Découverte sur Drall

Après l'attaque de la Ligue Humaine contre la résidence de Micamberlecto, Chewbacca, Jacen, Jaina et Anakin Solo, Q9-X2 et son maître Ebrihim partirent se réfugier chez la tante de ce dernier : la Duchesse Marcha de Mastigophorous.

Réfugiés chez tante Marcha

Après les attaques de la Ligue Humaine de Thrackan Sal-Solo subies par la Nouvelle République sur Corellia, et en particulier à l'encontre de la résidence du Gouverneur Micamberlecto, Chewbacca avait décidé de prendre soin des enfants Solo en les mettant à l'abri sur le Faucon Millenium - avec la bienveillance de Han Solo, auquel il devait toujours une dette de vie - ; escapade à laquelle avaient pris part Ebrihim, le précepteur des enfants, et son droïde Q9-X2.

Ebrihim, une fois en orbite et Chewbacca ayant éliminé toute opposition, suggéra de poser le vaisseau sur Drall, sur le domaine de sa tante, la Duchesse Marcha de Mastigophorous, afin d'y effectuer les réparations sur l'hyperdrive, nécessaires pour quitter le système et rallier Coruscant pour mettre les enfants à l'abri. A l'issue d'un scan rapide des environs, Q9-X2 déclara :

-- Je ne détecte rien d'inhabituel. Pas d'armement, ni de bouclier. Pas de communication. Un examen infrarouge révèle deux formes de vie de la taille d'un Drall. Quatre véhicules sont rangés dans le préau. Charge d'alimentation presque épuisée pour trois d'entre eux. Si ça vous inspire...
-- Tu viens de détecter un tas de choses inhabituelles !

Ayant à peine posé le pied sur sa terre natale après avoir ouvert l'écoutille et déployé la rampe d'accès, Ebrihim fut presque touché par un tir de blaster... provenant du fusil-blaster de sa propre tante ! Le Drall déclina son identité et sa tante le reconnut instantanément, sans comprendre pourquoi celui-ci avait fait atterrir le vaisseau sur ses plants de nannariums, ses plantes préférées. Malgré son mécontentement, elle était contente de retrouver son neveu et l'invita, lui et ses amis, à venir se restaurer ou se reposer dans sa villa. Ebrihim entreprit de faire formellement les présentations de ses compagnons, en particulier de Jacen Solo, Jaina Solo et d'Anakin Solo, les enfants de la Présidente Leia Organa Solo. Tante Marcha, adepte des vieilles traditions, comprit que si les enfants d'une femme aussi importante étaient en vadrouille, quelque chose d'exceptionnellement dangereux arrivait. Ebrihim lui raconta toute l'histoire de leur départ de Corellia et le fait que la Ligue Humaine avait pris le contrôle de la planète. Ses propros firent froid dans le dos à la Drall, laquelle constata que les mêmes évènements s'étaient déroulés sur sa planète lorsque les Drallistes avaient mis à feu et à sang de nombreuses villes, assassinant des "collaborateurs" imaginaires des Humains et des Seloniens.

Marcha lui expliqua que les terroristes avaient également mis en place un gigantesque champ d'interdiction tout autour du système corellien. Pour Ebrihim, cela était tout bonnement impossible : personne sur Corellia n'avait les moyens de mettre en place un tel champ ; ni la Ligue Humaine, pas plus que les dénommés Drallistes.

