Bataille de Murkhana

Informations générales
Date de début
  • -19 av. BY
Contexte historique
Période chronologique
ÉvénementBataille menée alors que l'Ordre 66 était lancée, c'est sur Murkhana que trois Jedi parvinrent à échapper, temporairement à la Purge Jedi.

Invasion

La planète Murkhana se situait à proximité du Bras de Tingel. Elle était le bastion d'un des membres fondateurs de la Confédération des Systèmes Indépendants, Passel Argente. Ce dernier avait permis à l'Alliance Corporative de prospérer dans Murkhana City, la capitale de la planète, où se rassemblait de nombreuses boutiques et sous-traitants de l'Alliance. Cependant, lorsqu'arriva la fin de la Guerre des Clones et des Sièges de la Bordure Extérieure, la République Galactique ordonna que tous les bastions Séparatistes soient pris d'assaut. Ce fut donc le cas de la planète. Le Conseil des Jedi y envoya Roan Shryne, Bol Chatak, Saras Loorne et deux autres Chevaliers Jedi pour diriger les troupes du Commandant Salvo, qui était à la tête de la 32ème Aile de Combat Aérien, des soldats équipés de jetpack à ailes repliables leur permettant de prendre l'ennemi par surprise.

Sortant de l'hyperespace dans l'attraction planétaire, le Star Destroyer Victoiry I nommé le Gallant envoya toutes ses canonnières (une cinquantaine) vers Murkhana City, installée sur une plate-forme sur la mer et vers le pont de quarante kilomètres de long qui la reliait à la côte. Cependant, les Séparatistes avaient utilisé une technique visant à empêcher l'assaut des clones en créant d'énormes nuages artificiels qui rendaient difficile l'atterrissage et obligeaient les pilotes à sortir à basse altitude, à la portée des armes sol-air. L'objectif était tout d'abord de permettre à un maximum de clones de se poser sur la plage pour créer un périmètre de sécurité d'où viendrait d'autres renforts, plus nombreux. Du point de vue de Salvo, les pertes allaient être énormes et il aurait souhaité que le Haut Commandement permette un bombardement orbital. Cependant, Shryne refusa puisque l'idée était de prendre la ville aux Séparatistes, pas de la réduire en miettes.

Au moment où ils arrivèrent à proximité de la plage, Salvo ordonna à tous ses clones de vérifier s'ils avaient encore assez de gaz Tibanna pour l'assaut. Les droïdes de combat, accompagnés de droïdes araignées géants et de chars droïdes, foncèrent vers les clones installés sur la plage, qui avaient débarqué des canonnières en faisant du rappel depuis un filin. Cependant, même si les tirs de barrage des canonnières faisaient mouches, elles furent une dizaine à s'écraser dans la mer ou sur la plage.

Atterrissage des forces républicaines

Une fois que les clones avaient éliminé la force d'intervention séparatiste sur la plage, ils pénétrèrent rapidement dans la ville et se battirent, bâtiment après bâtiment, rue après rue. A la fois guérilla et boucherie, la Bataille de Murkhana allait faire de nombreuses victimes. Le Capitaine Climber et ses hommes de l'Escouade Ion retrouvèrent Roan Shryne, Bol Chatak et Olee Starstone pour aller faire sauter le générateur de bouclier installé à proximité d'un hôpital et gardé par des mercenaires Dresseliens et par la Brigade Vibrolame, puisque, en plus des droïdes, Argente avait engagé les meilleurs mercenaires grâce à sa fortune personnelle. Salvo était toujours partisan de laisser le bombardement du bouclier au Gallant mais Shryne refusa à moins qu'il n'y ait davantage de morts. Il allait s'en charger avec Climber et les autres Jedi.

Le bouclier était placé de façon à défendre une plate-forme d'atterrissage qui permettrait aux hommes de Salvo de débarquer en force au cœur même de la ville. Ils ne rencontrèrent pas de résistance dans les quartiers sud et parvinrent facilement jusqu'au centre médical, gardé par une douzaine de sentinelles, trois techniciens Koorivar et trois droïdes de combat. Starstone et Chatak étaient partis à l'intérieur du centre médical pour voir s'il y avait des blessés tandis que Shryne était resté avec l'escouade Ion, qui se jeta contre leurs ennemis avec un courage inouï. Roan Shryne, concentré dans la Force, décapita plusieurs ennemis alors que les commandos faisaient de leur mieux pour éviter les coups de vibrolames des mercenaires. Le Capitaine Climber faillit mourir à cause de l'un d'eux, mais le Maître Jedi lui sauva la vie juste à temps. Après s'être assuré qu'il n'y avait plus personne dans les environs du générateur, le Jedi ordonna aux commandos de l'escouade de faire sauter le bâtiment avec les détonateurs restants, tandis qu'il attendait le retour de ses confrères de l'Ordre Jedi.

