Procès de Tycho Celchu

Accusé d'être à la solde d'Ysanne Isard, la directrice des renseignements de l'Empire Galactique, ainsi que du meurtre du pilote de l'Escadron Rogue, Corran Horn, Tycho Celchu fut jugé sur Coruscant.

-- Il vient d'être arrêté pour haute trahison et pour le meurtre de Corran Horn.
-- C'est impossible. Jamais Tycho n'aurait fait ça !
-- Vous ne savez pas tout, commandant. Dois-je vous rappeler qu'une arrestation n'est pas une condamnation ? Néanmoins, les premiers éléments suffisent à justifier cette mesure.
-- Quels éléments ?
-- Il s'est absenté sans autorisation de son poste à Noquivzor. Il s'est rendu ici accompagné d'un droïde M-3PO qui détenait des information secrètes.[...] Le capitaine Celchu connaissait les codes de commande du chasseur que pilotait Horn.
-- Comme ceux des autres chasseurs...
-- Oui, sauf que les autres chasseurs ne l'avaient pas menacé de le démasquer avant de décoller. Pash a surpris une conversation mouvementée entre Horn et Celchu, juste avant le départ. Celchu a déclaré qu'il avait pris un soin tout particulier à vérifier le bon fonctionnement du chasseur du Corellien. [...] Nous avons les moyens, le mobile et l'occasion. Cela suffit pour arrêter et juger un suspect.
-- Vous avez tort et vous le savez. Après les combats que nous avons livrés, écrouer un héros sur la base de preuves indirectes est un crime digne de l'Empire.
-- Non, commandant, c'est vous qui avez tort. L'Empire aurait arrêté et torturé Celchu jusqu'à ce qu'il avoue. Ensuite, il aurait fait disparaître son cadavre. Nous, nous instruirons un procès public.
__Airen Cracken à Wedge, à propos de Tycho

Wedge Antilles tenta de faire entendre sa voix auprès du Conseil Provisoire de la Nouvelle République, malgré les efforts de Borsk Fey'lya pour l'en dissuader, mais Airen Cracken ruina ses arguments, soulignant même que Tycho Celchu avait reçu un virement de quinze millions de crédits... Antilles répliqua que si Tycho était un espion dormant d'Ysanne Isard, pourquoi être payé pour son travail ? Le directeur des Renseignements de la Nouvelle République répliqua qu'Isard souhaitait le voir confondu et arrêté car il lui avait servi convenablement. Antilles menaça de rendre publics ses sentiments sur le procès, décevant Ackbar du même coup, alors qu'il était son principal soutien.

Le procès commença rapidement : Pash Cracken, témoin direct, fut le premier appelé à la barre. Pensant bien faire, il tenta de faciliter la tâche de Nawara Ven, mais ne fit que la compliquer ; au point que la procureure Halla Ettyk demandât à l'Amiral Ackbar de le considérer comme hostile ! Le second témoin fut Erisi Dlarit. Cette dernière expliqua avoir vu Horn et Celchu se quereller, et le Corellien était perturbé par sa conversation. Nawara la fit dire qu'il avait discuté avec Mirax Terrik, ce qui aurait pu également être la cause de son tracas. Iella Wessiri fut la troisième personne à comparaître, notamment puisqu'elle fut longtemps la partenaire de Corran à la CorSec.. Elle fit part de ses doutes sur le rapport de son partenaire quant à avoir observé Kirtan Loor aux côtés de Celchu sur Coruscant. Ettyk, dont Iella était l'assistante pour l'enquête, demanda à ce que cette mention fût rayée du procès-verbal, mais ce fut refusé par Ackbar.

Nawara Ven passa au contre-interrogatoire et insista sur le fonds de la pensée de Iella quant à l'erreur que Corran aurait pu commettre : Loor portait une cape et le Corellien avait admit n'avoir pas bien vu son visage, admettant par là qu'il aurait pu se tromper quant à l'identité de la personne que Tycho rencontrait ce soir-là. Peu après, Iella demanda la personne à Halla Ettyk de se mettre en chasse du trafiquant d'armes Duros Lai Nootka.

