Dass Jennir

Maître Jedi lors de la Guerre des Clones, Dass Jennir avait combattu aux quatre coins de la galaxie comme de nombreux autres Jedi de l'Ordre. Suite à l'Ordre 66, il devint un fugitif, en essayant de respecter au mieux les principes des Jedi. Afficher le sommaire

Un Maître engagé dans la Guerre

Maître Jedi lors de la Guerre des Clones, Dass Jennir avait combattu aux quatre coins de la galaxie comme de nombreux autres Jedi de l'Ordre. Nommé Général de la Grande Armée de la République, il mena, à la fin de la Guerre, ses troupes au combat au cours d'un ultime raid contre l'un des derniers bastions des Séparatistes, New Plympto. Hélas pour lui, ce fut à ce moment là que les évènements sur Coruscant furent mortels pour l'Ordre : Palpatine, en fait Darth Sidious, ordonna aux Commandants Clones d'exécuter l'Ordre 66 et de tuer tous les Jedi présents.

Fort heureusement, il semble que Dass ait senti le trouble dans la Force résultant de la mort d'un grand nombre de ses camarades Jedi. Il faisait partie des rares survivants de la première Purge. Les forêts de la planète étaient vastes et la Force était son alliée pour se diriger dans l'obscurité. De plus, cette dernière était avec lui : le détachement de clones parti sur ses traces n'était pas équipé de scanner de formes de vie, ce qui lui laissa le loisir de s'échapper. Prenant alors ses jambes à son cou, il courut dans la forêt mais trébucha sur une butte de terre qui le fit tomber... droit devant un Nosaurien, natif de la planète. Ce dernier avait à ses côtés un blaster à répétition et pouvait lui tirer dessus, ce qui devait engager le Maître Jedi à sortir son Sabrelaser pour répliquer et donc alerter les clones sur sa position. Il sauta alors en direction du Nosaurien et lui ferma la bouche car les natifs de New Plympto avaient la fâcheuse habitude d'alerter leurs semblables en ouvrant leurs bouches phosphorescentes. Ce qui aurait d'autant plus poser de problèmes à Jennir, qui proposa de relâcher son étreinte si le Nosaurien promettait de ne pas crier. Il remercia Dass de ne pas l'avoir tué mais il émit des doutes quant à son accoutrement : un contrebandier ? Un espion de la République ?... Un Jedi ! cria-t-il en saisissant une hallebarde.

Dass lui dit de ne pas crier si fort sinon il pourrait alerter les clones lancés à sa recherche. L'alien répliqua qu'il pensait que tous les Jedi avaient été tués par les clones, et Dass fut forcé de répondre par l'affirmative ce qui déclencha un fou rire chez le Nosaurien. Pour le calmer, il se présenta et le Nosaurien lui dit son nom : Bomo Greenbark. Bomo lui dit qu'il était difficile de n'avoir personne à qui se fier lorsqu'on devait fuir, faisant ainsi référence aux attaques de la République Galactique contre la population Nosaurienne qui vendait ses Œufs Rikknit aux Séparatistes, les seuls qui les avaient achetés. C'est pour cela qu'ils avaient été bannis du Sénat Galactique et que les clones et Dass Jennir étaient venus les tuer. Dass s'excusa pour ce qu'ils avaient fait et prétendit que les ordres venaient du Conseil des Jedi, eux-mêmes relayés par le Chancelier Suprême Palpatine, en fait pour préparer le terrain à l'esclavage des Nosauriens. Cependant, Bomo acceptait d'aider Dass tant que les clones étaient encore sur sa planète. Il ouvrit alors sa gueule et une lueur aveuglante sortie de la forêt, révélant une dizaine de Nosauriens pointant leurs Vibrolances sur le Maître Jedi.

Ils se jetèrent sur lui, mais le commandant Rootrock, ancien adversaire de la République Galactique durant la Guerre des Clones, ordonna à ses troupes de laisser le Jedi tranquille. Désormais ennemi de l'Empire, Dass ne pouvait être que leur allié. Il l'emmena près de sa tante et lui fit part de ce qui se passait au travers de la galaxie : tout le monde avait été perdant dans cette Guerre. Du point de vue de Dass, la corruption du Sénat et le Côté Obscur de la Force, manipulé par les Sith, avaient permis l'émergence du complot contre l'Ordre Jedi. Mais il avait besoin d'aide : il demanda au commandant Nosaurien de lui prêter un vaisseau afin qu'il parte pour Coruscant, au Temple Jedi, afin d'être sûr qu'aucun autre de ses anciens camarades n'avaient survécu.

