Négociations sur La Roue

Sur la Roue, de nombreux agents influèret sur le destin de Cade Skywalker. Afficher le sommaire

Sur les traces de Cade Skywalker

Darth Maladi n'échouerait pas dans la capture de Cade Skywalker, comme le lui avait ordonné son Maître, Darth Krayt, Empereur de la Galaxie. Au sein du Nouveau Temple Jedi de Coruscant, dans son laboratoire - en compagnie de Nyna Calixte - elle interrogea un Jedi qui avait été capturé par des chasseurs des primes, Hosk Trey'lis. Ce dernier, malgré la torture qui lui était infligée par les sphères Sith, résistait. Mais Maladi augmenta d'un degré la torture, ce qui fit flancher sa résistance. Ce dernier, brisé, révéla alors tout ce qu'il savait sur Cade Skywalker : son vaisseau - le Mynock -, ses amis - Deliah Blue et Jariah Syn -, la planète où ils l'avaient trouvé et capturé - Socorro -, etc. Maladi se tourna alors vers Calixte et lui ordonna de s'occuper personnellement de retrouver Skywalker et de lui amener vivant. Calixte devait obéir. De retour dans ses quartiers, en compagnie de son amant, Morlish Veed, elle contacta son agent secret à la retraite, Morrigan Corde, afin qu'elle intercepte l'Apprenti Sith et espion de Maladi, Jor Tolin, sur La Roue. Ensemble, ils devaient lui rapporter Skywalker au plus vite.

Sur La Roue, Tolin avait déjà bien entamé son enquête : grâce à un informateur Chadra-Fan du nom de Haako, il apprit que Skywalker avait quitté la station depuis quelques heures. Il lui demanda de se renseigner pour savoir où est-ce qu'il était parti, moyennant finances bien sûr. Lorsqu'il tourna les talons, il fut entouré par une bande de mercenaires qu'il mata facilement, et ce malgré un coup à la tête. Ce fut à ce moment là que Morrigan Corde intervint et ensemble, ils les mirent tous à terre. Cependant, au moment où Corde prononça le nom de l'ancien apprenti, ce dernier se jeta sur elle pour l'étrangler, comprenant qu'il avait été piégé. La jeune femme fut forcée de l'endormir avec un gaz afin de le calmer, puis elle l'emporta vers ses quartiers.

Négociations en cours...

L'Empereur Roan Fel avait désormais en sa possession Bastion et la garnison de la 501ème Légion, loyale à son Empereur. Cependant, ses forces s'amenuisaient et il avait besoin d'un nouvel allié pour reconquérir Coruscant aux mains de Darth Krayt, surtout à présent que le Seigneur Noir savait où son rival s'était retranché grâce au rapport de Darth Talon. Pour cela, il envoya le capitaine Mingo Bovark, accompagné des Imperials Knights Antares Draco et Gannier Krieg - en punition de leurs agissements sur Vendaxa -, sur La Roue afin de rencontrer l'Amiral des Forces Centrales de l'Alliance Galactique, Gar Stazi et permettre la mise en place d'une alliance durable contre les Sith. La rencontre s'organisa grâce à l'aide de Pol Temm, Administrateur de La Roue. Ce dernier annonça les termes de la rencontre : aucune arme dans la salle et les gardes personnels de chaque représentant devaient attendre la fin des négociations dans le hall.

A la table des négociations: Gar Stazi et Mingo Bovark A la table des négociations: Gar Stazi et Mingo Bovark

Mingo Bovark ne tourna pas autour du pot : il annonça d'emblée, peu après le départ de Temm, que l'Empereur Fel souhaiterait établir une alliance entre le Nouvel Empire Galactique et les Forces Centrales de l'Alliance Galactique. La réaction de Stazi ne se fit pas attendre : ce dernier accusa l'Empereur d'être à l'origine de la guerre, mais Bovark répliqua qu'il s'agissait des Sith et du sabotage des opérations de terraformage qui l'avaient déclenché. Stazi perdit patience. Il accusa Fel d'être l'allié des Sith à ce moment là, même si Bovark réfuta cette théorie. Lorsque Stazi comprit que l'Empereur avait été manipulé par les Sith, la situation se débloqua :

