Meurtre au Sénat Galactique

Au cours de la sanglante Guerre des Clones, le Sénateur de Rodia Onaconda Farr trouva la mort dans des circonstances troublantes.

Onaconda Farr : Mon cœur. Je ne peux plus respirer !
Padmé Amidala : Mon oncle, qu'avez-vous ? Ono ! C'est une crise cardiaque ! Vite ! Appelez les secours !

Meurtre d'Onaconda Farr

Suite à la Déréglementation du Système Bancaire et au vote du Sénat Galactique en faveur de la production de cinq millions de Soldats Clones destinés à combler les rangs clairsemés de la Grande Armée de la République, Padmé Amidala refusa de laisser la République Galactique plonger en plein chaos sans réagir. Ainsi, avec le soutien de Mon Mothma, de Bail Organa, de Lolo Purs et d'Onaconda Farr, elle trouva le courage nécessaire pour soumettre à ses pairs un projet de loi visant à réduire les fonds alloués aux dépenses militaires pour empêcher la naissance de troupes supplémentaires. Seulement son combat s'avérait d'ores et déjà difficile. De nombreux Sénateurs, comme l'Ithorien Stonk, refusaient de lui apporter leur soutien de peur de brusquer l'opinion publique et de commettre d'une certaine façon un acte antipatriotique. Néanmoins, la lutte de la Naboo et de ses plus proches alliés était loin d'être perdue. Grâce à ses talents d'oratrice, la politicienne parvint à renverser la tendance et à s'attirer les foudres d'Halle Burtoni et de Mee Deechi. De farouches adversaires opposés à l'arrêt des conflits qui ravageaient la Galaxie depuis les événements liés à la Bataille de Geonosis, Afin de fêter cette heureuse avancée dans les débats, le petit groupe de pacifistes se réunit dans le bureau de la jeune femme pour partager une bouteille du Domaine de la Maison sur le Lac.

Malgré l'enthousiasme de ses collègues, l'ancienne Reine jugea préférable de ne pas crier victoire trop tôt. C'est d'ailleurs au moment où elle prononçait ces sages paroles que la Kaminienne perturba volontairement leur réunion privée pour se moquer d'eux en allant jusqu'à les qualifier de « Séparatistes ». Énervé par son comportement, le natif de Rodia l'obligea à quitter les lieux. Peu après le départ forcé de l'intrus, le non-humain tomba au sol, foudroyé par une crise cardiaque mortelle.

Farr décède sous les yeux de ses confrères. Farr décède sous les yeux de ses confrères.

Et bien sûr, nous sommes tous au courant qu'Onaconda était loin d'être un homme infaillible. Il connaissait mieux que n'importe qui ses propres erreurs. Mais il n'a jamais fait de compromis sur ses principes. Et quoi qu'il fit, il le fit pour son peuple, dont les besoins passèrent toujours en priorité.
__Éloge funèbre de Silood.

Quelque temps plus tard, des funérailles furent organisées. Silood prononça l'éloge funèbre notamment en présence de Palpatine, de l'Orateur Chagrien Mas Amedda, de la Duchesse Satine Kryze de Mandalore, de C-3PO, du Twi'lek corpulent Orn Free Taa, de la Pantoran Riyo Chuchi, de Kin Robb, de Mace Windu et du Grand Maître de l'Ordre Jedi Yoda. A la fin de la cérémonie, le corps du défunt quitta la capitale à bord d'un Croiseur Consulaire Modifié. Lorsque le vaisseau fut hors de vue, les témoins du décès du Rodien furent conviés par des Gardes du Sénat à gagner l'Office du Chancelier Suprême. Les protagonistes réunis, le Lieutenant Tan Divo de la Force de Sécurité de Coruscant les informa de l'ouverture d'une enquête pour meurtre. Une simple analyse avait en effet permis de déceler la présence d'un produit chimique dans le sang de Farr.