Plus tard, lorsqu'il arriva devant le Temple Jedi, il vit un jeune Jedi clamer que l'Empire avait berné tous les citoyens de la galaxie et qu'ils devaient se joindre à lui pour attaquer les troupes. Cependant, Jennir ne fit rien pour ne pas révéler sa véritable identité. Le jeune Jedi périt sous les tirs de blaster des soldats clones. Mais dans la foule, il avait remarquer l'étrange aura d'une personne qu'il avait bien connue auparavant : Kai Hudorra. Ce dernier était accompagné d'une jeune Jedi, d'avec qui il se sépara pour mieux survivre à la Purge des Jedi. Lorsque Noirah Na fut partie, Dass s'approcha de Kai. Tous les deux cherchaient les conseils de la Force sur ce qu'il était nécessaire de faire pendant cette période de troubles. Mais finalement, ils s'aperçurent que retourner sur Coruscant était une erreur pour tous les deux. Kai conseilla au Maître Jedi de se débarrasser de son Sabrelaser, mais il répondit qu'il lui était encore nécessaire et qu'il le jetterait que lorsqu'il n'en aurait plus besoin. Mais Jennir s'était aperçu que seul, il ne pourrait rien faire. Il proposa au Maître Jedi Bothan de le rejoindre dans sa lutte, mais ce dernier refusa et lui souhaita que la Force soit avec lui.

Leader de la rébellion nosaurienne

Dass quitta peu après Coruscant pour retourner sur New Plympto où il devint chef de la résistance Nosaurienne. En compagnie de Greenbark, son aide de camp, il programma l'attaque d'un A6 Juggernaut Impérial qui stationnait non loin de leur camp de base. Préparant ses troupes à l'assaut, il dégaina son Sabrelaser et descendit une pente abrupte, sabre allumé, afin de tailler en pièces les clones.

La rencontre entre Jennir et Schurk-Heren La rencontre entre Jennir et Schurk-Heren Les escarmouches de ce style continuèrent jusqu'à ce que l'Empire décide d'y mettre un terme. En effet, les troupes impériales se regroupèrent pour affronter les forces rebelles Nausoriennes, et la seconde bataille de New Plympto s'ensuivit. Pendant que Bomo faisait évacuer les femmes et les enfants pour Sullust - afin d'éventuellement y retrouver son épouse et sa femme s'il venait à survivre -, le Jedi tentait de retenir coûte que coûte les troupes de choc de l'Empire, notamment ses meilleurs éléments, à savoir la 501ème Légion, menée par le commandant Vill. Une de ses manœuvres brillantes consista à couper un arbre imposant à l'aide de son Sabrelaser pour le faire tomber sur un groupe de Tanks de combat TX-130T, et ainsi gagner du temps pour que ses troupes puissent battre en retraite et s'enfuir, les impériaux ne faisant pas de quartiers envers les prisonniers de guerre. Alors qu'il allait effectuer la même manœuvre sur un deuxième arbre, un tir de Char ne lui en laissa pas le temps, et la déflagration fit s'abattre l'arbre, mais Jennir et Greenbark tombèrent dans le trou laissé, sur plusieurs dizaines de mètres de profondeur, et perdirent connaissance. Le temps que les deux compagnons retrouvent leurs esprits, et parvinrent à remonter jusqu'à la surface, la bataille était finie, et avait été gagnée par l'Empire. Jennir déplora la cruauté dont avaient fait preuve les Stormtroopers envers les Nausoriens, mais parvint à relativiser et à se considérer comme chanceux d'avoir survécu. Dorénavant, son objectif principal était de quitter cette planète où il n'avait plus rien à faire, et Bomo voulait retrouver sa famille sur Sullust.

Jedi ou fugitif ?

Jennir aux prises avec les gardes d'Orvax IV Jennir aux prises avec les gardes d'Orvax IV Infiltrer le spatioport de Cadgel Meadows s'avéra aisé, bien qu'il fût bien gardé. Cependant, Jennir se demandait où pouvaient bien se trouver les survivants. Il n'eut pas le temps de trouver réponse à sa question, une patrouille de soldats se dirigeant dans la même direction qu'eux. Par chance, la porte d'un vaisseau s'ouvrit, et il bondit sur la personne qui en sortait, tout en lui expliquant que ses intentions étaient louables, mais en omettant volontairement sa condition de Jedi. Seulement, la femme, à savoir Crys Taanzer, qu'ils venaient de plaquer au sol n'était pas la seule occupante du vaisseau : en effet, les deux rebelles se trouvaient à bord de l'Uhumele, Transport Maka-Eekai L4000 de Schurk-Heren, un contrebandier. Rapidement, ils firent connaissance, et se rendirent compte que leurs intérêts étaient communs, c'est-à-dire quitter la planète au plus vite.

