Mont Tantiss

Le Mont Tantiss était une base impériale située sur Wayland. Afficher le sommaire

Sommaire Masquer
Je me souviens avoir dis à Han que le centre de clonage semblait avoir été importé dans la montagne, comme s'il avait été relocalisé. Le système informatique et les conduits d'aération semblaient assez vieux, et je suppose que l'Empereur aurait pu utiliser une installation déjà existante.
_Lando Calrissian, au cours d'un interview avec Voren Na'al, historien de la Nouvelle République

Situé sur Wayland, le Mont Tantiss, qui explosa en l'an 9 après la Bataille de Yavin, donna lieu à de nombreuses théories d'historiens sur son âge. Pour certains, le centre de clonage existait déjà avant l'Empereur Palpatine, et ce dernier n'avait fait que l'agrandir. Néanmoins, les éléments retrouvés après l'explosion du Mont ne purent être analysés à cause des radiations. Cependant, les morceaux de cylindres de clonage prouvèrent qu'ils étaient somme toute anciens, ce qui privilégia la thèse de l'importation des cylindres et de celle de la construction de la base à partir du centre de clonage. Han Solo, comme Lando Calrissian, qui avaient pénétré dans le complexe, se rallièrent à cette théorie. Malheureusement, les débats ne sont toujours pas clots, et de nombreux xénoarchéologistes privilégient la thèse d'un complexe pré-existant au complexe impérial.

Le Mont Tantiss était une gigantesque installation située dans la seule montagne de la planète Wayland. Découverte par l'Empereur Palpatine alors qu'il était Chancelier Suprême de la République Galactique et le Seigneur Noir de la Sith Darth Sidious, ce dernier avait fait installé, par son bras droit Kinman Doriana, des cylindres Spaarti en provenance de Cartao. Puis, Wayland fut laissée à l'abandon : Palpatine y plaça un Jedi Noir, le Gardien du Mont, qui fut éliminé par Joruus C'baoth, clone fou de Jorus C'baoth, ancien Maître Jedi. Ce fut le Grand Amiral Thrawn, accompagné de Gilad Pellaeon, qui réactiva le sanctuaire et décida d'utiliser les cylindres pour créer une armée de clones de ses meilleurs soldats. Il laissa une garnison bien équipée, sous la direction de C'baoth.

L'entrée était relativement petite : un bunker impérial à l'entrée avec une porte anti-explosion constituait le seul point de passage. Sous la forme d'une caverne, l'entrée pouvait résister à tous les types de bombardements aériens. A l'extérieur de la porte, celui qui souhaitait y pénétrer devait saisir une série de séquences de codes, de même pour désactiver les systèmes de sécurité internes. Le Mont possédait deux autres entrées, mais à plusieurs centaines de mètres de haut: deux hangars de maintenance de chasseurs impériaux, dont un utilisé par la navette personnelle de l'Empereur, ou ses officiers. Malheureusement, il résidait une faille majeure dans le système de sécurité du Mont Tantiss : ses bouches d'aération, à l'intérieur desquelles s'infiltrèrent les héros de la Rébellion et de la Nouvelle République. Les conduits étaient assez larges pour laisser passer un humain de taille moyenne, et menaient souvent, par une série d'échelles internes, jusque dans les quartiers sécurisés du complexe.

Les niveaux supérieurs

- la Salle du Trône : Similaire à la salle du trône de l'Empereur sur l'Etoile Noire II, elle était considérée comme encore plus sombre et plus primitive, car construite à même la roche. La pièce était dominée par une immense carte holographique restituant les principales planètes sous la coupe de l'Empire Galactique, des touches de couleurs différentes pour délimiter les secteurs ; la carte elle-même était reliée au centre informatique du Palais Impérial de Coruscant et se mettait à jour automatiquement en fonction des informations. L'Empereur pouvait aussi visualiser chaque secteur, puis chaque système, avec un simple geste de la main. Quant au trône, il était placé devant une baie vitrée blindée rétractable depuis laquelle il avait une vue imprenable sur la jungle de Wayland. Le long de l'escalier qui menait au trône, deux membres de la Garde Royale Impériale protégeaient leur Empereur. Le trône lui-même possédait un canal de communications ultra-sécurisé, directement relié à l'HoloNet, en transmission directe vers le Centre Impérial. Grâce à l'holocarte et à son canal de communications, il pouvait diriger son Empire sans être inquiété. Pour accéder à la Salle du Trône, il fallait emprunter un turboascenseur unique ; de même qu'un autre turboascenseur, accessible par le seul scanner rétinien de l'Empereur, desservait tous les étages.

