Maladiens

Secte d'assassins, les Maladiens furent notamment embauchés par Palpatine sur conseil de Sate Pestage pour assassiner le sénateur de Naboo, Vidar Kim.

Secte d'assassins originaire du monde de Maladi, dans la Zone d'Expansion, les Maladiens étaient connus pour remplir à cent pour cent leurs contrats. De ce fait, les embaucher coûtait excessivement cher, et seuls les milieux du crime ou des hommes d'affaires multimillionnaires pouvaient se procurer leurs services. Les Maladiens opéraient par faction et la signature d'un contrat avec une organisation ennemie d'avec celle avec laquelle un contrat venait d'être signé n'entraînait nullement l'annulation : les affaires étant les affaires, les assassins effectuaient leurs besognes comme ils savaient si bien le faire, à charge pour leurs victimes de se procurer des gardes du corps à la hauteur... Côté vestimentaire, ils portaient généralement des tenues de camouflage noires.

Parmi le peu d'exemples que nous connaissons, citons en deux qui survinrent dans les dernières années de la République Galactique, en -52 précisément. D'une part, Palpatine, qui convoitait le poste de sénateur de Naboo occupé par Vidar Kim, demanda à Sate Pestage d'engager des assassins Maladiens. Si l'assassinat fut connu de tous - les holocaméras enregistrèrent tout -, le Chevalier Jedi Ronhar Kim tenta tout de même de porter secours à son père et neutralisa le speeder d'un assassin ; lequel se suicida en s'injectant une neurotoxine... D'autre part, Pax Teem, sénateur représentant le Grand Protectorat Gran et la planète Malastare, engagea les Maladiens pour tuer Hego Damask, alias Darth Plagueis, au cours de la cérémonie d'intronisation de Larsh Hill comme membre du Ordre du Cercle Oblique. Il se débarrassèrent des Gardes Solaires de Thyrsus, de nombreux Muuns et, connus pour avoir tué plusieurs Jedi, ils furent sur le point de tuer le Seigneur Noir, le blessant tout de même sévèrement à la mâchoire.

Darth Plagueis se débarasse des assassins dans la salle du Cercle Oblique Darth Plagueis se débarasse des assassins dans la salle du Cercle Oblique