Sriluur

Sriluur était une planète désertique semblable à Tatooine et planète natale des Weequays. Les Houks vinrent s'y installer environ deux cents ans avant le Blocus de Naboo. Afficher le sommaire

Description

Située dans le secteur de la Périphérie, Sriluur se disputait, avec Tatooine, le titre de la planète la plus désertique de la Bordure Extérieure. Monde natal de l'espèce Weequay, elle était située à une vingtaine d'heures de l'Espace Hutt mais était surtout la planète centrale de la Piste de Sisar, un croisement de cinq routes hyperspatiales en provenance du Secteur Tharin, du Secteur Ansuroer, des Régions Karstaxon, et des mondes sous le contrôle direct des Hutts. Mais personne n'aurait cru que Sriluur serait devenue un jour le centre des échanges : cette planète désertique, aux lacs salés (la mer de Meirm notamment) balayés par des vents chauds violents, n'avait rien d'un paradis pour les contrebandiers. Les Weequays vivaient dans l'hémisphère sud de la planète, le seul endroit habitable : environ 460 000 habitants vivaient dans des cités dirigées par des clans. Les 27 000 autres habitants résidaient dans les lunes, notamment Ruul et Quay, lune portant le nom du principal dieu du panthéon des natifs. Cet hémisphère sud était parcouru de volcans éteints, un héritage du passé volcanique intense ; activité qui avait elle-même donnée naissance à des canyons - de la Tentation, des Os de Verres pour citer les principaux - qui charriaient de l'eau à destination des colonies. Les colons de l'espèce Houk, natifs de Lijuter, s'étaient installés, environ deux cents ans avant le Blocus de Naboo, près de l'équateur, dans la région dite de la Petite Cueva.

Sriluur possédait deux centres urbains, autour desquels s'organisaient la vie politique et économique. Le premier, proche du territoire Houk, Dnalvec, était le principal port de la planète. C'était là que les nombreux contrebandiers et divers criminels de la galaxie posaient le pied sur Sriluur. Le trafic de la Piste de Sisar était géré par le BoSS, installé dans cette ville. Cependant, pour de nombreux visiteurs ou voyageurs de passage, cette ville ressemblait à "Mos Eisley dans un mauvais jour", pour reprendre l'expression populaire. Bien que protégée par une milice, elle peinait à attirer les colons.

Scène de rue à Meirm City Scène de rue à Meirm City

Le second était Meirm City, officiellement la capitale Weequay, centre industriel installé le long de la Côte Cuivrée. Elle accueillait les principaux flux d'échanges intra et extra-planétaires, une part de ces derniers étant reversés au seigneur du crime local, Kutuab le Hutt, dont le palais était situé à une centaine de kilomètres. Cependant, avant l'aurore, la cité était balayée par des pluies acides, qui laissaient une trace verdâtre caractéristique.

Enfin, notons que dans chaque cité, des totems à l'effigie des dieux Weequays protégeaient les natifs des mauvais sorts et accueillaient, à leurs pieds, les offrandes des croyants. Ces derniers, les plus zélés, pouvaient se retirer à Quay'kizac, un monastère dédié à Quay.

Histoire

Outre l'incessante activité géologique de Sriluur, qui pourrait constituer à elle seule l'histoire de la planète, la Troisième Bataille de Vontor, vers 25 100 avant la Bataille de Yavin, marqua la victoire des Hutts contre Xim le Despote. S'ensuivit la signature du Traité de Vontor, lequel garantissait aux gastéropodes les services, à tout jamais, des Weequays, mais aussi des Klatooinien, des Vodran et des Nikto. Si cet état ne correspondait nullement à de l'esclavage, il indiquait néanmoins que chaque Weequay devait servir les Hutts si le besoin s'en faisait sentir, c'était pourquoi, d'ailleurs, le nombre de Weequays constituant les gardes privées des seigneurs du crime Hutts était si élevé !

Vue du Canyon de la Tentation Vue du Canyon de la Tentation Environ deux cents ans avant la bataille de Naboo, les Houks vinrent s'installer sur la planète et s'installèrent dans la Petite Cueva. Un long et douloureux conflit opposa alors les natifs et les colons, qui se solda par la mort de nombreux guerriers dans les deux camps. La guerre ne se termina jamais réellement : si Dnalvec accueillait une milice censée la protéger des attaques Houks, les ponctions réalisées par les Hutts venaient considérablement réduire les forces, affaiblissant ainsi les Weequays résidant en ville. Pendant la Crise Séparatiste, ce conflit s'exacerba: loin de Sriluur, un affrontement entre Houk et Weequay provoqua la mort de quinze personnes et en blessa quarante-cinq autres à Eastport, sur Coruscant, obligeant le Département Judiciaire à se saisir de l'affaire. Si la République Galactique souhaitait donner l'exemple, elle échoua néanmoins à épargner une nouvelle menace à la planète, celle des activistes Nikto de Kintan, dont les incursions - financées par la Confédération des Systèmes Indépendants - firent un peu moins de cent morts. On parla à l'époque d'une intervention du DépJud, ou bien de l'Ordre Jedi, mais le représentant de l'Empire Criminel Hutt rassura immédiatement les autorités républicaines pour éviter un droit de regard sur les affaires internes.