- Les Chambres Royales : l'ascenseur privé de Palpatine était le seul à pouvoir accéder à ces chambres. Ces dernières prenaient à elles seules trois étages du complexe du Mont Tantiss. Au plus bas étage, un bureau gigantesque avait été aménagé pour que l'Empereur puisse recevoir ses conseillers. L'étage central avait été aménagé en bibliothèque sur la Force et les autres éléments historiques précieux qu'il pourrait un jour utiliser contre ses ennemis. Enfin, le niveau du haut était le chambre proprement dite, avec une salle de méditation destinée à sa ressource personnelle.

- Le Hangar Personnel de l'Empereur : Il s'agissait du hangar d'urgence de l'Empereur en cas d'attaque ou de nouvelles inquiétantes venant du front de la Guerre Civile Galactique. Ce hangar accueillait une simple Navette T-4a Lambda modifiée pour l'usage de l'Empereur.

- Les Bureaux privés de l'Empereur et couloirs d'accès : Ce quatrième sous-niveau des niveaux supérieurs avait été transformé comme lieu de villégiature des conseillers de Palpatine ou les gens de sa suite. L'Empereur choisissait souvent de s'y rendre par son turboascenseur privé afin de surprendre ses invités et s'assurer de leur bonne foi.

- Le Coffre-Fort de l'Empereur : Le coffre-fort était l'endroit où l'Empereur rangeait ses cadeaux et ses trésors, de même que ses trophées, comme Le Trophée de l'Empereur, la main de Luke Skywalker tranchée sur Bespin. Cette salle était ultra-sécurisée, dotée d'un système de sécurité très dangereux pour quiconque s'y aventurait sans les codes : gaz neurotoxique, blasters lourds sortant de trappes situées dans le plafond, etc. Le premier niveau était dédié à tout ce qui avait été extorqué des Mondes du Noyau, des artefacts Sith et Jedi et les oeuvres d'arts, comme la fameuse peinture Idyll, peinte par des Farniceens, mélangeant musique, peinture et sculpture chimique.

Les niveaux centraux

- La Chambre de Clonage : Les cylindres Spaarti sont les composants essentiels du système de clonage. Les archéologues estimèrent environ 20 000 cylindres, répartis dans l'immense caverne nommée Chambre de Clonage. Une passerelle avait été aménagée pour les scientifiques afin de pouvoir surveiller et contrôler la bonne marche du clonage de chaque soldat. Cette chambre ressemblait davantage à un amphithéâtre qu'à une chambre : au centre de cette dernière, un immense générateur d'énergie répartissait des centaines de milliers de mégawatts, tandis que des conduits d'éléments nutritifs parcouraient eux aussi les plafonds pour nourrir les clones qui n'étaient pas encore arrivés à maturité. Les cylindres étaient rangés par groupe de quatre, chacun protégé par un ysalamiri dans une cage. Durant la Guerre des Clones, on estimait à un an la maturité d'un clone, mais Thrawn avait réussit à améliorer le processus en le portant de 15 à 20 jours!

- La Chambre des Technologies : Semblable au coffre-fort de Palpatine, cette chambre accueillait en son sein les multiples atouts technologiques dont disposait l'Empire Galactique et qui ne devaient surtout pas tomber entre de mauvaises mains. Dans le cas où la galaxie serait plongée dans le chaos, Palpatine sortirait alors de son chapeau des milliers de plans d'hyperdrive, d'armes laser, de système de survie, de plans de lutte contre les attaques bactériologiques, de biotechnologies issues de l'espèce Charon, et de bien d'autres prototypes.

