Coup d'état militaire de Jacen Solo

Prise de pouvoir orchestrée par Jacen Solo et l'Amiral Cha Niathal au sein d'une diarchie suite à l'arrestation du Chef d'Etat de l'Alliance Cal Omas à la demande de Jacen.

Suite à la Rencontre meurtrière sur Vulpter entre Dur Gejjen et Cal Omas, Jacen Solo décida qu'il était temps d'évincer définitivement Cal Omas de son siège de Chef d'Etat et de prendre les rennes du pouvoir. Allié avec l'Amiral Cha Niathal, il allait mettre en place une diarchie en gouvernant à deux, Niathal s'occupant des relations publiques et du Sénat et lui de toutes les autres besognes.

L'arrestation de Cal Omas

Après avoir longuement visionné la vidéo entre Gejjen et Omas capturée par ses agents sur Vulpter, Jacen Solo élabora une stratégie pour justifier l'arrestation de Cal Omas. Le Chef d'Etat avait accepté que Dur Gejjen et ses hommes planifient le meurtre de Jacen Solo et de Niathal en échange d'un cesser le feu. Et cette décision souveraine d'Omas sans même la consultation du Conseil de Sécurité était inacceptable à ses yeux, tout comme son approbation. Avec l'aide de HM-3, un droïde spécialisé dans l'étude du droit et les écritures de lois, Jacen fit mettre en place un amendement à la précédente loi qu'il avait fait passer pour contrôler les ravitaillements des troupes sur le front. Cet amendement spécifiait que la GAG disposait du droit inopposable de détenir les Sénateurs et même les Chefs d'Etat si leurs actions engendraient un manque de sécurité pour l'intégrité du gouvernement. Les actions d'Omas entraient exactement dans le cadre de cette nouvelle loi. A minuit et une minute, date et heure de la mise en application de l'amendement, Jacen Solo se tenait sur le seuil de la Maison Republica où Omas résidait.

Accompagné de deux membres de la GAG, Jacen Solo se présenta à l'appartement d'Omas en passant tout les contrôles de sécurité puisqu'il faisait partie des personnes autorisées. Omas fut un peu surpris de voir Jacen le déranger au milieu de la nuit mais il le fit entrer sans se douter de la raison de sa venue. Lorsque Jacen lui indiqua qu'il était en état d'arrestation, Omas prit la défensive en demandant de quoi il était accusé, requête à la suite de laquelle Solo lui présenta un Datapad repassant sa conversation avec Dur Gejjen. Comprenant qu'il avait joué à un jeu dangereux et qu'il avait perdu, Cal Omas ne résista pas et fut enfermé dans le centre de détention du quartier général de la GAG.

Prise de pouvoir

Dix minutes après cette arrestation et minuté comme un numéro de spectacle, Niathal se tenait prête à annoncer la nouvelle devant le Sénat qu'elle avait réuni en session extraordinaire. Occupant déjà le rôle de Chef d'Etat en second en l'absence de Cal Omas, Niathal monta sur la rotonde et annonça l'arrestation du Chef d'Etat Cal Omas et son remplacement par son duo avec Jacen Solo. De nombreux sénateurs firent part de leur colère et de leurs craintes mais Niathal les rassura en leur indiquant que cette diarchie n'était que temporaire et qu'un nouveau Chef d'Etat serait élu dès la guerre terminée.

Mesdames et messieurs,

Je ne me suis jamais attendue à m'adresser à vous de cette manière, et je me trouve moi-même insuffisamment préparée. Je regrette énormément le besoin de me tenir sur cette plateforme. Mais il a surgit, et ce sera un besoin de la plus petite durée possible, et à part la direction temporaire de l'Alliance Galactique, rien d'autre ne changera. Et je le souligne. Il n'y a pas de couvre-feu, pas de censure et aucun des autres pièges de la loi martiale. Si le Chef Omas était tombé malade, je serais de toute manière également débout ici, et personne ne paniquerait.

Ce qui s'est passé pendant la nuit n'est pas plus important constitutionnellement que ça. J'ai seulement exercé ma responsabilité en temps que Commandant Suprême à suppléer au Chef de l'Etat, sur le conseil des services de sécurité de l'Alliance Galactique. Dès que la situation générale d'insécurité avec la Confédération sera résolue, et j'espère que ce sera le cas rapidement, j'y mettrai fin et nous organiserons des élections pour la fonction de Chef d'Etat.
__Cha Niathal s'adressant au Sénat Galactique

Pour s'assurer qu'il n'y aurait aucune rébellion au sein des forces planétaires de défense de Coruscant, de nombreux agents de la Garde de l'Alliance Galactique furent envoyés aux cotés des agents déjà en place. Quelques jours plus tard, de nombreux manifestants s'opposaient encore à ce coup d'état militaire et surtout à la présence de Jacen Solo à la tête de l'Alliance Galactique. Le chef de la police secrète était en effet assez mal vu depuis les nombreux raids qu'il avait organisé sur Coruscant. Pour faire taire cette réputation, Jacen Solo rencontra des manifestants et leur montra juste que le bureau d’Omas était désormais fermé tout en leur expliquant pour les calmer que seul un futur chef d’état élu par le peuple pourrait y prendre place.

Le Conseil des Jedi, qui avait de très bonnes relations avec Cal Omas, regretta ce changement de gouvernants. Même si Niathal leur avait envoyé un message attestant de son désir de conserver de bonnes relations et un dialogue fréquent, le Conseil, et surtout Luke Skywalker, ne pouvait s'empêcher d'avoir de mauvais pressentiments en voyant Jacen Solo, malgré tout l'un des leurs, accéder à la tête de l'Alliance Galactique.