Dewback

Le dewback était une créature native de Tatooine.

Paisibles reptiles d'une taille respectable ( 1.30 à 2 mètres au garrot, sur 2 à 3 mètres de longueur), ces habitants des étendues ensablées de Tatooine se sont adaptés à une vie en milieu désertique et chaud et ne nécessitent que peu de nourriture et d'eau. Il leur suffit le plus souvent pour s'hydrater suffisamment de récolter de quelques coups de langues la rosée accumulée pendant la nuit sur le dos des autres dewbacks. C'est d'ailleurs l'origine de leur nom : dos de rosée. Ajouté à cela, leur caractère neutre, préférant la fuite à une bataille perdue d'avance, leur tolérance au voisinage des hommes, bien que vivant à l'état sauvage seuls ou en bande de 2 à 5 individus, en ont fait un animal parfait pour les travaux des fermiers d'humidité, une bête de somme docile, et même une monture pratique pour les soldats (du temps de l'Empire) ou tout voyageurs désirant traverser le désert.

En liberté, le dewback passera des heures chaque jour à la recherche de sa nourriture, dénichant patiemment dans le sable toute trace de végétation, et, même s'il préfère la verdure, de petits animaux comme les Scurriers ou les Rats Womp. Mais si eux privilégient une alimentation herbivore, ce n'est pas le cas de leur principal ennemi, le Dragon Krayt, pour lequel ils constituent une proie relativement facile à attraper et appétissante, par sa taille, pour un animal carnivore et affamé. Et ces prédateurs ne sont pas leur seule menace : les Tusken Raiders les chassent aussi pour leur peau ( dont ils se servent pour confectionner des objets en cuir) et pour leur chair. Leur sang froid, comme tous les reptiles, les rend de plus extrêmement lents lors des chutes de températures, les installant dans une sorte de léthargie, ce qui peut favoriser leur capture. A l'inverse, lors des heures de chaleur, ils deviennent très véloces, pouvant égaler certains landspeeder !

Une autre caractéristique de cette créature, et sa principale défense, est de pouvoir se fondre relativement facilement dans le paysage : ses écailles, d'un brun et d'un gris commun, peuvent être bleu ou rouge pâle selon son environnement.

Leur saison des amours coïncide avec le moment où finit celle des Dragon Krayt. Cette tendance étrange s'explique en partie par le fait que les deux espèces choisissent pour nicher le même endroit, dont les caractéristiques de chaleur et d'humidité sont nécessaires à l'incubation des oeufs : les plaines du Jundland. C'est d'ailleurs le seul endroit où ils pondent, et un dewback apprivoisé refusera de se reproduire dans un quelconque autre milieu. La période d'accouplement est à peine de quelques jours, après quoi les animaux se séparent. Ils ne se soucieront plus jamais de leur progéniture. 6 mois plus tard, les oeufs ayant survécu aux prédateurs et au soleil écloront, et les jeunes dewback devront se débrouiller dès les premiers instants seuls. La chaleur, les autres carnivores, le manque de nourriture a raison de beaucoup d'entre eux. C'est ce qui explique le faible taux d'accroissement du nombre de dewback, malgré les milliers d'oeufs pondus pendant les ébats.

Articles en rapport

Tatooine
Tatooine
Planètes
Dragon Krayt
Dragon Krayt
Créatures
Scurrier
Scurrier
Créatures
Rat Womp
Rat Womp
Créatures
Tusken
Tusken
Espèces