- Les Etages de Service : Il s'agissait de l'étage chargé de régler les problèmes de maintenance rencontrés au sein du complexe du Mont Tantiss, et notamment la fameuse bouche d'aération par laquelle Solo et ses amis s'étaient infiltrés. On y retrouvait des tunnels de maintenance allant jusqu'à l'étage supérieur - mais pas jusqu'aux quartiers de Palpatine -, des compacteurs à ordures, des gaines de ventilation, etc. Les droïdes utilitaires étaient tous des MN-2E et des SPD-R4, activés sur simple demande. Toutes les ordures étaient recyclées au Mont Tantiss : plastique, métal, nourriture, eau, etc. Ce qui ne pouvait être recyclé finissait en petits cubes jetés dans le réacteur.

- Les Etages Techniques : La section technique du Mont abritait une variété de laboratoire en rapport avec le clonage, mais aussi avec l'armement. Palpatine pensait pouvoir faire de cette montagne son nouveau laboratoire qui mettrait au point de nouvelles superarmes aussi dangereuses que l'Etoile Noire I. On retrouvait aussi un hôpital digne de ceux des Destroyers Stellaires Impériaux, qui abritait 30 salles de chirurgie, ainsi que 200 salles de diagnostiques avec pour chaque salle une cuve de bacta plus large que les standards galactiques et qui pouvait accueillir jusqu'à cinq patients en même temps. D'énormes cuves de bacta étaient entreposées dans les niveaux au-dessus de l'hôpital, tandis que les fournitures médicales étaient entreposées dans un compartiment à autonomie d'oxygène et isolé du reste du complexe par une porte étanche.

- Le Hangar Principal : Massif, il contenait outre toute une variété de chasseurs TIE, un panel de tous les véhicules militaires utilisés par l'Empire.

- Les Etages de Sécurité : Les stations de sécurité étaient constamment surveillées par une équipe de l'Imperial Security Bureau chargée de veiller sur l'accessibilité des pièces de haute sécurité, de même que chaque accès était répertorié, chaque visage filmé et les intrus pouvaient être arrêtés - ou désintégrés - en un temps record. Chaque couloir du Mont Tantiss commençait et se finissait par un checkpoint.

Les niveaux bas

- La Salle de Guerre : Équipée d'une quantité impressionnante de projecteurs holographiques, la Salle de Guerre permettait de suivre en direct les batailles menées par les glorieuses troupes de l'Empire partout dans la galaxie et de prendre, en direct, des décisions sur les multiples fronts. Des opérateurs devant leurs moniteurs annonçaient les nouvelles des fronts et leur supérieur - souvent un haut gradé - pouvait prendre l'initiative de sonner l'alerte. L'ascenseur privé de l'Empereur y était relié. Un centre de communication perfectionné permettait d'effectuer des appels cryptés, tandis que des mainframes gigantesques accueillaient des données sur toute la galaxie. Malheureusement, ces données furent perdues lors de l'explosion de la montagne. On pense que Thrawn relocalisa une partie des archives dans la Forteresse de la Main, sur Nirauan.

- L'Aile de Commandement : Ressemblant étrangement à la passerelle d'un Destroyer Stellaire, l'aile de commandement était le centre névralgique du complexe. D'ici, tout était coordonné : de la puissance du réacteur jusqu'aux ordres de maintenance, de l'ouverture de la cantine à la sonnerie du réveil des quartiers des stormtroopers et des officiers. Au-dessus des techniciens, les officiers donnaient leurs ordres sur la passerelle de commandement en observant le plan technique de la station diffusé, non pas sur une baie en transparacier, mais sur un moniteur.

- L'Ordinateur Central : Ce dernier recelait de toutes les données émises ou reçues au Mont Tantiss, sauf les communications privées de l'Empereur. Un nombre incalculable de droïdes s'occupaient de l'entretenir, notamment par le biais de droïdes archivistes, que Palpatine n'hésitait pas à consulter aussi souvent que la Chambre Impériale des Données, dans le Palais Impérial de Coruscant. Le noyau était construit sur le modèle de la chambre de clonage : un puits, relié de part en part par une passerelle, passant au-dessus du noyau central qui alimentait en énergie la montagne.