Les choses n'ont jamais été aussi graves. Il semble qu'une demi-douzaine de groupes séparatistes aient surgi du néant en l'espace d'une nuit ; tous braillent qu'ils haïssent le gouvernement du Secteur Corellien et que la Nouvelle République n'est pas meilleure que l'Empire. Ils militent contre les racistes de la Ligue Humaine, mais ils semblent surtout se haïr entre eux. Un ramassis d'absurdités ! Cela ressemble bien peu au comportement normal des Dralls.
__Tante Marcha à son neveu

Bref, Tante Marcha, pour épargner tous ses employés, les avaient renvoyée chez eux et était désormais seule. Ebrihim lui expliqua également qu'ils avaient visité des ruines archéologiques sur Corellia. Marcha, particulièrement étonnée de cette coïncidence, lui expliqua que c'était également le cas sur Drall et qu'elle avait entrepris de faire un recueil d'articles de presse parlant desdites fouilles. Elle résuma en quelques mots l'importance du projet : il était équivalent à celui de Corellia, le chantier lui ressemblant exactement, tant par la taille que par la disposition. La Duchesse déclara qu'ils devaient - Ebrihim, les enfants, Chewbacca, et le droïde Q9-X2 - en apprendre plus sur ce chantier.

De nouvelles informations

Après un frugal petit déjeuner, Marcha fit réunir toute l'équipe dans une pièce de son domaine.

-- Sommes-nous dans la mouise ?
-- La mouise ?... Pourquoi ?
-- Je ne sais pas. Si je le savais, je ne te le demanderais pas.
-- Comment voulez-vous que je vous dise ce que vous voulez apprendre si je ne sais pas ce que vous ignorez ?
-- Je veux savoir si tu sais ce que j'ignore. C'est limpide, non ?
__Jacen à Q9

Elle interrogea les enfants pour savoir ce qu'ils avaient vu. Jacen se défendit immédiatement en disant que son petit frère était le responsable et qu'il n'avait fait que "suivre" un "courant" sous le sol du tunnel. Ebrihim expliqua à sa tante, un peu soupçonneuse, que les enfants étaient très doués pour la Force. Marcha encouragea les enfants à lui en dire davantage et Jacen et Jaina entreprirent de décrire le plus en détails la salle découverte, le tout agrémenté d'hologrammes pris par Q9-X2 lorsqu'il les retrouva. Avant qu'ils ne quittent la pièce où Ebrihim et Marcha devaient s'entretenir de ces informations, Jaina prit la parole - contre l'avis de son jumeau - et raconta la venue de Mara Jade, le message de Thrackan Sal-Solo, le cousin de son père, jusqu'aux attaques. Marcha chercha à en savoir plus sur les dates du message et Anakin annonça qu'il pouvait les réciter. Devant une Duchesse dubitative, il réécrivit tous les codes sur du papier et les lui tendit. Après cela, elle congédia les enfants et s'entretint avec son neveu :

-- Les cerveaux du complot ont prévu que le champ d'interdiction sera activé, emprisonnant ainsi dans le système la Présidente Leia et empêchant la Nouvelle République d'intervenir. Toutefois, les communications devaient rester ouvertes pour que les négociations puissent avoir lieu au moment voulu, c'est-à-dire quand les conspirateurs pourraient dicter leurs conditions à un Secteur Corellien plongé dans l'anarchie. Mais Thrackan Sal-Solo trahit ses maîtres. Il fait éclater les émeutes, puis envoie un message, s'attribuant la responsabilité de la nova. Alors il brouille les communications afin que les vrais "cerveaux" du complot ne puissent pas intervenir. Ensuite, soit il prend le contrôle du générateur de champ d'interdiction, soit il empêche qu'il soit désactivé... Ayant créé le chaos, il l'exploite. [...] Lorsque la fumée sera dissipée, il tiendra déjà les commandes du système corellien. [...]
-- Si tu as raison, les conspirateurs sont déjà en train de se battre entre eux. [...]
-- Rien n'explique ce qu'étaient les artefacts trouvés dans la salle par les enfants, ni pourquoi la Ligue Humaine semblait les chercher désespérément. Ni si ça a un rapport avec les fouilles archéologiques de Drall... [...]
-- Les deux sites sont pratiquement identiques, la seule différence étant qu'une plus grande partie du complexe a été dégagée sur Corellia. [...] Je pense qu'une salle identique existe dans notre site. Mais nous devons d'abord la localiser. J'ai bien peur que nous n'ayons besoin des enfants. Surtout d'Anakin. [...]
-- Tu te mets dans une position éthique difficile en demandant à des enfants de participer à une entreprise dangereuse. [...]
-- Je crois que nous n'avons pas le choix.
__Discussion entre Ebrihim et sa tante

