Orson Krennic

Officier de l'Empire Galactique, Krennic était directeur du programme de l'Etoile Noire I.

Né sur Lexrul en -51 av. BY, Orson Krennic avait un esprit aiguisé qui le mena à entreprendre des études brillantes. Il se découvrit très tôt des facultés à résoudre des puzzles et à mettre en place des plans et des organisations efficaces pour solutionner toutes sortes de problèmes. Il décida de se spécialiser dans l'architecture, un domaine dans lequel il excella jusqu'à pouvoir intégrer le Futures Program de l'université de Brentaal en -36 av. BY.

En évoluant parmi les étudiants, Krennic développa un domaine dans lequel il avait une capacité certaine, la manipulation des individus. Le jeune architecte réussissait sans encombres à s'entourer de personnes compétentes et sur lesquelles il pouvait compter, tout en gardant toujours une marge de manoeuvre sur eux. Parmi ces personnes se trouvait un mathématicien du nom de Galen Erso dont les talents l'avait grandement impressionné. Les deux hommes restèrent en contact après l'obtention de leur diplôme, même si leur chemin se sépara. Krennic prit la direction de Coruscant où il intégra l'administration de la République Galactique où il mit en oeuvre toutes ses connaissances d'architecte. Quelques années plus tard, Krennic contacta Galen pour lui proposer de présenter ses travaux devant les chercheurs de l'Institut des Sciences Appliquées de Coruscant. C'est à cette occasion qu'il découvrit le sujet des études de son ami chercheur, le rendement énergétique des Cristaux Kyber, un élément qui allait devenir son obsession dans les années à venir.

Avec l'irruption de la Guerre des Clones en -22 av. BY et la création de la Grande Armée de la République décidée par le Chancelier Palpatine, la République se mit en quête de talents pour renforcer ses services de recherche militaires. Krennic proposa naturellement sa candidature et intégra le service de recherche et développement des armes. Ses premières oeuvres majeures furent la transformation des terrains municipaux de Coruscant en centres de commande militaires. Krennic dessina les plans des nouvelles installations et imagina le design froid et brutal des bâtiments, une esthétique qui serait ensuite appliquée à l'ensemble des productions impériales. Après la Bataille de Geonosis, les services secrets de la République découvrirent l'existence d'une station de combat séparatiste encore à l'état de plans. Ils décidèrent de prendre l'ennemi de court et de construire eux-même en secret un prototype de la super-arme. En sa qualité d'architecte, Orson Krennic prit la direction du programme et orchestra les premières étapes de la construction. La super-arme fut assemblée en orbite de Geonosis par des ouvriers Geonosiens après l'alliance signée entre Poggle le Bref et les services secrets de la République. A mesure que les traits du planétoïde se dessinaient, Krennic devenait conscient que cette réalisation marquerait l'apogée de sa carrière.

Il ne fallut que quelques mois pour mettre en place le squelette de la station de combat mais un problème de taille n'avait pas été solutionné par les architectes géonosiens. Aucune solution satisfaisante n'avait été proposée pour alimenter en énergie cette installation monstrueuse et, pire, la plupart des scientifiques s'accordaient à dire qu'il n'existait aucune technologie capable, dans un avenir plus ou moins proche, de fournir les quantités d'énergie nécessaire au laser principal. Le sujet des études de Galen Erso se rappela au bon souvenir de Krennic et l'architecte décida de retrouver sa trace pour l'intégrer au projet. En -19 av. BY, il retrouva Galen prit dans les feux de la guerre des clones sur Vallt, où il se trouvait avec sa femme Lyra Erso et sa fille, Jyn Erso, qui venait de naître. Krennic utilisa sa position pour faire évacuer la famille Erso et la ramener finalement saine et sauve sur Coruscant. Krennic ne tarda pas à manipuler Galen et à le persuader de rejoindre le programme militaire de Geonosis.

La Guerre des Clones trouva alors son épilogue dans la chute de l'Ordre Jedi et l'Établissement de l'Empire Galactique. Si l'opinion publique imaginait un arrêt des programmes militaires lancés pendant la guerre, Krennic ne fut pas surpris de constater leur poursuite au nom du maintien de la paix. Le prototype Géonosien n'avait officiellement jamais existé mais il avait été commandé par Palpatine lui-même alors qu'il n'était que Chancelier de la République. Désormais Empereur, il était résolu à poursuivre sa construction afin qu'il serve d'arme de dissuasion impériale. Orson Krennic était tout à fait en phase avec cette vision. Les trois années de débâcle et d'instabilité provoquées par la guerre l'avaient convaincu que le gouvernement impérial devait disposer d'armes inégalées pour maintenir la paix par la force. Pendant que la construction suivait son cours, l'administration impériale se restructura sur les cendres des institutions républicaines. Le projet top-secret fut transféré à la toute nouvelle Initiative Tarkin, créée par le Grand Moff Wilhuff Tarkin, sous l'égide de la branche de Recherche en Armes Avancées du Bureau de la Sécurité Impériale. Le projet gagna également son nom définitif, l'Etoile Noire. Après ces remaniements, Krennic fut confirmé dans ses fonctions de Directeur du Programme et put arborer dès lors l'uniforme blanc caractéristique des membres du BSI, avec un rang équivalent à celui d'Amiral de la flotte.