- La Section Sécurité Principale : Cette section coordonnait toutes les stations de sécurité disséminées dans le complexe. Un officier supérieur de l'Imperial Security Bureau - un homme de confiance de Palpatine - supervisait les opérations et donnait son accord ou non au passage d'une personne. La section disposait de deux armureries personnelles en cas d'attaque ou de rébellion.

- Le Bloc de Détention : Similaires à tous les blocs des prisons impériales, les Impériaux y enfermaient les criminels politiques, agitateurs, et autres contrebandiers. Il s'agissait effectivement plus d'un centre d'interrogatoire que d'une prison, puisque l'Empereur et/ou l'Inquisitorius pouvaient interroger en personne un prisonnier s'il s'avérait récalcitrant.

- Les Casernes : Les stromtroopers, troupes de la Marine Impériale, techniciens et logisticiens étaient encasernés dans ses baraques ressemblant trait pour trait à celle d'un Destroyer Stellaire. Les unités de soldats se retrouvaient entre elles, et chaque étage de soldat avait un étage supérieur qui correspondait à l'étage des officiers. Un mess gigantesque pouvait distribuer les repas de tous les soldats en même temps, mais les unités différentes ne se mélangeaient guère : soldats entre eux, médecins entre eux, officiers entre eux, etc. Dans ces casernes, trois armureries disposaient des plus puissantes armes de la galaxie, notamment des lance-missiles PLEX-4 et des E-Web.

Les niveaux souterrains

Situés bien en dessous du niveau du sol de Wayland, les niveaux souterrains disposaient de quatre réacteurs auxquels on accédait par des turbascenseurs situés à proximité de l'Aile de Commandement. L'Empereur Palpatine pouvait y accéder depuis son turboascenseur privé. Chewbacca et Lando Calrissian firent exploser ces immenses réacteurs, ce qui entraîna la destruction totale du Mont Tantiss et le dégagement radioactif qui s'ensuivit. Outre ces réacteurs, les niveaux souterrains se divisaient en plusieurs couloirs nommés Labyrinthe, longs de plusieurs kilomètres, dont on ignore encore à l'heure actuelle leurs fonctions. Il pouvait s'agir peut-être, lors de la destruction du hangar personnel de l'Empereur, de sa seconde sortie de secours.

Après la destruction du Mont Tantiss, une équipe de xénoarchéologues se lancèrent, nous l'avons vu, dans des fouilles et des théories sur la construction du complexe dans la montagne. Lorsque les Noghris furent relocalisés sur Wayland, ils eurent la charge de veiller sur les décombres du Mont et à ce qu'aucun trésor enfoui ne puisse tomber entre les mains de chercheurs de trésor. Ce fut malheureusement ce qui arriva lorsqu'un chasseur de trésor trouva une datacarte, le Document de Caamas, qui contenait des informations ultraconfidentielles sur les clans Bothan qui avaient aidé l'Empereur Palpatine à saboter le générateur de bouclier de Caamas et à effectuer un bombardement orbital qui massacra l'essentiel de sa population. Leia Organa Solo, fort heureusement, récupéra la disquette à temps, mais cette dernière s'avéra trop usée pour être lue. Ce document entraîna la Crise du Document de Caamas, que l'imitateur du Grand Amiral Thrawn, Flint, et ses acolytes - le Moff Disra et Tierce - comptaient utiliser pour diviser la Nouvelle République et reprendre le pouvoir.

Plus tard, lors de l'Invasion Yuuzhan Vong, Wayland fut occupée par les envahisseurs qui utilisèrent des esclaves et des animaux de leur création pour fouiller les décombres et en retirer des éléments importants sur les archives du Mont. Uldir Lochett, accompagnée de la Jedi Klin-Fa Gi, tentèrent de stopper les envahisseurs mais échouèrent. Ces derniers, à l'aide de gigantesques vers nommés Chom-Vrone, dévastèrent le sol planétaire pour alimenter en ressources minérales leurs machines de guerre.

Articles en rapport

Coruscant
Coruscant
Planètes
Ordre Jedi
Ordre Jedi
Organisations
Palpatine
Palpatine
Personnages
Thrawn
Thrawn
Personnages