Bail Organa

Sénateur de la pacifique planète d'Alderaan du temps de la Guerre des Clones, il adopta Leia la fille de Padmé Amidala après sa mort. Avec Mon Mothma et Garm Bel Iblis il fut l'un des fondateurs du mouvement et de l'Alliance Rebelle. Afficher le sommaire

N'espérez pas des applaudissements pour vos succès, ni le pardon de vos échecs. Mais même vos ennemis respecteront votre droiture, et une conscience en paix est plus précieuse que mille fausses victoires.
_Bail Organa à Mon Mothma, lors de son premier jour au Sénat

Ascension et engagements auprès du Sénat

L'ascension de Bail Organa jusqu'au poste de leader d'Alderaan après la Guerre des Clones n'avait pas été sans controverse. Avant qu'il n'hérite du titre de Vice-roi, il y eut une dispute sur le lignage dont il descendait. Après trois votes du Conseil d'Alderaan, une équipe de la République, commandée par Jorus C'baoth, fut envoyée pour vérifier le lignage d'Organa. Celui-ci prouva au Conseil qu'Organa était blanc comme neige et qu'il pouvait finalement être élu.
Homme pragmatique, doté d'une compassion sans limite, Organa était le champion des causes des plus démunis, notamment avec sa participation au Mouvement des Réfugiés. Avec son consentement, Alderaan abandonna la politique restrictive d'immigration qu'elle menait jusqu'alors, et de nombreux réfugiés, déplacés par la crise Séparatiste qui précéda la Guerre des Clones, purent s'installer sur cette planète paradisiaque.

Membre du Comité Loyaliste, Bail Organa se sentait grandement concerné par la stabilité de la République et son engagement dans la Guerre. Il réalisa que des mesures drastiques étaient nécessaires contre les Séparatistes si ces derniers continuaient à forcer les planètes à sortir de la République. Alors qu'il reconnaissait la nécessité pour le Sénat de prendre possession de la fabrique de clones de Kamino, il sut qu'il était inévitable pour la République d'entrer en guerre. Mais à côté de celle-ci, en fin politicien, il vit que le Chancelier Suprême Palpatine commençait à ramasser les pouvoirs les uns après les autres, surtout après l'utilisation d'un attentat contre Bail Organa comme prétexte pour renforcer la Loi de Sécurité.
En effet, le vaisseau du sénateur fut attaqué alors qu'il revenait d'Alderaan où sa femme venait de faire une fausse couche. Organa fut sauvé in extremis par un groupe de Jedi Starfighters de l'Ordre Jedi. Une fois sur Coruscant, il eut la surprise de voir Finis Valorum dans ses quartiers. L'ex-Chancelier lui annonça la chute de la République si Bail Organa ne jouait pas le garde-fou du Sénat contre un Palpatine ascendant. Lorsqu'Organa et Mon Mothma, la seule amie du sénateur au Sénat, raccompagnèrent Valorum à son transport vers la Bordure Extérieure, celui-ci, une fois en vol, explosa. Bail et Mon furent terriblement secoués par la perte de Valorum, mais ils soupçonnaient Palpatine de l'avoir fomenté. C'est alors que tous les deux, ils prirent la décision de mener le combat à l'encontre de Palpatine et de la perte des libertés individuelles que son ascension fulgurante pouvait signifier.

Derniers jours de la République

Après l'enlèvement de Palpatine par les Séparatistes, Bail Organa fut berné comme les autres: il commençait à s'inquiéter pour l'avenir de la République, et acclama Anakin Skywalker à son retour sur Coruscant. Grâce à lui, la République avait de nouveau un chef. Mais lequel? Il espéra que la fin du Comte Dooku signifiait la fin de la Guerre des Clones. Il s'était trompé : Palpatine ne comptait pas rendre ses pouvoirs au Sénat... pas tant que Grievous ne serait mort et enterré.
A la vue de ces manipulations, il décida de réunir les sénateurs le plus inquiets, avec Mon Mothma et Padmé Amidala. Le sujet de la réunion : les Gouverneurs de Secteurs, que Palpatine nommait les Moffs. Tout comme les autres, il souhaitait conserver la démocratie et ses assisses, et non pas être contrôlé par des commandants militaires. Mais Padmé Amidala ne voulait pas croire à ce que Bail Organa avançait sur Palpatine : il était devenu l'ennemi de la démocratie, qu'elle le veuille ou non. Pour lutter contre les manipulations du Chancelier Suprême, il avait décidé de mettre sur pied une organisation. Mais il n'en dit pas plus aux sénateurs réunis. Seule Mon Mothma savait de quoi il en retournait.

