Gardes Solaires de Thyrsus

Organisation militaire née d'une rébellion parmi les Echani, la Garde Solaire était l'ennemie jurée des Mandaloriens. Elle finit par adhérer à la noire religion des Sith... Afficher le sommaire

Les Gardes Solaires ? Je n'ai jamais vu de guerriers plus redoutables, ni plus spectaculaires. Ces idiots auraient mieux fait de se rappeler de quelque chose, cependant - ne jamais faire confiance à un Sith.
_Général Solomahal

I - Un Peu d'Histoire

Le Commandement Echani était, à l'origine, une confédération de six planètes, qu'on appelait les « Six Soeurs », placée sous la coupe de l'espèce Presque-Humaine du même nom : les Echani se reconnaissaient principalement à leurs cheveux, couleur argent, ainsi qu'à la pâleur de leur peau crayeuse ; supposément issus d'une expérience des Arkaniens sur le génome humain, leur système était à dominante matriarcale.

Les Thyrsiens dérogèrent à cette tendance au cours de l'insurrection Bengali, en 1154 avant la Bataille de Yavin : après que leurs mâles aient pris le pouvoir - en rejetant, au passage, l'autorité du Conseil des Femelles -, ces derniers firent évoluer Thyrsus dans une direction diamétralement opposée aux autres mondes Echani ; du culte de la Lune, en particulier, ils passèrent au culte du Soleil ; un choix qui n'avait rien d'étonnant, compte tenu du fait que les soleils rouges, dont les lueurs baignaient leur planète, avaient profondément modifié leur apparence physique : sous leur influence, leurs cheveux s'étaient assombris, de même que leur peau.

Cette émancipation ne se résuma pas seulement à un changement de religion, toutefois ! Les Thyrsiens avaient aussi développé un langage du corps élaboré, qu'ils surent mettre à profit quand ils se prirent d'engouement pour l'armurerie lourde. Combinant l'usage traditionnel de l'Art Echani avec le maniement de la lame, la division d'élite des unités militaires de Thyrsus, préposée aux missions spéciales, profita de ce contexte favorable pour émerger. Elle fut, dès lors, connue sous le nom de Garde Solaire. Ils furent le fer de lance de la guerre d'indépendance, laquelle devint effective à la suite de la signature du Pacte d'Almera en -899.

II - Des Mercenaires D'Exception

A l'origine, les guerriers de cette faction se firent connaître pour leurs croisades contre leurs cousins Echani, qu'ils livraient à la tête de leurs armées ; mais la situation évolua rapidement : la Garde Solaire était pauvre, ce qui l'incita à se transformer en une unité de mercenaires d'élite grassement payée. Et, après que ses hommes aient réalisé combien ils étaient supérieurs à la majorité de leurs rivaux, ils abandonnèrent Thyrsus ; leurs débuts se retrouvèrent bien vite des millénaires derrière eux, la Galaxie ne les connaissant plus que comme un groupe semi-nomadique.

Un Ennemi Légendaire...

Ce furent ensuite les Guerriers Mandaloriens qui mobilisèrent leur attention. Car leurs tactiques expansionnistes les inquiétaient au plus haut point... En fait, il n'y eut pas pour autant de rassemblement massif de troupes : ce furent plutôt des groupes réduits de combattants qui se livrèrent des duels à mort, ça et là. Les deux factions se haïssaient mutuellement - d'une haine aussi brûlante que le pulsar Oolex, prétendirent certains... - ; la chose était compréhensible : Mandaloriens et Gardes Solaires avaient beau dominer sans conteste le monde du mercenariat, ils ne s'en faisaient pas moins de l'ombre l'un l'autre... Notons, d'ailleurs, pour l'illustrer, que si c'était Jango Fett qui avait été retenu par Tyranus pour sa victoire sur Komari Vosa, les Kaminiens avaient présélectionné des hommes des deux organisations, comme modèles potentiels pour l'Armée de Clones de la République ; plus tard, le Garde Solaire Kenix Jir serait finalement recruté dans le même but. Les Gardes Solaires de Thyrsus acquirent ainsi la réputation d'être l'unique groupe de guerriers capable de se battre à armes égales contre les légions Mandaloriennes, et même de l'emporter ! La lutte acharnée des deux camps atteignit son paroxysme avec la Bataille de Sintheti, en -402, lors de laquelle ils s'entretuèrent pendant trois ans dans les catacombes de la planète pour s'emparer du trône. Les Mandaloriens n'en furent pas moins une source d'inspiration majeure, pour leurs rivaux ! D'une part, leurs organisations internes respectives étaient très proches ; d'autre part, en réponse aux Jet Packs - et peut-être même à d'autres engins volants, plus caractéristiques de leur Némésis, on vit les Gardes Solaires développer, au fil des ans, une technique de combat anti-aérien très efficace, à même de surcharger les appareils adverses. Les guerriers de Mandalore, en retour, adopteraient plus tard leur Kama.