Dans ce nouveau contexte, Krennic chercha un moyen pour que Galen continue ses recherches sur les Cristaux Kyber sans qu'il se doute de la réelle finalité de ses travaux. Il eut l'idée de mettre en place un projet de façade, le Projet Celestial Power, dont l'objectif affiché était de fournir de l'énergie à profusion aux mondes de l'Empire qui le nécessitaient. Galen Erso intégra le programme sans poser de questions, à la plus grande satisfaction de son instigateur. Parallèlement, Krennic soumis secrètement aux tests les progrès effectués par Galen. Des essais furent effectués par le biais du scientifique Dagio Belcoze qui opérait dans un complexe scientifique impérial sur Malpaz mais l'opération provoqua une violente explosion qui provoqua la mort de dix mille personnes aux alentours. La propagande impériale camoufla la catastrophe sous la bannière de mouvements anarchistes mais pour Krennic il s'agissait d'un cuisant échec qui retardait d'autant plus l'avancée du projet Etoile Noire.

Krennic était bien conscient que son poste de Directeur du Programme de l'Etoile Noire était aussi prestigieux que risqué. Parmi les plus hauts gradés de l'Empire, nombreux étaient ceux qui voyaient d'un mauvais oeil l'ambition constante et inaltérable de l'architecte en chef. En effet, ce dernier ne reculait devant rien pour que les travaux suivent son court. Alors que le projet avait désespérément besoin de ressources minières, Krennic localisa des fillons prometteurs sur Samovar et Wadi Raffa. Malheureusement, ces planètes étaient des mondes sanctuaires, un staut qui leur garantissait une protection contre l'exploitation de leurs terrains. Il eut l'idée d'embaucher le contrebandier Has Obitt pour parachuter des cargaisons d'armes séparatistes sur ces planètes afin de pouvoir ensuite les accuser d'avoir pactisé avec l'ennemi au cours de la Guerre des Clones. Les armes servant de preuve à charge, l'Empire put placer les planètes sous tutelle et débuter de vertigineuses opérations d'extraction minière à destination directe de l'Etoile Noire.

Krennic tenta de reproduire l'opération dans le Système Salient, mais cette fois Obitt avait décidé de le doubler en s'associant avec le rebelle Saw Gerrera. Quand l'Empire se présenta pour l'inspection dans une expédition menée par le Grand Moff Tarkin, il tomba dans un piège. Les forces impériales prirent finalement le dessus mais Tarkin suspecta Krennic d'avoir tenté de l'éliminer. Le Grand Moff captura Obitt et s'assura son entière collaboration à la suite d'un interrogatoire. Le contrebandier révéla tout ce qu'il savait sur les manoeuvres de l'architecte, ce qui poussa Tarkin à le renvoyer vers Krennic pour l'espionner. Cet épisode marqua la naissance d'une rivalité irréversible entre les deux hommes et Tarkin décida de placer les travaux de Krennic sous surveillance. Le Grand Moff s'assura ainsi du contrôle des sites de construction de l'Etoile Noire en y organisant lui-même les processus et systèmes de sécurité.

Dans les mois qui suivirent, Krennic dut faire face à la suspicion des équipes de recherche quand à l'objectif de leurs travaux. Lorsque ces derniers demandèrent à quitter leurs fonctions, Krennic s'assura de leur silence en bombardant depuis l'espace leur complexe de recherche situé sur Hypori. Du côté des Erso, Krennic était convaincu que Lyra suspectait l'existence d'un projet secret derrière les travaux de son mari. Galen en était arrivé à la même conclusion de son côté, ce qui les poussa à fuir subitement Coruscant en -17 av. BY, au nez et à la barbe de Krennic, avec l'aide d'Obitt et de Saw Gerrera.

Il s'agissait d'un nouveau coup dur pour Krennic, qui vit les recherches sur le noyau énergétique de l'Etoile Noire s'arrêter subitement. Le Directeur du Programme mit tout en oeuvre pour retrouver la trace du scientifique fugitif, conscient que le retard s'accumulait dans l'élaboration du projet et que Tarkin ne tarderait pas à faire manoeuvre. Krennic retrouva la trace des Erso sur Lah'mu quatre ans plus tard. Il se déplaça lui-même pour signifier à Galen toute la déception qu'il éprouvait envers lui alors qu'il lui avait tant donné. Les forces de Krennic capturèrent le scientifique tandis que Krennic ordonna à ses Death Troopers de tuer Lyra alors qu'elle tentait de les en empêcher. La femme eut cependant le temps de tirer avant d'être abattue, un tir qui toucha Krennic mais sans réelle gravité à l'épaule.

