Réformes de Ruusan

Réformes majeures du système démocratique de la République Galactique entreprises par le Chancelier Suprême Tarsus Valorum en l'an -1 000. Elles provoquèrent de profondes modifications au sein des régions galactiques, du Sénat et de l'Ordre Jedi. Afficher le sommaire

Défendre la démocratie n'est pas une attitude courageuse. Depuis toujours, les politiciens l'ont fait aussi naturellement qu'ils respiraient. Suggérer qu'il existe un point au delà duquel la démocratie s'effondre sur elle-même, s'abandonnant à la stagnation et finalement à sa ruine ? Ça demande un niveau de courage politique si rare que cela frise l'abstrait.
_Tarsus Valorum, dans son discours concernant les Réformes de Ruusan.

Un système politique à bout de souffle

Depuis sa création, la République Galactique n'avait cessé de sombrer à maintes reprises dans les travers de la guerre entre ses alliés Jedi et les Sith, ou pire, dans ceux de la guerre civile. Cet échec de la paix n'avait pour équivalent que la corruption intestine des institutions sensées assurer la paix et la démocratie pour tous. La conquête spatiale et l'élargissement sans fin des frontières des territoires républicains avaient créé un système à deux vitesses, où les mondes les plus riches du Noyau réclamaient toujours plus, et où les mondes de la Bordure s'insurgeaient face aux privilèges accordés aux mondes historiques de la République.

Vingt-quatre millénaires après sa fondation, la République était au bord du gouffre. En l'an -1 000 avant Yavin, la République Galactique sortait victorieuse, mais saignée à blanc, d'un énième conflit destructeur entre les deux factions d'adeptes de la Force, les Jedi et les Sith. L'Armée de la Lumière, menée par le Seigneur Hoth, venait de terrasser la Confrérie des Ténèbres de Kaan et d'éliminer définitivement la menace des Sith lors de la Bataille de Ruusan, mais cette victoire avait eut un coût effroyable pour la République. L'Ordre Jedi avait été également décapité, avec la disparition de ses meilleurs talents et seule une poignée d'entre eux pouvaient encore prétendre à leur allégeance et à leurs devoirs de protection envers les citoyens de la République. Peu de temps après la victoire, et le triste constat qui s'en suivit, plus de vingt-quatre royaumes influents mirent en avant le manque cruel de Jedi pour assurer la défense de la République et firent part de leur intention de quitter définitivement le gouvernement galactique.

Les Réformes de Ruusan

Constatant que la situation de la République n'avait jamais été aussi prête de l'implosion, le Chancelier Suprême de l'époque, Tarsus Valorum, décida de prendre des mesures extrêmes pour répondre à la situation d'urgence en réformant radicalement les institutions de la République. Regroupant l'ensemble de ses mesures au sein d'un texte connu sous le nom des Réformes de Ruusan, Tarsus Valorum annonça que la République telle que la connaissaient ses citoyens n'était plus et qu'elle était désormais aux portes d'une nouvelle ère.

Les Réformes de Ruusan comportaient de très nombreux points, presque tous centrés sur le démantèlement de l'autorité centrale. Les principaux d'entre eux étaient les suivants :

- La réorganisation sectorielle :
Dans ses Réformes, Valorum balaya les vestiges de l'agrandissement successif des effectifs de la République en supprimant les millions de secteurs existant jusqu'alors et en regroupant les territoires autour de 1024 secteurs, ni plus, ni moins. Chaque secteur reçut le droit de représentation au Sénat Galactique en ayant la possibilité de nommer un sénateur, alors que précédemment, le nombre de sénateurs dépendait de la population et de l'affinité du secteur avec le pouvoir central de Coruscant. La réorganisation sectorielle s'accompagna d'une extension du droit de représentation au Sénat pour les enclaves culturelles et raciales. Ce remaniement politique s'accompagna de limitations des pouvoirs accordés au poste de Chancelier Suprême, ce qui conféra de ce fait au Sénat Galactique des pouvoirs sans précédent dans toute l'histoire de la République.

- Démilitarisation de la République :
Avec la disparition présumée définitive des Sith, Valorum frappa un grand coup en démilitarisant totalement la République Galactique et en dissolvant ses armées et flottes, tout juste victorieuses sur Ruusan. A la place, les Réformes prévoyaient une aide de la République pour les secteurs souhaitant constituer leur propre flotte de défense.

- L'Ordre Jedi sous l'égide du Département Judiciaire :
Autre signe fort des Réformes, Valorum demanda à ce que l'Ordre Jedi cesse d'être une organisation indépendante et qu'elle soit officiellement intégrée comme une branche du Département Judiciaire, créé pour l'occasion, répondant ainsi directement aux ordres du Sénat Galactique. En conséquence, l'Ordre Jedi fut forcé de renoncer à ses rangs militaires et de se démilitariser à son tour en dissolvant l'Armée de la Lumière et ses flottes navales.

Je veux que vous répondiez aux élus qui représentent les citoyens de la République. Ce n'est pas une tentative de ma part pour prendre le pouvoir. Le Conseil des Jedi continuera à diriger votre Ordre. Mais il le fera sous la supervision du Département Judiciaire du Sénat. C'est le seul moyen que nous avons pour soigner les cicatrices laissées par vos guerres contre les Sith.
_Tarsus Valorum, à Maître Valenthyne Farfalla

- Réforme du calendrier :
Enfin, pour illustrer le début d'une nouvelle ère, les Réformes mirent en place un nouveau système de datation en réorganisant l'histoire autour de leur date d'adoption. L'année des Réformes devint ainsi l'année 0, et les évènements s'étant déroulés avant leur promulgation furent notés en notation négative.

Fortes de toutes ces réorganisations, les Réformes du Ruusan apportèrent un nouveau souffle à la République puisqu'elles permirent de ré-enclencher le processus démocratique par le biais du Sénat Galactique. Mais les effets bénéfiques voulus par Tarsus Valorum finirent par s'estomper à mesure que les sénateurs, désormais au centre du pouvoir politique, abandonnaient leur devoir démocratique au profit de la corruption. Les Réformes voulues par Valorum demeurèrent cependant actives pendant presque un millénaire jusqu'à la chute de la République et l'instauration de l'Empire Galactique en -19.

Articles en rapport

Finis Valorum
Finis Valorum
Personnages
Ordre Jedi
Ordre Jedi
Organisations
Sith
Sith
Organisations