Première Bataille de Borleias

La Première Bataille de Borleias fut menée par le Général Laryn Kre'fey, contre une base commandée par le Général de l'Empire Galactique Evir Derricote, et s'acheva par une défaite néo-républicaine.

Selon un plan du Général Laryn Kre'fey, l'attaque contre Borleias - nom de code Lunenoire - devait être un jeu d'enfant : l'Emancipator s'occuperait des boucliers de la base commandée par le Général Evir Derricote, le Groupe Défenseurs du Général Horton Salm bombarderait les installations au sol, tandis que l'Escadron Rogue de Wedge Antilles s'occuperait des deux escadrons de Chasseurs TIE qui ne manqueraient pas d'être déployés. Au cours du briefing, il était clair que Kre'fey et Salm ne s'adoraient pas, et l'Amiral Ackbar dut intervenir pour temporiser leur joute. Devant le scepticisme d'Antilles, le Bothan répliqua qu'il espérait qu'il ne doutât pas de son courage, ni de celui des Bothans en général.

Comment serait-ce possible, puisque vous nous rappelez à tout bout de champ que c'est votre peuple qui a obtenu les informations sur l'emplacement de la seconde Etoile Noire...
__Pensée d'Antilles

Ackbar fit également part de son scepticisme quand Kre'fey quitta la salle : si l'opération Lunenoire était basée sur de fausses informations recueillies par le Réseau d'Espionnage Bothan, alors de nombreux militaires périraient lors de cette tentative infructueuse de s'emparer d'un tremplin pour capturer le Centre Impérial. Le Corellien comme le Mon Calamari avaient raison de s'inquiéter : Derricote avait bien voulu communiquer ce dont il avait envie aux Bothans, et ces derniers avaient établis leur plan d'attaque sur la base des bribes recueillies. Quand l'agent des Renseignements Impériaux Kirtan Loor, envoyé par Ysanne Isard, osa mettre en doute son plan, ce dernier ne manqua pas de le faire taire :

Laissez-moi m'occuper des défenses. Vous êtes un agent de renseignement, pas un génie militaire.

L'Impérial ne tarda pas à en faire la démonstration : suite aux frappes orbitales de l'Emancipator, accompagné de l'Eridain d'Afyon, du Mon Valle et du Corulag, il ordonna à ce que les boucliers fussent progressivement abaissés pour faire croire qu'ils cédaient à la puissance des turbolasers de la Nouvelle République. Les soldats de cette dernière, qui souhaitait s'emparer des installations, crurent immédiatement à la victoire et Kre'fey ordonna aux navettes d'assaut transportant les hommes de Judder Page de s'emparer des installations. Tout à coup, une première salve fit exploser une navette, alors protégée par Corran Horn, et au sein de laquelle Kre'fey avait pris place ! Une autre atteignit le chasseur X-Wing de Peshk Vri'sir, également natif de Bothawui ! La pilote Andoorni Hui, de Rodia, fut quant à elle abattue par un Intercepteur TIE. Malgré sa blessure, Riv Shiel continua à piloter. Ooryl Qrigg dut s'éjecter et un morceau de stabilisateur sectionna son bras droit au-dessus du coude, sa combinaison s'étant fort heureusement refermée sur la blessure. Le Banni, commandé par le capitaine Tycho Celchu, intervint juste à temps pour le récupérer.

Les Défenseurs de Salm, ayant désobéi aux ordres, avaient fait demi-tour pour porter assistance aux Rogues au lieu de rejoindre le croiseur Mon Valle, lequel explosa peu après victime des tirs des batteries aux ordres de Derricote. Peu après, les survivants Néo-républicains passèrent en hyperespace pour Noquivzor.

Quelque temps plus tard, Gavin Darklighter croisa au cours d'une réception le petit fils du général, Karka Kre'fey. Le natif de Tatooine exprima le fond de sa pensée : le Bothan avait fait montre d'une incompétence qui avait coûtée la vie à de nombreux soldats, et il fallut attendre la Seconde Bataille de Borleias pour que l'affront fût réparé.