Celestial

Connus sous le nom des Architectes, les Celestials étaient l'une des civilisations les plus légendaires de la galaxie ayant vécu des centaines de milliers d'années avant la fondation de la République Galactique.

Également connus sous le nom d'Architectes, les Celestials étaient l'une des espèces les plus légendaires de la galaxie. Les historiens modernes la considéraient comme la plus ancienne civilisation ayant peuplé la galaxie des centaines de milliers d'années avant la fondation de la République. Malgré de très nombreuses recherches, les informations sur les Celestials demeurèrent très limitées et parmi celles qui leur étaient attribuées, aucune ne pouvait faire office de preuve irréfutable de véracité. Ce qui frappait le plus les historiens était l'absence totale d'informations sur les Celestials, y compris concernant leur apparence physique, alors que des données avaient bien été trouvées pour toutes les autres civilisations ayant partagé la même époque comme les Rakata, les Columi, les Gree, les Killik, les Kwa ou les Sharu. L'absence d'informations pouvait avoir plusieurs sens : les Celestials avaient-ils vraiment existé ? Avaient-ils été exterminés et leurs traces scrupuleusement effacées ? Avaient-il eux-même décidé de disparaitre ? Allaient-ils revenir un jour ? Toutes ces incertitudes entretinrent la légende pendant des millénaires.

D'après les travaux du Docteur Insmot Bowen, membre de l'Institut Obroan pour l'Archéologie, les Celestials auraient pu être des êtres vivants physiquement proches des serpents ou des vignes végétales et disposant éventuellement de tentacules. Il étayait ses hypothèses sur des représentations très anciennes supposées réalisées par les civilisations ayant pu côtoyer les Celestials. En revanche, la supériorité des Celestials sur les autres civilisations de son époque semblait incontestable, tant sur le point de vue technologique que militaire. Les Celestials auraient ainsi réduit en esclavage les civilisations Rakata, Killik, Kwa et Sharu et auraient influencé une partie de leur culture. Les Kwa et les Sharu auraient par exemple adopté la construction de pyramides en référence aux constructions de leurs maîtres Celestials. La puissance de la civilisation Celestial sur ces peuples asservis était totale. Les Celestials auraient notamment été responsables de l'extermination des populations Killiks sur leur monde natal d'Oroboro, connu plus tard sur le nom d'Alderaan.

Cependant, s'il restait très peu de traces des Celestials en tant que civilisation, de très nombreuses réalisations leur ayant été attribué avaient survécu pendant des dizaines de milliers d'années. Ces constructions étaient pour la plupart enrobées de mystères à propos de leur utilité et même des techniques et technologies qui furent utilisées pour les réaliser. Les Celestials portaient bien leurs surnom d'Architectes, maîtres bâtisseurs utilisant la main d’œuvre des peuples asservis pour leurs desseins. Nombre de réalisations attribuées aux Celestials auraient été réalisées grâce à la main d’œuvre Killik, grâce au contrôle que parvenaient à exercer les bâtisseurs sur les nids insectoïdes.

Parmi les réalisations attribuées aux Celestials, on compte la création de plusieurs formations galactiques remarquables comme l'Amas de la Gueule, la Faille de Kathol, le Système de Vultar, le Système Corellien, l'Amas de Hapes mais également une certaine Barrière Hyperspatiale entourant la Galaxie. Pour mener à bien ces constructions, les Architectes se seraient basés sur des technologies de pointe dont l'utilisation et les concepts devinrent des mystères après leur disparition. Des artefacts de ces technologies pouvaient néanmoins être encore observés, comme la Station Centerpoint située au centre du Système Corellien, la Station Sinkhole perdue au milieu de la Gueule et où fut emprisonnée Abeloth, ou encore le concept des Turbines Cosmiques et des Répulseurs Planétaires.

Les traces des Celestials disparurent très rapidement environ 35 000 ans avant Yavin. A cette époque, les Rakatas se rebellèrent contre les Architectes dans une véritable guerre. Les Celestials auraient tenté d'endiguer la progression Rakata en créant une barrière de perturbations spatiales au niveau des Régions Inconnues, dont les perturbations du quadrant situé à l'ouest du Noyau Profond seraient les artefacts. D'après les registres des Gree, les Rakatas auraient eu raison des Celestials en étant à l'origine de deux "malédictions". La première fut connue sous les noms d'Engloutissement Gris et d'Enfouisseur d'Êtres (Gray Swallowing et Hollower of Beings) et la seconde sous les noms de Bouches sans visages et Mangeurs de Mondes (Faceless Mouths et Eater of Worlds).

On ne sait pas exactement à quelle date les Celestials avaient effectivement disparu de la Galaxie, mais 5 000 ans après le début du conflit contre les Rakatas, il ne restait plus aucune trace de leur civilisation à part leurs incroyables constructions stellaires. En -30 000, les Rakatas étendirent leur emprise sur une Galaxie qui leur était désormais conquise. Ce fut l'Etablissement de l'Empire Infini des Rakata auquel la République Galactique succéda. Cependant, en l'absence d'informations concrètes sur la disparition des Architectes, il était impossible de dire s'ils ne seraient pas de retour un jour...

Articles en rapport

Killik
Killik
Espèces
Celestial
Celestial
Espèces
Rakata
Rakata
Espèces
Galaxie
Galaxie
Cultures
Abeloth
Abeloth
Personnages