Un Armement Féroce

Un Garde Solaire de Thyrsus. Un Garde Solaire de Thyrsus. Cette tactique «  anti-mandies » , comme tant d'autres chez eux, nécessitait l'usage de leur arme sacrée : une Pique de Force, d'environ un mètre de long, dont les deux pointes étaient capables de délivrer des chocs. Grâce à cette arme, qu'ils maniaient des deux mains, les Gardes Solaires pouvaient parer de nombreuses attaques, ou bien recourir à ses deux lames dans n'importe quelle autre intention. Il en existait, bien sûr, plusieurs variantes, mais la plupart étaient munies de deux Vibrolames, renforcées par de la Cortosis, à même de contrer efficacement les coups portés par un Sabrelaser... Sous sa forme rituelle, héritée des Echani, la Pique de Force arborait des extrémités couleur rouge flamboyant, qu'on activait, puis contrôlait, par une poignée.

L'emblème caractéristique des Gardes Solaires n'en demeurait pas moins leur armure ! Sa noirceur terrifiait instantanément leurs proies. Lourde, elle recelait un grand nombre d'outils, ainsi qu'une multitude d'armes, lesquelles influençaient le porteur dans ses traques et ses exécutions. Un système d'imagerie thermique était incorporé dans le viseur du casque - un heaume inspiré par celui des Gardes du Sénat, sensible qui plus est aux rayonnements infrarouges et ultraviolets ; il y avait aussi un mode longue-portée, qui était utilisé autant pour espionner que pour assister les Snipers.

A cet arsenal, déjà considérable, venaient s'ajouter à la pelle des vibrolames ainsi que des armes à pointe, dissimulées partout où c'était possible : gants, bottes, genouillères, etc. L'armure en elle-même n'entravait pas les mouvements des Gardes ; par ailleurs, elle autorisait une augmentation conséquente et rapide de la température extérieure au niveau des mains, suffisante pour faire s'enflammer de la chair ; un avantage que les Gardes Solaires furent nombreux à compléter par des lance-flammes miniatures, ainsi que par de sombres armes à feu situées en dessous de leurs bras, mais également par plusieurs autres accessoires. De quoi comprendre leur nette préférence pour le combat au corps-à-corps...

Une Vie des Plus Vénales

Parmi les missions confiées à l'organisation, il y avait des tentatives de sauvetage, des rapts, des sabotages et, bien évidemment, des massacres ; il y en avait d'autres, cependant... Étant donné que ses hommes insistaient toujours pour être (sur)payés, on attendait toutefois d'avoir épuisé tous les autres recours, avant de faire appel à eux ; d'autant qu'ils étaient réputés pour mutiler leurs prisonniers ! Les Gardes Solaires travaillaient, en général, par équipe de quatre, engagés pour réussir là où tous les autres avaient échoué - par exemple pour infiltrer une citadelle imprenable, ou bien détruire une énième arme de destruction massive. La guérilla urbaine, sous toutes ses formes, n'avait aucun secret pour eux. En outre, ils furent nombreux à accroître leurs honoraires en se faisant gladiateurs. Pour ce qui était de leurs ennemis, en revanche, ils préféraient « régler ça » en privé...

III - Notions Succinctes de Hiérarchie

Les initiés de la Garde Solaire avaient le rang de Légionnaire Stellaire. Leur période d'essai durait toute une année, au terme de laquelle il leur fallait avoir respecté à la lettre l'étiquette du groupe ; s'entendait : ni désertion sous le feu ennemi, ni beuverie exagérée - entres autres. Quiconque enfreignait ces règles était passible d'être expulsé immédiatement.

Ceux qui passaient l'épreuve du feu avec succès étaient promus au rang de Tribun Stellaire. Le commandement d'une légion de la Garde Solaire leur était alors confié, ce qui faisait pour eux de vingt à quarante soldats sous leurs ordres.

