Apocalypse

L'Apocalypse est en marche ! Dans ce dernier roman de la série Le Destin des Jedi, Jedi et Sith s'affrontent avec Coruscant pour champ de bataille. Pour les Sith, c'est la possibilité de rétablir leur domination sur la galaxie qui les a oublié depuis si longtemps. Pour Abeloth, c'est un pas de géant dans sa quête pour conquérir toute la vie partout. Pour Luke Skywalker, c'est un appel aux armes pour éradiquer La Tribu Perdue des Sith et leur monstrueux nouveau maître une fois pour toutes. Profitant d'une grève de la planetwide, les équipes de Chevaliers Jedi prennent les infiltrés Sith par surprise. Mais la victoire contre la rusée et sauvage Abeloth, et le final terrifiant qu'elle a prévu, est tout sauf certain. La vérité dévastatrice sur l'incarnation du côté obscur sera exposé et répercutera ses ondes de choc à travers l'Ordre Jedi, la galaxie et la Force elle-même.

Couverture

Critique de Benson800

Dernier tome du Destin des Jedi, Apocalypse offre à nouveau à Troy Denning la possibilité de conclure une série d'envergure. Christie Golden nous avait laissé avec une histoire resserrée et centrée sur les vraies trames scénaristiques de la série et tout était prêt pour la conclusion. Dans ces conditions, c'était quasiment gagné pour Denning, et le bouquin tient ses promesses et se hisse même dans les meilleurs opus de la série. Le livre nous amène un bon climax et apporte une explication et une (sorte de) conclusion sur Abeloth que le lecteur appréciera diversement.

Coruscant assiégée et au contrôle des Sith, les Jedi montent une contre attaque avec la cellule de résistance Bwua'tu pour les bouter hors de la capitale. L'opération s'embourbe cependant rapidement et c'est là que les choses commencent à devenir intéressantes. On voit commence à voir comment Abeloth fonctionne et parvient à survivre. Elle devient d'ailleurs véritablement le centre d'attention. On en oublierai presque que Jedi et Sith sont en guerre ouverte en plein coeur de Coruscant ! Parallèlement, un groupe de Jedi découvre l'histoire d'Abeloth auprès du nid Killik qui l'avait emprisonnée à l'origine. On apprend alors qu'Abeloth n'est pas une Celestial mais qu'elle en est devenue une sorte d'équivalent en se créant une place dans la famille des "Élus", visiblement composée de trois Celestials, avant d'en être exclue. Les Jedi apprennent qu'elle est une sorte de force de destruction en étant à l'opposé de la famille des Élus qui représentaient une sorte d'équilibre dans la Force. Une fois les Jedi au courant de cette histoire, l'élimination d'Abeloth devient la priorité numéro 1 et un combat simultané entre les divers avatars d'Abeloth parvient à la détruire quasi définitivement. C'est plutôt commode puisque chacun a le droit à son moment de gloire : Tahiri et Boba Fett tuent un avatar d'Abeloth dans les Vestiges de l'Empire, Tahiri encore et Saba tuent un autre avatar dans l'ordinateur central du Temple Jedi, Ben et Vestara en tuent un sur la planète d'Abeloth et enfin Luke, aidé visiblement de Darth Krayt (sans le nommer), tue le dernier avatar Au delà des Ombres. Tout est donc bien qui finit bien... sauf pour Coruscant qui a plusieurs milliards de pertes civiles et pas mal de destructions. L'Ordre de son côté a perdu plusieurs centaines de Jedi. Ces derniers savent en revanche que cette victoire est temporaire et qu'un jour ou l'autre, dans très longtemps, Abeloth redeviendra à nouveau forte et reviendra semer le chaos. Le livre se termine sur l'envoi d'une expédition Jedi pour retrouver ce qu'il reste des Élus, tandis que Jaina Solo épouse (enfin) l'ex-Chef d'Etat de l'Empire Jagged Fel.

On a donc là une bonne forme de conclusion à la série. Cependant, le coeur du roman, qui concerne l'explication au sujet d'Abeloth, est tout de même léger. Cette partie est riche et convaincante mais a quand même un léger gout de mauvais dosage. C'est un peu comme dans Harry Potter 7 où les reliques de la mort viennent apporter un nouveau regard sur la série juste avant sa conclusion. Sauf que là, ça fait un peu plouf car ce nouveau regard ne change fondamentalement pas grand chose. Il est bien beau de nous sortir une sorte de prophétie et de dieu dans la Force, le tout saupoudré d'Anakin Skywalker, mais parfois l'intrigue était tellement éloignée d'Abeloth qu'on se demande si on a pas raté la cible. Il y a certes quelques référence au bassin de la connaissance ou à la transformation avortée du Sith Taalon en simili-Abeloth, mais ça reste bien trop léger.

Même si ce dernier tome est plutôt bon et fait suite à un excellent opus de Christie Golden, je n'arrive toujours pas à me retirer de l'esprit les livres médiocres qui ont constitué le coeur de la série. Il y a pour moins un bon début, une bonne fin et un milieu fadasse. Dans cette série les auteurs ont visiblement voulu trop en faire et le résultat est qu'on ne sait plus vraiment de quoi on parlait. Si on liste, on comprend vite le problème :
- Le réveil et les plans de conquête de l'entité Abeloth et son affiliation aux Celestials
- Le pseudo mystère de la psychose de Force (mis en scène et remis en scène jusqu'à écoeurement)
- Luke recherchant les raisons du basculement obscur de Jacen Solo un peu partout dans la Galaxie (Baran-Do, Aing-Tii, Fallanassi, Au delà des Ombres...)
- La dérive autoritaire et anti-Jedi de l'Alliance Galactique (avec son lot de digressions journalistiques inutiles)
- La sortie de l'isolement de la Tribu Perdue des Sith
- Les plans de la Tribu pour conquérir la Galaxie
- La guerre interne, complots, alliances, trahisons au sein de l'Empire Galactique entre Jag, Daala, Lecersen et j'en passe
- La romance sur des oeufs entre Ben Skywalker et Vestara Khai
- La volonté de mettre Allana dans l'action (alors qu'elle n'a que 9 ans)

Trop de choses, trop de domaines, trop complexes. On s'y perd. Ou en tout cas, je m'y suis perdu, malgré le travail de rédaction complémentaire des contenus des livres sur Anakinworld. J'aurai plutôt vu une duologie sur l'apparition de la Tribu Perdue, suivi d'une duologie ou trilogie sur Abeloth, qui aurait fait appel à la précédente duologie. Au moins les choses auraient été plus claires.

Enfin on a quand même au final quelques nouveautés intéressantes et des personnages qui évoluent un peu. C'est le principal, mais avec le regard que l'on a maintenant sur l'Univers Etendu, avec Legends, ça fait une conclusion un peu bancale.

Principaux personnages de Apocalypse

Ben Skywalker
Ben Skywalker
Personnages
Abeloth
Abeloth
Personnages
Vitor Reige
Vitor Reige
Personnages
Voir la liste complète

Autres romans dans Le Destin des Jedi

Commentez ce roman