-- Il n'y a aucune preuve de sa venue sur Coruscant. De plus, Corran et lui ont un passé commun. Corran l'a fait sortir d'une prison impérial sur Garqi. Pourquoi Nootka nuirait-il à un homme qui lui a sauvé la vie ?
-- Mais où était l'intérêt de tuer Corran alors qu'il suffisait de faire appel à Lai Nootka pour démontrer qu'il se trompait ? Tycho a toujours clamé son innocence. Ce qui signifie qu'il savait où trouver le Duros pour démontrer le raisonnement de Corran, ou...
-- Qu'il était innocent ? Ne vous engagez pas dans cette direction.
__Iella à Ettyk

Ettyk accepta tout de même que Iella se lançât sur les traces du trafiquant. Peu après, ce fut enfin au tour de Wedge Antilles de témoigner. Il raconta avoir demandé à Tycho de s'infiltrer sur Coruscant pour couvrir ses arrières - d'autant qu'il connaissait l'endroit -, en tant que personne de confiance ; ce qu'Airen Cracken désapprouvait. Ettyk pointa du doigt la mort étrange de Bror Jace, mais Wedge répliqua que Tycho avait programmé le plan de vol sur son ordre, et qu'il n'était pas un espion, malgré le fait qu'Uwlla Iillor était informée de l'heure et de l'endroit d'arrivée du pilote de Thyferra. Malgré le sentiment qu'il eût après l'interrogatoire, Diric Wessiri tint à rassurer Wedge : témoigner contre son ami a été difficile et les juges l'ont reconnu.

Dans sa prison, j'ai eu nombre de conversations avec le capitaine Celchu, et je l'ai trouvé tout à fait sympathique. Si c'est un espion, alors nous sommes tous suspects.
__Diric Wessiri

L'époux de Iella Wessiri déclara que, s'il respectait énormément Corran Horn, il arrivait à ce dernier de se tromper, comme son Droïde astromech R2 Whistler le souligna. Plus tard, l'interrogatoire de Tsillin Wel eut lieu, au cours duquel Nawara parvint à déterminer que le travail visant à remonter les filières des comptes créés pour confondre Celchu avait été bâclé. Quand l'avocat lui demanda qui d'autre l'Empire avait cherché à faire passer pour un espion, elle désigna le général Crix Madine. Le Twi'lek marqua des points : il était parvenu à démontrer que la cupidité n'était pas un mobile et que les propos de Corran n'avaient rien prouvé. Restait donc à éliminer un dernier mobile : son supposé lavage de cerveau au sein du Super Star Destroyer de classe Executor Lusankya. Mais les cartes avaient été davantage brouillées à la suite d'un attentat du Front Palpatine de Libération : ces derniers réclamaient désormais la fin du "procès truqués" de Tycho Celchu ! Ce dernier supplia le Twi'lek de le laisser témoigner, mais l'avocat répliqua que la procureure Ettyk ne ferait qu'une bouchée d'eux. Celchu pria alors pour qu'un miracle se produisît...

L'avocat Twi'lek fut contacté par quelqu'un qui savait où se trouvait Lai Nookta. Il le rencontra plus tard, et cet informateur lui révéla que le Duro était mort, et qu'il pouvait prouver que Tycho n'avait pas rencontré Kirtan Loor le soir où Corran était supposé les avoir vus ensemble. Nawara lui demanda comment il pouvait en être aussi sûr, et l'informateur rabattit sa capuche, révélant être le fameux agent Loor des Renseignements Impériaux. Il demanda l'immunité de la Nouvelle République en échange de son témoignage et de l'identité de tous les agents doubles au sein des Renseignements de la Nouvelle République et du gouvernement. L'Impérial lui donna un échantillon de son sang et lui demanda de le fournir à Ettyk. Ils avaient cinq heures pour convenir d'un accord.

Iella Wessiri et sa supérieure furent mises au courant, et la première l'apprit à Diric. Elle ignorait bien entendu que son mari, disparu pendant une rafle, avait été converti par Ysanne Isard en espion à sa solde. Cette dernière pensait qu'il pouvait s'agir d'Evir Derricote, porté disparu au sein du Lusankya. Quand Kirtan Loor fut escorté à la cour de justice, Diric émergea de l'ascenseur, faisant feu de ses blasters :

Meurs, Derricote, meurs !

Nawara fut blessé à la hanche, Loor s'écroula, mortellement blessé, tandis que Iella retourna les tirs contre le meurtrier, le blessant au ventre. Ce dernier s'effondra et la Corellienne découvrit avec effroi son identité : son propre mari. Ce dernier lui avoua dans un dernier souffle qu'il avait été converti à bord du Lusankya et qu'il l'aimait. Il rendit son dernier souffle dans ses bras, pendant que l'agent des renseignements ennemis s'éteignait...

Peu après, le Super Star Destroyer de classe Executor décollait de Coruscant, transformant des quartiers entiers en champs de ruines sur des centaines de kilomètres carrés. Les Rogues se mirent en chasse.

