Croisades du Pius Dea

Période historique de la République Galactique marquée par l'accès de Constipex au rang de Chancelier Suprême. Alors membre de la secte Pius Dea, il tenta de faire de la république une théocratie combattant les autres sectes de la bordure extérieure.

Les Croisades du Pius Dea furent une période très troublée de la République Galactique, pendant laquelle de nombreux conflits religieux eurent lieu entre la République et les sectes religieuses situées sur ses bordures. Ces croisades, qui durèrent presque un millénaire, furent lancées par le Chancelier Suprême Constipex lors de son accession à la Chancellerie de République. Alors membre de la secte Pius Dea, Constipex tenta d'imposer une sorte de théocratie en prenant pour cible les autres cultes religieux. Pour ce faire, il disposait des nombreux moyens et ressources fournies par le gouvernement galactique. La Marine Républicaine fut dès lors transformée en bastion de la secte et les opposants à la "purification de la Galaxie"- baptisés Proscrits - furent exclus ou assassinés.

La première croisade fut lancée en 11 965 avant la Bataille de Yavin contre l'Espace Hutt au cri de "La Grande Déesse le veut !" La deuxième, la troisième et la quatrième croisades allaient également prendre pour cible l'Empire Criminel Hutt, et ce alors que Constipex II prit la succession. Depuis les anciens Ordnance/Regional Depots - Ord -, la colonisation des planètes de la Bordure Médiane fut ordonnée depuis de gigantesques Vaisseaux-Cathédrales remplis de fanatiques de la secte.

Devant le sang versé, l'Ordre Jedi annonça, en -11 933, ne plus être partie constituante de la République Galactique et déménagea pour Ossus. Le Pius Dea chercha à recruter alors des membres dans ses rangs et des factions firent leurs apparitions au sein de serviteurs de la Force : ainsi naquit l'Ordre de la Terrible Foudre, qui s'établirent sur Garn. Ainsi, certains, devant l'inactivité de l'Ordre à châtier les fanatiques, lancèrent leurs contre-croisades personnelles en devenant des Chevaliers Errants.

Après la septième croisade, qui prit pour cible les aliens du Quadrant Nord, notamment les Zabrak d'Iridonia, le Pius Dea affronta, en -11 820, une alliance d'anciens mondes sécessionnistes regroupés autour d'Alsakan, notamment les Duros et les Herglic. Depuis la Voie Commerciale Perlemiane, une dixième croisade fut lancée en -11 791, puis une onzième dirigée cette fois-ci contre les Herglics du Secteur Tapani. De la douzième à la quinzième croisade (de -11 660 à -11 591), le Pius Dea chercha à "purifier" le Quadrant Sud des Baragwin, des Teirasans et des Zarracines.

Les croisades continuèrent, mais de manière sporadique pendant un peu mois de quatre cents ans, jusqu'à la vingt-troisième croisade en direction de l'Espace Bothan et de Lannik. Un peu mois de cent ans plus tard, l'Ordre Jedi décida de sortir de sa torpeur : pour sauver la galaxie de la menace Pius Dea, il fallait remplacer le descendant de Constipex au poste de Chancelier Suprême, affronter la Marine; en d'autres termes, prendre le contrôle de la République. Les Caamasi, qui s'étaient réfugiés sur Ossus et qui étaient de facto des protégés de l'Ordre, eurent l'idée de lancer une hérésie à l'intérieur même de la secte, relayée par des agents Alsakani et Jedi sur les bastions ennemis.

Après la dernière croisade - la vingt-quatrième - dirigée une nouvelle fois contre les Hutts en - 11 057, les Hérétiques se déclarèrent et portèrent un coup à l'ordre établi aux alentours de -10 967. Cet évènement fut appelé Renonciation et des affrontements éclatèrent dans tous les Ords, ainsi que sur les vaisseaux de la secte. Alsakan rassembla sa flotte et attaqua les vaisseaux-cathédrales qui ne s'étaient pas encore ralliés à la Renonciation. Des vaisseaux commandés par l'Ordre Jedi, les Duros, Herglics et Hutts lancèrent d'autres contre-croisades dans les Quadrants auparavant attaqués. Ils furent aidés dans leurs tâches par le BoSS - dernière institution républicaine qui n'avait pas été infiltrée - qui révéla la position des milliers de vaisseaux de la secte.

Le conflit prit fin en -10 966, soit seulement un an après la Renonciation ! Une équipe de l'Ordre Jedi parvint à s'infiltrer sur le vaisseau-cathédrale La Flamme de Sinthara et capturèrent le Chancelier Constipex XIX, lequel fut jugé sur Caamas pour ses crimes et ceux de ses ancêtres. Biel Ductavis, Grand Maître de l'Ordre Jedi, aida à remettre sur pieds les institutions républicaines et fut élu Chancelier Suprême par la suite.

Articles en rapport

Constipex
Constipex
Personnages
Herglic
Herglic
Espèces
Hutt
Hutt
Espèces
Ordre Jedi
Ordre Jedi
Organisations
Pius Dea
Pius Dea
Organisations