Enquête

Ne faisant guère confiance à l'officier extrêmement pointilleux sur les procédures, l'épouse du Chevalier Jedi Anakin Skywalker et son confrère Alderaanien décidèrent de mener leurs propres investigations. Le duo commença tout naturellement par interroger Burtoni et Deechi. Amusé qu'on puisse les soupçonner d'un tel acte, l'Umbaran révéla à ses interlocuteurs suspicieux qu'Onaconda s'était rendu à un rendez-vous secret sur les quais, à la faveur de la pénombre, la veille de son trépas. Il détenait ce renseignement d'espions qui travaillaient pour son propre compte. A la nuit tombée, les deux détectives en herbe se rendirent sur les lieux de la rencontre clandestine. Alors qu'ils fouillaient prudemment la zone, un caisson métallique lâché par une grue manqua de les écraser de justesse. Des tirs de blaster fusèrent ensuite autour d'eux. Padmé y répondit avec son fidèle Pistolet ELG-3A de SoroSuub. Malheureusement, la silhouette encapuchonnée à l'origine des soudaines décharges énergétiques parvint à s'échapper en faisant tomber un second container. Bien évidemment, des Moto-Jets BARC de la FSC pilotés par des Droïdes Policiers finirent par se rendre sur les lieux de la brève altercation. Divo ne se priva pas de leur faire part de son mécontentement. Quoi qu'il en soit, Amidala lui raconta qu'ils avaient suivi une piste généreusement communiquée par le compatriote de Sly Moore. Par conséquent, il avait certainement cherché à les éliminer en les envoyant ici. Les trois redresseurs de torts retournèrent au Sénat Galactique de manière à confondre le suspect.

Amidala, Organa et Divo découvrent le corps sans vie de Deechi. Amidala, Organa et Divo découvrent le corps sans vie de Deechi.

Aveux

Contre toute attente, ils eurent la surprise de trouver l'intéressé poignardé dans son fauteuil. Padmé soupçonna aussitôt Halle puisqu'elle était la dernière personne vivante au courant de leur escapade imprudente. Elle avait probablement profité de l'occasion pour essayer de les réduire au silence. Plus inquiétant encore, Divo fut obligé de constater que la Sénatrice avait visiblement quitté le bâtiment administratif. La tension monta d'un cran quand Lolo Purs, affolée, vint au devant de ses amis politiciens. Selon elle, la Kaminienne venait de l'attaquer dans le couloir de l'aile est. Une fois appréhendée, Burtoni démentit fermement les accusations. Seulement, une nouvelle révélation troublante ne jouait pas en sa faveur. D'après le rapport médico-légal complet d'Onaconda Farr, la toxine présente dans son organisme était produite par les scientifiques de Kamino et infectait uniquement le sang des Rodiens. Des preuves suffisantes pour procéder à son arrestation.

-- Pourquoi avez-vous tué Ono ?
-- Il a apporté la guerre sur ma planète natale.
-- Non, il a commis une erreur, voilà tout.
-- C'est que tout le monde a l'air d'oublier ici. Vous, la première. Mais pas moi. Vous trouviez sincèrement qu'il avait moralement le droit de nous représenter au Sénat après nous avoir tous trahis ?
-- Il regrettait son geste.
-- C'était un faible !
__Padmé Amidala à Lolo Purs.

Toutefois, Padmé souleva un détail significatif. Elle trouvait anormal que Purs, qui avait normalement partagé la même boisson que le défunt, soit toujours vivante. Elle s'était donc abstenue de boire son verre. Cette dernière révéla sa culpabilité en dégainant un blaster de poche puis expliqua que l'assassinat de son supérieur était une juste punition pour avoir pactisé un bref moment avec le Vice-roi Neimoidien Nute Gunray de la Fédération du Commerce. Cependant, avant de recourir à une solution aussi radicale pour l'obliger à renoncer, en vain, à son poste, elle avait tenté de l'intimider en l'attirant au niveau des quais en dissimulant sa véritable identité. De plus, l'élimination de Mee Deechi avait été une simple précaution pour assurer ses arrières En écoutant ses aveux, Tan Divo poussa discrètement, via son Datapad, des Droïdes Policiers à intervenir. La diversion permit à Padmé de désarmer la criminelle et de lui asséner un violent coup de poing.

Lolo Purs révèle son véritable visage. Lolo Purs révèle son véritable visage.
Le lendemain, le Sénat Galactique se prononça en défaveur de la réduction du budget de la Grande Armée de la République.