Alsakan

Monde du Noyau situé sur la Route Commerciale Perlemiane, Alsakan avait toujours tenu à garder ses distances d'avec Coruscant, préférant notamment une oligarchie marchande à une démocratie.

Planète sembable à Coruscant ou Taris, Alsakan était une œcuménopole. Tout d'abord colonie des Killiks, puis des Rakata, elle fut colonisée un millénaire avant l'avènement de la République Galactique par un vaisseau de colons Humains en stase baptisé le Kuat Explorer. Une société aristocratique s'y développa : les nobles alsakaneses - l'Archaiad - y parlaient le Haut Basic et y écrivaient le Haut Alphabet Galactique, marque de défiance à l'égard de la langue de Coruscant. Parmi Les Vingt Merveilles de la Galaxie, les Mosaïques Alsakan figuraient en bonne place. La planète était divisée en une multitude de royaumes, à la tête desquels un roi présidait. Tous se réunissaient à Xenvaer pour adopter les décisions communes.

Monde stratégique placé sur la Route Commerciale Perlemiane, Alsakan fut bombardée au cours de la Guerre contre Tion après une incursion des forces ennemies. Cette position, en amont de Coruscant, sera également le principal objet des Conflits contre Alsakan ; affrontements autant idéologique qu'économique, ayant pour source le contrôle des mouvements de colons vers la Bordure Intérieure et la Zone d'Expansion. La réunion des planètes autour d'Alsakan, l'Axe, parmi lesquelles figurait Corulag, se trouva à bout de souffle quand, près de quatorze siècles plus tard, l'Hégémonie Corellienne finit par mettre un terme au conflit avec la République Galactique. Si l'Archaiad ne put que jubiler à la vue du Chancelier Suprême Vedij humilié sur le sol même du Sénat Galactique par le Prince-Amiral Jonash e Solo, elle ne put oublier que le conflit lui avait coûté très cher, tant sur le plan humain que financier.

Au cours des Croisades du Pius Dea, Alsakan, menacée par la secte qui souhaitait "purifier" la planète, collabora avec le mouvement de résistance républicain et attaqua sur tous les fronts les vaisseaux-cathédrales du Pius Dea, permettant ainsi la victoire et la nomination de Biel Ductavis au poste de Chancelier Suprême Galactique.

Désormais un monde pro-républicain sans velléité indépendantiste, Alsakan fut la porte-parole des mondes favorables au libre échange dans la Galaxie. Trois cents ans après la Bataille de Ruusan, le sénateur Fird souhaitait notamment que la colonisation ne fut plus le simple désir du gouvernement de Coruscant, mais fut laissé au bon soin des entreprises galactiques. Ces dernières pillèrent les planètes alors comprises dans leurs zones, mettant en évidence le nécessaire contrôle par les agences gouvernementales de ce type de colonisation ; et égratignant au passage les théories néo-libérales prônées par Fird et ses coreligionnaires nobles. Au cours de la Guerre des Clones, Dua Ningo, de la Confédération des Systèmes Indépendants, prit la planète pour cible avec sa flotte de Croiseur de Bataille Bulwark, mais les capitaines Jan Dodonna et Terrinald Screed parvinrent à lever le siège grâce aux récents Star Destroyer Victory I de Rendili StarDrive.

Adhérant à l'Empire Galactique de facto après la Proclamation de l'Ordre Nouveau, Alsakan n'échappa pas à la Guerre Civile Galactique. Au sein de la ville d'Archais, les SpecForces Rebelles, dont fit partie Mosara Thiirn, Palpatine Essex Yerac et Akul Witig, affrontèrent les forces du Lieutenant-Colonel Freja Covell et celles de la Guilde des Assassins. Cependant, la première se rendit, vendant ses camarades aux Impériaux. Par la suite, Alsakan ne fut jamais considérée comme un monde-forteresse impérial et fut probablement conquise par la Nouvelle République peu après la Campagne contre les Seigneurs de la guerre. Elle passa à nouveau entre les mains de l'Empire Galactique, mais la Guerre Civile Impériale rattrapa les forces loyalistes. En orbite de la planète, le vaisseau-étendard de l'ancienne 1ère Armée de Secteur, le Super Star Destroyer Executor Whelm de l'Amiral Feyet Kiez, fut détruit par le Super Star Destroyer de classe Mandator III Panthac.

Articles en rapport

Coruscant
Coruscant
Planètes
Civil
Civil
Organisations
Alsakan
Alsakan
Planètes