Krennic retrouve Galen Erso sur Lah'mu Krennic retrouve Galen Erso sur Lah'mu

Krennic fit conduire Galen sur Eadu où une raffinerie impériale servait de centre de recherche à une nouvelle équipe de scientifiques. Erso fut contraint de reprendre ses travaux sous étroite surveillance. Il fallut un peu plus de dix ans pour que les travaux sur l'alimentation en énergie atteignent leurs objectifs. L'Etoile Noire reçut alors son aspect définitif avec la pose du poste de tir sur son enveloppe extérieure. L'armement n'était pas encore capable de tirer à pleine puissance mais un tir d'essai à faible densité fut tenté sur Jedha en -0.1 av. BY en présence du Grand Moff Wilhuff Tarkin. L'explosion pulvérisa Jedha City, la zone d'impact, et ravagea la planète sur de nombreux kilomètres autour du cratère à cause de l'explosion de la croûte terrestre. Le tir fut un succès, et Orson Krennic put enfin savourer l'accomplissement de son travail et l'assurance d'une prochaine reconnaissance en haut lieu.

C'est magnifique...
_Krennic, observant l'explosion de Jedha

Premier test de l'Etoile Noire sur Jedha Premier test de l'Etoile Noire sur Jedha

Cette joie fut rapidement douchée par un revers de taille : l'existence de l'Etoile Noire avait fuité et avait atteint les cellules rebelles qui se rassemblaient face à l'Empire. Ces déboires n'avaient pas échappé à Tarkin, qui en profita pour justifier sa prise de contrôle exclusif de l'Etoile Noire. Le Grand Moff lui indiqua que le message avait été envoyé depuis Eadu, ce qui provoqua le départ immédiat de Krennic vers le centre de recherche. Il s'y rendit avec une escouade impériale où il liquida l'équipe scientifique dans sa totalité pour l'exemple. Seul Galen fut épargné, mais un raid surprise de l'Alliance Rebelle, au cours de l'Opération Fracture, blessa mortellement le scientifique. Dès les premiers tirs, Krennic remonta à bord de sa navette et quitta précipitamment la planète.

Orson Krennic se retrouvant forcé de laisser les commandes de l'Etoile Noire à Tarkin Orson Krennic se retrouvant forcé de laisser les commandes de l'Etoile Noire à Tarkin

Le directeur se rendit ensuite sur Mustafar, au Château du Seigneur Noir des Sith Darth Vader afin de s'expliquer sur les failles dans son dispositif de sécurité. Vader lui indiqua que l'existence de l'Etoile Noire devait rester un secret et lui conseilla de corriger le problème sans tarder. Estimant que l'entretien s'était bien passé, Krennic s'avança à demander au Seigneur Noir s'il était toujours en charge des opérations, une manière de tenter de doubler Tarkin. Sans répondre, Vader lui fit subir une strangulation de Force, avant de lui conseiller de ne pas se laisser etouffer par son ambition.

Après cet épisode, l'architecte décida de se rendre sur Scarif, aux archives de la Tour Citadelle, afin de vérifier toutes les transmission entreprises par Erso. Il y fut rattrapé par une escouade rebelle nommée Rogue One, menée par la fille de Galen, Jyn Erso. Les rebelles déclenchèrent la Bataille de Scarif en tentant de s'emparer des plans de la station. Krennic et ses Death Troopers traquèrent le commando constitué de Jyn, Cassian Andor et K-2SO jusque dans les archives où le droïde et Cassian furent éliminés. Krennic poursuivit ensuite Jyn jusque sur le toit du complexe afin de l'empêcher de transmettre les plans. Il découvrit alors sa véritable identité. Alors qu'il la tenait à sa merci, il se fit tirer dans le dos par Cassian, qui avait survécu à ses blessures. Krennic ne put empêcher les deux rebelles de transmettre les plans à leur flotte située en orbite. Quelques minutes plus tard, il vit son oeuvre apparaître dans le ciel de Scarif. Le Directeur comprit immédiatement ce qui allait suivre. Il disparut dans l'explosion de l'antenne qui fut ciblée par le tir de l'Etoile Noire, une mise à feu ordonnée par son grand rival, le Grand Moff Tarkin.

L'Etoile Noire se lève dans le ciel de Scarif L'Etoile Noire se lève dans le ciel de Scarif

Articles en rapport

Saw Gerrera
Saw Gerrera
Personnages
Galen Erso
Galen Erso
Personnages