintes de fuir dans le désert. Aurra Sing affronta les Jedi et tua Sharad Hett avec l'une de ses lames écarlates...

Lorsque Sharad mourut, c'est son fils qui récupéra son Sabrelaser. A'Sharad fut confié à Ki-Adi-Mundi - venu sur Tatooine pour raisonner le Jedi exilé - qui le prit comme Padawan. Sharad alla étudier au Temple Jedi de Coruscant. Après la Guerre des Clones et l'Ordre 66, A'Sharad Hett revint sur Tatooine pour devenir seigneur de guerre Tusken. Plongeant malgré lui sur la voie du Côté Obscur, il affronta dans un duel acharné Obi-Wan Kenobi, en exil sur la planète, venu pour le remettre sur la voie Jedi. A la suite d'un combat acharné, Kenobi le vainquit, lui coupant un bras. Dans l'affrontement, Hett perdit son masque Tusken et se fit radier de sa tribu ; il fut donc contraint et forcé de quitter Tatooine. Par la suite, selon la volonté de la Force, Hett devint Darth Krayt.

L'enlèvement de Shmi

Notons tout d'abord que dans sa jeunesse, Anakin Skywalker avait déjà eu affaire avec un Homme des Sables : seul dans le désert, le garçon s'était occupé d'un Tusken blessé. Il passa la nuit avec lui jusqu'à ce que son peuple vienne le chercher. Reconnaissants, les autres Tuskens laissèrent le jeune Humain partir sain et sauf. Malgré la nature humaniste de ce genre de rapport entre colons et nomades, de tels échanges ne furent que très rares, voire quasi inexistants. Lors de la Course de la Boonta Eve où l'Elu sortit victorieux, un groupe de Tusken attaquaient les Podracers. Orr’UrRuuR’R, Orr Agg R’orr, RuuR’Ur ou UrrOr’RuuR étaient de ceux-là.

En l'an -22, juste avant le début de la guerre entre l'Ancienne République et la Confédération des Systèmes Indépendants, les Tuskens jouèrent - bien malgré eux - un rôle majeur dans la création de Darth Vader. En effet, lors d'une attaque sur les fermes hydroponiques aux abords de Mos Eisley, les Tuskens enlevèrent Shmi Skywalker. S'ensuivit un combat féroce entre fermiers et Tuskens au cours duquel Cliegg Lars, le mari de Shmi, perdit une jambe. Il fut l'un des quatre survivants qui eurent la chance de revenir pour raconter cette histoire... De son côté, Shmi fut emprisonnée dans un camp Tusken dans le désert du Jundland.

Anakin massacrant un Tusken Anakin massacrant un Tusken A des millions de parsecs de Tatooine, Anakin était hanté par des rêves où il voyait sa mère souffrant et mourant. Malgré sa mission de protéger la sénatrice Padmé Amidala, Anakin se rendit sur Tatooine afin de retrouver sa mère. Il retrouva Watto qui l'envoya chez Cliegg Lars. Il rencontra ainsi sa famille adoptive, Owen Lars et sa compagne Beru Whitesun. Écoutant le récit de Cliegg, Anakin refusa d'accepter la mort de sa mère ; il emprunta le Swoop d'Owen et traversa le désert à la recherche de sa mère. Avec l'aide des Jawas, Anakin retrouva le camp où Shmi était gardée captive. Néanmoins, sa mère ne fut sauvée, elle mourut dans ses bras. Anakin entra dans une rage destructrice et tua toute âme vivant dans le camp. De retour à Mos Eisley, il enterra sa mère en réalisant qu'il venait de faire son premier pas vers le Côté Obscur de la Force. Le lieu de la mort de Shmi fut, par la suite, surnommé Oasis Fantôme par les autres Tuskens. En effet, un autre clan était tombé par hasard sur le village détruit. Ils crurent alors qu'une sorte de fantôme s'était mis en colère contre le village ; pour contrer cette malédiction, les Hommes des Sables vinrent porter des offrandes à chaque passage près de l'Oasis. Quand Leia Organa, Han Solo et Chewbacca furent envoyés en mission afin de récupérer Le Crépuscule des Killiks, ils se rendirent à l'Oasis Fantôme. Malgré les quarante ans écoulés, Leia ressentit la douleur de sa grand-mère à travers la Force...

La rencontre avec Luke

Le jeune Luke Skywalker avait rencontré plusieurs fois les Hommes des Sables sur Tatooine. Néanmoins, l'une de ces entrevues faillit lui être fatale. Juste avant la Bataille de Yavin, la famille de Luke venait de faire l'acquisition des droïdes R2-D2 et C-3PO en Fuite sur Tatooine. Pourtant, afin de remplir sa mission, R2 se sauva ; laissant Luke impuissant, n'osant pas partir à sa recherche à la tombée du jour. Le lendemain matin, Luke se lança à la recherche de l'Astromech. Lorsqu'il le retrouva enfin, Luke et les droïdes se firent attaquer par une bande de Pillards Tusken composée de URoRRuR’R’R, RR’uruurrr, Ur’Ru’r et un quatrième individu accompagnés du Bantha Rrr’ur’R. Ces derniers entreprirent alors de démonter son Landspeeder pour récupérer des pièces à revendre, Luke gisant sur le sol. Il ne dut son salut qu'à la venue de Ben Kenobi, qui fit fuir les Tusken en imitant le son d'un Dragon Krayt en rut. Les quatre protagonistes eurent ensuite le temps de se sauver pour Livrer les Plans à Alderaan.

Luke se faisant attaquer Luke se faisant attaquer

On note également que Han Solo et Luke Skywalker se firent passer pour des Tuskens au début de la crise du Sabre Noir, le Jedi expliquant à son beau-frère les coutumes de ce peuple.

La tentative de paix d'Ariq

Environ en l'an 0, un jeune fermier du nom d'Ariq Joanson avait décidé d'établir la paix entre les Tuskens, les fermiers et les Jawas. Il avait tout d'abord gagné la paix avec les Hommes des Sables en mettant à leur disposition des réserves d'eau aux abords de sa ferme. Sa tentative de rencontre entre les trois peuples échoua à cause de la venue de Stormtrooper : l'Empire Galactique semblait voir un intérêt non négligeable en la situation existante. Devant l'impossibilité d'obtenir une paix durable entre les camps, Ariq décida de rejoindre l'Alliance Rebelle, en agissant à l'échelle locale, sur Tatooine.

Le Banshee du Jundland

Il existait également une énigme chez les Tuskens : le Banshee de Jundland. Ce Tusken banni hantait les fermes hydroponiques près de Mos Eisley environ deux ans après la Bataille de Yavin. Rejeté par son camp et haï par les fermiers qu'il pillait, le Banshee menaçait aussi les opérations de l'Alliance Rebelle sur Tatooine. En effet, ses agissements pouvaient faire tomber la couverture de l'Equipe Sandwind de N'tain Xalis. Le Banshee de Jundland restait donc un dangereux mystère pour l'Alliance Rebelle...

Articles en rapport

Tatooine
Tatooine
Planètes
Ordre Jedi
Ordre Jedi
Organisations
Hutt
Hutt
Espèces
Alliance Rebelle
Alliance Rebelle
Organisations
Jawa
Jawa
Espèces
Tusken
Tusken
Espèces