Drikl Lecersen

Membre du Conseil des Moffs du temps de la Seconde Guerre Civile Galactique et au delà, Drikl Lecersen était opposé au contrôle exercé par Jagged Fel sur l'Empire et décida de comploter pour le destituer de son poste de Chef d'Etat. Afficher le sommaire

Un Moff aux côtés de Gilad Pellaeon

Drikl Lecersen était un Moff impérial membre du Conseil des Moffs vers +41, du temps de la Seconde Guerre Civile Galactique. Durant le conflit qui opposait l'Alliance Galactique menée par Darth Caedus, anciennement le Jedi Jacen Solo, et la Confédération, Lecersen demeurait aux côtés de Gilad Pellaeon, qui dirigeait alors les Vestiges de l'Empire. Lorsque Caedus proposa une alliance et une coopération militaire à Pellaeon, le vieux militaire se montra très sceptique, malgré l'approbation d'une bonne partie du Conseil des Moffs. Lecersen était à son habitude de l'avis de Pellaeon, et voyait en cette proposition un risque que le Conseil ne perde une partie de son autorité sur les forces impériales au profit du nouveau leader de l'Alliance. Cependant, Caedus changea son offre et proposa aux Vestiges le legs de plusieurs mondes clés dont Bilbringi et ses chantiers navals ainsi que Borleias. Il n'en fallut pas plus pour convaincre Lecersen et les autres Moffs réticents de s'allier à lui.

L'alliance avec Caedus

L'Empire proposa pour la première fois son aide lors de la Bataille de Fondor, mais les choses ne se déroulèrent pas comme prévu. Pellaeon fut assassiné par Tahiri Veila, l'apprentie Sith de Darth Caedus, à bord de son vaisseau amiral le Bloodfin. De plus, plusieurs Moffs trouvèrent la mort de la main de Mandaloriens à bord du même vaisseau lors de l'attaque qui s'en suivit. Le Conseil des Moffs sortit affaibli de cette bataille mais Lecersen, dont les principaux opposants avaient trouvé la mort, profita de l'occasion pour asseoir son autorité sur le Conseil. Quelques semaines plus tard, l'Empire participa à la Bataille de Nickel One où il déplora à nouveau de lourdes pertes chez ses officiers et ses Moffs à cause des Mandaloriens. Lecersen passa lui même très près de la mort en échappant de peu aux commandos. Cependant, sa place de leader du Conseil n'en fut à nouveau que renforcée, si bien qu'il fut personnellement invité à superviser la Bataille de Shedu Maad, opposant l'Alliance Galactique et les Vestiges à la Coalition Jedi, à bord du vaisseau amiral de Caedus, le Anakin Solo. Dans les prémices de la bataille, Lecersen révéla à Caedus la capacité de l'Empire à créer une arme biologique mortelle basée sur l'ADN, et donc capable de toucher tout les membres d'une même famille. Le Moff proposa à Caedus d'expérimenter cette arme sur la Reine Tenel Ka, souveraine du Consortium de Hapes, qui combattait aux côtés des Jedi, grâce à l'ADN du Prince Isolder, retenu captif à bord du Anakin Solo. Lecersen se vit opposer un refus catégorique de la part de Caedus, le Seigneur Sith sachant que le virus tuerai également sa propre fille, Allana Djo, qu'il avait eu avec Tenel Ka et dont son identité en tant que père était restée secrète. Mais Lecersen n'était pas du genre à obéir sans réfléchir. Persuadé que son action serait bénéfique à l'Empire, il prit sur lui de créer le virus et de l'expédier sur le Dragon Queen, le vaisseau amiral de Tenel Ka. Lecersen n'eut en revanche pas à subir les foudres vengeresses de Caedus, ce dernier ayant entre-temps été défait par sa propre soeur Jaina Solo.

Cependant, la chute de Caedus signa également celle des Vestiges. Lecersen et les autres Moffs, vaincus, furent confinés à bord du Anakin Solo et se virent proposer deux choix par Luke Skywalker : devenir prisonniers de guerre et être jugés selon les lois du Consortium de Hapes pour tentative d'assassinat sur la Reine, ou faire participer les Vestiges à la reconstruction de la Galaxie et accepter la nomination de Jagged Fel comme Chef d'Etat de l'Empire et leader du Conseil des Moffs. Lecersen et les autres Moffs n'avaient pas vraiment le choix et optèrent pour la deuxième solution. Malgré leur réticence, cette nomination allait ouvrir une nouvelle ère pour l'Empire Galactique.

