Mon Mothma

Sénatrice anti-impériale originaire de Chandrila qui fonda la Rébellion contre l'Empire Galactique. Elle devint plus tard présidente de la Nouvelle République qui succéda à la tyrannie de l'Empereur. Afficher le sommaire

Née dans le monde de Chandrila, dans le Noyau, Mon Mothma grandit dans un port au bord de la Mer d'Argent. Sa mère, la gouverneur de la cité, lui apprit à aimer son monde. Son père, un diplomate de la République, lui apprit à comprendre la galaxie. A sa majorité, Mon Mothma se fit élire représentante de son secteur au Sénat de la République.

Au chevet de la République Galactique

Après le chaos de la Guerre des Clones, Palpatine prit le titre d'Empereur. Ce fut après les atrocités commises par Tarkin sur Ghorman, et les abus de pouvoir militaire des soldats de l'Empire, que Mon Mothma décida de devenir l'une des ferventes opposantes au régime du Nouvel Ordre. Elle reçut le soutien de son plus vieil ami au Sénat, Bail Organa, représentant d'Alderaan. Même la naissance de sa fille Lieda ne l'arrêta pas. Bail lui assigna une aide Alderaanienne, Malan Tugrina, qui se dévoua rapidement à Mon. Continuant à travailler en secret, elle réussit à convaincre Jan Dodonna de rejoindre le mouvement de résistance qu'elle mettait sur pied, ainsi qu'un anti-Impérial radical, Cody Sun-Childe.

Mon Mothma pendant la Guerre des Clones Mon Mothma pendant la Guerre des Clones

La création du mouvement rebelle

Pendant la montée de l'Empire, Mon Mothma fut une sénatrice virulente contre l'autorité impériale et son franc parler, qu'elle tirait de ses origines sur Chandrila, ne plaisait pas beaucoup à l'Empereur qui la fit surveiller par les renseignements impériaux. Mothma ne s'en préoccupa pas et continua ses opérations d'aide à la cause rebelle, tout en cumulant de la présence auprès de la jeune fille de Bail Organa, Leia Organa, à qui elle apprit la politique dans l'optique qu'elle devienne à son tour sénatrice. Quelques années avant la Bataille de Yavin, les activités de Mon Mothma attirèrent l'attention de l'Empereur qui décida de mettre un terme aux opérations à peine couvertes de la sénatrice pour soutenir la Rébellion. Palpatine ordonna à ses agents de l'Imperial Security Bureau et du COMPNOR de mettre la politicienne aux arrêt. Ne souhaitant pas être exécutée, elle quitta Coruscant grâce à un réseau Rebelle renseigné par son ami Bail Organa. Des mois plus tard, elle se rendit sur Corellia pour signer le Traité Corellien avec Bail Organa et le sénateur Corellien Garm Bel Iblis, unifiant ainsi les trois plus grands groupes de résistances pour former l'Alliance Rebelle. Malheureusement, la réunion symbolique fut interrompue par Darth Vader qui les fit immédiatement prisonniers et les déferra devant l'Empereur à bord de l'Etoile Noire. Ce dernier s'apprêtait à les exécuter et ainsi à tuer la rébellion dans l'œuf lorsque Galen Marek, l'ancien apprenti secret de Vader, débarqua avec fracas. Affrontant Vader puis Palpatine, le jeune homme se sacrifia pour permettre aux rebelles de prendre la fuite. Mothma et tout les survivants se réunirent sur Kashyyyk pour fonder officiellement le plus grand mouvement de résistance jamais élaboré, l'Alliance Rebelle. Peu après, elle proclama officiellement l'existence de la Rébellion en diffusant massivement sur l'HoloNet sa fameuse Déclaration formelle de Rébellion, au nez et à la barbe de l'Empereur.

Nous sommes convaincus que l'Empire Galactique a bafoué - de façon volontaire et malveillante - les droits des citoyens libres de la Galaxie. Nous avons donc décidé d'exercer le droit inaliénable qui nous autorise à le renverser.
_Extrait de la Déclaration formelle de Rébellion

Commandant en Chef de l'Alliance Rebelle, elle persuada ensuite des planètes comme Agamar, de rejoindre la lutte contre l'oppression de l'Empire. Elle recruta personnellement nombre de commandos et d'agents spéciaux, notamment Kyle Katarn, qui l'aida à obtenir les plans de l'Etoile Noire. Mais les relations avec Garm Bel Iblis étaient très tendues et seul Bail Organa parvenait à assurer la stabilité de cette alliance à trois têtes. Lorsque Organa périt sur Alderaan en l'an 0, Bel Iblis s'insurgea contre Mon Mothma trouvant son autorité trop étendue. Lorsque Mon Mothma fut accusée par Bel Iblis de souhaiter devenir une nouvelle Impératrice, elle usa de son influence pour exclure le sénateur Corellien et ses hommes de l'Alliance Rebelle.

