Code Jedi

Le Code Jedi fut le guide philosophique de l'Ordre Jedi pendant toute son existance. Il consistait en une liste de préceptes que chaque Jedi se devait de connaitre afin d'éviter une chute vers le Coté Obscur de la Force. Afficher le sommaire

Edicté des dizaines de milliers d'années avant Yavin, le Code Jedi fut le guide de centaines de générations de Jedi sur les voies de la Force. Suite de préceptes censés incarner la philosophie des Jedi, il était affirmé que le Code, s'il était parfaitement respecté, empêchait le Jedi de succomber au Côté Obscur de la Force.

Origines et réformes du Code Jedi :

Les origines du Code Jedi sont aussi floues que celles de l'Ordre Jedi lui-même. On suppose que le Code fut pour la première fois édicté par les Jedi membres du Conseil des Jedi dans les premières années de l'Ordre. Ils tentèrent d'y insuffler tous les concepts essentiels qu'un Jedi se devait de respecter pour vivre en harmonie avec la Force et agir pour la paix. Dès ses premières ébauches, le Code traitait des préceptes récurrents aux enseignements de l'Ordre.

Le Code prônait le respect de la vie sous toutes ses formes ainsi que le contrôle de soi, que ce soit sur l'aspect sentimental ou passionnel. Il mettait également en avant les vertus de la connaissance et de l'entraînement à long terme censées améliorer les talents de chaque Jedi. Le Code mettait aussi en garde les Jedi contre les dérives qu'ils pouvaient rencontrer au cours de leur vie. Il mettait l'accent sur l'aspect destructeur de certains sentiments tels que la haine, la colère ou la souffrance, qui menaient le Jedi dans un tourment intérieur avant de le faire sombrer du Côté Obscur.

Les Jedi sont les gardiens de la Paix dans la Galaxie.
Les Jedi utilisent leurs pouvoirs pour défendre et protéger, jamais pour l'attaque.
Les Jedi respectent toutes formes de vie, de n'importe quelle sorte.
Les Jedi servent les autres plutôt que de les contrôler, pour le bien de la Galaxie.
Les Jedi cherchent à s'améliorer à travers la connaissance et l'entraînement.
_Extrait du Code Jedi

Le Code Jedi fut appris par des générations et des générations de Jedi, transmis de Maître à Padawan pendant des milliers d'années en respectant plus ou moins les préceptes présents à l'origine. Il n'était pas rare qu'un Maître Jedi apporte sa propre modification en y incorporant son expérience et ses propres conceptions sur tel ou tel sujet. Malgré ces quelques modifications éparses, le Code Jedi resta dans sa globalité inchangé. Cependant, au bout de quelques millénaires au cours desquels la Galaxie et l'Ordre Jedi avaient bien changé, le Code finit par ne plus refléter exactement la réalité et les objectifs des Jedi.

C'est pourquoi environ quatre millénaires avant Yavin, un Jedi nommé Odan-Urr réforma le Code Jedi de manière radicale en ne gardant que les concepts qu'il jugeait vraiment essentiels. De ses travaux, il édicta un nouveau code beaucoup plus court et beaucoup plus simple qui servit de nouvelle base philosophique :

Il n'y a pas d'ignorance, il y a la Connaissance;
Il n'y a pas d'émotions, il y a la Paix;
Il n'y a pas de passions, il y a la Sérénité;
Il n'y a pas de mort, il y a la Force;
_Le Code Jedi par Odan-Urr

De ses études autour du Code Jedi, Odan-Urr mit aussi en évidence que beaucoup de Jedi, bien que connaissant le Code Jedi par coeur, n'en saisissaient pas forcément le sens. Aussi, il décida de se pencher sur une interprétation personnelle du Code afin de le clarifier. Il porta son étude sur l'ensemble du Code et isola quelques concepts particuliers qu'il commenta en détail.

Si quelqu'un demandait "Quel est le sens du Code Jedi ?", les Jedi capables de répondre à cette question seraient rares.
_Odan-Urr

Le Code Jedi d'Odan-Urr fut également réutilisé par le Nouvel Ordre Jedi de Luke Skywalker. Même s'il était beaucoup moins suivi à la lettre, il conservait la dimension philosophique et traditionnelle des Jedi d'antan et était récité au cours des grandes occasions comme ce fut le cas lors des Funérailles de Mara Jade Skywalker.