Au cours de la Guerre des Clones, Mace Windu se rendit sur la lune habitable de Ruul afin d'y rencontrer Sora Bulq, un Weequay natif de Sriluur ayant basculé vers le Côté Obscur. Sa Mission sur Ruul s'avéra être en réalité un piège dans lequel Bulq l'avait précipité : après la mort de son Padawan, il était devenu inconsolable et avait été corrompu par le Comte Dooku, alias Darth Tyranus. Ce dernier l'avait entraîné à rallier des Jedi hésitants à continuer sur la voie préconisée par le Conseil des Jedi. Par chance pour Windu, ces Jedi se rallièrent à lui lorsqu'ils comprirent qu'ils avaient été trompés par Bulq, lequel avait appelé Asajj Ventress en renfort. Windu et les Jedi parvinrent à les défaire.

Après la Guerre des Clones, l'Empire Galactique de l'ex-Chancelier Suprême Palpatine imposa sa présence sur la planète. L'orbite de la planète devint un passage pour le ravitaillement des convois de Kuat Drive Yards. La présence d'une flotte de la Marine Impériale marqua une rupture avec l'ère républicaine à partir du moment où le gouverneur, Newen Streeg, ordonna une grande campagne contre les pirates Disac, ayant pendant la fin de la République attaqué de nombreux convois de la Piste de Sisar. Le groupe fut presque totalement anéanti, après la Bataille de Yavin, par les Star Destroyer Imperial I Annihilator et Ruthless. La campagne impériale s'étendit alors à toutes les composantes criminelles de Sriluur et de la Périphérie. Sans le savoir, Streeg et son commandant, Barse Neomen, s'étaient attaqués à l'empire du Soleil Noir, dont ce secteur de la galaxie était commandé par le Vigo Sprax. Xizor Transport Systems, ainsi que toute une partie de l'économie parallèle du Prince Falleen, n'étaient connus que par de rares personnes, à savoir le précédent Vigo, le Prince, mais aussi le Vigo Green, lequel s'était empressé de fournir une liste à un certain Neil Barani. L'organisation criminelle, avec l'aide de Puln et de Mal Biron, parvint à remettre la main sur la liste avant qu'elle ne tombe entre les mains de l'Empire.

Quant à la présence des Hutts, l'Empire n'en avait que faire. Bien qu'en accord avec ces derniers pour la vente d'esclaves à bas prix, Palpatine était inquiet de la présence de l'Alliance Rebelle sur la planète, notamment dans les canyons où des cellules des Renseignements de l'Alliance étaient parvenues à se constituer, et ce avec l'accord des gastéropodes, lesquels étaient favorables à l'utilisation des milices Weequays, presque décimées suite aux bombardements de leurs avant-postes par les Impériaux.

En l'an 26, les Yuuzhan Vong, dans leur conquête de la galaxie, attaquèrent la planète. Trois personnes (1), à Meirm City, furent confrontées à l'invasion de la planète. Ils découvrirent rapidement que les Brigades de la Paix opéraient contre les clans Weequays et cherchaient à faire un maximum d'esclaves, en renseignant les envahisseurs extragalactiques et en sapant le moral des individus, notamment en dessinant des graffitis à l'encontre des Jedi, de la Nouvelle République, ou des droïdes. Ils découvrirent un Rodien - Falloon - qui était la cible des attaques des Brigadiers et lui vinrent en aide. Il leur apprit que les Yuuzhan Vong envahiraient la planète avant la fin de la journée et demanda l'aide des héros pour conduire son Droïde de Protocole LOM, 9T-LOM, sur Coruscant, car il détenait des informations importantes. Ce fut à ce moment là que les Chazrach décidèrent d'attaquer et anéantirent les miliciens Weequays présents. Les héros parvinrent à repousser l'attaque et à rejoindre le vaisseau du Rodien. Les Yuuzhan Vong attaquèrent désormais en personne et s'en prirent aux droïdes. Les héros parvinrent à sortir l'unité LOM des griffes des envahisseurs, à rallier le vaisseau, à décoller et passer outre le blocus imposé par les vaisseaux organiques, et à rallier Coruscant.

Note 1: Dans la campagne proposée par Wizards, ces trois personnes peuvent être des contrebandiers, des habitants de Sriluur, des agents de la Nouvelle République ou bien des membres du Nouvel Ordre Jedi appartenant à la faction de Kyp Durron.

Articles en rapport

Quay
Quay
Cultures
Ordre Jedi
Ordre Jedi
Organisations
Hutt
Hutt
Espèces
Weequay
Weequay
Espèces
Houk
Houk
Espèces