Ariq Joanson

Ariq Joanson était un cultivateur d'humidité vivant sur Tatooine qui rêvait d'instaurer une paix durable entre Jawas, Tuskens et cultivateurs en traçant des cartes délimitant clairement les territoires de chacun.

Ariq Joanson était un cultivateur d'humidité parmi tant d'autres sur Tatooine. Cependant, sa ferme avait la particularité d'être la plus éloignée de la ville de Mos Eisley et d'être toute proche de la Mer de Dunes. Cette localisation lui avait posé de nombreux problèmes lors de la mise sur pied de son projet. En effet, trouver un financement fut particulièrement ardu et Ariq eut à supporter les railleries de plusieurs autres cultivateurs, dont celles de son meilleur ami, Eyevind. Toutefois, la ferme avait fini par voir le jour et tournait correctement.

Mais un jour, alors qu'Ariq allait réparer l'un de ses vaporateurs défaillants, il tomba nez à nez avec des Pillards Tuskens. Ces derniers, assoiffés, avaient tenté de fracturer le vaporateur afin de s'emparer de l'eau qu'il renfermait. Le cultivateur, ému par leur détresse, prit sur lui de leur donner ce qu'ils étaient venus chercher. Bien qu'il eût besoin de ces quelques litres d'eau pour assurer la survie de sa ferme, Ariq n'hésita pas à les leur céder du fait de la culpabilité qu'il ressentait : l'eau que collectait son vaporateur était probablement celle que les Hommes des Sables utilisaient pour survivre avant l'installation de la machine. Selon ses calculs, il pouvait se priver de la production de ce vaporateur pendant quelques temps et racheter deux vieux vaporateurs à Eyevind, les retaper et les installer afin de compenser cette perte.

Après cette rencontre, Ariq fut obsédé par l'idée de tracer une carte délimitant des zones attribuées à chacun. Le peuple Tusken n'était pas son seul voisin : une forteresse Jawa se dressait également non loin de là. Cependant, toutes ses requêtes de cartographie officielle de la région furent rejetées par les gouverneurs impériaux. N'y tenant plus, le fermier se rendit auprès des Jawas, avec lesquels il entretenait de bonnes relations. Leur expliquer le concept lui prit un temps assez conséquent mais grâce à l'aide de son vieil ami, Wimateeka, un accord put être conclu. Ariq eut même l'honneur d'être invité à passer la nuit dans la forteresse, alors que l'accès lui avait toujours été refusé jusqu'ici.

Dix jours plus tard, il apprit que Eyevind était fiancé à une jeune femme prénommée Ariela et que la célébration des noces était prévue dans peu de temps. Ariela, contrairement à l'homme qu'elle allait épouser, soutenait de tout cœur l'initiative d'Ariq. Elle lui demanda même de convier les Jawas à la cérémonie. Ceux-ci, lorsque l'invitation leur fut transmise, furent très heureux d'accepter et commencèrent à chercher un cadeau pour les futurs mariés.

Le plan d'Ariq visant à instaurer des relations amicales entre les fermiers et leurs voisins semblait donc fonctionner à merveille. Le fermier avait racheté les deux vieux vaporateurs d'Eyevind et les avait installés. Leur production représentait d'ailleurs plus d'eau qu'il n'en fournissait quotidiennement aux Tuskens. Cependant, les autres fermiers voyaient toujours cette pratique d'un très mauvais œil. Une délégation vint même le trouver en pleine nuit afin de tenter de le faire renoncer à ses idées mais Ariq ne se laissa pas démonter pour autant.

Le jour du mariage finit par arriver. Trente et un Jawas avaient fait le déplacement pour assister à la cérémonie. Certains fermiers commençaient même à penser qu'Ariq pouvait avoir raison. Mais, juste avant le début de la cérémonie, plusieurs adolescents Tuskens, en plein rite de passage à l'âge adulte, attaquèrent. Eyevind fut tué et Ariela, enlevée. Les cultivateurs, fous de rage, se préparèrent pour des représailles musclées. Ariq parvint toutefois à négocier un délai de douze heures : si au bout du temps imparti, il n'était pas revenu avec la captive, alors les hostilités débuteraient. Sachant que les pillards passeraient forcément devant son vaporateur, Ariq alla les attendre là-bas, en compagnie de Wimateeka. Comme prévu, les jeunes Hommes des Sables se montrèrent et acceptèrent de libérer la jeune femme en échange d'eau et de vêtements.

Ariq commença alors à les intéresser à son projet de cartes et si là encore, il lui fallut un temps certain pour faire comprendre le concept à ses interlocuteurs, les Tuskens finirent par se prendre au jeu et débutèrent des négociations. Un accord ayant été trouvé, Ariq repartit avec son ami Jawa et Ariela. Mais, quelques minutes après, des tirs de laser balayèrent la zone : des stormtroopers, dans le but fallacieux de sauver le trio des griffes des Hommes des Sables, leur tiraient dessus à feu nourri. Ariq prit alors conscience de la triste vérité : les gouverneurs impériaux ne laisseraient jamais aboutir son projet. Ils avaient trop besoin que des tensions existent entre cultivateurs, Jawas et Tuskens pour permettre une telle chose. Si les conflits cessaient, la population pourrait remettre en question la présence de l'Empire Galactique sur leurs territoires et se retournerait contre lui, ce que les gouverneurs voulaient bien entendu éviter à tout prix.

Ariq songea alors à rejoindre l'Alliance Rebelle mais la perspective d'établir une sorte de coalition réunissant Jawas, Tuskens et cultivateurs travaillant en marge de la Rébellion lui semblait plus séduisante. Il restait persuadé qu'un jour, son rêve de cartographie deviendrait réalité.