L'interprétation du Code et les Neuf Concepts :

Connaître par coeur les quelques lignes du Code Jedi ne signifie pas en comprendre le véritable sens. Pour être assimilé et compris en profondeur, le Code Jedi requiert beaucoup de concentration et surtout beaucoup de temps, ce que peu de Jedi disposaient tant ils étaient sollicités pour veiller à ce que la Galaxie reste en paix. Cependant, certains Jedi avaient consacré leur vie à tenter d'éclaircir le Code, notamment en édifiant des interprétations comme ce fut le cas pour Odan-Urr ou le Maître Jedi Simikarty.

Pour répondre à cette lacune de temps, les Maîtres de l'Ordre Jedi isolèrent neuf concepts simples qu'un Jedi se devait de connaître et de respecter. Ces concepts avaient également été isolés par Odan-Urr lors de sa réflexion personnelle à propos du Code Jedi.

A un entraînement quotidien, le Jedi se pliera :

L'entraînement d'un Jedi à la pratique de la Force ne se termine jamais
_Vodo-Siosk Baas

L'entraînement à l'utilisation de la Force fait partie des pratiques indispensables pour un Jedi. De part ses possibilités illimitées, la maîtrise totale de la Force est impossible à atteindre. Cela signifie que malgré tout l'entraînement que peut fournir un Jedi, il lui restera toujours des choses à apprendre auprès de la Force. Un Jedi croyant connaître tous les rudiments et les subtilités de la Force serait dans l'erreur. La Force doit rester un défi quotidien pour chaque Jedi.

Les Jedi doivent considérer leurs autres talents de la même manière et considérer que la perfection n'est jamais atteinte. L'entraînement quotidien est ce qui rend un Jedi toujours plus fort.

De faire la morale, le Jedi s'abstiendra :
Un Jedi ne peut se permettre de faire la morale ou de juger un comportement ou un évènement. Il ne peut en effet connaître tous les éléments qui ont mené au(x) résultat(s) qu'il peut constater. Et quand bien même pourrait-il les connaître, il ne serait peut-être pas dans la mesure de les comprendre.

De plus, un jugement émis par un Jedi peut être assimilable à une vengeance de sa part, ce qui est une pratique interdite par l'Ordre. C'est pour ces raisons qu'un Jedi doit se limiter à un rôle de médiation et ne doit donc pas prendre parti dans les conflits.

Loyal envers ses pairs, le Jedi sera :
Les Jedi se doivent d'être loyaux entre eux et plus spécialement auprès de leurs supérieurs. Les Jedi s'en remettent à la Force, une volonté dont la compréhension incombe au Conseil des Jedi. Ses membres reflètent cette volonté aux autres Maîtres Jedi, qui eux-mêmes la transmettent à leurs apprentis. Bafouer la hiérarchie reviendrait à trahir non seulement ses semblables mais aussi la volonté de la Force elle-même.

La Méditation, le Jedi pratiquera :

Tout Jedi devrait chaque jour prendre le temps de méditer sur la volonté de la Force. La raison est simple : si l'un d'entre eux a involontairement agi à l'encontre de la volonté de la Force, prendre rapidement conscience de son erreur lui donnera peut-être l'occasion de se repentir.
_Odan-Urr

Un Jedi doit pratiquer la méditation aussi souvent que possible dans le but de s'accorder avec la Force et de faire régulièrement le point sur sa condition de Jedi. La méditation est une manière de communiquer avec la Force qui se révèle être un véritable guide pour chaque Jedi. Un Jedi ne pratiquant pas la méditation se sentirait rapidement perdu et aurait de fortes chances de sombrer, à terme, dans le Côté Obscur de la Force.

Les moyens de réussir, le Jedi se donnera :
Un Jedi se doit de respecter les volontés de la Force qu'il a promis de servir. Il doit se donner les moyens de parvenir au résultat escompté par la Force et ce, même s'il doit s'abaisser à des pratiques jugées malhonnêtes comme la fraude, le mensonge ou le subterfuge. Cependant, un Jedi ne doit pratiquer ces techniques qu'en cas de besoin et uniquement si ces pratiques servent l'intérêt de la Force.