Avec les sénateurs Bana Breemu, Fang Zar, Chi Eekway, Giddean Danu, Padmé Amidala et Mon Mothma, Bail Organa monta la Pétition des Deux Mille : deux mille sénateurs étaient prêts à élever la voix contre le projet des Moffs. Ce fut Padmé qui se chargea d'aller présenter la Pétition des Deux Mille à Palpatine... mais c'est tout juste si ce dernier s'en inquiéta....Bail Organa fut alors renforcé dans son idée : la République courait à sa perte. Et il n'allait pas tarder à en avoir le cœur net.
Alerté par ses collègues sénateurs sur l'incendie du Temple Jedi, le sénateur Organa décida de se rendre sur place pour voir l'étendue des dégâts et tenter d'en apprendre plus. Mais lorsqu'il se posa, il fut "accueilli" par le commandant Appo, fusil blaster levé. Lorsqu'il demanda ce qui s'était passé au Temple, Appo lui répondit qu'il s'agissait d'une révolte Jedi. Ce que Bail ne crut pas. Il comprit qu'il s'agissait d'un massacre lorsque le jeune Jedi nommé Zett Jukassa fut abattu devant ses yeux. Le natif d'Alderaan se précipita dans son speeder pour échapper aux clones, et décida d'aller sauver le maximum de Jedi.
Organa ordonna au capitaine Raymus Antilles de se brancher sur le signal des Jedi afin de repérer leurs traces. Le premier signal qu'il reçut fut celui de Yoda, sur Kashyyyk, qu'il recueillit de sa capsule. Le second fut Obi-Wan Kenobi qui revenait d'Utapau. Bail Organa leur exposa ce qu'il avait vu au Temple, et les deux Jedi décidèrent qu'il fallait revenir sur Coruscant afin d'en savoir plus.

Alors qu'ils retournaient sur Coruscant, Bail Organa reçut un appel de Mas Amedda qui le conviait à une session extraordinaire du Sénat, pendant laquelle Palpatine s'adresserait aux sénateurs. Il s'y rendit, pendant que Yoda et Kenobi s'acheminaient au Temple Jedi. Au Sénat, Palpatine apprit que la Rébellion Jedi avait été éliminée. Il vit les séquelles physiques qu'avait laissées le combat de Palpatine contre Mace Windu et les trois autres membres du Conseil des Jedi.
C'est alors que se produisit l'inconcevable : Palpatine déclara la République morte et enterrée. Elle devait laisser sa place à l'Empire Galactique, un Empire qui devait assurer la sécurité de tous... et le pouvoir suprême de Palpatine dans la galaxie. Cela renforça la conviction de Bail Organa de créer une organisation pour mettre à mal le pouvoir de Palpatine.
Après être sorti du Sénat, Yoda lui envoya un appel sur son comlink pour lui dire d'être prêt à le récupérer une fois Palpatine éliminé... ou en cas de casse. Ce fut en effet cette dernière option qui s'avéra bonne, puisque Yoda avait échoué à en finir avec l'Empereur. Bail Organa le récupéra, et l'emmena avec lui dans le Tantive IV à destination de Polis Massa.

Obi-Wan Kenobi ne tarda pas à arriver avec Padmé Amidala, mourante. Cette dernière accoucha de deux enfants sous les yeux d'Organa, de Yoda et de Kenobi. La sénatrice prénomma les jumeaux Luke et Leia, puis mourut, et Bail fut très attristé de la perte de sa collègue sénatrice.
Lorsque les trois amis décidèrent de ce qu'ils devraient faire, Bail Organa proposa d'adopter la jeune Leia, puisque ses tentatives d'avoir des enfants avaient échoué après plusieurs fausses couches de son épouse. De plus, il se chargerait des deux droïdes de Padmé et d'Anakin : R2-D2 et C3PO, qui allaient devenir les serviteurs de sa fille adoptive. Néanmoins, il fit effacer la mémoire du droïde de protocole pour plus de sécurité, puisqu'il avait été en contact permanent avec Darth Vader.
Après ces évènements, Bail Organa retourna sur Alderaan pour montrer à sa femme, Breha Organa, leur fille adoptive. Il comptait bien l'élever dans la dignité de la royauté Alderaanienne, et lui donner la meilleure carrière politique qui puisse exister. Leia allait devenir Princesse d'Alderaan et être aimée de son peuple, il allait s'en assurer. Ils vivraient tous désormais heureux sur cette magnifique planète, bien à l'abri de l'Empire... du moins le croyait-il.

