Espion Sith

Espions de l'ombre au service de la Sith, dont ou tout partie de leurs effectifs était entraînée sur le monde d'Umbara, lors des Nouvelles Guerres des Sith. Afficher le sommaire

Même nos espions de l'ombre d'Umbara ne peuvent nous fournir des informations aussi pointues.
_Kopecz

A son arrivée à l'Académie Sith de Korriban, Qordis expliqua à Darth Bane que les Académies Sith d'Umbara, de Ryloth et de Nar Shaddaa accueillaient des individus sensibles à la Force d'un niveau supérieur à celui des Maraudeurs et Guerriers Sith. Leur formation était principalement basée sur l'art du secret, de la fourberie ainsi que de la manipulation. Mais si le rang d'Assassin Sith était celui qu'on s'attendait, généralement, à voir être décerné aux étudiants de ces centres d'entraînement, les propos tenus par Kopecz, lors de la Bataille de Ruusan, révélèrent qu'une autre voie leur était ouverte : celle des Espions Sith, de véritables créatures de l'ombre. Le Seigneur Noir soulignait, néanmoins, que même eux n'étaient pas en mesure de leur offrir à temps les informations qu'ils désiraient obtenir sur l'Armée de la Lumière... Kaan prétendait, pourtant, qu'il avait des espions disséminés dans toute l'Armée de la République ! D'ailleurs, il recourait très souvent à leurs rapports, pour appuyer ses propos... Au terme des Nouvelles Guerres des Sith, lesdits espions sombrèrent, évidemment, dans la clandestinité ; la Confrérie des Ténèbres n'était plus, ce qui les relégua au rang d'Adeptes du Côté Obscur.

Des Agents du Nouvel Ordre Sith

Bien plus tard, en tant que directrice des Renseignements et Assassinats de la Sith, Darth Maladi s'entoura d'un nombre important d'Acolytes au service du Nouvel Ordre Sith. Parmi ses agents figuraient notamment les Espions Sith. Ils étaient en marge du reste de l'Intelligence Impériale.

La méfiance - bien naturelle ! - que ressentaient les Sith les uns envers les autres, avait été en fait à l'origine de cette position ; le rang fut d'autant plus légitimé que les soupçons des Seigneurs Sith se firent plus nombreux, pour concerner également la bureaucratie Impériale, peu désireuse de collaborer, sous l'Empire Sith de Darth Krayt. C'est que lesdits seigneurs ne se souciaient guère des idées de l'Ordre Nouveau, pas plus que du régime Impérial en lui-même : seule comptait l'utilité qu'il pouvait leur apporter, et en particulier dans leur quête d'un plus grand pouvoir ; ils préféraient ainsi réfléchir en termes de fiefs plutôt que de cohésion globale, semblables en cela aux Sith qui les avaient précédé - car c'est ce qu'ils firent tous dès l'Ancien Empire Sith ! Après tout, il aurait été stupide de leur part de confier leur vie aux mains du premier venu... L'établissement d'un réseau d'espionnage personnel, bien à l'abri des rivaux les plus ambitieux, et dont les rapports étaient soigneusement tenus confidentiels, était donc, en définitive, un choix des plus judicieux. L'étendue d'un tel réseau pouvait, bien sûr, fluctuer selon l'influence de celui ou celle qui l'avait édifié. Il n'en reste pas moins que c'était ainsi que les Seigneurs Sith entretenaient leur soi-disant omniscience : la moindre nouvelle, la moindre rumeur leur était immédiatement confiée, quand il ne s'agissait pas carrément d'une information tenue secrète...

Les Espions Sith ne répondaient donc qu'aux seuls Seigneurs Sith. Les Seigneurs Sith, en retour, pouvaient répondre de la fidélité de leurs subalternes : car l'Espion Sith lambda n'était pas connu pour éprouver un quelconque attachement - que ce fût d'ordre sentimental, moral ou autre...- envers son monde natal ; pire encore : c'était même en dévoilant les secrets de son peuple, qu'il parvenait en général à se faire remarquer. Cela venait compenser, aux yeux de son maître maléfique, la faible emprise qu'il avait sur la Force - prédisposition quasiment inexistante chez la plupart des Espions Sith. Et pourtant, ces derniers étaient issus de presque n'importe quel milieu de vie ! N'importe qui pouvait s'avérer, en fait, être l'un d'entre eux, à l'insu de tous ceux l'entourant - citoyens ordinaires, gradés de la Marine Impériale, et même les agents du Secteur Corporatif, ils avaient tous été infiltrés ! - ... Les espèces qui composaient leurs rangs étaient, elles aussi, très variées - quoiqu'à dominance humaine ; néanmoins, il en était tout autrement des raisons qui pouvaient pousser leurs membres à se faire Espions ! Il s'agissait, la plupart du temps, de l'appât du gain, tout bêtement - la majeure partie des Sith payaient grassement leurs serviteurs. L'envie d'atteindre une position enviée, de se venger d'un rival de son maître, et plus généralement la convoitise, en avaient, de même, corrompu plus d'un. Cela dit, il en existait quelques uns parmi eux, pour être - tout de même ! - convaincus du bien-fondé de l'idéologie Sith qu'ils épaulaient ! Leur mission ne consistait pas toujours à mettre la main sur un renseignement jugé capital : on en trouvait beaucoup de stationnés sur des mondes où les ressentiments éprouvés envers les Sith atteignaient leurs sommets les plus hauts (Bothawui et Dorin, pour ne citer qu'eux). Les échanges Seigneur-Espion se faisaient par connexion sécurisée sur l'HoloNet, voire de visu si l'importance de la situation l'exigeait. Très peu d'entre eux se risquaient à être des agents doubles. L'anonymat, enfin, était le fondement sur lequel se reposait cette engeance ; ses membres craignant pour leur vie, le meurtre était une option à laquelle ils n'hésitaient pas à recourir, si le secret de leur existence venait à être éventé...

Jor Torlin était lui-même un Espion Sith réputé ; c'était, du moins, avant que Morrigan Corde n'achève sa carrière - et sa vie...

Articles en rapport

Force
Force
Cultures
Umbara
Umbara
Planètes
Sith
Sith
Organisations