Haut Alphabet Galactique

Le Haut Alphabet Galactique était une forme d'écriture censée remplacer l'Aurebesh. Elle deviendra la marque de la noblesse. Afficher le sommaire

Le Haut Alphabet Galactique était une forme d'écriture censée remplacer l'Aurebesh. Elle deviendra la marque de la noblesse.

Origine

Alors que la planète Alsakan était une colonie pré-républicaine de Coruscant, elle ne s'est jamais considérée comme une subordonnée de celle-ci. Approximativement 17.000 ans avant la Bataille de Yavin, alors que les efforts de l'Ancienne République avaient permis d'atteindre des sommets dans sa tentative de colonisation des Zones d'Expansion, les Alsakaneses entreprirent de devenir la nouvelle capitale Galactique ! Bien que les machinations politiques et économiques fussent leurs premiers outils, ils avaient aussi défié la supériorité culturelle qui émanait de Coruscant. Une part de cette stratégie passait par la promotion du langage et de l'alphabet Alsakanese afin de remplacer le Basic Standard Galactique et l'Aurebesh.

Le langage d'Alsakan, le Haut Galactique, était une forme évoluée de l'ancienne langue Coruscanti parlée par ceux qui avaient colonisé la planète, non influencée par les millénaires de changements qui avaient donné naissance au Basic. Le Haut Alphabet Galactique existait déjà quand la République entra en guerre contre les mondes de l'Hégémonie de Tion. Durant cette guerre, l'armée Tionese avait, par ailleurs, été autorisée à utiliser Alsakan comme poste avancé. Grâce à ces échanges, le Haut Alphabet Galactique avait été modifié afin de ne plus utiliser de caractères en rapport direct ou indirect avec l'Aurebesh. Contre toute attente, la promotion du Haut Galactique connut un immense succès. La nature conservatrice du langage attirait tout particulièrement les nobles, qui se battaient pour se lever au-dessus du niveau des masses. Même si le langage ne fut jamais aussi populaire que le Standard Galactique, il restait très largement parlé - et écrit - par les élites, qui employaient l'Aurebesh et le Haut Alphabet de manière sensiblement équivalente. Inévitablement, la guerre froide entre Coruscant et Alsakan ne tarda pas à se réchauffer. Il en résulta une véritable guerre territoriale sur leurs territoires respectifs dans les Zones d'Expansion. Même si les combats ne s'aggravèrent pas au point de déclencher une guerre civile à grande échelle, la première défaite des Alsakaneses mit un terme à leur grande période de manifestations. Ceci ne diminua cependant pas leurs ambitions et, 14.000 années durant, ils continueront à réclamer leur « statut légitime » de capitale galactique.

Usage

La fin du conflit entre les Alsakaneses et Coruscant ne mit cependant pas un terme à la propagation du Haut Alphabet Galactique. Tandis que le Haut Galactique devint une langue prestigieuse utilisée par ceux qui se réclamaient d'un rang supérieur, son alphabet associé connut un succès plus populaire. Selon un sondage Républicain, à l'aube de la Guerre des Clones, près d'un tiers des utilisateurs du Basic utilisaient cet alphabet pour retranscrire leur langage ; selon ce même sondage, plus de la moitié des personnes parlant le Basic et se considérant d'un héritage noble (ou ayant des salaires supérieurs à 500.000 Crédits) l'utilisaient également. Cette forte représentativité poussa HoloNet à proposer ses articles à la fois en Aurebesh et en Haut Alphabet Galactique ; de plus, les bulletins d'informations en direct étaient souvent doublement sous-titrés. Même si l'Aurebesh restait la langue des décrets galactiques, la plupart des documents importants à l'échelle galactique étaient écrits avec plusieurs alphabets pour multiplier le nombre de lecteurs. Néanmoins, les signataires Humains (généralement les membres ou les descendants de la noblesse) laissaient leur signature par le moyen du Haut Alphabet.

Il existait également un autre domaine où le Haut Alphabet Galactique était répandu : le marketing. D'abord utilisé pour attirer les acheteurs les plus fortunés, l'usage de celui-ci s'était transformé en norme. Plus de 80% des publicités en basique étaient ainsi marquées par l'usage du Haut Alphabet Galactique. Bien qu'une majorité des logos de compagnies étaient libres de toute inscription, les logos des grandes compagnies - comme Sienar Fleet Systems de Santhe/Sienar Technologies, Industrial Automaton, Corellian Engineering Corporation ou encore Chrono-Bios Publishing - n'hésitaient pas à avoir recours à l'alphabet de la noblesse.

Un autre domaine encore était celui des appellations données aux droïdes et aux appareils. La plupart de ceux-ci, en effet, avaient des désignations alphanumériques issues du Haut Alphabet Galactique. L'Aurebesh et les autres alphabets étaient aussi utilisés, mais les produits résonnaient comme des mauvaises copies de produits populaires et reconnus (la compagnie Cybot Galactica avait été particulièrement visée par ces pratiques, ayant été obligée d'engager des poursuites contre les fabricants du Droïde de Protocole 3-PethOsk et du Droïde de Réparation LethEsk).

Par ailleurs, les vaisseaux spatiaux avaient également été nommés d'après leur ressemblance supposée avec des lettres de cet alphabet. Cela remontait à l'époque de la Grande Guerre de la Sith et au fait que le Chasseur tactique Aurek obtint le surnom de « A-Wing ». Ce système donna aussi naissance à une façon plus formelle de nommer les vaisseaux. Alors que l'Alliance Rebelle gagnait du terrain dans la lutte contre l'Empire Galactique, la distinction entre formel et informel s'effaça et la majeure partie des vaisseaux des rebelles se virent nommer selon les standards du Haut Alphabet Galactique. Les prototypes de la société Incom Corporation se virent appeler « X-Wing », tout comme le sera plus tard le « B-Wing » et comme l'était déjà le « Y-Wing ». Le descendant de l'Intercepteur R-22 Spearhead se fit nommer « A-Wing » tout comme son homologue de la Grande Guerre de la Sith. Bien entendu, les autres alphabets furent également à l'honneur dans l'appellation d'autres vaisseaux spatiaux.

Note : comme chacun l'aura compris, le Haut Alphabet Galactique est, in universe, l'équivalent de notre alphabet latin. Il est ici représenté de la sorte afin de justifier l'utilisation de celui-ci dans certaines sources.

Articles en rapport

Coruscant
Coruscant
Planètes
Aurebesh
Aurebesh
Cultures
Basic
Basic
Cultures
Alsakan
Alsakan
Planètes