Le complot contre Fel

Malgré le dynamisme apporté par Jagged Fel, les Moffs, et Lecersen en particulier, ne supportaient pas d'être placés au second rang. Après deux ans de coopération, Lecersen décida de comploter contre Fel pour l'éjecter de son siège de Chef d'Etat. Le Moff compta tout d'abord exploiter la relation naissante de Fel avec la Jedi Jaina Solo, au moment où l'Alliance Galactique et son Chef d'Etat, Natasi Daala, menait une politique anti-Jedi très virulente. Lecersen fournit notamment au journaliste Javis Tyrr un droïde espion, qui parvint à surprendre des conversations entre les deux amants où Jag révélait des secrets de l'Alliance aux Jedi. Malheureusement, le droïde fut récupéré par Jaina Solo et après analyse, cette dernière découvrit qu'il s'agissait d'une technologie impériale avancée. Jag et Jaina soupçonnèrent Lecersen d'être derrière tout ça, mais ne disposaient d'aucune preuve.

Quelques semaines plus tard, Lecersen passa à la vitesse supérieure pour tenter de faire tomber Fel. Il s'allia notamment à Haydnat Treen, la sénatrice de Kuat, une nostalgique de l'ère Palpatine qui complotait contre l'Alliance et avait les mêmes intérêts à voir Fel éliminé. Il découvrit rapidement que Treen cherchait à mettre en place une conspiration pour réunifier l'Alliance et l'Empire, et que lui-même occupait une place de choix dans ses plans. En effet, Treen n'avait pas caché à Lecersen qu'elle le voyait très bien monter sur le trône impérial, tout en laissant sous entendre une possible aventure entre eux, qui la positionnerait de facto comme Impératrice. Lecersen fut flatté de se voir proposer cela, mais si le plan paraissait jouable, il restait tout à faire. Dans les semaines qui suivirent, la Conspiration s'étendit jusqu'à inclure quelques hauts représentants de l'Alliance, notamment Fost Bramsin, le sénateur de Coruscant, l'Amirale Sallinor Parova ou encore le Général Merratt Jaxton. Très vite, il fut décrété que le meilleur moyen d'action de la conspiration serait de provoquer le chaos. Dans un premier temps, Lecersen s'appliqua à organiser avec Treen une tentative d'assassinat contre l'Amiral Nek Bwua'tu, un ami très proche du Chef d'Etat Natasi Daala. L'Amiral Bothan fut attaqué par deux faux-Jedi qui laissèrent leur victime dans le coma, et surtout poussa Daala à renforcer sa vendetta conte le Nouvel Ordre Jedi. Parallèlement, Lecersen s'assura d'ajouter une pression supplémentaire sur Daala en soutenant secrètement des révoltes d'esclaves un peu partout dans la Galaxie. Pour cela, le Moff fonda et dirigea secrètement les actions du Freedom Flight, une organisation militant pour l'abolition de l'esclavage et organisant des opérations spectaculaires. Petit à petit, à mesure que de nouveaux foyers de rébellion se déclaraient dans la Galaxie, Daala se voyait obligée d'agir par la répression pour maintenir l'ordre, notamment en engageant des guerriers Mandaloriens. Lorsque la situation devint intenable pour la Chef d'Etat, la conspiration décida d'agir et de renverser Daala. Cependant, ils se firent couper l'herbe sous le pied par le Nouvel Ordre Jedi qui venait d'exécuter son propre coup d'état. La formation d'un Triumvirat composé du Maitre Jedi Saba Sebatyne, de Merrat Jaxton et de Haydnat Treen fut la consécration pour les conspirationnistes, qui voyaient là une voie royale pour prendre le pouvoir. Dans les jours qui suivirent, Lecersen supervisa l'intégration de nouveaux membres dans le mouvement, notamment le Sénateur Kameron Suldar, sans connaitre sa véritable identité de membre de la Tribu Perdue des Sith.

Rattrapé par Daala

Articles en rapport

Natasi Daala
Natasi Daala
Personnages
Galaxie
Galaxie
Cultures
Moff
Moff
Cultures
Ordre Jedi
Ordre Jedi
Organisations