Speeder Flitknot

Moto-Jet Geonosienne , Speeder Séparatiste.

Produit par Huppla Pasa Tisc Shipwrights Collective, le Speeder Flitknot était employé par les soldats drones de Geonosis pour effectuer des patrouilles à proximité des ruches.

Produit par Huppla Pasa Tisc Shipwrights Collective, le Speeder Flitknot était employé par les soldats drones de Geonosis pour effectuer des patrouilles à proximité des ruches. D'ailleurs, sa couleur dominante le rendait invisible dans le paysage désertique aux tons rouges et bruns. Un atout non négligeable qui permettait de prendre par surprise une cible imprudente. Cet engin n'offrait aucun confort, mais était apprécié pour sa vélocité. Ainsi, il pouvait s'élever jusqu'à deux mille mètres du sol et parcourir au maximum six cent trente-quatre kilomètres par heure grâce à son moteur ionique à grande vitesse. Des performances nettement supérieures à celles de la Moto-Jet 74-Z d'Aratech Repulsor Company. A l'instar du célèbre Chasseur Nantex conçu par la même société, ce véhicule monoplace désarmé possédait des indicateurs sophistiqués de phéromones qui permettaient au pilote installé aux commandes de s'informer en temps réel des performances de sa machine et des divers systèmes en stimulant simplement son odorat délicat par l'intermédiaire d'effluves particulières. Bien évidemment, cet équipement spécifique était parfaitement inutile pour les humains et les autres êtres vivants de la Galaxie dotés d'un métabolisme différent. Par ailleurs, on retrouvait également sur cet appareil le même compensateur d'inertie et générateur de gravité. L'ordinateur de vol et les scanners, connectés à un logiciel de reconnaissance de terrain similaire, étaient moins complexes.

Dooku sur un Speeder Flitknot. Dooku sur un Speeder Flitknot. Lors de la Première Bataille de Geonosis, le Comte Dooku, l'un des Vingt Egarés, employa un engin de ce type pour échapper aux forces de la nouvelle Grande Armée de la République et gagner au plus vite un hangar secret où un Voilier Solaire l'attendait afin de retourner auprès du Maître Sith Darth Sidious sur Coruscant. A l'inverse du modèle de base, son moyen de transport local ne comportait pas les instruments de communications et les circuits asservis ordinairement utilisés par les Geonosiens. Ces derniers avaient été simplement échangés par un simple Comlink. Il est important de noter que l'écran placé à l'avant nuisait fortement à l'aérodynamisme. Comme l'ancien Jedi ne parlait absolument pas le langage du peuple de l'Archiduc Poggle le Bref, il donnait si besoins des ordres à son escorte par gestes. Les multiples leviers de contrôle d'origine furent aussi remplacés par des poignées adaptées aux manœuvres latérales.

Au cours de la Guerre des Clones, le Seigneur Noir de la Sith se servit par la suite d'un autre exemplaire similaire sur Tatooine pour empêcher, en vain, le Chevalier Anakin Skywalker et sa Padawan Togruta Ahsoka Tano de ramener le petit Huttlet Rotta, initialement kidnappé par la Dark Acolyte Asajj Ventress avec l'intention de faire accuser la République Galactique, à son père Jabba Desilijic Tiure. Sur Naboo, au moment de l'affaire du Virus Blue Shadow, le Capitaine Gregar Typho et deux de ses hommes, dont Chrin, neutralisèrent à l'aide d'un lance-missiles une patrouille de la Confédération des Systèmes Indépendants constituée de trois STAP et d'un Flitknot monté par un Droïde Tacticien T.

Articles en rapport

Chrin
Chrin
Personnages
Sith
Sith
Organisations