Fouilles sur Drall

Une découverte de première importance

Empruntant l'un des speeders du domaine, "l'équipe" de Marcha se rendit sur le site des fouilles. Chewbacca, qui avait trouvé un sondeur dans les soutes du Faucon, l'utilisa au-dessus du lieu précis - soit vingt mètres avant de pouvoir entrer dans les tunnels -, ce qui afficha un diagramme précis des salles et tunnels. Puis, à l'aide d'un foreur, le Wookiee creusa la terre meuble de Drall au-dessus de l'endroit sélectionné auparavant par la Duchesse. Vingt minutes plus tard, le forage était fini. Ebrihim ordonna à Q9 de descendre, lequel refusa tout d'abord, mais finit par accepter la mission. Chewbacca le fit descendre par le treuil installé. Q9-X2 signala que le tunnel principal ressemblait effectivement à celui de Corellia et qu'aucun danger n'était à signaler. Ils entreprirent alors tous de descendre.

Anakin déclara qu'il pouvait sentir un "courant" semblable à celui des fouilles de Corellia. A sa grande déception, Ebrihim fut forcé de se reposer sur Q9, lequel utilisa ses senseurs et le plan des fouilles corelliennes pour se guider. Anakin affirma que lorsqu'il arriverait au même type de porte, il pourrait ouvrir l'entrée. Lorsqu'ils parvinrent tous au panneau, Chewbacca souleva le dernier né de la famille Solo, qui dégagea la boue du mur et appuya sur une partie de celui-ci. Il pivota alors, laissant apparaître une trappe, et Anakin laissa la Force le guider pour saisir le code demandé. Une partie du mur du couloir se rétracta dans le sol, leur permettant de pénétrer dans la gigantesque salle doté, également, du même nombre de cônes et d'une plateforme d'observation. Anakin s'y rendit et tapa une série de commandes qui fit grandir un clavier, pour finalement atteindre l'équivalent d'une console d'un mètre de haut. Marcha tenta d'interrompre Anakin mais Jacen s'y opposa : quoi qu'il fasse, il le faisait correctement et toute interruption pourrait entraîner des effets que nul ne connaissait. Leur plateforme continua à monter et, à vingt mètres de haut, s'arrêta ; soit au sommet du cône central. Celui-ci perça la voûte de la salle, faisant apparaître aux visiteurs le ciel étoilé de Drall. Tante Marcha ordonna à Anakin de faire descendre la plateforme et proposa à l'assistance d'établir leur quartier-général à l'abri des voyeurs. Lorsque Ebrihim lui demanda à quoi servait cette salle, elle répondit :

Cet endroit est un répulseur géant. Il est assez puissant pour déplacer Drall, et il l'a fait une fois, il y a bien longtemps. [...] Chez nous, certains savants prétendent que le système corellien n'a pas pu se former naturellement, que quelqu'un a dû importer ces planètes. En voici enfin la preuve. Nous sommes debout sur le dispositif qui a propulsé ce monde... Nous savons qu'il existe un appareil identique sur Corellia. Et il doit y avoir des installations similaires sur Selonia, sur Tralus et Talus. [...] Un répulseur de cette taille pourrait faire beaucoup de dégâts Un dispositif qui peut déplacer une planète peut aussi faire bouger un vaisseau spatial - ou l'écrabouiller. C'est une arme défense très puissante...

Ils décidèrent d'aller se coucher en attendant de savoir ce qu'ils pourraient faire avec ce répulseur.