Discret sur les affaires de l'Ordre, le Jedi sera :

La galaxie vivra dans la tranquillité si certains problèmes sont un peu mis en avant et que d'autres sont passés sous silence.
_Odan-Urr

Les Jedi se doivent d'être discrets dans certaines circonstances de l'exercice de leurs fonctions. Leur rôle de gardiens de la paix les amène souvent à découvrir des machinations, des complots, à agir contre des organisations criminelles ou encore à mettre un terme à certains conflits. Si l'Ordre Jedi tenait la population informée de toutes ses actions, cette dernière finirait par craindre les Jedi et, à terme, à agir contre eux.

Le Jedi doit donc être discret dans tout ce qu'il entreprend, tant au cours de sa mission qu'après sa résolution. Il n'incombe pas à lui de décider ce qui doit être rendu public ou non.

De bravoure, un Jedi s'abstiendra :

Faire preuve de bravoure au combat ne prouve rien. La bravoure elle-même ne prouve rien. Un Jedi devrait être préparé à faire abstraction de la peur, du regret, de l'incertitude et savoir à la fois combattre, fuir, se rendre ou mourir.
_Odan-Urr

Il ne doit pas être dans l'attitude d'un Jedi de faire preuve de bravoure. La bravoure est à l'instar de la peur et de la haine un sentiment qui peut mener un Jedi à sa perte. Un Jedi doit rester maître de ses émotions, même sur un champ de bataille. Les Jedi qui sont en accord avec la Force savent que la fuite, le repli, la reddition ou même la mort sont parfois des solutions plus acceptables qu'un élan de bravoure aux conséquences aussi catastrophiques qu'aléatoires.

Connaître les enjeux d'un combat, le Jedi devra :

Lorsqu'un Jedi active son sabrelaser, il doit être prêt à prendre une vie. S'il n'y est pas préparé, il doit laisser son arme à sa ceinture.
_Odan-Urr

Les Jedi, quels que soient leurs milieux et quelles que soient leurs expériences, seront un jour amenés à combattre. Les affrontements peuvent souvent être évités mais, parfois, il n'existe pas d'autre solution que d'engager un combat. Dans ces cas précis, la Force indique au Jedi que le combat est inévitable, et il peut alors se lancer à l'assaut de son opposant en paix, en ayant la certitude que son action est motivée par la Force et non par ses propres sentiments. Cependant un combat ne signifie pas forcément la mort de l'adversaire. Les Jedi devant protéger la vie coûte que coûte, ils doivent tout faire pour tenter de minimiser les blessures et les morts. S'il n'existe aucun moyen de tempérer l'affrontement, alors le Jedi se retrouve contraint d'utiliser la manière forte, toujours en accord avec la Force.

De la dépendance à la Force, le Jedi se protègera :

N'en venez pas à compter sur la Force jusqu'au détriment de vos autres sens et de vos talents.
_Odan-Urr

Les Jedi ne doivent pas uniquement se limiter à l'utilisation et aux intuitions de la Force. Si le pouvoir d'un Jedi provient essentiellement de la Force, le Jedi doit également savoir tirer profit de ses autres talents et de ses autres sens. Un Jedi doit savoir reconnaître à quel moment il est nécessaire d'utiliser la Force et à quel moment cette dernière n'est pas indispensable. Un Jedi qui ne jure que par la Force emprunte la voie de la facilité, un chemin menant au Côté Obscur de la Force.

Parfois, quelques prouesses physiques ou quelques réflexions personnelles conviennent bien mieux à une situation que l'utilisation pure et simple de la Force. C'est pourquoi il est important pour le Jedi d'évoluer intelligemment aux côtés de la Force, en la considérant comme une alliée précieuse, mais pas comme la première des solutions.

Articles en rapport

Odan-Urr
Odan-Urr
Personnages
Force
Force
Cultures
Ordre Jedi
Ordre Jedi
Organisations
Code Jedi
Code Jedi
Cultures
Conseil des Jedi
Conseil des Jedi
Organisations
Galaxie
Galaxie
Cultures