Malheureusement, le capitaine leur apprit qu'un décret impérial bloquait tous les vaisseaux au sol afin d'être fouillés, ce qui n'arrangeait pas les deux fugitifs, d'autant plus que la question que se posait auparavant Jennir venait de trouver une réponse : les fugitifs venaient d'être convoyés sur Orvax IV afin d'être vendus en tant qu'esclaves. Cependant, il fallait trouver une solution pour éviter la fouille, et Dass Jennir concocta un plan afin de permettre à tous les vaisseaux de quitter l'orbite néo-olympienne. Il consistait à faire décoller tous les appareils retenus au sol en même temps afin d'embrouiller les impériaux et ainsi gagner une chance de quitter la planète. Cependant, tous les pilotes n'avaient pas ce courage-là, et il fallut trouver un moyen pour provoquer une panique générale. Jennir parvint à subtiliser un uniforme ennemi ainsi qu'un Chasseur V-Wing, et commença à ouvrir le feu sur le vaisseau d'un collaborateur impérial. Pendant ce temps-là, le capitaine lança un appel sur tous les canaux radio afin de prévenir les pilotes que l'Empire avait ordonné la destruction de tous les vaisseaux stationnés. La panique fut déclenchée et tous les vaisseaux décollèrent dans la plus grande pagaille. Après un bref combat aérien, Jennir fut récupéré dans l'espace, et l'Uhumele put sauter en Hyperespace vers leur nouvelle destination : Orvax IV.

Avant d'arriver à destination, le Togorien Mezgraf, cuisinier de l'équipage, lui expliqua qu'en tant qu'ancien esclave, il savait qu'Orvax IV était l'un des plus grands marchés d'esclaves de la Galaxie, et qu'il ne faisait pas bon faire partie des marchandises, étant donné la dureté des gardes et des marchands. Jennir, Bomo, Mezgraf, Ko Vakier et Meekerdin-Maa partirent donc à la recherche des esclaves Nausoriennes. Cependant, un accident de la circulation manqua de les faire repérer par les autorités, et l'ancien général de la Grande Armée de la République dut puiser dans tout son potentiel de Jedi afin d'influencer les gardes T'surr et empêcher une catastrophe. Par miracle ils trouvèrent les Nausoriennes, mais Bomo fut navré d'apprendre que sa fille avait été vendue et que sa femme, en essayant d'empêcher cela, avait été tuée. La conversation fut surprise par des gardes, et une bagarre mortelle commença. Bien que l'issue du combat fût favorable aux réfugiés, Jennir dut cependant maîtriser Bomo, dans une rage folle, et congédia ses autres compagnons afin de le laisser aviser seul quant à ce qu'il allait faire afin de retrouver la fille de son ami. Cependant, à plusieurs, il ne pourrait utiliser ses talents de Jedi, et la présence des autres ne ferait que le ralentir. Quand il fut seul avec les esclaves afin de les questionner, il dut se résigner à ne pas ouvrir les portes de leur cage, afin de les laisser vivre, mais surtout pour couvrir ses arrières, et ne pas être dénoncé en cas de capture.

Jennir tuant Dezono Qua Jennir tuant Dezono Qua

Après une longue traque, parsemée de cascades et de multiples dangers, Dass Jennir retrouva la trace du propriétaire des Nausoriennes, un Chagrien nommé Orso Meeto, et parvint à lui faire avouer les coordonnées du client ayant acheté Resa Greenbark, un certain Dezono Qua sur la planète Esseles. Cependant, il devait l'empêcher de donner l'alerte après son départ, et surtout l'empêcher de prévenir son client. Jennir n'eut donc d'autre choix que de mettre fin aux jours de cet esclavagiste. Le coup de feu alerta les gardes, et une périlleuse course-poursuite eut lieu dans les quartiers de la ville. Heureusement pour Jennir, il put pleinement profiter de ses dons de Jedi afin de semer ses assaillants, et rentrer au vaisseau pour programmer la nouvelle destination : Esseles.

