Cartariun

Cartariun était un prétendant au titre de Seigneur Noir de la Sith de la période post-Endor

On ne compte plus le nombre de Darksiders qui profitèrent de la mort de Darth Vader et de l'absence momentanée de Darth Sidious au lendemain de la Bataille d'Endor pour chercher à s'imposer en tant que nouveau Seigneur Noir des Sith... A côté des sombres machinations de l'ambitieuse Main de l'Ombre Lumiya et de ses apprentis successifs Flint et Carnor Jax, d'autres moins connus tentèrent également leur chance. Leur quête de pouvoir fut facilitée pour beaucoup par la découverte d'un point focal du Côté Obscur : Korriban, Garn, Vjun, etc..., autant de noms qui faisaient souvent trembler le citoyen lambda de la Galaxie, et pouvaient s'avérer utiles à quiconque désirait accroître son lien avec les ténèbres de la Force.

Devaronien de son état, Cartariun avait un taux de midichloriens respectable - suffisant pour détenir quelque potentiel admirable à user du formidable talent que savait offrir ce champ d'énergie mystique englobant la Galaxie toute entière à ceux qui y étaient sensibles. Ayant assisté enfant à la Grande Purge des Jedi - qui avait débuté avec l'exécution de l'Ordre 66 -, il prit cependant garde à ne jamais révéler ce dont il était capable de manière trop ostensible, ce qui ne signifiait pas pour autant qu'il ne se servait jamais de son don - lequel avait toujours fait partie intégrante de lui. Les choses changèrent lorsque sous l'Empire Galactique, Cartariun, comme bien d'autres non-humains, rejoignit l'une des équipes de chantier au service de l'Ordre Nouveau. Il s'avéra que son travail l'amena à devoir se rendre sur Malrev IV, l'Empereur ayant ordonné qu'un avant-poste soit bâti là-bas, au beau milieu des forêts. En effet, Palpatine avait découvert grâce aux Archives Sith que des temples créés par des Acolytes de la Sith y avaient été construits lors des Nouvelles Guerres des Sith ; un seul avait survécu aux injures du temps, mais ça n'en restait pas moins une source de pouvoir à étudier des plus intéressantes pour le Maître Sith.

Une fois ce dernier, justement, présumé mort à bord de l'Etoile Noire II - ce qui resterait officiellement la vérité jusqu'à son grand retour quelques six ans plus tard aux côtés de son Elite du Côté Obscur -, la base de Malrev IV fut définitivement abandonnée, mais pas par Cartariun. Le Devaronien comprit que le temple de la planète serait un moyen inespéré de parfaire ses connaissances sur les Sith, et ce pour pouvoir prétendre ensuite au manteau de Seigneur Noir, laissé - en apparence - à l'abandon. Augmentant inconsciemment ses médiocres capacités à l'aide de l'énergie contenue dans le Temple Sith, il se mit ainsi à faire appel à la vieille Magie Sith. Le résultat de ses manipulations aboutit à l'asservissement mental de l'espèce native de Malrev IV : les Irrukiine. Malheureusement, ces primitifs ne retenaient rien de ce qu'on leur apprenait, et nécessitaient constamment d'être guidés par leur sinistre maître pour ne pas retourner à la vie sauvage. Cartariun parvint malgré tout à les former au pilotage des TIE Fighters, dans le but d'en faire des gardiens aptes à protéger efficacement le temple, siège de son pouvoir.

Il manquait toutefois encore au Devaronien un soutien indispensable pour faire de ses ambitions une réalité : un Apprenti Sith, ainsi que le dictait la Règle des Deux édictée en son temps par Darth Bane. Ce disciple essentiel, le prétendant au titre de Seigneur Noir crut pouvoir le trouver parmi les pilotes survivants d'un vaisseau Bothan : le Starfaring, qui s'était écrasé sur la planète ; à l'aide de la Magie Sith, il se mit à prendre le contrôle de l'esprit de ces nouveaux venus. Puis débarqua l'Escadron Rogue - envoyé sur les lieux du crash par la Nouvelle République -, et Cartariun se décida alors à capturer certains de ses membres les plus prestigieux pour les garder sous observation, à commencer par Wedge Antilles.

Dès lors, les événements se précipitèrent les uns après les autres. Pour contrecarrer les compagnons de vol de son prisonnier, le Devaronien leur opposa ses Irrukiine ; hélas, il fut malencontreusement distrait un moment, ce qui conduisit à la rupture de son lien mental avec les primitifs, et donc à leur mort imminente puisque ces derniers étaient bien incapables de manipuler correctement un TIE Fighter sans son aide. Survint après cela un premier candidat potentiel à son apprentissage : le Sullustéen Dllr. Mais quand bien même celui-ci fut attiré par la « musique » que dégageait le temple, il réussit à finalement y résister, ce qui démontra à Cartariun qu'il était trop dangereux pour servir correctement ses desseins ; il choisit en conséquence de lui préférer un Bothan assoiffé de pouvoir - donc aisément malléable -, dénommé Girov Dza'tey.

Girov était un disciple idéal pour un Sith : il avait prouvé jusqu'où il était prêt à aller en ayant tué son propre Commander, il était un maître du Jeswandi - un art martial -, et il était surtout particulièrement réceptif à la noire énergie que dégageait le temple de Malrev IV. Pour évincer Dllr, il lui ôta la vie ; mais sa victime convainquit avant de mourir la pilote Bith Herian I'ngre de foncer vers le temple et de le détruire. Cartariun, toutefois, n'eut jamais à se soucier de tout ceci, la perte de ses élèves potentiels comme celle de son nexus de Force n'ayant plus aucune importance pour lui puisque l'ambition de Girov avait déjà conduit le Bothan à l'assassiner lui aussi avant que tout cela ne se fût produit. « Étouffé » par ses propres pouvoirs, et privé d'un point d'ancrage qui aurait pu l'empêcher de sombrer dans le Chaos, il est probable qu'il n'eut pas l'occasion de se servir du secret des Esprits du Côté Obscur pour survivre...

Articles en rapport

Sith
Sith
Organisations
Jen'ari
Jen'ari
Cultures
Bothan
Bothan
Espèces
Cartariun
Cartariun
Personnages
Malrev IV
Malrev IV
Planètes