La bêtise d'Anakin

Tandis que tout le monde dormait, Anakin se glissa discrètement jusqu'à la salle de contrôle du répulseur, comme attiré par les échos de la Force mais surtout son envie d'en apprendre plus sur cet étrange courant qui lui permettait de commander cette puissante machine. Malheureusement, il commit l'irréparable. Utilisant ses dons sans vraiment savoir ce qu'il faisait, il réactiva le répulseur, et ce probablement au même moment que les Seloniens de la Supratanière sur Selonia. La décharge d'énergie fut assez puissante pour littéralement détruire le sol sous les pieds de Chewbacca et de ses autres compagnons, qui furent réveiller par le vrombissement et purent se mettre à l'abri.

Mais Anakin, ne réalisant pas ce qu'il faisait, donna une longueur d'avance à la Ligue Humaine. En effet, celle-ci, toujours préoccupée par ses fouilles sur Corellia, avait placé des détecteurs d'énergie pour analyser les éventuelles surcharges sur les planètes et déterminer avec exactitude quand chaque race des mondes du système corellien découvriraient les emplacements des répulseurs. Ce fut le "Général" Brimon Yarar qui fut le premier à avertir Thrackan Sal-Solo de l'existence du répulseur sur Drall mais l'informa que les Drallistes n'étaient en rien responsables de sa découverte. Avec une petite flottille, Sal-Solo mit le cap sur Drall et investit la place. Il fit mettre aux arrêts Chewbacca, Ebrihim et Marcha, ainsi que le droïde et les enfants Solo sous un champ de force. Avec une arme comme celle-ci entre ses mains, il pourrait réaliser ses plans contre la Nouvelle République et ses maîtres, et affranchir Corellia du reste de la Galaxie.

Échec des plans de la Triade

Évasion à la manière corellienne

Avec les enfants Solo entre ses mains, les projets du chef de la Ligue Humaine prenaient un tour nouveau. Utilisant un appareil holographique, il filma les enfants assis dans l'enclos entouré du champ de force : les clichés devraient dissuader la Présidente Organa Solo de faire quoique ce soit pour retarder l'indépendance de Corellia. Marcha tenta de dissuader le cousin de Han Solo, qui l'interrompit d'une façon brutale, conformément aux lois de la Haute Culture Humaine qui consistait à dire que les non-humains n'étaient en rien des espèces intelligentes. Lorsque le technicien et le Diktat auto-proclamé s'éloignèrent de la barrière, Jaina Solo se retourna vers ses frères pour leur demander lequel pourrait désactiver le champ. Jacen répondit qu'il n'en serait pas capable ; Anakin renchérit en disant que seul le technicien avait la clé. Mais Chewbacca vint à leur rescousse en sortant de sa fourrure un communicateur de poche qui pourrait servir à entrer en contact avec Q9-X2, lequel était dans l'une des caches de contrebande. En contact avec Ebrihim, le droïde sortit de sa cachette :

-- Je suis là. Maintenant, que voulez-vous ?
-- Je crois que c'est évident. Que tu nous sortes d'ici !
__Q9 à son maître

Guidé par Anakin, il parvint à ouvrir le panneau de contrôle du générateur et à le désactiver en partie. Puis, à l'aide de la Force, le dernier-né de la famille Solo créa une bulle qui devait lui permettre de comprimer le champ de force pour faire passer les autres membres du groupe. Mais, à cause de ses faibles pouvoirs, il demanda de l'aide aux jumeaux qui accoururent pour l'aider. Tous les trois, ils passèrent au travers du champ, malgré la sensation désagréable de chaleur, semblable au feu, qui s'emparait de leurs membres. Malgré cela, Anakin ne pouvait toujours pas faire passer Ebrihim, Tanta Marcha et Chewbacca par le champ : il avait besoin de la clé. Ebrihim, comprenant la complexité de la situation et malgré l'avis contraire du Wookiee, ordonna à Q9 d'aider les enfants à piloter le Faucon et à s'enfuir. Ils parvinrent à réparer le vaisseau grâce aux indications de Chewbacca puis, peu après, utilisèrent les canons ventraux du vaisseau pour faire feu sur le champ de force. Celui-ci s'évanouit et permit aux trois derniers occupants de se cacher. Jaina fit également feu sur la barge de la Ligue, laquelle s'écrasa au sol. Sal-Solo, réveillé par l'impact, ordonna au capitaine Thrag de les poursuivre, malgré les dégâts subis par la barge.