Le temps du trajet, Dass Jennir souhaita ne parler à personne et s'isola en faisant triste mine, alors que tout le monde se réjouissait de son succès. Lors de son dernier entretien avec le Maître Jedi Kai Hudorra, Jennir lui annonça qu'il ne renoncerait jamais aux principes des Jedi malgré la traque dont ils faisaient à présent l'objet. Mais le Jedi avait du faire tellement de compromis à l'encontre de ses principes : d'abord il mena une guerre farouche contre ses anciens alliés, puis il tua de sang-froid ce marchand d'esclave. En se rendant compte qu'il faisait cela pour son ami, il ne manqua pas de se demander combien de temps il pourrait continuer à donner de sa personne.

Une fois arrivé à Calamar, la capitale de la planète, Jennir apprit où se trouvait la résidence de Dezono Qua, qui s'avéra être un bourgeois prodigue, peu aimé par la population, mais dont la fortune familiale l'avait toujours protégé. Sachant cela, ils se rendirent à sa villa, qui était étroitement surveillée par des droïdes de classe IG. Une courte bataille s'ensuivit et Qua se fit capturé sans grand mal. Mais quelle ne fut pas la surprise des membres de l'équipage quand ce dernier leur annonça qu'il avait tué la fille de Bomo, et qu'il l'avait mangé, par pure fantaisie et extravagance bourgeoise. Cette nouvelle ne manqua pas de mettre Bomo dans une rage noire, mais Jennir, afin de l'empêcher de sombrer dans une haine sans fin envers lui-même en le tuant, décida de le tuer froidement, ce qui attisa encore plus la colère du Nausorien, frustré de n'avoir pas pu se venger, et qui, dans un accès de rage, laissa échapper que Jennir n'était autre qu'un Jedi. Cette dernière nouvelle lui valut d'être banni du groupe, malgré la plaidoirie de Mezgraf, estimant que le fait qu'il soit Jedi ne soit pas réellement une menace pour le groupe. Ce n'était malheureusement pas ce que pensait le capitaine Heren, qui songeait que le risque était bien trop grand.

Une nouvelle apparence Une nouvelle apparence

Jennir profita de cette mise à pied afin de méditer à toutes les entraves au Code Jedi qu'il venait de commettre. Pensant qu'il devait cesser d'en être un, il voulut d'abord se débarrasser de son Sabrelaser, mais après plus mûre réflexion, sachant qu'il ne pourrait jamais être l'application même du Code, il estima devoir continuer à essayer de continuer à se comporter en tant que tel, même s'il ignorait ce que l'avenir lui réservait. Et il quitta la planète à bord du vaisseau personnel de Dezono Qua, avec l'aide de son droïde pilote H2, très moqueur, et qui ne lui pardonnerait jamais l'assassinat de son ancien maître.

Sur le chemin de la Rédemption ?

Il continua à survivre, après avoir changé littéralement d'apparence, en n'acceptant que des travaux en accord avec ses principes, jusqu'à ce qu'un jour, sur Cato Neimoidia, une annonce fut faite par une étrange femme dans une cantina, qui réclamait de l'aide dans un problème de gang. Jennir sauta sur l'occasion, mais se heurta à un imposant Chistori réclamant le travail pour lui seul et déclencha une bagarre. Jennir en profita pour le neutraliser avec la plus grande aisance, et retourna à son vaisseau en attendant de rencontrer sa future employeuse. Le lendemain, il partit à sa rencontre, au centre de l'une des villes de Cato Neimoidia afin de prétendre à l'obtention du travail. Il n'était pas le seul sur l'affaire, car un autre prétendant était arrivé avant lui, et le fâcheux Chistori revint, mais avec sa bande cette fois. Sachant le combat inévitable, Jennir le provoqua, et le neutralisa de nouveau, avec tous ses compagnons, leur faisant comprendre une bonne fois pour toutes qu'il ne faisait pas bon de chercher la bagarre avec lui. De ce fait, l'autre prétendant s'enfuit, et Jennir obtint le travail, qui consistait à infiltrer un gang d'esclavagistes sévissant dans la ville de son employeuse, Ember Chankeli. Cette nouvelle lui redonna foi en l'avenir, sentant qu'il pourrait de nouveau servir la Force, ainsi que son prochain.

Articles en rapport

Coruscant
Coruscant
Planètes
Dass Jennir
Dass Jennir
Personnages
Force
Force
Cultures
Ordre Jedi
Ordre Jedi
Organisations