- L'Empereur Fel n'a rien à offrir que je n'ai déjà...
- L'Empereur a pris Bastion.
- Mes excuses capitaine Bovark. Si cela est vrai, nous devons discuter après tout.
- Cela l'est, mon cher amiral. Et nous allons discuter.
_Stazi et Bovark lors des négociations

Morrigan Corde propose un marché à Jor Tolin Morrigan Corde propose un marché à Jor Tolin

Echec et rupture

Corde avait désormais en son pouvoir l'Espion Sith. Bien qu'elle sache que ce dernier finirait par trahir sa compagne - la nature des Sith sans doute -, Corde accepta de le libérer afin qu'il puisse l'aider à mettre à mal les négociations. Cependant, elle se heurta à un mur : Maladi avait ordonné à Tolin de se mettre sur la trace de Skywalker, ce qu'il allait faire. Mais un épouvantable secret rongeait Corde : elle était la mère de Cade Skywalker. Par conséquent, elle ne pouvait se résoudre à laisser son fils tomber entre les griffes du Nouvel Ordre Sith de Krayt. C'est pour cela qu'elle inventa un tas de raisons pour retarder le départ vers Ossus : Skywalker pouvait très bien se cacher dans le Consortium de Hapes, resté neutre pendant la guerre ; Tolin répliqua qu'il pouvait tout aussi bien avoir rejoint le Grand Temple, mais Corde répondit que tout ce qu'il en restait étaient des ruines. Tolin accepta de l'aider à ruiner les négociations entre le Nouvel Empire Galactique et les Vestiges de l'Alliance Galactique. Il lui fit la démonstration de ses talents en utilisant un système nommé P.O.D.C.A.D., une technologie composée de minuscules droïdes capables de s'accrocher à n'importe quelle carcasse de vaisseau et d'en prendre le contrôle. Il visa la Navette Impériale Nune et les droïdes s'accrochèrent à l'une des tourelles.

Le canonnier n'en crut pas ses yeux quand il vit les cannons tirer sans qu'il ne les actionne et tenta d'en reprendre le contrôle. En vain. L'équipage de la Navette Diplomatique DC-4a Crix de l'Alliance fut le plus rapide et releva ses boucliers pour se protéger, avant de répliquer par un feu nourri. L'Amiral Stazi fut mis au courant de la situation et ordonna au capitaine de son vaisseau de procéder aux mesures d'urgence... tout en sortant un minuscule couteau vibrantde de sa manche afin de tuer Bovark qu'il pensait être un traître. Pendant ce temps, les deux Chevaliers Impériaux Draco et Krieg devaient faire face à un feu nourri de la part des gardes de Stazi. Ce dernier, dans la salle de conférence, blessa Bovark au bras droit, mais Draco intervint avant que le pire n'arrive. Il éjecta le Duros et demanda à Mingo de le rejoindre.

Ce fut à ce moment là que l'administrateur de La Roue arriva : il fit comprendre aux Impériaux que ces derniers avaient violé les règles de son hospitalité. Draco répliqua que c'était la navette impériale qui avait été attaquée, mais Stazi répondit que non. L'administrateur annonça aux Chevaliers Impériaux que la station spatiale rejoignait désormais le camp des Forces de l'Alliance et il exigea le départ immédiat des Impériaux. Dans un aparté à Bovark, Antares Draco lui promit que ceux qui avaient fait échouer les négociations paieraient pour leur acte.

Antares Draco sauve la vie de Mingo Bovark Antares Draco sauve la vie de Mingo Bovark

A propos de cet article

Leris
Version Légendes, par Leris.
Dernière mise à jour le 23 août 2007.
3 169 lectures.
Corrigé par nos correcteurs.
Signaler une erreur

Articles en rapport

Bastion
Bastion
Planètes
Sith
Sith
Organisations