Exécution de l'Ordre 66

Pénétrant dans le bâtiment, les commandos reçurent un appel du Commandant Salvo : il avait reçut l'Ordre 66 de la part du Chancelier Suprême Palpatine et il demanda à Climber de garder des charges pour tuer les Jedi. Cependant, Climber ne comprenait pas pourquoi des Jedi qui avaient combattu pendant si longtemps à leurs côtés devaient être tués. Un clone ne remettait jamais en question un ordre : il l'exécutait. D'un autre côté, une partie de sa conscience lui disait qu'il ne pouvait pas faire un acte aussi ignoble que de tuer ses frères d'armes dans le dos.

Ils firent tout de même sauter le générateur de bouclier, permettant ainsi aux Chasseurs RCO-170 et aux V-Wings d'attaquer les chasseurs droïdes restants et de faire table rase des droïdes de combat amassés dans les rues de Murkhana City. Les trois Jedi s'engagèrent alors à l'ouest de la ville où ils affrontèrent des mercenaires et des droïdes, mais ces derniers semblaient fuir vers le nord afin de se regrouper. Les Jedi devaient rallier le point Aurek-Bacta, point de rendez-vous avec les forces de Salvo pour les ramener au Gallant, puis sur Coruscant. Mais au moment où ils arrivèrent au point de rendez-vous, il n'y avait personne. La Force alerta Shryne et Chatak sur l'imminence du danger. Sur leurs gardes, ils virent des grenades ECD exploser et neutraliser Salvo et ses hommes. Les membres de l'Escouade Ion sortirent de leur cachette et informèrent les Jedi qu'ils avaient reçu l'ordre de les tuer. Shryne demanda qui avait demandé cet ordre et Climber lui répondit qu'il fallait demander au Commandant. Cependant, ce dernier refusa de répondre et un des membres de l'escouade informa les Jedi que des renforts de clones arrivaient. Il était temps de fuir... Climber fit une dernière remarque au Maître Jedi : il lui laissait une chance de s'en sortir, mais il lui signala que si leurs routes venaient un jour à se recroiser, il n'hésiterait pas à le tuer.

Au moment où les grenades ECD cessèrent de faire de l'effet, les Jedi étaient bien loin. Salvo menaça de dénoncer Climber au Haut Commandement pour trahison, mais il ne pouvait tuer un frère clone. Il espérait donc retrouver les Jedi avant qu'on ne déclara ces derniers disparus. Il dispersa ses hommes dans Murkhana City et leur ordonna de changer de fréquence de comlink. Mais Roan Shryne, qui était venu de nombreuses fois dans la ville avant la Guerre des Clones, la connaissait comme sa poche. Ils réussirent à se cacher dans une cabane au bord de la mer et à trouver des vêtements de mercenaires qu'ils pourraient utiliser pour se faufiler dans un transport de prisonniers, ni vu ni connu. En attendant, pour faire passer le temps, Olee Starstone s'engagea à faire part aux deux Maîtres Jedi de ses théories concernant les explications de la tentative d'assassinat de la part des clones. Ils sentirent aussi que ni Saras Loorne ni ses deux autres compagnons n'avaient réussi à échapper à l'Ordre 66.

Pendant ce temps, sur Coruscant, peu de temps après la Proclamation de l'Ordre Nouveau, l'Empereur Palpatine apprit que trois Jedi avaient échappé à la mort. Il envoya son Apprenti Sith, Darth Vader, sur Murkhana afin que ce dernier châtie sévèrement les clones qui les avaient laissés s'échapper. Roan Shryne, Olee Starstone et Bol Chatak se firent capturer sur une plate-forme d'atterrissage en combinaison de mercenaires et envisagèrent de prendre le transport de prisonniers à destination d'Agon IX, une planète-prison impérial, juste au moment où Darth Vader descendit de sa navette personnelle accompagné du Commandant Appo et des clones de la 501ème Légion, venus avec le Star Destroyer Imperial I Exactor.

Les trois Jedi se demandèrent qui pouvait être ce stormtrooper noir, puis ils entendirent que les clones l'appelaient Seigneur Vader, Shryne fit un rapprochement : était-ce là le même titre que pour le Comte Dooku ? Salvo désigna le responsable de la fuite en la personne du Capitaine Climber. Ce dernier réussit à échapper aux clones de la 501ème avec un autre de ses partenaires d'escouade, après que les deux autres aient été tués par la lame rouge du Seigneur Noir de la Sith. Mais ce dernier attira l'attention de Salvo sur son sabrelaser et lui dit qu'il n'était pas un Jedi. Comme s'il avait parlé à Bol Chatak, cette dernière lui répondit qu'elle en était une. Ils engagèrent alors le combat mais la Zabrak fut rapidement dépassée par les talents de l'ancien Anakin Skywalker, qui la décapita. Pour réconforter Starstone, le Maître Jedi lui dit que son ancienne Maître ne faisait plus qu'une avec la Force et que, même si elle était parvenue à tuer Vader, elle aurait été éliminée par les clones.

Ils devaient donc rester en vie et ils utilisèrent la persuasion sur des clones pour quitter le transport et rejoindre la cachette de Cash Garrulan, un Twi'lek ancien vigo du Soleil Noir, qui était son ami et qui lui devait un service. Ce dernier lui proposa un CloakShape afin de s'échapper de la planète, dans lequel les deux Jedi embarquèrent quelques minutes plus tard et quittèrent Murkhana.

Références

Les plus consultés ensuite...