Ars Dangor

Troisième personnage de l'Empire après Palpatine et Sate Pestage, Ars Dangor était le porte-parole du conseil intérieur impérial.

Assistant loyal de Palpatine depuis l'époque où celui-ci n'était que sénateur de la République Galactique, Ars Dangor devint, lors de la création de l'Empire Galactique, le troisième personnage le plus puissant de l'Empire Galactique derrière l'Empereur et Sate Pestage, puisqu'il avait titre de Porte-parole impérial.

Véritable homme clef de toute la bureaucratie impériale et du Cercle Intérieur Impérial, il avait pour tâche de transposer en décrets faisant jurisprudence les vagues projets et grandes idées que pouvait évoquer Palpatine, et de superviser les activités des Moffs et Grands Moffs. Ainsi, c'est par la décision de Dangor que fut adoptée la fameuse "Doctrine Tarkin" et ses implications : la création d'Oversecteurs, du titre de Grand Moff et la mise en chantier de l'Etoile Noire I. C'est également Dangor qui informa les Grands Moffs quelques semaines avant la Bataille de Yavin de la dissolution du Sénat Impérial et de l'extension de leurs prérogatives par le communiqué suivant :

"Loyaux sujets,
Nous comprenons que vous soyez préoccupés par cette rébellion "croissante". J'ai même entendu vos inquiétudes à propos du soutien que cette rébellion a gagné auprès du Sénat Impérial.
Notez bien. Le Sénat Impérial ne nuira plus à aucun d'entre nous. L'Empereur a dissout de façon permanente ce corps séditieux. Les derniers vestiges de l'Ancienne République ont été balayés.
Vous devez comprendre que la représentation sénatoriale n'a pas été officiellement abolie. Elle a seulement été levée pour la "durée de l'état d'urgence". Si cette durée devient un état permanent, alors seulement cela sera le cas. Vous, les gouverneurs régionaux de l'Empereur, avez désormais le contrôle direct et le champ libre pour administrer vos territoires. Cela signifie que la présence Impériale peut enfin être renforcée pour stabiliser les mondes à la loyauté impériale vacillante.
A partir de maintenant, la peur maintiendra dans le rang les gouvernements locaux potentiellement aptes à la trahison. La peur de la Marine Impériale - et la peur de la nouvelle station de bataille Etoile Noire.
Me suis-je bien fait comprendre ?
Pour l'Empereur
Conseiller Impérial Ars Dangor"

Homme de poigne en dépit de son apparence frêle, orateur de talent - comparable au Palpatine de la grande époque - et organisateur hors pair, Ars Dangor n'entra jamais dans les vains jeux politiques de course à l'ambition dans lesquels s'entredéchiraient les autres conseillers membres du Cercle Intérieur. Tout comme Sate Pestage, sa loyauté envers l'Ordre Nouveau et l'Empereur était sans faille, et ce dernier le leur rendait bien en leur accordant une confiance et une liberté d'action quasi-absolues pour gérer l'Empire au jour le jour, en faisant les artisans de la politique totalitaire et de terreur impériale.

Parvenu au quasi-sommet de la pyramide hiérarchique impériale, Dangor semblait intouchable et tout puissant : c'est lui, qui, peu après la Bataille de Yavin fit devant les plus hauts responsables militaires et politiques de l'Empire une véritable déclaration de guerre totale contre l'Alliance Rebelle en annonçant l'entrée en service de l'Executor, la création de l'Escadron de la Mort, et en exigeant de son auditoire qu'il exécute sans délais les ordres de Darth Vader comme s'ils étaient ceux de l'Empereur lui-même - établissant ainsi officieusement (1) une suzeraineté du seigneur Sith sur les forces armées impériales -, et déclarant "qu'il est temps de laisser cette peur s'étendre, temps pour l'empire de contre attaquer ses ennemis et de les détruire une bonne foi pour toute".

Hélas, le caractère hautain et méprisant d'Ars Dangor, le fait que chacune de ses missives commence par la formule "fidèles serviteurs" lui créa bon nombre d'ennemis au sein de la machine militaire impériale, qui éclata peu après la Bataille d'Endor. En effet, à la mort de l'Empereur, Pestage devint de facto Empereur, et Dangor prit plus ou moins sa place à la tête du Cercle Dirigeant de l'Empereur (ERC ou CDE), et, à ce titre, ordonna le repli vers le noyau galactique de l'ensemble des forces armées impériales pour, par la suite, les redéployer vers des "mondes forteresses" de grande importance stratégique qu'il fallait tenir à tout prix. Or cette politique n'était pas pour plaire à la plupart des amiraux qui voyaient en elle une limitation de leur influence. Ainsi, nombre d'entre eux, de Blitzer Harssk à Zsinj en passant par le propre commandant suprême de la flotte impériale, l'amiral Uther Kermen ou le Grand Moff Ardus Kaine, désertèrent, décidant de créer leurs empires personnels et fragilisant d'autant plus l'Empire.

Mais les difficultés de Dangor ne faisaient que commencer : briguant le poste de Pestage, Ysanne Isard entreprit, pour le déstabiliser, de le convaincre de maintenir à son poste l'Amiral Ion Isoto, incapable notoire, alors même que Brentaal était sous la menace d'une attaque rebelle, en présentant l'amiral comme étant le protégé du Consel Dirigeant Impérial - ce qui n'était bien évidemment pas le cas. Brentaal ne manqua pas d'être prise, suscitant l'ire de du cercle, et, après que celui-ci eût appris la fuite de Pestage - ou plutôt de son clone, l'original s'étant replié sur Byss - vers Ciutric et sa rencontre avec Leia Organa Solo sur Axxila, le "Tribunal" composé du général Paltr Carvin et des conseillers Challer et Plumba le renversa.

Lorsque le Tribunal fut dissous suite à l'assassinat de ses membres et qu'Isard prit le pouvoir en s'opposant à Trioculus et au Comité Central des Grands Moffs, Ars Dangor choisit de se tenir à l'écart, mais il revint sur le devant de la scène politique lors de la réapparition du Grand Amiral Thrawn, lorsqu'il choisit, au nom du Cercle Dirigeant de l'Empereur, de se placer sous ses ordres. A la mort de Thrawn, Ars Dangor reprit la tête des forces impériales, et c'est sous sa direction que Coruscant, le centre impérial fut repris.

Hélas, la discorde continuait à gronder dans les rangs impériaux, et sa proposition d'élire un Empereur parmi les membres du Cercle Dirigeant ne rencontra pas d'écho, laissant l'empire partir à la dérive dans les sanglantes et ridicules guerres civiles, ou Guerre de Purification. Dès lors, on ignore tout du sort du brillant politicien que fut Ars Dangor, mais il y a fort à parier qu'il rejoignit Palpatine sur Byss, où il trouva probablement la mort, puisqu'il n'était pas présent au sein du Conseil Dirigeant Intérimaire Impérial de Carnor Jax.

Nota 1 : Notons bien que cette "promotion" est officieuse : Vader n'est pas, en titre, nommé commandant suprême des forces armées impériales, Ars Dangor précisant simplement que "[les dignitaires militaires impériaux] doivent se plier aux désirs du Seigneur Vader comme s'ils étaient ceux de l'Empereur lui-même, lui apporter toute l'assistance qu'il peut requérir pour l'accomplissement de sa tâche [c'est à dire la destruction de l'Alliance Rebelle, NdR]"

Articles en rapport

Ars Dangor
Ars Dangor
Personnages
Moff
Moff
Cultures
Palpatine
Palpatine
Personnages
Sénat Impérial
Sénat Impérial
Organisations