Celle-ci parvint pourtant à rattraper le Faucon et à faire feu sur lui. Les enfants Solo avaient, de justesse, levé les boucliers quand les premiers tirs s'abattirent sur eux. Quand Thrackan s'excita, Thrag lui passa les commandes tactiques tout en s'exclamant que certains des membres du vaisseau était de sa famille. Thrackan répliqua :

Je vous ai ordonné de tirer, pas de me lire mon arbre généalogique.

A l'heure bakurane

Au même moment, près de la Station Centerpoint, l'Amiral responsable de la flotte en provenance de Bakura, Hortel Ossilege, ordonna à l'un des vaisseaux, l'Intrus, d'aller enquêter sur la mystérieuse décharge d'énergie, tout en gardant à l'esprit les leçons apprises au cours de la Bataille de Selonia. Depuis son vaisseau-amiral, Ossilege ordonna au capitaine Semmac, qui commandait l'Intrus, d'envoyer les forces d'assaut bakuranes sur la planète pour s'emparer du répulseur et capturer les forces de la Ligue Humaine. Il accueillit le Lady Luck dans l'une des baies d'atterrissage et Belindi Kalenda entreprit de lui résumer leurs découvertes : Lando Calrissian avait découvert que Centerpoint était le Starbuster et que les répulseurs planétaires étaient nécessaires pour la désactiver. Fort de ces informations, Ossilege prépara un plan. Lando expliqua également que le répulseur de Drall n'avait pas été activé par la Ligue Humaine mais par l'un des enfants Solo. L'amiral expliqua qu'il attaquerait de nuit le campement des soudards extrémistes, ce qui favoriserait une libération du groupe allié. De plus, selon Kalenda, les répulseurs de Corellia, de Talus et de Tralus ne fonctionnaient pas pour le moment. Un officer interrompit la discussion pour informer Ossilege que le champ d'interdiction avait été levé. Celui-ci ordonna que les senseurs passent en portée maximale.

Au même moment, le Gentleman Caller, vaisseau personnel de Tendra Risant, jeune femme à laquelle Lando avait rendu visite au cours de sa quête d'une riche héritière, sortit de l'hyperespace... et ce en même temps que la flotte de la Triade Sacorrienne, composée de soixante-quinze vaisseaux. Observant cela depuis sa passerelle d'observation, Ossilege en avait conclu que les mystérieux manipulateurs extérieures n'étaient autre que les membres de la Triade ; mais le plan n'avait pas fonctionné assez subtilement, car Thrackan Sal-Solo s'était mis en travers de leur route pour s'arroger le complot. D'où sa précipitation à trouver un répulseur. De plus, il était très probable que la Triade eut recours à l'utilisation d'un code automatique pour activer Centerpoint. Ossilege abrégea la conversation en annonçant que l'Intrus devrait accomplir sa mission en orbite de Drall.

Et cette mission consistait aussi à protéger Jaina, Jacen, Anakin et, dans une moindre mesure, Q9-X2. Ossilege ordonna que l'assaut fût donné sur Drall pour s'emparer du répulseur depuis que la barge avait quitté l'orbite. Du fait du pilotage, Lando affirma qu'il s'agissait de l'un des enfants aux commandes et la barge continuait de tirer sur eux ; et ils étaient hors de portée des rayons tracteurs. Une vingtaine de secondes plus tard, à portée désormais, le Faucon fut saisi par l'un des rayons ainsi que la barge de Sal-Solo. Celle-ci avait été mise hors service par un tir de Jaina en plein dans les moteurs subliminiques.

Thrackan fut enfermé dans une des prisons que comptaient les vaisseaux bakurans. Il devait être livré plus tard à la justice néo-républicain, pour son complot, et enfermé sur Sacorria.