Une Nouvelle République pour le retour de la démocratie

Nous, membres de l'Alliance Rebelle, nous annonçons officiellement notre intention de restaurer l'Ancienne République en créant une Nouvelle République.
_Discours de Mon Mothma

Après la Bataille d'Endor, Mon Mothma fit une allocution qui resta dans les annales de l'histoire de la galaxie où elle déclara l'intention des rebelles de mettre en place un nouveau gouvernement démocratique dans la lignée de l'Ancienne République. C'est à la suite de ce discours que Mon Mothma devint la Chef du Conseil provisoire de cette Nouvelle République. Elle orchestra la libération des Mondes du Noyau, sa planète natale de Chandrila en particulier, et gouverna ensuite sur Coruscant après la difficile libération de la planète.

Durant la campagne contre Zsinj, Seigneur de Guerre Impérial, Mon Mothma devint l'objet d'attaques. Son loyal aide de camp, Malan Tugrina, tenta de l'assassiner mais mourut avant d'avoir pu arriver à ses fins. Lors de la campagne du Grand Amiral Thrawn, Garm Bel Iblis refit son apparition et s'excusa auprès de Mon Mothma pour s'être trompé sur elle. Mais même son aide ne parvint pas à arrêter l'Empereur Ressuscité. La Nouvelle République avait souffert de grandes pertes, mais survécut comme Mon Mothma.

Très concernée par le futur de la démocratie qu'elle avait en grande partie restaurée, Mon Mothma développa une nouvelle structure et devint la Chef d'Etat de la Nouvelle République. Elle plaça un de ses amis de Chandrila, l'Amiral Hiram Drayson, à la tête de l'agence des services secrets Alpha Blue.

Etre président ne veut pas dire ne jmais écouter ses sentiments, ou ses intuitions. Le commandement n'est pas une simple affaire de logique, sinon nous laisserions les droïdes s'en charger. Les rois, les présidents, les empereurs... les meilleurs d'entre eux sont motivés par leurs passions aussi bien que par l'éthique ou le raisonnement.
_Mon Mothma à Leia Organa Solo

Moins d'un an après sa nomination comme Chef d'Etat, Mon Mothma survécut à une nouvelle tentative d'assassinat par l'ambassadeur Furgan de la planète Impériale de Carida. Comment s'y était-il pris ? Furgan avait placé un poison moléculaire dans son verre, et l'avait jeté à la figure de Mon Mothma. Heureusement, Mon fut guérie par la Jedi de Mon Calamari Cilghal après que celle-ci ait réussi à extirper la plupart des agents bactériologiques. Mon Mothma préféra alors se retirer plutôt que de gouverner en étant malade et elle laissa sa place à Leia Organa Solo.

Elle reçut la visite de cette dernière, en pleine Crise de la Flotte Noire, alors qu'elle était convoquée par le Conseil Dirigeant de la Nouvelle République. Mon Mothma lui expliqua qu'elle ne devait en aucun cas laisser les sénateurs lui dicter ce qu'elle devait faire : avoir peur pour Han Solo ne la rendait pas moins efficace. Six ans plus tard, durant la crise de la " Nouvelle Rébellion " de Kueller, Mon Mothma revint temporairement en tant que Chef d'Etat. Elle retourna ensuite chez elle, dans sa maison principale sur Coruscant avec sa fille, dans le quartier de Surtsey. Peu avant l'invasion des Yuuzhan Vong, Mon Mothma mourut paisiblement dans son sommeil. Son plus fidèle ami Ackbar prononça un discours devant l'ancien Palais Impérial et Borsk Fey'lya, le nouveau Chef d'Etat, décida de lui rendre hommage en nommant un croiseur à son nom

Vous venez de consulter la Version Légendes de cet article. Peut-être souhaiteriez-vous lire la Version Canon ?

Articles en rapport

Bail Organa
Bail Organa
Personnages
Coruscant
Coruscant
Planètes
Chandrila
Chandrila
Planètes
Alliance Rebelle
Alliance Rebelle
Organisations
Bel
Bel
Personnages