Le pouvoir de l'Empereur était-il assez fort pour contraindre des milliers de gens à oublier qu'ils avaient vu le Lusankya être enterré ici ?
__Pensées de Wedge

A la cour, Ackbar déclara que la session serait courte et résuma les évènements récents, indiquant que Cracken et ses hommes tentaient de déchiffrer les informations fournies par Loor. Tycho indiqua qu'il souhaitait témoigner en son nom propre, sans la présence de Nawara, à la grande surprise de Halla Ettyk. C'est alors qu'une personne que tous pensaient disparue se présenta à l'entrée de la salle d'audience : Corran Horn. Pendant ce temps, les Rogues éliminaient les vaisseaux de la Chasse Impériale faisant écran pour éviter la poursuite du gigantesque vaisseau-capital d'Isard. Wedge rappela à l'ordre Erisi, mais cette dernière s'entêta à poursuivre les TIE et un Rayon Tracteur fut activé, qui l'emporta vers la superstructure du bâtiment.

Corran présenta ses excuses à Tycho pour son comportement et son emprisonnement.

-- Tu as été manipulé par l'Empire, comme moi et tout le monde ici. J'accepte tes excuses, mais je ne te reconnais aucune dette envers moi.
-- Pourtant je vais payer... ou tout au moins vers un acompte.
-- Effacer mon inculpation pour meurtre est un bon commencement.
__Réponse de Tycho

La Corellien raconta comment il avait été retenu Prisonnier du Lusankya, comment il s'était échappé jusqu'ici - la porte de derrière du Musée Galactique, selon ses dires - et comment il savait que Tycho était innocent. Il raconta que, lors de sa fuite, il était parvenu à consulter les fichiers des prisonniers, dont celui du natif d'Alderaan. Comme pour lui, il avait été déclaré inapte à la conversion en agent double à la solde des Renseignements Impériaux. Il balaya les arguments d'Ettyk selon lesquels la sécurité aurait pu être relâchée pour qu'il ait accès aux dossiers truqués : il avait traversé une zone de sécurité et trouvé un blaster. Alors qu'il se trouvait sur le point de révéler l'identité du véritable agent double, Airen Cracken fit irruption dans la salle et lui ordonna de garder le silence. Ces alors que tous les membres présents à la cour virent le Lusankya s'élever dans les airs, Cracken précisant qu'il avait été enterré au sud-est des Monts Manarai.

Wedge contacta alors l'Amiral Ackbar pour le prévenir de l'identité de l'agent double, mais ce fut Corran Horn qui le précéda, en prononçant le nom d'Erisi Dlarit ; à la plus grande surprise d'Antilles, qui le pensait, lui aussi, mort. Le chef des Rogues précisa qu'Erisi avait signalé une avarie que son Droïde astromech R5 n'avait quant à lui pas relevé, mettant en exergue son mensonge. Horn ajouta qu'elle avait prévenue les Impériaux de l'arrivée de Bror Jace et qu'elle l'avait aidée à réviser son chasseur avant l'accident ayant abouti à sa capture. Wedge précisa qu'elle avait trahi parce que la corporation Xucphra avait peur de perdre son monopole avec la victoire de la Nouvelle République, et Isard avait assuré qu'il n'en serait rien avec elle.

Ettyk : Dois-je en déduire qu'Isard a créé la majeure partie des preuves contre Tycho ?
Corran : Je dirais que c'est une option raisonnable. Si Tycho avait été reconnu coupable, elle aurait révélé la vérité, et la Nouvelle République aurait eu l'air aussi injuste que l'Empire.
Cracken : Bien que je ne sois pas membre de l'Escadron Rogue, je pense pouvoir faire quelque chose pour réhabiliter le capitaine Celchu. [...] Une cérémonie publique, récompensant les efforts de l'escadron droit avoir lieu prochainement. Nous ferons savoir que le capitaine Celchu a pris part en tout connaissance de cause à un procès truqué...
Tycho : Le sort semblait réellement s'acharner sur moi. Je vous félicite pour votre sens de la mise en scène.
Cracken : ... et sa réhabilitation serait complète. La présence du lieutenant Horn rend plus évidente encore l'innocence du capitaine Celchu.
Ettyk : Monsieur, au nom des Forces armées de la Nouvelle République, toutes les charges à l'encontre du capitaine Tycho Celchu sont nulles et non avenues.
Ackbar : C'est avec un grand plaisir, capitaine Celchu, que je classe cette affaire. Vous êtes libre.