Bien plus rares étaient ceux qui commençaient comme Légat des Soleils Jumeaux (1) ; à ceux-ci il incombait la responsabilité de deux à quatre légions tout entières ! Venaient ensuite, dans l'ordre : les positions de Préteur des Soleils Jumeaux (1), Commandant Tychani, et Dictateur Tychani. Le rang de Garde Solaire Suprême, lui était accordé aux généraux de cette organisation militaire... En définitive, seul l'héroïsme était en mesure de faire la différence, chez ces guerriers.

IV - Culte Sith

La Religion avait certes joué un rôle essentiel dans la culture Thyrsienne, ce ne fut réellement qu'un siècle avant la Proclamation de l'Ordre Nouveau, que son influence devint prépondérante ! A ce moment de son histoire, la Garde Solaire se mit, en effet, à se passionner pour la Force, ainsi que pour les traditions développées par ses adeptes. Ce fut, en particulier, la Prophétie de l'Elu qui éveilla la curiosité ; car l'idée qu'un prétendu « fils des soleils » fût appelé à sauver la Galaxie était, à priori, fort conforme à ses propres croyances.

L'Ordre des Seigneurs Noirs des Sith, toujours à l'œuvre dans l'ombre depuis le désastre de Ruusan, vit dans ces croyants encore naïfs une véritable aubaine : ses membres se firent passer, « à tort », pour les élus de la fameuse prophétie, propageant au passage leur interprétation négative de l'orthodoxie Jedi. Cette rencontra transforma la Garde Solaire en un culte Sith à part entière ! Un culte Sith particulièrement dangereux... Fort heureusement, la majeure partie de ses effectifs n'en demeurait pas moins insensible à la Force. Darth Plagueis les utilisa pour surveiller la forteresse où se tenait la Réunion sur Sojourn, forum informel destiné à saper les fondements de la République Galactique. Un détachement "porta secours" à Palpatine lorsqu'il fut enlevé par les hommes du sénateur de Malastare Pax Teem. Un autre détachement fut exterminé par les assassins Maladiens au sein du siège de l'Ordre du Cercle Oblique lors de l'assassinat de Larsh Hill et de la tenative à l'encontre de Darth Plagueis.

Sous son règne en tant que Seigneur Noir, Darth Sidious prenait plaisir à employer ces nouvelles recrues, comme mercenaires, voire assassins. Son titre lui ayant conféré un ascendant considérable sur ces guerriers, comme l'illustre le serment de fidélité du Garde Solaire Suprême Wulain, il aurait été fou de ne pas en profiter pour leur faire faire ce qu'il désirait, après tout... Sénateurs gênants et magnats des affaires tombèrent ainsi sous les coups des Gardes Solaires, favorisant l'élection de leur Maître Sith comme Chancelier Suprême. L'un d'entre eux avait même été envoyé à la recherche de l'Holocron du Roi Adas : c'était le père de Carnor Jax, qu'on retrouva exécuté par le Seigneur Sith Sidious à cause de son échec. Un détachement était dissimulé sur Coruscant en permanence, au cas où Palpatine en aurait eu besoin.
L'Apprenti Sith Darth Maul faisait aussi régulièrement appel à leur engeance, histoire de tester ses propres capacités martiales...

Un outil, néanmoins, n'avait d'intérêt que s'il servait à quelque chose ; ce finit par n'être plus le cas des Gardes Solaires, dès lors trop dangereux pour qu'on leur laissât la vie sauve. Sur ordre du Comte Dooku, Asajj Ventress fut chargée de les éliminer, vers la fin de la Guerre des Clones - peut-être en raison de la défaite du 2ème régiment face au Général Solomahal ; auparavant, des dissidents de leur organisation avaient été engagés pour s'opposer à la campagne de la Garde de l'Ombre de Mystril ; ceux qui furent épargnés, fanatiques de leur état, rejoignirent les Gardes Rouges et, plus tard, la Garde Royale Impériale - qui reprit d'ailleurs, au passage, le concept de leur armure ; certains parmi eux, sensibles à la Force, postulèrent pour un poste dans la Garde de l'Ombre.

Note 1 : Twisuns a ici été traduit par « Soleils Jumeaux », comme contraction de Twin Suns.

Articles en rapport

Force
Force
Cultures
Sith
Sith
Organisations
Echani
Echani
Cultures
Garde de l'Ombre
Garde de l'Ombre
Organisations
Soleils Jumeaux
Soleils Jumeaux
Organisations