Le temps de la Rébellion

Bail Organa à la signature du Traité Corellien Bail Organa à la signature du Traité Corellien Pendant que l'Empire muselait et contrôlait la galaxie, Bail entreprit d'agir discrètement pour soutenir la Rébellion. Allié à Rahm Kota, un Général Jedi vétéran et survivant de la Guerre des Clones, il parvint à agir sans attirer l'attention des sbires de l'Empire. Sous couvert de son attitude pacifique, Organa recueillit de nombreuses informations au Sénat et mit en sécurité deux de ses confrères, ouvertement opposés à l'Empire, de la répression de l'Empereur. Il sauva Mon Mothma de Chandrila alors que cette dernière allait être arrêtée et "interrogée" ainsi que Garm Bel Iblis de Corellia qui échappa de peu à une tentative d'assassinat, mais dont la famille n'eut pas cette même chance. Les opérations rebelles prenant de plus en plus d'ampleur, Organa se mit en quête d'un Jedi survivant capable de prendre la direction du mouvement. Son premier choix se porta bien sûr sur son allié, le Général Kota, mais ce dernier avait perdu toute sa volonté et une grande partie de ses pouvoirs après sa défaite face à l'Apprenti Secret de Vader. Face au refus du général, Bail se mit en quête d'un autre Jedi, Maître Shaak Ti, qu'il savait en exil sur Felucia. Il se rendit seul sur place mais découvrit trop tard que la Jedi avait été éliminée par le même agent de Vader qui avait traqué Kota, et il fut fait prisonnier par l'apprentie de la défunte Jedi, Maris Brood. Cette dernière souhaitait l'utiliser comme monnaie d'échange à l'Empire contre sa propre vie. Heureusement pour Organa, il fut secouru par Starkiller lui-même, venu demander son soutien pour aider la Rébellion. Le Sénateur ne savait cependant pas que celui qui lui avait sauvé la vie était également le meurtrier de Maître Ti. Croyant avoir à faire à un Jedi pure souche, Organa confia à Galen Marek (de son vrai nom), le soin de mener des offensives contre l'Empire pour faciliter le rassemblement des cellules de rébellion. Mais malgré la bonne volonté de Marek, le jeune homme fut rattrapé par son passé, et son ancien Maître, Darth Vader, débarqua au moment où les principaux chefs de cellules allaient signer le Traité Corellien, officialisant l'Alliance Rebelle. Bail Organa et tous les autres rebelles présents, dont Mon Mothma, Garm Bel Iblis et Rahm Kota furent faits prisonniers et envoyés devant l'Empereur à bord de l'Etoile Noire. Ils ne durent leur survie qu'au sacrifice de Galen Marek, qui affronta l'Empereur et Darth Vader pour leur donner le temps de s'enfuir.

Libérés, les leaders rebelles se retrouvèrent sur Kashyyyk où ils officialisèrent le Traité Corellien, ratifiant la création d'une Alliance Rebelle destinée à renverser Palpatine et à redonner la démocratie aux peuples de la galaxie. Organa, comme tous les autres leaders capturés, était désormais connu dans les hautes instances de l'Empire pour être un activiste rebelle mais il était également un homme influent et pacifiste renommé. En conséquence, l'Imperial Security Bureau et le COMPNOR se gardèrent bien d'engendrer des représailles à son encontre. Mais l'Empire avait déjà commencé son renforcement, et en l'an 0, date butoir de l'Histoire Galactique, l'Etoile Noire venait d'être mise en service. La Rébellion avait cependant un coup d'avance en ayant réussi à subtiliser les plans secrets de l'arme de guerre qui étaient désormais en la possession de sa fille, la Princesse Leia.

Pour faire pression sur elle après l'avoir capturée, le Grand Moff Tarkin lui affirma qu'il allait détruire Alderaan si elle ne donnait pas la position de la principale base des Rebelles. Désormais doté de sa plus puissante arme, l'Empire ne craignait plus les éventuels débordements liés à des représailles de grande envergure contre les leaders rebelles, aussi charismatiques qu'ils soient. Leia préféra mentir à Tarkin, croyant pouvoir épargner son père et son peuple, mais découvrit avec horreur la perfidie de son bourreau. Alderaan fut pulvérisée par le tir destructeur de la station de combat, et Bail Organa périt avec deux milliards de ses concitoyens dans la gigantesque explosion. Il rejoignit le panthéon des héros de l'Alliance Rebelle, regretté par tous, par Mon Mothma mais surtout par sa fille Leia qui l'avait considéré comme son véritable père.

Vous venez de consulter la Version Légendes de cet article. Peut-être souhaiteriez-vous lire la Version Canon ?

Articles en rapport

Mon Mothma
Mon Mothma
Personnages
Palpatine
Palpatine
Personnages
Yoda
Yoda
Personnages
Alderaan
Alderaan
Planètes
Ordre Jedi
Ordre Jedi
Organisations